Et les autres ? Mais oui : les autres... On n'en parle pas du tout, des autres... Chuck Baldwin... Vous avez déjà entendu parler de Chuck Baldwin ? Et de Gene Amondson... Vous avez déjà entendu parler du pasteur Gene Amondson ? Et Cynthia McKinney... Vous connaissez l'existence de Cynthia McKinney ? Baldwyn, Amondson, McKinney, sont pourtant trois des autres candidats à la Maison Blanche... Au total, il y a 12 autres candidats, nous explique Les Inrockuptibles... des candidats qui pourraient bien gêner McCain ou Obama dans certains Etats-clé... Par exemple Cynthia McKinney, la candidate des Verts... et maintenant, vous la connaissez... Cynthia McKinney, candidate noire... qui, nous dit-on, pourrait priver Obama d'une partie des voix féministes et pacifistes... Il y a également le libertarien Bob Barr, ancien Républicain, crédité aujourd'hui d'1,3% des voix... Lui, pourrait amoindrir par endroits les résultats de McCain... Et puis, une fois encore, il y a Ralph Nader... sa quatrième candidature... Nader, déjà tenu pour responsable de l'échec du Démocrate Al Gore en 2000... Aujourd'hui, les sondages lui accordent plus de 2% des voix... On note par ailleurs la présence de trois candidats revendiquant l'étiquette "socialiste", dont la représentante d'un parti pro-castriste... Quant au pasteur Gene Amondson, lui se présente au nom du Parti de la Prohibition... Au total donc : 12 petits candidats, dont on pourrait beaucoup reparler, en cas de surprise, dans deux semaines... "Election J-14 : l'Amérique d'Obama", titre le quotidien... qui nous propose "un voyage à travers un pays miné par la crise et embourbé dans deux guerres" : l'Afghanistan et l'Irak... Un numéro spécial entièrement dédié donc à la campagne américaine... où vous lirez notamment le reportage de Fabrice Rousselot, qui a suivi le parcours d'un bus assez particulier, bus affrêté par des conservateurs, et qui distille sa propagande à travers le pays... Mon confrère l'a croisé dans la ville d'Henderson, au sud de Las Vegas... "Une large bannière étoilée sur la carrosserie, deux portraits de John McCain et de sa colistière Sarah Palin... Et puis ce message étalé en lettre majuscules : 'The Stop Obama Tour'... Explication de Mark Williams, l'animateur : 'Nous avons décidé de parler directement aux gens, pour leur dire que Barack Obama n'a rien à faire à la Maison Blanche et qu'il va mener l'Amérique à la ruine'... Ce jour-là, un pupitre a été placé sur une pelouse, avec deux enceintes... Un chanteur inconnu, 'fier d'être Noir et conservateur', précise-t-il... Puis Mark Williams se déchaîne et s'en prend au patriotisme du candidat démocrate, qui, dit-il, 'fricote avec les terroristes... Obama a plus de sang sur les mains qu'Oussama ben Laden', hurle-t-il au micro... Applaudissements dans l'assistance... Mais l'assistance est maigre : seulement 17 personnes se sont déplacées dans le parc"... Pas de très bon augure pour les Républicains... Comme si tous les excès et les provocations finissaient par lasser... Toujours dans Libé... vous lirez le reportage de Charlotte Rotman, à Dearborn, dans le Michigan... "Ici, plus d'un tiers des 100.000 habitants est Arabe... Ici, explique ma consoeur, les musulmans avaient soutenu George Bush lors de la dernière Présidentielle... Mais ils penchent aujourd'hui pour Barack Obama"... Pascal Giberné, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, évoque, lui, "le malaise des musulmans d'Amérique"... "Il aura fallu l'intervention du respecté Colin Powell pour évoquer le fort sentiment anti-musulman sévissant aujourd'hui aux Etats-Unis", analyse mon confrère... "Powell qui s'est dit très troublé par les attaques personnelles des Républicains au sujet de la religion supposée du candidat démocrate... 'Monsieur Obama n'est pas musulman, il est chrétien... Mais quelle importance cela aurait s'il était musulman ?... Est-ce vraiment un mal d'être musulman dans ce pays ?... La réponse est non, pas en Amérique'... A New York, où l'on dénombre 600.000 musulmans et 140 mosquées, les propos de Colin Powell ont été accueillis avec une réelle émotion... Mais beaucoup auraient bien aimé que Barack Obama tiennent les mêmes, qu'il dise lui aussi : 'Et alors ? Quelle importance cela aurait si j'étais musulman ?'