100 millions de dollars de budget... 15.000 journalistes... Des centaines de politiques et d'invités célèbres... Obama sera superstar lundi... pour l'ouverture de la convention démocrate à Denver... "Le show sera digne de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques"... écrit Philippe Boulet-Gercourt dans Le Nouvel Observateur... "vide de toute surprise, mais riche en moments de télévision destinés au prime-time... Place à la démocratie populaire et au cirque des grand-messes partisanes parfaitement scriptées... Même si certains nostalgiques regrettent le bon temps où la convention servait à réellement désigner un candidat... à coups de manoeuvres à trois bandes et de deals enfumés passés au petit matin"... "Contrairement à ce que les médias imaginent", explique l'historien Michel Kazin... dans l'article du Nouvel Obs... "Les conventions ne sont pas aussi importantes"... Pourtant, depuis quelques jours... la presse rivalise d'imagination pour parler d'Obama et de McCain... Même s'il faut bien le dire... McCain intéresse peu la presse française et européenne... Cela dit... On s'amusera à lire ce matin... l'article de Suzanne Goldenberg... Experts à l'appui... la journaliste du Guardian s'est intéressée non pas au fond... mais à la forme des visages des deux candidats à la Maison Blanche.. "Obama, dit-elle... apparaît anxieux, avec les muscles du front toujours contractés... Et ce... même quand il évoque des sujets positifs... McCain, lui... manque carrément d'émotion... Son répertoire facial est pauvre... Côté voix... incontestablement, Obama est le meilleur", écrit la journaliste du Guardian... "De toute façon... dans l'équipe de campagne de McCain, ça fait longtemps qu'on s'est rendu compte de ses piètres qualités d'orateur... Sa voix est parfois trop haute"... Et les experts de dénoncer son tic, qui consiste à cligner de l'oeil et d'esquisser un sourire... juste avant de sortir un commentaire sarcastique"... Histoires d'images... La presse en est pleine aujourd'hui... Pleine de ces soldats aux cercueils alignés dans la cour des Invalides... C'est "l'hommage de la Nation", titrent, à leur Une, La Voix du Nord et Le Dauphiné... "L'adieu aux armes", pour France-Soir... "La cérémonie avait sa raison d'être hier"... souligne Michel Vagner dans L'Est Républicain... "Mais sa mise en images télé avait quelque chose d'impudique... à filmer ces images meurtries... Les larmes ne sont pas un spectacle... Les chagrins sont intimes"... Histoires d'images... Cette fois, la remarque est signée Philippe Waucampt, dans Le Républicain Lorrain... "Le déplacement de Nicolas Sarkozy en Afghanistan était-il une bonne idée ?... A-t-on vu un Président américain ou un Premier ministre britannique se précipiter sur les lieux d'une déconfiture militaire ?... L'image pourrait être forte... Mais cette gestion spectaculaire d'une infortune nationale laisse à penser que nos militaires vont constituer désormais... une cible de choix pour des talibans qui verront là... le meilleur moyen de toucher où ça fait le plus mal"... Et quand on dit que ça fait mal... Le Parisien-Aujourd'hui en France publie ce matin... le résultat d'un sondage... "55% des Français seraient pour le retrait de nos soldats"... "Il faut se poser les vraies questions", poursuit Jean-Claude Kiefer dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "Et ce n'est pas entrer dans une polémique déplacée, comme le prétendent certains dirigeants politiques... C'est même un devoir en démocratie"... S'interroger sur quoi ?... Sur l'embuscade elle-même, par exemple... Le Figaro, ce matin... affirme détenir des informations exclusives sur ce qu'il s'est passé lundi// Le journal, sous la plume d'Isabelle Lassère, décrit la chronologie du piège tendu... sa durée... et les renforts...// Contrairement à ce qu'affirmait hier... Le Monde... Ils ont été envoyés rapidement// Aucun bombardement de l'OTAN n'est à l'origine de la mort d'un des 10 soldats français// "Le but des insurgés, explique Hervé Morin, le ministre de la Défense... toujours dans Le Figaro... est de faire douter les Européens"... "Quelles leçons peuvent être tirées de ce drame ?", lui demande Isabelle Lassère... "Conserver l'initiative sur le terrain et augmenter notre capacité de reconnaissance et de renseignement"... Car la guérilla afghane a ses règles... Jean-Dominique Merchet et Jean-Pierre Perrin, dans Libération, expliquent qu'"un groupe ne lance jamais une attaque s'il n'est pas de la région ou s'il n'a pas négocié avec les chefs locaux... Et c'était pareil du temps de la guerre contre les Soviétiques ou, comme aujourd'hui, contre l'OTAN"... "C'est une des dures réalités de notre siècle", écrit Jacques Sapir dans Ouest-France... "A la fin des années 90, les Etats-Unis n'ont pas su relever le défi posé par l'exercice de l'hégémonie... En Irak comme en Afghanistan.... la