La famine qui menace l'Afrique, on en parle pas assez dans la presse dit Vincent. Macron a fait du Hollande lundi soir? oui, il a été moins clair que mélenchon dit Mara

La revue de presse, bonjour Hélène Jouan

Vous n'êtes pas seule ce matin, à vos côtés Vincent et Mara, bonjour à tous les deux

Vincent et Mara qui sont en 3ème au collège Georges Rouault de Paris, et qui ont épluché les journaux avec moi ce matin

Et Vincent commence ...par un sujet peu évoqué dans la presse…

VINCENT :

Il y a un seul article dans le journal Libération ce matin, sur la famine en Afrique.

Cette famine touche l’Afrique de l’est, quatre pays sont concernés : le Yémen, le Soudan du sud, le Nigeria et la Somalie. C’est la plus grande crise humanitaire depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Si personne n’agit, la famine fera 20 millions de morts l’été prochain.

Des associations humanitaires lancent des appels aux dons. Libération nous dit que l’Onu a approuvé un prêt de 22 millions de dollars à la Somalie.

Cette famine est catastrophique. Il faut en parler, il faut se mobiliser pour un seul objectif : achever cette famine qui n’en finit plus.

A la Une de la presse Hélène, un appel comminatoire ce matin

« Rendez l’argent » clame La Voix du Nord en Une. I want my money back, c’est ce que le président de la région des hauts de France Xavier Bertrand, intime au groupe de chimie texan Hunstman. Un groupe qui avait touché 12 millions d’euros d’aide accordée par l’ancienne majorité régionale pour ouvrir une usine à Calais. Il vient d’en annoncer la fermeture, laissant 108 salariés de plus sur le carreau.

Qu’est ce qui fait le plus mal à François Fillon ce matin ? les nouvelles révélations du Canard Enchainé sur les 50 000 dollars qu’il aurait touché pour organiser au titre de sa société conseil 2F, une rencontre entre un constructeur libanais de pipeline avec Vladimir Poutine et le pdg du groupe Total ou…ou la Une de Libération ? « Bruno Le Roux : lui il s’en va » titre le quotidien. Une façon évidemment de pointer la di-symétrie des comportements entre l’ex ministre de l’intérieur et le candidat à la présidentielle… dans les Echos, Cécile Cornudet pointe « une justice qui va à la vitesse des gazelles ». « En loins de 24Heures souligne t elle, François Hollande a tranché dans le vif, voulant montrer qu’il savait sacrifier ses amis ». Si cette nouvelle affaire signe « l’achèvement de la république exemplaire du quinquennat Hollande » pour L’Humanité, cet épisode ne manque pas de remettre du sel sur la plaie Fillon des affaires conclut Cornudet.

Dans le Canard Enchainé encore, des nouvelles de Frédéric Chatillon, l’ex patron et fondateur du Gud, grand ami et protégé de Marine le Pen. Le Canard révèle que bien qu’interdit de toutes relations commerciales avec le FN, il attend sa comparution devant le tribunal pour escroquerie et abus de biens sociaux dans l’affaire des kits de campagne surfacturés par sa société Riwal, Chatillon a signé un contrat de travail avec le FN le 2 novembre dernier. Un cdd à 2550 euros par mois pour un mi temps, en tant que « coordinateur du print et du web » de la campagne de marine le pen

En politique encore, retour sur le débat de lundi soir, et sur la prestation de certains candidats avec vous Mara

MARA :

« Il y avait du François Hollande lundi soir chez Emmanuel Macron ». C’est paul henri du Limbert qui l’écrit dans le Figaro ce matin. « Je suis d’accord avec vous » a répété plusieurs fois le candidat … Effectivement, à la fin du débat, Macron m’a donné l’impression à moi aussi, de ne pas réellement donner son avis mais celui des autres personnes.

Et c’est Jean-Luc Mélenchon qui s’est démarqué. Pour l’Humanité, « le débat de lundi soir a permis au candidat de la France Insoumise de marquer des points ».

C’est vrai qu’il a parlé avec sang-froid tout en étant déterminé. J’ai retenu quelques idées dans son discours. Il voudrait que les femmes aient les mêmes droits que les hommes. Il compte en priorité arrêter les guerres. Le sujet qui m’a le plus marqué est quand il a parlé des migrants. Il insiste sur le fait qu’il faut cesser de croire qu’ils viennent par plaisir.

Les migrants, il en est question dans Libération ce matin. Avec les mineurs étrangers délaissés. C’est le cas de Sissoko DENKO, un jeune malien qui est tombé du 8ème étage de son foyer à Châlons en Champagne…Suicide ou accident ? la question est posée…les parents restés au Mali, dénoncent le fait qu’il n’y ait pas eu, je cite « de protection et de suivi » pour leur enfant.

A la une de plusieurs de vos quotidiens ce matin, le palmarès des meilleurs lycées, un sujet qui vous intéresse forcément Vincent

Dans le Figaro, le classement est sans surprise : 1er de la classe, le lycée Louis le Grand à Paris. Mais le Parisien choisit lui, de mettre en lumière les bons lycées des zones en difficulté, « là où avoir son bac, dit le journal, ne va pas de soi ». En numéro 1, on trouve un lycée de Saint Martin dans les Antilles, et en numéro 2 et 3, deux lycées de Seine Saint-Denis.

Un sujet qui m’intéresse effectivement, car l’année prochaine, je serai dans un lycée parisien, et je souhaite aller dans un bon lycée

Vous êtes parvenue à garder le mot de la fin Helene?

Pas facile... Je voulais juste vous signaler la sortie aujourd'hui d'un trimestriel exceptionnel. Ça s'appelle America...comme America America, le cri du cœur de ceux qui au fil des siècles découvraient l'Amérique. Un trimestriel né de l'envie commune de Francois Busnel et d’Eric Fottorino d'ausculter l'amerique de Trump par le biais de la Litterature, des écrivains, ils attendent d’eux qu’ils soient les « mémorialistes » de cet étrange règne pour reprendre la formule de Busnel. Formidable interview de Tony Morrison, matriarche des lettres américaines et marraine du magazine qui décrit un pays qui "fonce droit vers l'abîme".Je ne vous en dis pas plus parce que je crois que nous allons reparler très vite d'America, ici même vendredi matin.

Avec Eric Fottorino, et Marc Dugain…vendredi matin

Merci et bravo à Vincent et Mara...

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.