Ca s'appelle VSD... C'est un hebdomadaire... un hebdo qui s'autoproclame "premier hebdo du week-end"... Car oui, "VSD", ça veut dire "Vendredi Samedi Dimanche"... Mais ça sort le mercredi... Ne me demandez pas pourquoi... C'est comme ça, et puis c'est tout... Et c'est donc ce matin que sort VSD... avec, à la Une cette semaine... et là encore, ne me demandez pas pourquoi... c'est comme ça, et puis c'est tout... à la Une, une photo de Bernadette Chirac, accompagnée de ce titre : "Exclusif ! Bernadette Chirac, 'Ma vie après l'Elysée'... un entretien sans concession réalisé par Guy Carlier"... Je suis donc allé lire... Et voilà comment l'ancien chroniqueur de France Inter raconte le début de son entrevue... "L'ex-Première Dame semble défaite... 'Si vous saviez, me dit-elle : j'ai vécu hier une journée dramatique'... Je pense immédiatement à Chirac, écrit Carlier... J'imagine le pire : un nouvel AVC, un problème avec le stimulateur cardiaque qu'on lui a posé l'an dernier, ou bien une sévère dépression... Madame Chirac s'assied à mes côtés... Et elle finit par dire : 'Sumo a mordu mon mari'... Sumo, c'est le petit bichon maltais de l'ancien couple présidentiel... Et depuis quelque temps, raconte Guy Carlier, il est pris d'accès de frénésie et il se met brusquement à sauter en l'air... La veille de l'interview, malgré le traitement antidépresseur donné par le vétérinaire, Sumo a donc mordu violemment l'ex-Président"... Et voilà donc les dernières nouvelles que nous avons de Jacques Chirac... Il se fait mordre par son chien... nouvelles données directement par son épouse... Laquelle livre également son regard sur l'état du monde et les grands défis du moment... Elle se dit notamment "très angoissée par les folies de la finance... très choquée par l'affaire Kerviel... plus encore par l'affaire Madoff"... Mais d'emblée, elle dédouane le successeur de son mari : "Nicolas Sarkozy fait ce qu'il faut, dit-elle... Il essaie de verrouiller... Le problème, dans cette crise, c'est que tout est tellement imbriqué"... Quant à savoir pourquoi Sumo se met à mordre, ne me demandez pas... C'est comme ça... Nicolas Sarkozy face à la crise... Il n'y a pas que Bernadette Chirac qui en parle aujourd'hui... Plusieurs journaux le font également... C'est à la Une notamment de La Tribune... "Bonus : les banquiers cèdent à Sarkozy"... "Reçus hier soir à l'Elysée, les patrons des banques françaises choisissent de renoncer à leurs primes"... "Sarkozy fait plier les patrons", confirme à sa Une Le Parisien-Aujourd'hui en France... "En échange des milliards d'aides de l'Etat, les principaux patrons des banques françaises ont donc finalement renoncé hier à leur bonus financier"... "Une volte-face en échange de 10 milliards et demi d'euros", précisent Séverine Cazès et Valérie Hacot... Car, au début, les banquiers ne voulaient pas : ils ont dit "non" à Sarkozy, qui leur demandait de renoncer à leurs primes... "En période de crise, les banques sont une cible parfaite", ironisait ainsi, vendredi, le président de la Fédération bancaire française, soucieux que sa profession ne devienne un bouc-émissaire, et demandant que soient respectées les règles de gouvernance des entreprises privées... En clair, le gouvernement n'avait pas son mot à dire dans le salaire des patrons... Revirement hier soir... Les banques attendent encore de l'Etat qu'il débloque 10 milliards et demi d'euros supplémentaires pour leur venir en aide... Et en laissant entendre que ce soutien serait conditionné à une absence de bonus, l'Elysée a donc su convaincre, expliquent mes consoeurs... Le Parisien affirmant même qu'il s'agit là d'une réforme du système financier... "Pas vrai", répond toutefois Maurice Ulrich dans l'édito de L'Humanité... "On a un peu le sentiment, écrit-il, qu'on nous joue le numéro du bon et du mauvais flic : d'un côté, les méchants banquiers, de l'autre, le gouvernement, qui se donne le beau rôle en les gourmandant, façon Comtesse de Ségur : 'Allons allons messieurs : ce n'est pas bien, ce que vous faites à ces malheureux pauvres'... Car tout cela, en fait, c'est l'écume des choses, qui empêche de voir le fond... Et le fond, poursuit-il, c'est que le gouvernement n'a, en aucune manière, l'intention de changer quoi que ce soit"... Pour L'Huma, Sarkozy, dans l'affaire, jouerait donc le rôle du bon flic... Sarkozy qui fait la police : un thème que l'on retrouve également, cette semaine, à la Une de Télérama... Photo de Nicolas Sarkozy, à la Une de Télérama... Mais ses yeux sont cachés par un bandeau blanc, bandeau comme ceux qu'on trouve sur les paquets de cigarettes... Sur celui-ci, cette inscription : "Trop de sécurité nuit gravement à la liberté"... "Total contrôle" : voilà le titre du dossier réalisé par Olivier Pascal-Moussellard... "Nicolas Sarkozy, écrit-il, a été élu sur un programme sécuritaire... Qu'il se montre hyperactif