Il faut lire ce que nous dit et ce que dit de nous Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs...

La banque d'affaire quintessentielle que cet homme dirige depuis 2006... Il est passé par Paris la semaine dernière. Il nous dit que nous dit que nous irons mieux si nous suivons Emmanuel Macron... 

"La France vit un moment décisif. Le pays a un nouveau président, qui s'est engagé sur un programme de réformes qui certes ne fera pas plaisir à tout le monde, mais qui repose sur des bases rationnelles (...) assouplir le marché du travail, baisser les impôts, rendre le pays plus compétitif."

"La France a toujours été une énigme pour moi ... Ce pays n'a pas une économie à la hauteur de son potentiel. Parce que l'État pèse trop lourd. Si Emmanuel Macron est assez fort pour mener les réformes à terme, la France deviendra un pays encore plus puissant."

On adhère ou pas, mais c'est la température idéologique... Quand le patron de Goldman Sachs tient le discours de Christophe Castaner...

Mais le pays se rend-il compte que nous allons être puissants? A lire la presse... La France reste la terre du doute...  Dans l'opinion, on constate sondages à l'appui... que le discours présidentiel sur les riches, premiers de cordée, ne passe pas. 

A la Une du Figaro, de la Dépêche, du Dauphiné, dans Nice matin c'est la colère, la grogne, l'inquiétude des maires face aux économies imposées...  Dans un beau dossier, Le Parisien dissèque les conséquences de l'exonération de la Taxe d'habitation... et les mairesn ne croient pas que le gouvernement va colmpenser les pertes.

C'est l'ambiance Nicolas... Souvent, les réformes ne "font pas plaisir" . 

Parfois, c'est même plus brutal... 

Libération monte un dossier très dur contre le plafonnement des indemnités prudhomales... que l'Assemblée doit ratifier cette semaine...  "Patrons faites vous plaisir" titre le journal...  Libération met en lumière des cas concrets... 

Véronique, responsable d'un magasin de meubles en vendée accusée à tort de vol par son employeur, avait touché 40000, euros d'indemnintés au printemprs dernier... Après la réforme, elle ne toucherait que 8000 euros, au plus...

Analyse de Libération... ceux qui y perdront seront les salariés à faible ancienneté et les plus agés... Entre la rationalité de Lloyd Blankfein et cellle des désappointés des prudhommes, il y a un monde... 

Le patron de Goldman Sachs parle aussi de l'Europe... 

Parce qu'il ne vient pas n'importe quand, Lloyd Blankfein, mais dans le contexte du Brexit, qui approche et dont on se répartit les miettes... Ce qui était au Royaume Uni et va être relocalisé... Mais où? La Voix du Nord titre sur l'espérance lilloise de recevoir l'agence européenne du médicament qui était à Londres et et qui va être relocalisée... 

Mais on parle de 900 emplois...  Il y a plus important! Et là encore, on voit deux mondes dans nos journaux... 

Parmi les miettes du Brexit... il y a aussi Goldman Sachs, qui va dépasser sa puissance jusqu'ici londonienne... Lloyd Blankfein peut nous inscrire sur la carte de la finance... et cela l'amuse... lui qui sur twitter vantait l'énergie parisienne et ajoutait, "et en plus the food is good", nous sourit dans le Figaro...

"Nous n'aurons plus un seul centre, mais deux, à Francfort et Paris, parce que ce sont les deux plus grandes économies européennes. Après, ce sont les gens qui décideront largement où ils préfèrent vivre. Et je peux imaginer que beaucoup d'Américains préféreraient vivre à Paris qu'à Francfort pour de multiples raisons."

Est-on flatté? 

Ensuite Lloyd Blankfein  hausse le ton contre  l’Europe continentale qui n'est pas au niveau..... "Si les banques traversent la Manche, il faudra que les régulateurs soient prêts, il faudra recruter plus de monde. Tout le monde a besoin d'un script, et vite. Tout cela ne pourra pas se faire en un week-end."

Un homme est passé qui nous fait la leçon, à l'Europe qui ne sait pas être digne des raisons d'un grand banquier...

Et les crises de l'Europe sont dans les journaux...

Et elles sont de toutes les formes, ces crises... 

La crise migratoire... qui divise nos journaux... Le Figaro fait un reportage sur Nice et sa région, "le verrou de l'immigration", aux côtés des 150 policiers et militaires, qui surveillent la nuit aux lunettes à infra rouge, et patrouillent dans les trains, et tiennent 162 kimomètres de frontière, face à 200.000 migrants illégaux qui attendent, en Italie, de venir chez nous...  

En face, l'Humanité célèbre les amis des migrants, "les passeurs d'humanité" qui dans la vallée de la Roya  se veulent solidaires de ceux "qui fuient la guerre et la pauvreté... " 

et Ouest france célèbre l'Aquarius, ce bateau français qui secours les migrants en méditerranée... 

qui sont nos héros? Peut être ces fonctionnaires de l'OFPRA,  l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra), qui ont auditionné au Niger vingt-cinq premiers migrants évacués de Libye. « Tortures, viols, détentions arbitraires, simulacres d’exécution… enlèvements aussi », la France va les accueillir.... C'est dans le Monde.... 

Au-delà de nos frontières... Un cinéaste ukrainien, Oleg Sentsov, est emprisonné en Russie... Il a été arrêté après l’annexion de la Crimée, accusé de terrorisme... Une pétition signée par des cinéastes, des écrivains et des intellectuels, réclame sa libération... C'est dans Libération... Pétitionner est un classique. C'est aussi ce qui nous prouve français.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.