... Au lieu de quoi, il passe son temps à démentir les rumeurs laissant entendre qu'il serait musulman"... ce que, en l'occurrence, il n'est donc pas... Et pendant ce temps-là, "les Républicains, eux, veulent encore espérer"... C'est ce que raconte Philippe Gélie dans Le Figaro... qui cite toutefois l'analyse d'un ancien stratège du Démocrate John Kerry... "Il y a encore, dit-il, deux voies possibles pour une victoire de John McCain : soit un ralentissement de la campagne d'Obama" (mais pour l'heure, ce n'est pas prévu), "ou alors, ou alors... une intervention divine"... Encore faut-il (et ça, c'est moi qui le dit), encore faut-il que Dieu souhaite la victoire de McCain... Sa photo à la Une de la presse nationale... C'était "la grande soeur des pauvres", titre L'Humanité... C'était "la joie d'aimer", titre La Croix... Tandis que Le Parisien-Aujourd'hui en France se contente d'un grand "Merci"... Le Parisien dans lequel le philosophe Frédéric Lenoir affirme que "c'est la dernière grande icône française du catholicisme qui disparaît"... Sa photo également à la Une de la presse régionale... "Elle aimait Dieu et les gens", rappelle Ouest-France... "Un siècle de bonté", affirme Nice Matin... Tandis que Le Télégramme annonce qu'"une grande dame disparaît"... Ce matin, tous vos journaux reviennent donc sur la mort de Soeur Emmanuelle... Tous vos journaux reviennent sur son parcours... des bidonvilles du Caire aux plateaux de télé... au milieu des plus miséreux... aux côtés des politiques... souriante, toujours... aimante, toujours... Et toujours aussi en colère contre les injustices... A la lecture des journaux, on ne sait plus bien quels mots choisir... Elle était, nous dit-on, une sainte... Elle était une icône... Et "elle doit bien se marrer, du bord de son nuage", commente Jacques Guyon dans La Charente Libre... qui s'agace du "tsunami compassionnel" déclenché hier par sa disparition... "Elle doit bien se marrer, Soeur Emmanuelle, à observer à quel point nous sommes décidément devenus incapables de faire simple et dépouillé... Non, vraiment, trop c'est trop"... Et pourtant, "dernière pirouette", s'amuse Dominique Quinio dans La Croix... "Soeur Emmanuelle est morte à la veille de fêter ses 100 ans... comme pour ne pas être enterrée avant l'heure sous les hommages"... Et ce matin, les hommages se poursuivent... Et c'est à qui aura le plus d'anecdotes à raconter... Et même les journalistes s'y mettent... Ainsi dans La Provence... Denis Trossero et Philippe Larue confient comment ils s'étaient sentis regonflés après une interview de Soeur Emmanuelle, qui s'était transformée en échange joyeux et profond... "Est-ce qu'on peut se parler entre hommes ?", avait-elle lancé au premier... "Allez, il faut se bouger !", avait-elle dit au second... Ainsi aussi dans France-Soir... Cette fois, c'est Isabelle Horlans qui raconte ses deux entrevues... "La première fois, c'était il y a vingt ans... La deuxième, quatre années plus tard... Et elle me demanda si je me souvenais du cake trop sec qui avait failli nous étouffer vingt ans plus tôt", se rappelle ma consoeur... Ainsi encore dans Ouest-France... Là, c'est Jean-Yves Boulic qui se souvient que, pour décrocher une interview, il avait dû porter Soeur Emmanuelle à l'arrière de son scooter... "'Vous êtes venu en scooter ? Chic alors !'"... Aussitôt dit, aussitôt fait : elle s'installe en amazone sur mon Peugeot 125 rouge... Non ma Soeur : il faut que vous vous mettiez en califourchon... Elle s'exécute... Et je n'ose pas lui imposer alors le casque sur son voile"... Tout le monde a son histoire avec Soeur Emmanuelle... Le Figaro a même son interview... interview exclusive, réalisée la semaine dernière dans sa maison de retraite du Var... où elle déclare notamment que, pour elle, "la mort est le plus beau jour de la vie"... Yalla ! La suite de la crise financière... "L'Etat injecte 10 milliards de capital dans les banques", annonce à sa Une Les Echos... "Spéculation effrénée, concentrations accélérées... Voilà ce qui fait sauter les banques", lance pour sa part L'Humanité... Le visage fermé de Rachida Dati, à la Une du Républicain Lorrain... "Camouflet pour Dati à Metz"... Hier, la ministre de la Justice a essuyé la colère des magistrats, alors même qu'elle boycottait une réunion à Paris avec leurs syndicats... "Le lait déborde chez les producteurs"... C'est à la Une du Bien Public... "Les producteurs de lait de Côte-d'Or dénoncent la baisse des prix payés à la production, alors que les consommateurs paient toujours aussi cher"... "Le prix baisse, la colère monte", confirme Le Courrier Picard... Et puis, pour finir... Allez lire, dans Le Monde, le portrait d'un certain Nicolas Demorand... C'est signé Béatrice Gurrey... D'un côté, sur la page, il y a Soeur Emmanuelle... Et donc, de l'autre côté, Nicolas Demorand... qui nous raconte sa vie, son oeuvre et ses principales qualités... "Ma force de travail : je n'ai rien d'autre", dites-vous, Nicolas... C'est pas vrai : vous êtes aussi très gentil...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.