Un poison de masse et « le plus gros problème de santé publique » dans le monde,

On lit ça dans le POINT qui consacre sa couverture et quinze pages à ce diable, dont la douceur nous assassinerait…  

Surpoids, diabète obésité, maladies cardio-vasculaires, la maladie du foie gras que même nos enfants contractent… les pathologies progressent au rythme de « l’épidémie » dit le point et de l’addiction… oui l’addiction … 

« Le sucre a tous les critères d’une substance toxique et addictive, comme la nicotine, l’alcool, l’héroïne… On peut rendre un rat accro au sucre en 21 jours  »

C’est ce que dit le professeur Lustig, un endocrinologue américain qui combat « l’autre poudre blanche » et son dealer… l’industrie agroalimentaire… « Elle nous rend gros et malades… »... Elle dissimule sa drogue suave jusque dans les produits salés… les pizzas, le jambon supérieur bio d’une marque populaire… C’est ce « sucre ajouté » qui nous emprisonne… 

Tout ceci est dans le Point…

De la belle ouvrage, même l’esclavage est à mettre au début du sucre… décidément… IDEOLOGIQUEMENT c’est passionnant aussi. On lit un éloge de la mesure. Ce n’est pas le sucre lui-même qu’il faut proscrire, mais l’abus de sucre, il faudrait subventionner l’eau et taxer les sodas, et cuisiner avec des produits naturels et manger des fruits plutôt que boire des jus…

Et aussi méditer cette phrase.  « Les grosses entreprises agroalimentaires font des campagnes en utilisant des peurs écologiques telles que les OGM ou les pesticides alors que le poison le plus répandu en masse, c’est le sucre ajouté. »

Se serait-on trompé de diable ? Ou faut-il tous les combattre à la fois ?

La nourriture est donc un sujet politique...

La Croix nous le rappelle. Manger est aussi une question d’éthique … La Croix fait sa Une sur le bio,  oui ça compte… dont les adeptes pensent se faire du bien, mais aussi faire du bien à la terre… La croix s’interroge… « Le bio peut-il nourrir la France » ? Il progresse mais il reste l’apanage d’une minorité… 4% du marché alimentaire… Il faudrait diminuer la part des terres consacrées à l’élevage et le donner aux céréales, fruits et légumes, donc manger moins de viande… La révolution est dans nos mâchoires ?… 

Le magazine des échos nous parle  d’une avant-garde… La TECHFOOD C’est excitant comme la modernité…. Voilà donc le hamburger végétal de Patrick Brown, généticien californien… patron de impossible food, dont l’ersatz est si réussi que Google voulait le racheter… les barres alimentaires en poudre d’insecte de Greg Sewitz et Gaby Lewis, deux génies de Rhode Island, ou le Soylent, poudre de synthèse gorgée de nutriments à diluer dans l’eau claire, inventée par l’ingénieur Rob Rhinart, qui en avait assez de perdre son temps à table...

Inhumain tout ceci… ? Heureusement, l’Amérique est aussi terre paysanne… Et même à New York où des fermiers urbains font pousser à Brooklyn tomates et aromates… et ils ne sont pas seuls… c’est dans l’express au cœur d’un beau dossier sur New York, la ville qui résiste à Trump… et se végétalise…  

Un anniversaire cette semaine...
 

Celui de Marianne qui pour ses 20 ans republie de articles qui ont marqué son histoire… et ceci nous renvoie au sujet ce jour, la nourriture comme projet politique … La bouffe, la malbouffe a été un sujet récurrent de l’hebdomadaire :  « qu’est ce qu’ils nous font manger », « du poison dans nos assiettes », ce furent des couvertures de Marianne… dont le chroniquer politico gastronomique Perico Légasse interpellait le consommateur citoyen : « chez le commerçant, interrogez, de quoi c’est fait, d’où ça vient, comment cela est il conservé ? »  

Et c’est ici qu’un anniversaire n’est pas une anecdote mais une affirmation… le journal Marianne a été créé comme un projet politique aux engagements revendiqués… 

Marianne et aussi l’Obs racontent la libération de la parole des femmes… Avec l’épaisseur des hebdomadaires, c’est saisissant… Encore ? Car du silence antérieur on ne se guérit pas… Le Parisien fait sa une sur la chute du producteur canadien  Gilbert Rozon… « la France a un incroyable talent » et « on ne demande qu’à en rire »… mais non justement… lui aussi accusé d’agressions anciennes… On entend encore la success story, d’un « marchand de bonheur », amoureux de Charles Trenet et qui a bâti un empire mais franchement… a l’aune des femmes ce n’est plus le sujet… 

Des  femmes justement et des femmes fortes dans les journaux

Avec un regard de nuit et une peau noire et dure,  des yeux qui vous fouillent, « elle regarde son propre objectif comme si elle voulait en traverser les parois », écrit M le magazine du Monde…  à priopos de Zanele Muholi… photographe sud africaine, noire femme et lesbienne, qui était coiffeuse et est devenue photographe pour témoigner de son droit de vivre… dans un pays où se pratique le « viol correctif »… une lesbienne violée serait rendue à l’hétérosexualité… Elle joue de son visage et de son corps, elle le déguise et l’exhibe 

Dans des autoportraits qui… vous le verrez, vous poursuivent… 

 En comparaison… Annie Leibowitz, la GRANDE photographe des stars, La photographe du rêve américain qui fait la Une de M, semble… comment dire, belle mais trop sage… et trop apprêtées la vérité de ses portraits splendides…

Sage également, en apparence  une femme en noir et blanc à la Une de Libération et du cahier culture du Figaro. Danielle Darrieux nous a donc quitté…  centenaire… et centenaire, l’avait-on oubliée ? Tout est à lire, aussi sur son talent, et à sourire… Le figaro célèbre l’élégance de Darrieux et sa distinction de grande bourgeoise, Libération l’impose en pionnière de la liberté des femmes… A chacun son deuil et son amour…

Et après tant de femmes, deux hommes… deux vrais. Deux hommes russes, évoqués par Courrier international, deux rappeurs dans un pays qui découvre la richesse de sa culture urbaine qui raconte la société et l’on évoque dans Courrier l’affrontement verbal de deux symboles… la Battle de  Oxxxymiron et Slava KPSS, elle a été vue par 25 millions de personnes sur le web… elle opposait un rappeur philosophe et anglophone… Oxxxymiron à un défenseur de l’homo soviéticus… Slava, qui a gagné sur cette réplique

« Achète-toi un Mac Do ! »

La malbouffe…

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.