Il s'appelle Jean-Pierre Guillaud... Il a 56 ans... Il s'appelait Luc Meunier... Il avait 26 ans... La semaine dernière à Grenoble, Jean-Pierre Guillaud a tué Luc Meunier... Un coup de couteau... L'affaire a fait la Une des journaux... L'affaire a déclenché la polémique autour des conditions de soins de nos malades mentaux... Jean-Pierre Guillaud est schizophrène... Il s'était échappé de l'hôpital... Et "ce matin, il sera entendu par un juge", nous apprend Serge Pueyo dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Une première expertise médicale a conclu que son état était compatible avec son audition et son éventuelle mise en examen pour homicide volontaire... Une seconde expertise dira, dans les prochaines semaines, si sa responsabilité pénale peut être ou non retenue"... Et "il est important que l'homme qui a tué Luc soit entendu par la justice", confie à mon confrère la petite amie de l'étudiant poignardé... Elle s'appelle Maria... C'est la première fois qu'elle s'exprime... Elle parle de son deuil, et dit qu'elle veut savoir... Elle veut savoir pourquoi le meurtrier de son compagnon a pu échapper aux contrôles des médecins... Elle dit qu'elle ne peut pas admettre que Luc soit mort pour rien... Dans L'Express, reportage cette semaine auprès de parents de malades schizophrènes... Pathologie très répandue, extrêmement répandue, puisqu'elle touche 1% de la population française... en gros donc, 600.000 personnes... Estelle Saget s'est rendue dans un hôpital psychiatrique alsacien, à Rouffach, où des médecins dispensent des cours aux familles des patients... familles qui, elles aussi, vont mal et qui, dans la plupart des cas, se sentent mises à l'écart par le milieu médical... Là, dans cet hôpital, c'est donc un programme de soutien... Chacun donne ses conseils... Tout le monde s'épaule... On parle des effets du cannabis, un déclencheur avéré des délires... On parle des médicaments... Ainsi cette maman qui s'épanche... "Mon fils refuse de prendre ses médicaments... Il dit qu'ils lui explosent au cerveau... Et certains jours, il croit même qu'on veut l'empoisonner"... Sa voisine pose une main bienveillante sur la sienne... "Ce matin, j'ai proposé à Lucas de reprendre les siens, sans insister... Ca a marché"... Oui, mais sinon, que faire ?... "Faut-il soigner ou enfermer ?", s'interroge Gilbert Charles... C'est toujours dans L'Express... "Chaque année, écrit-il, quelque 70.000 personnes sont internées sous la contrainte en psychiatrie... C'est deux fois plus qu'en Italie, et quatre fois plus qu'en Grande-Bretagne"... En France, il y a donc débat... Et il y a maintenant le trouble des directeurs d'hôpitaux psychiatriques, après la suspension du responsable de l'établissement de Grenoble, d'où avait donc fugué Jean-Pierre Guillaud... C'est Eric Favereau qui l'explique aujourd'hui, dans Libération... Fait rarissime, les syndicats de médecins et de psychiatres ont signé ce matin un texte commun, avec les directeurs, pour dénoncer la mesure disciplinaire... une mesure annoncée par Roselyne Bachelot, sous la dictée, semble-t-il, de Nicolas Sarkozy... Les psychiatres dénoncent un précédent inquiétant... Et, nous explique Libé, ils sont très en colère... Eux également, ils sont en colère... Et si l'on en croit les journaux, ils pourraient être nombreux dans les rues, ce jeudi... Journée de mobilisation dans l'Education Nationale... "Education : le tableau noir", titre ainsi, à sa Une, Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "Les enseignants posent leur cartables", constate, de son côté, La République des Pyrénées... Tandis que Le Télégramme nous explique "les raisons de la colère des profs"... Et ces raisons sont nombreuses : suppressions de postes, dégradation des conditions de travail, manque de dialogue avec le gouvernement... Et puis il y a la réforme du lycée, qui ne passe pas... Il y a notamment l'inquiétude des profs de science-éco quant à l'avenir de leur matière... Et puis il y a les menaces sur la maternelle... Et puis il y a la suppression de 3.000 postes de maîtres spécialisés des réseaux d'aide aux enfants en difficulté... sans compter la diminution des subventions allouées aux associations qui interviennent dans le domaine éducatif... Autant de réformes qui, souvent, vont "à contre-pied de l'Europe", nous explique Véronique Soulé, dans Libération... citant le cas de l'Allemagne, l'Espagne, la République tchèque ou encore la Finlande... la Finlande à laquelle Xavier Darcos s'était beaucoup référé pour justifier la suppression de deux heures de cours par semaine... Mais aujourd'hui, il n'en parle plus guère... Gaël de Santis, dans L'Humanité, pointe, de son côté, le cas de l'Italie... l'Italie qui, depuis la rentrée, voit des mobilisations sur l'école d'une ampleur sans précédent depuis trente ans... En cause : là également, les réformes de la ministre de l'Education, qui prévoit rien moins que la suppression de 130.000 postes sur la Péninsule... Depuis, les manifestations n'en finissent pas de se succéder : des