Ce matin, on fait un adieu à la France d'avant... Une France où un maire pouvait puiser dans la caisse pour financer les emplois d'un parti politique... "La mise en examen de Jacques Chirac illustre la fin d'une époque et d'un système"... C'est l'analyse de Philippe Goulliaud, du service politique du Figaro... Vos journaux, bien évidemment, l'expliquent tous... L'ancien Président de la République a été mis en examen pour détournement de fonds publics... C'est "du jamais vu !", s'exclame Aujourd'hui en France-Le Parisien... Chirac donc "un justiciable ordinaire"... C'est le titre de l'histoire du jour dans Libération... Et vous lirez un peu partout que l'affaire des chargés de mission de la Mairie de Paris date d'avant 95... Certains faits remontent même à la fin des années 70... Mais pour être honnête, si la presse nationale s'intéresse bien sûr aux déboires de l'ex-Président, c'est en pages intérieures... Pour les grands titres de Une, il faut se tourner vers la presse régionale ou la presse étrangère... Hors de nos frontières, le Financial Times, La Stampa, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, El Pais, ou encore Le Soir, expliquent que "l'ex-Président, comme on dit en France, est rattrapé par la justice"... En Suisse, la photo de Jacques Chirac occupe la moitié de la Une du Courrier... "La justice française vient perturber la retraite de Chirac"... Alors, je vous le disais : en France, c'est la presse régionale qui en fait plus particulièrement sa Une... Et d'ailleurs, la quasi-totalité des éditorialistes commentent l'affaire... Des éditorialistes qui hésitent... Ils hésitent devant cette "justice qui remonte le temps", comme le dit Jacques Guyon dans La Charente Libre... L'ambivalence est résumée par Pierre Taribo dans L'Est Républicain... "Pour l'indépendance de la justice, et le renversement de l'ancienne logique selon laquelle on frappait les faibles et non les puissants, il faut se réjouir de l'accélération de la procédure... Par contre, pour l'image de la France, et la trace que laissera dans les mémoires l'homme qui a siégé 12 ans à l'Elysée, on aurait tort de prendre les choses à la légère"... Oui, mais quand même... "Comment ne pas être gêné par cette mise en examen concernant une affaire largement antérieure à la clarification opérée depuis sur le financement de la vie politique ?", s'interroge Philippe Waucampt dans Le Républicain Lorrain... C'est vrai, confirme Patrick Fluckiger dans L'Alsace : "pour la période antérieure à 1990, tous les partis ont leurs cadavres dans les placards... Mais pour assainir la vie politique, il est nécessaire de tous les sortir"... Mais en même temps... "Les Français sont-ils interpellés par des agissements vieux de plus de 20 ans ?", se demande Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne... Pour lui, les urgences sont ailleurs... Les urgences sont ailleurs... Dans la fièvre sociale par exemple... Une grève qui, pour le coup, fait la Une des journaux nationaux... Avec Le Figaro, optimiste... "Vers la fin de la grève à la SNCF"... puisque, explique le journal, une cinquantaine d'assemblées générales ont voté la reprise du travail... même si, à la RATP, la situation reste bloquée... Avec aussi L'Humanité, qui ne cède rien... "Négociations sous haute surveillance"... Le journal évoque, lui, les premières discussions à la RATP et à la SNCF, et affirme que "les salariés restent vigilants"... Alors vous lirez partout... comment les négociations s'amorcent... qu'en résumé, on verra dans un mois... Et Le Parisien-Aujourd'hui en France s'inquiète déjà : "Y aura-t-il des grèves à Noël ?"... Alors oui d'accord, les grèves sont galère... Mais si on laissait tomber, au moins pour un instant, notre casquette d'usager grognon pour celle du citoyen ?... C'est ce que propose Denis Sieffert dans Politis... "Le citoyen, vous savez : celui qui se pose la question du sens de cette grève... celui qui s'interroge sur les enjeux de ce mouvement pour les lendemains de notre société... celui qui, derrière ces désagréments quotidiens, aperçoit une société qui vacille"... Cette société qui vacille... Elle est, peu ou prou, en portrait dans Le Nouvel Observateur... L'hebdomadaire propose, cette semaine, un "voyage dans la France du refus"... et s'interroge... "Sont-ils à contresens de l'Histoire, ces Français qui se rebiffent ?... Ont-ils perdu d'avance ?... Ce qui est sûr, c'est qu'ils sont rassemblés dans le même sentiment d'être floués, victimes d'une arnaque"... Et Guillaume Mallory analyse qu'après "l'ère du toujours plus", c'est "le spectre du toujours moins"... avec cette crainte d'une manifestante : "Continuons