victoire passe par la capacité à produire de l'Etat... La sécurité pour la population... Et non pas l'accumulation des drones... En réalité, les Etats-Unis n'avaient pas les moyens de leurs ambitions"... Des ambitions... Les investisseurs étrangers en avaient beaucoup en Afghanistan en 2001... Mais page 2 des Echos, Claude Fouquet explique qu'"aujourd'hui... un à un, ils s'en vont... Ou alors... ils se contentent de gérer les contrats conclus il y a quelques années... Les affaires étant loin d'être florissantes"... A propos d'argent... Aux Jeux Olympiques, "c'est le business qui est grand gagnant", pour La Tribune... "Certaines marques ont décroché le jack-pot... Comme Adidas, qui a mis Nike KO... Comme la bière chinoise Tsingtao, dont les Jeux Olympiques ont permis de rajeunir l'image"... Du côté des télés, France Télévisions a augmenté sa part d'audience... Mais "plus de télespectateurs" ne veut pas dire "profit pour le groupe public"// C'est la contradiction apportée par Les Echos// Les annonceurs ne se sont pas bousculés au portillon// Au final... France Télévisions, qui a investi 56 millions d'euros dans la retransmission des Jeux, restera largement déficitaire// Quid de l'après-Pékin ?... Surtout ne pas faire comme à Athènes... Cela dit, "il y a peu de risques", selon Angélique Kourounis, de La Tribune... "La Grèce avait promis que les sites olympiques favoriseraient notamment le tourisme d'affaires... 4 ans après... pas grand-chose... Seuls 3 des 15 sites spécialement construits ont été reconvertis avec succès en salles de sports ou de concerts... Les autres sont parfois devenus des décharges publiques... Le village olympique, quant à lui... a été reconverti en zone d'habitation à loyer modéré... Mais les habitants, écrit la journaliste... songent à en partir... Car d'après eux... il n'y a pas de vie... Les ordures ne sont pas ramassées correctement... Les transports en commun sont pénibles... Et on est loin de tout... En fait, conclut Angélique Kourounis dans La Tribune... le réel bénéfice des Grecs est l'immense fierté d'avoir réussi là où l'on prédisait une catastrophe"... Et le sport dans tout ça, me direz-vous ?... A Pékin, les Chinois continuent de rouler sur l'or... "Dans ces Jeux, écrit Eric Bruna dans Le Parisien-Aujourd'hui-en France... la stratégie chinoise était simple... Mettre le paquet sur quelques disciplines traditionnellement acquises... comme le ping-pong ou la gymnastique... Et en cibler d'autres, comme le judo... et rafler le jackpot"... La France est loin d'avoir autant de médailles d'or... Son bilan est loin d'être mauvais, sauf peut-être pour l'athlétisme... Mais dans L'Equipe, ce sont deux autres informations qui attirent l'oeil... Le quotidien sportif révèle ce matin... les drôles d'analyses sanguines du coureur français... du 3.000 mètres steeple... Bob Tahri// On dénonçait il y a quelques jours... l'incroyable performance du médaillé d'argent... Benabbad...// Eh bien c'est finalement peut-être du côté du 5ème qu'il faut regarder// Son taux d'hématocrite serait trop élevé pour le Team Lagardère qui a décidé de ne pas signer de contrat avec Tahri// En revanche... il signera avec Manaudou// C'est une information exclusive France Inter - L'Equipe// La nageuse française a décidé de nager à Paris// C'est son ex-entraîneur Lionel Horter qui l'affirme... "Mais Manaudou, dit-il, devra faire attention... Paris, ce n'est pas facile à gérer... La vie et les sollicitations pourraient être dangereuses... C'est l'inverse de ce que réclame notre sport... Humilité, simplicité et remises en cause"... Quand on vous dit que l'image, de nos jours, est importante, on se demande si finalement cela ne fait pas partie du genre humain... Prenez les duels... L'époque où l'on se battait à mort au fer ou au pistolet pour un regard de travers... un mot malheureux ou pour un honneur bafoué... C'est à lire sous la plume de Bruno Icher... Le journaliste de Libération, photos à l'appui, raconte le dernier duel en France, en 1967... Il opposa Gaston Deferre (maire de Marseille) à René Ribière (député gaulliste)... L'histoire commença à l'Assemblée Nationale... après que Gaston Deferre eût traité "d'abruti" Ribière... Fâché, Ribière l'invita à se battre en duel à l'épée... En vieux briscard habitué au maniement des armes... Deferre accepta... d'autant qu'il connaissait l'incompétence absolue de son adversaire en matière d'escrime... Pour le coup, il n'y eut pas de mort, juste des blessures... Le combat s'est achevé devant des journalistes goguenards... Deferre ne put s'empêcher de faire circuler les détails croustillants du combat, en insistant sur le fait qu'il ne cessa de viser, de la point de la lame, les parties génitales de son adversaire, qui devait se marier le lendemain... L'image, messieurs-dames, l'image...

Laëtitia GAYET

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.