(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : les surprises du jour

(Bruno Duvic) Et d'abord cette histoire, racontée dans La Provence , et qui dit à quel point les dealers, dans certains quartiers de Marseille sont installés et professionnalisés. Récemment, Yohann, 31 ans, consommateur régulier de cannabis, est allé se fournir à la cité Val Plan dans le 13ème arrondissement. Il achète rois barrettes de shit et le vendeur lui tend une petite carte. Et là, dit Yohann, "j'ai eu l'impression d'être à la pizzeria du coin". C'était une carte de fidélité. D'un côté, une grille tarifaire et les offres promotionnelles, de l'autre, des cases vides à tamponner aux prochains achats. La carte est très détaillée. On y trouve les horaires de ventes - de 11 heures du matin à minuit. Le détail des offres, donc, notamment l'offre ‘’confort’’ - pour 50 Euros de shit, un paquet de cigarettes, un paquet de feuilles à rouler et un briquet gratuits. Il y a même une petite formule de politesse :"nous attendons de vous accueillir avec plaisir au centre du quartier, merci de votre fidélité". Ne manque qu'un numéro de téléphone. Et ca marche, la petite carte a fait le buzz sur Internet, tout le monde vient au quartier pour voir ça de près.

La vie de Marseille. La ville a un nouveau maire et il s’appelle Gérard Depardieu. C'est encore dans La Provence à la Une. Gégé devrait incarner le maire dans une série produite par l'Américain Netflix et dont le tournage devrait commencer en août.

La vie des quartiers et, dans Nice Matin , ce titre presque drôle s'il n'était révélateur des violences fréquentes autour des petits stades de foot. « Bagarre générale au tournoi du mieux-vivre-ensemble ». Dans cette compétition de foot à vocation sociale, à la Trinité dans les Alpes Maritimes, la rencontre entre un quartier de Marseille et des toulonnais a tourné vinaigre. Le mieux-vivre-ensemble a fait trois blessés : l'arbitre, couvert de bleus, et deux mères de famille qui ont tenté de s'interposer.

La surprise du chef

Le décret et l'arrêté officiel validant la réforme du collège promulgués hier matin, quelques heures seulement après la manifestation des profs. ‘’Passage en force’’, l'expression revient dans la presse. Mais c'est Le Figaro qui est le plus remonté. Sept pages sur le sujet ce matin dans le journal. six + la page Opinions. Sept pages, dans lesquelles on trouve une interview de Nicolas Sarkozy. « Coup de force, sectarisme, idéologie, brutalité inouïe, mépris », l'ancien président cogne.

La droite remontée oui mais prise de court dixit Le Parisien-Aujourd’hui en France . Hier matin, écrit Nathalie Schuck, on phosphorait sans grand optimisme sur le moyen de faire plier la ministre de l'Education.

Ce décret express porte la patte de Manuel Valls estime Guillaume Tabard dans Le Figaro . C'est quitte ou double. Scénario optimiste, la publication du décret fait baisser la mobilisation. Scénario noir, elle relancée. « La fermeté d'un gouvernement peut être dangereuse quand ce sont ses propres électeurs qui se sentent visés. Ce qui est le cas avec le monde enseignant. »

Contestée au départ par quelques intellectuels la réforme du collège a désormais ouvert un affrontement droite-gauche. Cette opposition que Najat Vallaud Belkacem résume ainsi dans une interview à GQ : « J'ai toujours considéré que la gauche combattait les inégalités, alors que la droite en théorisait la nécessité. »

Surprise à l'académie

Les climatoscpetiques seraient-ils en train de faire leur nid à l'Académie des sciences ? Le mensuel La Recherche et lemonde.fr pointent une offensive de leur part. A l'occasion de la conférence climat qui doit se tenir à Paris à la fin de l'année, l'Académie des sciences doit rendre un avis sur le réchauffement climatique. Mais l'activisme d'un académicien en particulier, le climatosceptique Vincent Courtillot, proche de Claude Allègre, fait qu’un texte pourrait être annexé à ce document donnant le point de vue des climato sceptiques. Ce serait du jamais vu. « Aucune grande académie au monde n'a à ce jour fait un tel cadeau aux négateurs de la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique, écrit la Recherche. » « Il serait préférable de s'abstenir » de publier tout document estime un autre académicien sur lemonde.fr .

