(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : du lol et de quoi psychoter...

(Bruno Duvic) ...deux mots qui font leur apparition dans le dictionnaire Robert 2013. Le Parisien-Aujourd’hui en France dresse la liste de ces nouveaux mots et expression. Petit jeu : nous allons essayer d'en placer un maximum dans cette revue de presse (ils apparaissent en gras dans le texte)

Et d'abord les Bleus du football sont passés dans le beurre , façon québécoise de dire qu'ils ont manqué leur coup avant hier face à la Suède. Ils sont quand même qualifiés en quart de finale de l’Euro, à l'arrache . Mais après le match ce n'était pas la marrade dans les vestiaires, loin de là.

L'Equipe et Libération racontent.

Benzema, Ribery et Diara sen sont pris à Samir Nasri jugé subclaquant sur le terrain mardi.

La tension a grimpé de 10 crans en quelques secondes. « On s'est lancé des missiles » reconnait Florent Malouda. Pendant ce temps Ben Arfa comatait dans son coin en regardait son téléphone portable, ce qui a eu le don d'agacer Laurent Blanc, "Hatem t'as qu'à appeler ta famille tant que tu y es". Le joueur, remplacé en cours de match a répondu que d'autres plus nuls que lui étaient restés sur le terrain.

Je vous laisse découvrir les autres détails mais, du coup, dans la mémoire flash de la presse, revient la maudite coupe du monde 2010. « Les bleus, têtes à clash » titre Libération . Pas de bonne augure à deux jours d'affronter la montagne espagnole. Résumé dans le dessin de Chenez dans L'Equipe. Les Bleus sont en bermudas et tongs, « parfait pour gravir l'Everest ».

(PC) Déjà dans le dictionnaire depuis un an : tweet...

(BD) et dans les journaux depuis 10 jours... François, Valérie et Ségolène... Décidément cette affaire chicotte , tracasse la presse - ce mot québécois pourrait faire son apparition dans le Larousse.

Quoi de neuf sur nos netbooks ? L'amertume de Ségolène Royal dans Le Point : "C'est moi dont la famille a été bousillée, c'est moi qui pourrait avoir de la rancœur".

On relèvera encore que Paris Match publie cette semaine la deuxième chronique de la première Dame, mais aussi huit pages de photos et récits sur cette affaire. Portrait de la compagne du chef de l'Etat sous la plume de Jean-Marie Rouart. Il la compare à Marie-Antoinette, Sissi ou Diana pour son rejet des conventions. Mais avec ce tweet, elle a oublié que, désormais première dame, elle ne s'appartenait plus.

Dans Charlie Hebdo c'est un lol sous le crayon du dessinateur Foolz. Alors que Dallas est de retour sur les écrans américains, voici François Hollande, Stetson sur la tête et verre de whisky à la main : "Tu ne crois pas que tu as assez tweeté pour aujourd'hui Sue Ellen ?"

Courrier International consacre son dossier aux premières dames. De l'épouse du futur numéro 1 chinois, chanteuse populaire, à une première dame nommé Duc d'Edimbourg, mari de la reine et roi de la gaffe en passant par Sara Nétanyahu qui tyrannise son mari selon Vanity Fair . Il se cacherait dans la salle de bains pour appeler les amis excommuniés par son épouse. Photo également de Madame Ahmadinejad, invisible sous son tchador.

Des clashes il y a en a droite dans la politique française aussi. On psychote pas mal à droite en ce moment. C’est son « Année zéro » pour Valeurs Actuelles . Vos journaux racontent le bureau politique mouvementé de l'UMP. Dans Le Figaro Valérie Pécresse prend parti pour François Fillon à la tête du mouvement.

(PC) Dans le dictionnaire, des nouveaux mots et expressions liés à la crise

(BD)Creusement , comme le déficit, dette souveraine , agence de notation ...

C'est à tout cela que le gouvernement doit s'attaquer désormais. Le Figaro a obtenu quelques détails sur le plan d'économies en préparation. On vous en parlait dans le journal de 8h. En dehors des ministères protégés (Education, Justice et Intérieur) 2 fonctionnaires sur 3 partant à la retraite pourraient ne pas être remplacés.