comme ça, et les classes moyennes ne pourront plus envoyer leurs enfants à la fac"... Les classes moyennes... C'est Le Point qui constate leur grand désarroi... un grand désarroi dû essentiellement à la question du pouvoir d'achat... Dans cette enquête du Point, beaucoup de témoignages... dont celui de Nadine, institutrice lyonnaise... Nadine a 55 ans... Elle vit seule avec sa fille de 20 ans et un salaire de 2.346 euros... Elle l'avoue : quand elle a commencé sa carrière, elle avait l'impression de faire partie des privilégiés... "On partait en voyage tous les étés... On mangeait tous les jours au restaurant... Aujourd'hui, c'est devenu impossible... La vie est plus dure... Je fais attention à tout... Et quand je fais les courses, je choisis les promotions"... Et donc, le retour du thème du pouvoir d'achat... Changement d'époque... On ne sait pas quand Nicolas Sarkozy parlera... Hier, on disait que ce serait ce soir... Mais finalement, "il cherche le bon moment pour intervenir", explique Le Figaro... "Faut-il parler à nouveau ou attendre encore ?... C'est qu'en pro de la communication, le chef de l'Etat sait qu'il n'a qu'une seule fenêtre de tir, et qu'il ne doit pas se tromper... Il sait aussi qu'il doit aborder le sujet qui hante les Français... le pouvoir d'achat, bien sûr... Le tassement de sa popularité n'est pas dû aux grèves qui durent, mais à l'insatisfaction de l'opinion sur ce dossier... Le hic, c'est qu'il y a les contraintes financières... "Nous avons déjà voté le budget, et nous n'avons pas de baguette magique", reconnaît-on à l'Elysée... Et les journalistes Charles Jaigu et Bruno Jeudy rapportent que mardi soir, à Matignon, 8 ministres étaient réunis pour plancher sur le pouvoir d'achat, mais sans succès... L'un d'eux a même confié : "Tout ce qu'on propose, ce n'est jamais assez... Il cherche la pierre philosophale... Il ne la trouvera pas"... Et en même temps, c'est le Président de la République qui tranchera... La confirmation vient du Monde, où un conseiller de l'Elysée explique : "Il ne peut pas y avoir de dissensions au gouvernement, car Sarkozy travaille seul"... Le pouvoir d'achat... Les grèves... Ce n'est pas histoire de se rassurer... Mais ça ne va pas beaucoup mieux ailleurs... On feuillette toujours Le Monde... "Les révoltés chinois du Saïgon Grill"... Le Saïgon Grill, c'est une chaîne de restaurants de Manhattan... Les coursiers s'y sont révoltés... Sur leurs tracts, ils expliquent : "Les livreurs ne sont pas des esclaves"... Tous sont Chinois... sous-payés : 1 dollar 60 de l'heure... Et puisqu'ils se sont rebellés, ils ont tous été mis à la porte... Dans L'Humanité : "Les cheminots hongrois en grève"... Leur mouvement est le plus important qu'ait connu le pays depuis 8 ans... Ils s'opposent à la privatisation de la Sécurité Sociale et à la dévalorisation de leurs retraites... Alors ces derniers jours, on a déjà parlé des infirmières finlandaises... des cheminots allemands aussi... Et du coup, dans Courrier International, une analyse tirée de La Stampa... Le journal italien note que les Européens, du moins beaucoup d'entre eux, veulent davantage d'Etat-providence, davantage de Sécurité Sociale... alors que les gouvernements, contraints par la mondialisation, leur en proposent plutôt moins... Et sinon, dans les journaux... La Croix s'intéresse aux cellules-souche... et rapporte qu'elles ont une voie d'avenir... Des chercheurs japonais et américains ont en effet développé des cellules-souche à partir de simples cellules de peau humaine... sans recourir donc à des embryons... Et puis dans la série "changement d'époque", sachez que "les parcs de loisirs passent au XXL"... tout simplement pour faire face à une clientèle de plus en plus souvent obèse... C'est dans Le Figaro... Un changement plus sympathique, pour finir... Dans L'Express : le saumon et la truite de retour dans la Seine... Depuis le 20 octobre, 10 saumons et 15 truites ont été observés remontant le cours du fleuve... un fleuve qu'ils avaient déserté depuis les années 20... Ces poissons sauvages ont été vus dans l'Eure, à 150 kilomètres de l'estuaire... C'est la première fois qu'ils sont repérés aussi près de Paris... Leur présence confirme bien évidemment l'amélioration de la qualité de l'eau... Et d'ailleurs, explique l'hebdomadaire, anguilles, perches, brochets, carpes... Ce sont 29 espèces qui fréquentent la Seine... En 1970, il n'y en avait que 3... Il paraît qu'on attend encore le retour d'un poisson qui a disparu depuis le début du XIXème siècle... A cette époque-là, on pêchait dans la Seine des esturgeons de 5 mètres...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.