La patte de l'homme sur la terre et dans le ciel est pourtant nette. Sur ce sujet, on lira un reportage saisissant de Rue89 : « Maintenant qu'il ne fait plus jamais nuit noire... » Reportage sur la pollution lumineuse. Les endroits, notamment au nord de la planète, où l'on peut observer les étoiles à l'abri des villes, lampadaires et autres sources de lumière artificielle sont de plus en plus rares. Réflexion du président d'un club d'astronomie de l'Yonne : « L'homme a toujours vécu en regardant les étoiles. Tout ce qui fait notre civilisation vient de là. Maintenant l'homme est coupé de tout ça. »

Epouvantable surprise dans Libération

Est-ce le souvenir de l'affaire d'Outreau ? En tout cas Libé est le seul quotidien à traiter en détail, en page 9 seulement, le scandale majeur qui est en train de s'emparer de la Grande Bretagne : une enquête tentaculaire sur des faits de pédophilie, passés ou présents. 1.433 personnes sont soupçonnées ! La police britannique a donné plus de détails hier. Impliquées : des célébrités de la télévision, du cinéma, des hommes politiques et des inconnus. « Nous parlons de centaines de milliers de victimes », dit le commissaire qui dirige l'enquête. Certaines affaires datent de 20 ou 30 ans. Aucune institution ne semble y échapper : Westminster, BBC, écoles, foyers, hôpitaux, prisons, centres sportifs, etc. Réflexion d'un député travailliste : « Nous commençons seulement à comprendre comment notre pays sur plusieurs générations, a réussi à refuser de voir le scandale des abus sexuels sur des enfants. »

Quoi d'autre dans la presse ?

La nomination surprise à France télévision. Un jeune homme de 27 ans devient directeur de cabinet de la nouvelle présidente Delphine Ernotte. Stéphane Sitbon-Gomez n'est pas un inconnu. Il était le principal conseiller de Cécile Duflot à la tête des Verts comme au ministère du logement. C’est L’Obs qui a révélé cette nomination.

La mauvaise surprise pour ceux qui croyaient que l'association ‘’SOS Chrétiens d'orient’ était totalement neutre politiquement. Un article très détaillé du site Buzzfeed établit son discret noyautage par l'extrême droite.

Faudra-t-il bientôt cesser de parler de la Déclaration des droits de l'homme ? Mobilisation d'un collectif féministe : elle souhaite que l'expression « droits humains » soit employée pour englober plus clairement les droits de l'homme et de la femme. C'est ce qui se passe à l'étranger (‘’human rights’’). De là à réécrire la déclaration de 1789 peut-être pas mais le collectif souhaite au moins que soit changé l'intitulé des commissions et organismes qui se réclament des droits de l'homme, c'est à lire dans Le Parisien .

Et le reportage surprise du jour

C'est un reportage qui décrit une ville très précieuse il y a très longtemps. Elle porte des traces d’occupation humaine depuis le VIIème siècle avant notre ère. Son apogée se situe entre le Ier et le IIIème siècle après Jésus-Christ. On y croisait des Araméens, une petite communauté juive, des troupes et des agents du fisc romains, des populations bédouines… On y pratiquait le bilinguisme, grec-araméen. Des marchandises de luxe y circulaient – étoffes de soie et de coton, épices, aromates, perles, métaux précieux… C’était une belle ville greco-romaine, avec de magnifiques temples. Cette ville très précieuse, décrite par l’historien Maurice Sartre dans Le Point, c’est Syrte, en Syrie, désormais aux mains des islamistes.

A demain

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.