Dans le Robert 2013, l'inquiétude pour l'environnement. Les liquidateurs de Fukushima et le mox font leur apparition. « L’écologie, l'autre crise qui menace le monde », selon Le Nouvel Observateur , alors que le sommet de Rio déçoit tout le monde.

A la Une du Herald Tribune , photo de la façade d'un bâtiment à Bombay en Inde. Cette façade est couverte de climatiseurs. Les ventes de ces appareils ont bondi de 20% en un an en Chine et en Inde. C’est un signe de l’accession à la classe moyenne. Et c'est un problème, car les gaz qu'ils libèrent contribuent au réchauffement climatique.

D'où ce titre en forme de paradoxe dans le Herald Tribune : « La course à la fraicheur réchauffe le climat ».

Cela fait un moment qu' « homophobie » est dans le dictionnaire. On fait tout de même gloups en lisant l'étude publiée par Libération ce matin. Les homosexuels sont plus touchés par le chômage que les hétérosexuels. Il y a de la discrimination mais pas seulement. Le turnover est aussi plus important dans cette catégorie de salariés. Comme si les homos mettaient du temps à trouver un entreprise gay-friendly.

Dans la presse encore, des Indignés à Monaco, selon Le Parisien ! Appel à la grève aujourd'hui contre la réforme des retraites.

(PC) Dans la presse encore : musique !

(BD) C'est le jour ou jamais...

A chacun son angle. Angle économique dans Les Echos : « Ces PME françaises qui font de la résistance ». Elles sont des références sur le marché des instruments de musique et résistent au géant Yamaha ou aux fabricants chinois et coréens.Zoom notamment sur l'entreprise Selmer qui a fabriqué les saxophones de Charlier Parker et John Coltrane.

Dans Le Monde , angle intello sur la fête de la musique. Analyse du directeur général de la cité de la musique, Laurent Bayle. "Sans être le moment de magie libératrice de créativité que décrivent les utopistes, la Fête de la musique met en relation ce que l'ordre social divise : les classes sociales, les sexes et les générations. C'est une respiration salutaire"

Alors qu’Amy Winehouse fait son entrée dans les noms propres du Robert, Le Figaro publie une batterie de chiffres pour décrire les relations des français à la musique. « Les Français et la musique : je t’aime, moi non plus »

La scène d'abord…

Est-ce l'effet de la crise ? Les billets de concert sont bradés sur Internet. Depuis septembre, la chute des ventes est spectaculaire. Tous les artistes français sont touchés mais certains accusent une baisse de 50%. "Seuls les artistes de plus de 50 ans capables de tenir sur scène avec deux heures de tubes chantent encore à guichet fermés", dit le directeur de l'Olympia. La curiosité ne joue plus en faveur des jeunes artistes.

Les disques ensuite…

Les ventes de CD continuent de baisser : -13% entre mars 2011 et 2012. La musique est dans une cyberdépendance mais les ventes légales et digitales sur Internet n'ont pas encore pris le relais.

Les instruments enfin…

Au conservatoire national de Paris, les instruments les plus demandés restent le piano, et le violon. Mais le saxophone est à la mode.

A propos de musique, toujours dans Le Figaro , l'histoire du jour, racontée par Astrid Landon. Ca se passe en Angleterre : « Une chanson d'Adèle a sauvé une petite fille ».

Charlotte a 7 ans. Elle était dans le coma, après une hémorragie cérébrale en avril. Les médecins la considéraient comme perdue. Après des semaines de soin, ils demandent à sa mère de venir faire ses adieux à la fillette. Elle s’allonge sur son lit. La chanson d’Adèle, Rolling in the deep , passe à la radio. C’est l’une des préférées de Charlotte. La maman la chantonne et, soudain, la petite fille esquisse un sourire. La maman appelle les infirmières, elles lui demandent de fredonner une nouvelle fois la chanson. Charlotte sourit à nouveau. Quelques semaines plus tard, elle marche. Aura-t-elle des séquelles ? En tout cas, elle continue de faire des progrès spectaculaires. On ne connaît pas les ressorts scientifiques de ce miracle. Son scénario mériterait d’être oscarisé .

A demain

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.