défilés menés par les maîtresses et les mamans... "Quand les 'mamma' font descendre le Cavaliere de son cheval", titre du coup le quotidien... en précisant que cette mobilisation alimente désormais un climat de défiance vis-à-vis du gouvernement de Silvio Berlusconi... L'Huma qui, à sa Une, lance comme un appel : "Respect pour l'école"... D'autres journaux ont choisi, pour leur part, de souligner les dysfonctionnements du service minimum d'accueil... Le Dauphiné Libéré évoque "le malaise"... Paris-Normandie, "le mic-mac"... Le Bien Public pressent "le grand bazar"... Ce qui donne, en résumé, dans L'Est Républicain : "Grève maxi, service mini"... De fait, commente Rémi Godeau dans son éditorial, "les Français réclamaient ce fameux SMA, ce service minimum d'accueil... Et Nicolas Sarkozy, sans surprendre personne, a fait voter ce qui était l'une de ses promesses de campagne... Mais voter une loi ne suffit pas à résoudre un problème... Résultat : un grand n'importe quoi... Et les parents d'élèves sont les dindons de la farce"... "La faute notamment au manque de concertation", estime, de son côté Jules Clauwaert, dans Nord-Eclair... "En adoptant le SMA, le pouvoir a tout bonnement court-circuité les syndicats, alors qu'il fallait au contraire préparer cette loi avec tous ceux qui sont en charge de défendre le droit du travail"... Reste maintenant une question : reste à savoir quelle sera l'ampleur de la mobilisation dans le monde enseignant... "Ampleur qui, selon Dominique Garraud dans La Charente Libre, pourrait donner le 'la' d'un retour au réel, après les envolées planétaires du chef de l'Etat... lequel chef de l'Etat, dit-il, est un peu oublieux des impératifs d'apaisement d'un climat social en pleine dégradation"... Dans la presse également, ce matin : beaucoup de choses, à nouveau, sur le Parti Socialiste... Car c'est donc aujourd'hui qu'a lieu le vote des militants du PS pour désigner le nouveau Premier secrétaire du parti... "Le dernier mot aux militants", titre ainsi La Nouvelle République... "Alors quelle tête ?", s'interroge, pour sa part, La Voix du Nord... qui propose à sa Une la photo des trois candidats : Hamon, Aubry, Royal... Libération, de son côté, a choisi de mettre à sa Une la photo d'une seule des candidates... à savoir, Ségolène Royal... Question-jeu de mots du quotidien : "Peuvent-ils la battre ?"... "La", plus loin, "battre"... Autre interrogation dans France-Soir, qui se demande déjà ce qui se passera à l'issue du scrutin... "Après le pugilat, la main tendue ?"... "Il est urgent qu'il y ait des gestes de rassemblement", commente, dans le journal, le PS Alain Bergounioux, considéré comme le meilleur des historiens de son parti... Pour lui, c'est plutôt la séquence pugilat... Le Figaro fait sa Une, ce matin, sur le renvoi en correctionnelle de Dominique de Villepin, dans l'affaire Clearstream... Le Figaro qui titre sur "le coup d'arrêt aux ambitions de Villepin"... "La perspective de son retour en politique s'éloigne", confirme sobrement La Croix... Quant au Parisien-Aujourd'hui en France, lui s'intéresse à la situation bien compliquée de Rachida Dati... Hier, la Garde des Sceaux a choisi de répondre à la pétition lancée contre elle par plus de 500 magistrats... une réponse jugée "maladroite" par l'Elysée, nous apprend le journal... pour qui Dati serait donc aujourd'hui "de plus en plus menacée"... Les autres titres de la presse, ce matin... Toujours dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... on apprend que le Livret A est lui aussi menacé... Des millions de petits épargnants risquent bien de déchanter... Actuellement à 4%, le taux de rémunération du Livret A devrait descendre à 2,75% au début de l'année prochaine... "Vivement 2009 !", titre pourtant L'Equipe... sauf que bien sûr, ce "vivement", lui, n'a rien à voir avec le Livret A... C'est un "vivement 2009 !", qu'on retrouve des footballeurs français en meilleure forme... Hier, "0-0" contre l'Uruguay... "Les Bleus ont achevé une année globalement ratée"... On avait dit, ici même, que sans doute on n'en reparlerait pas... Mais si, il faut en parler... Parce que c'est important... VSD nous explique cette semaine les ambitions de la Journée mondiale des toilettes, qui a donc lieu aujourd'hui... Ce n'est pas drôle... Il s'agit de sensibiliser l'opinion au déficit d'hygiène à travers le monde... D'après l'ONU, 41% des Terriens n'ont pas accès à des toilettes convenables... Et cela favorise évidemment les maladies... Et puis, toujours dans VSD... Je vous conseille la lecture de ce reportage consacré à un certain... Nicolas Demorand... Ca faisait longtemps... Un reportage photos, où l'on vous voit ici, à France Inter, mais également le soir, dans les studios de la télé... Je crois qu'il en a été question un peu avant 8 heures... Moi j'ai retenu cette citation : "J'aime, dites-vous, l'énergie et l'électricité qui règnent le matin à la radio"... Et puis en plus, je vous assure : le courant passe très bien...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.