sur ce front ne surprend donc personne... Et la Constitution lui en donne le droit... Mais ses lois, ses pratiques et ses discours mettent-ils en danger les libertés fondamentales ?... Il nous arrive de le penser, et pas seulement en nous rasant"... Télérama donc s'interroge sur l'efficacité de la frénésie répressive de Nicolas Sarkozy... Portrait également de quelques-uns de ces citoyens qui résistent à cette frénésie... Portrait du psychiatre Michaël Guyader, qui, le mois dernier, a clamé haut et fort son opposition aux propositions du chef de l'Etat pour sécuriser plus encore les hôpitaux psychiatriques... Portrait de Roland Gatti, policier à la retraite... Il était sous-brigadier à la Police de l'air et des frontières de Metz... Et il dénonce l'indignité des reconduites à la frontière... Portrait également d'Anne de Blic, qui appartient à ces parents d'élèves qui se sont engagés aux côtés des sans-papiers... Aujourd'hui, L'Humanité nous raconte comment une petite Congolaise de 12 ans a été retenue durant quatre jours en zone d'attente de l'aéroport d'Orly... Aujourd'hui, Libération nous explique la plainte déposée hier par la famille de Salem Souli, un Tunisien de 41 ans, décédé fin juin au centre de rétention administrative de Vincennes... Sa famille n'a appris son décès qu'en octobre, par hasard... Elle demande des explications... Dans Le Canard Enchaîné, dessin de Lefred Touron, intitulé : "Besson, un ministre de l'Immigration à visage humain"... On y voit le nouveau ministre qui lève son verre en direction d'un homme en boubou menotté... "Vous êtes notre 30.000ème expulsé : le ministère vous offre une coupe de champagne"... Champagne donc... Et puis, toujours dans Le Canard, la rubrique politique... Hervé Liffran nous raconte "les exploits des 'serial voters' à l'UMP"... ou comment les scrutins ayant lieu lors des conseils nationaux de l'UMP sont des scrutins truqués... "La direction de l'UMP, raconte-t-il, s'est dotée depuis quelques années d'une méthode infaillible pour gonfler les scores : aux votes de la salle, elle ajoute en douce des centaines de voix, grâce à des petits boitiers électroniques camouflés derrière un rideau... Apparemment, précise Liffran, beaucoup de personnes sont au courant"... A lire donc en page 3 du Canard... Et en page 2, ce petit dialogue, piqué à la volée à l'occasion de la cérémonie des voeux de Christine Lagarde, la semaine dernière... dialogue entre cinq sénateurs de l'UMP... Le premier interroge ses collègues : "La bonne femme à côté de la ministre, vous la connaissez ?"... Réponse du deuxième, dubitatif : "J'sais pas"... Le troisième, incroyablement stoïque : "Elle me dit quelque chose, mais..."... Le quatrième, totalement catégorique : "Je ne sais plus son nom, mais je ne crois pas qu'elle soit au gouvernement"... Et enfin le cinquième, étonnamment affirmatif : "Mais si, on la connaît : on l'a déjà vue au Sénat... Elle s'appelle comment, déjà ?"... Réponse du Canard : "La dame à côté de Christine Lagarde, c'était Anne-Marie Idrac, et elle est secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur... Mais bon, vu le déficit abyssal du commerce extérieur, c'est vrai qu'elle a tout intérêt à rester inconnue"... Lui, en revanche, tout le monde maintenant le connaît... Et, comme hier, il fait la Une d'une grande partie des journaux... Il s'agit bien évidemment de Barack Obama... "12h06 : Obama devient Président", titre ainsi Le Parisien... "18h06 : Obama devient Président", titre ainsi Aujourd'hui en France... L'heure américaine pour l'un, l'heure française pour l'autre... Mais pour tous les deux, la même photo de la famille Obama, au moment de la prestation de serment... Le nouveau Président a la main droite levée, et la main gauche posée sur la Bible... La photo fait la Une également de L'Humanité... ainsi que du Figaro, qui a choisi pour titre une citation, deux mots : "Rebâtissons l'Amérique"... "Obama promet de reconstruire l'Amérique", confirme à sa Une Les Echos... Tous vos journaux vous racontent en détail les cérémonies d'hier : les défilés, l'émotion, le discours... discours que vous trouverez d'ailleurs en intégralité à la fois dans Le Figaro et dans Libération... Sachant que, dans la presse régionale, qui continue également de faire ses gros titres sur Obama, le mot qui revient le plus souvent, c'est le mot "espoir"... "L'espoir", titre ainsi Le Midi Libre... "Obama, un souffle d'espoir", confirme Le Courrier de l'Ouest... "L'espoir", titre L'Est Républicain"... "L'espoir", titre L'Indépendant Catalan... "L'espoir", titre également La République du Centre... "Obama, un immense espoir", affirme pour sa part Ouest-France... Bref, c'est encore l'enthousiasme généralisé... Et pour Sumo, le petit chien des Chirac, il ne pourrait pas faire quelque chose, ce Barack Obama ?

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.