Il y a quelques semaines (sans doute vous souvenez-vous), nous évoquions ici l'histoire d'un chevreuil devenu fou... Il attaquait les promeneurs... Et nous nous étions demandé ce qui avait bien pu le rendre aussi agressif... Eh bien, ce matin, Le Parisien-Aujourd'hui en France nous apprend que, maintenant, ce sont les sangliers qui sont devenus fous... Deux histoires, pour illustrer le phénomène... D'abord celle que raconte Julien Constant... "Branle-bas de combat, hier matin, à Conflans-Sainte-Honorine : deux sangliers affolés ont semé la panique dans tout le centre-ville... L'un est entré dans un parking souterrain, puis il s'est échappé par les jardins, avant de courir sur les toits"... Un sanglier sur les toits : là, j'avoue que je n'y ai pas cru... Mais l'article précise que le quartier est construit en terrasse (là, d'accord, je comprends mieux)... un quartier pris de panique, et du coup totalement bouclé durant toute la matinée... L'une des bêtes a été abattue... Autre histoire, sous la plume de Serge Pueyo, correspondant du Parisien à Courchevel... "Un sanglier devenu fou attaque une boucherie"... Je vous passe les détails... Et je vous dirai simplement que, là également, l'animal a été abattu... et que le boucher s'agace : "Il y en a, dit-il, pour plus de 3.000 euros de dégâts, et je ne peux pas me retourner contre le sanglier"... Bien vu... Et nous, évidemment, normal, on s'interroge : qu'est-ce qui peut bien rendre fous ces pauvres sangliers ? Première hypothèse : nos sangliers ont su, avant nous, ce que serait la Une de France-Soir et de Libération ce matin... et donc ils ont eu peur... Un type à l'air pas très sympa, qui vous fixe droit dans les yeux tout en pointant sur vous son revolver... C'est Jacques Mesrine qui fait la Une des deux quotidiens... Mesrine version originale, à la Une de Libération : une photo prise durant sa dernière cavale, en 1979... Mesrine version cinéma, à la Une de France-Soir : photo de Vincent Cassel, qui interprète le rôle de l'ancien ennemi public numéro 1 dans le film de Jean-François Richet, dont la première partie sort aujourd'hui... Ca s'appelle "L'instinct de mort"... et les critiques, ce matin, sont plutôt positives... "Un film à la fois menaçant et excitant", estime ainsi Libé... "Une réalisation impeccable", estime France-Soir... Le Figaro applaudit "un excellent polar"... L'Humanité évoque "un film spectaculaire"... Tandis que Le Parisien-Aujourd'hui en France détaille "les quatre raisons de se précipiter pour voir le film"... avant de détailler ensuite "les quatre raisons de s'en passer"... Je vous laisse lire... A vous de choisir... Et si c'était la révolte ?... La colère et la révolte ? Révolte face aux plans et conflits sociaux, qui se multiplient un peu partout dans le pays... Il suffit, pour s'en rendre compte, de feuilleter la presse régionale... A la Une de L'Ardennais... "La Sopal ferme à Givet ! 50 salariés licenciés"... Il s'agit d'une fabrique de papier... A la Une de Nord Eclair... "Plan choc à La Redoute : 672 emplois supprimés"... Le plan touchera directement plus de 240 Roubaisiens... A la Une de Nice-Matin... "Texas Instruments supprime 300 emplois dans les Alpes-Maritimes"... A la Une de La Charente Libre... "Raynal : des superprofits et la clé sous la porte"... L'entreprise, située à Cognac, fabrique du Brandy... Elle délocalise en Ecosse... alors qu'elle dégage chaque année plus de 5 millions d'euros de bénéfices... A la Une de La République des Pyrénées... "Lindt privé de chocolat"... 150 salariés sont en grève depuis une semaine... Ils réclament des augmentations de salaire, et ils ont bloqué hier l'entrée des camions dans l'usine... L'Humanité revient, de son côté, sur deux autres conflits... Avec d'abord la visite hier de Marie-George Buffet chez les Renault de Sandouville... "Leur lutte, a-t-elle dit, porte l'intérêt national"... Retour ensuite sur la situation des salariés de Fabio Lucci, à Bobigny... "On les accuse de vol pour les virer", titre le quotidien... Au total : 9 licenciements, sur la base de témoignages anonymes... Parmi les licenciés : plusieurs délégués syndicaux... "Et pendant ce temps-là, poursuit L'Humanité, l'Etat file l'oseille et les banques se frottent les mains"... "L'Etat redonne de l'air aux banques françaises", affirme pour sa part La Tribune... qui revient donc sur les 10,5 milliards d'euros injectés pour aider les établissements financiers... Dans Les Echos, on apprend que "le gouvernement prépare d'ailleurs de nouvelles mesures de soutien à l'économie"... des mesures en faveur des secteurs les plus touchés par la crise... Nicolas Sarkozy devrait les annoncer demain... Eh bien peut-être l'incompréhension... Ca rend fou, par moment, de ne plus rien y comprendre... Maintenant le PS vote avec l'UMP... C'était hier à l'Assemblée, au sujet de l'environnement... Et c'était donc "l'union nationale sur le Grenelle de Borloo", comme le titre Le Figaro... "Le Grenelle adopté à la quasi-unanimité", confirme France-Soir... en précisant qu'"un tel vote est une première depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Elysée"... "Le PS a choisi l'intérêt général", estime, du coup, Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne... "L'opposition systématique a trouvé ses limites", abonde Bernard Revel dans L'Indépendant... qui estime que "les socialistes se sont offert hier une petite révolution"... L'Indépendant annonce du coup, à sa Une, que "Borloo est conforté... mais Boutin, elle, est recalée"... Tous vos journaux reviennent ce matin sur le revers infligé à la ministre du Logement par le Sénat, lequel a donc retoqué l'article visant à assouplir le pourcentage imposé à chaque commune de 20% de logements sociaux... François Martin, dans Le Midi Libre, évoque une Christine Boutin "humiliée"... Et "la droite est bien embêtée", commente Libération, citant l'un des propos de Jean-François Copé... La droite un peu gênée également par un autre ministre, qui enchaîne les bourdes... Jean-François Achilli vous en parlait dans le journal de 8 heures... Le Parisien en parle aussi, qui titre sur "le drôle d'anniversaire de Bernard Laporte"... Madame Bachelot : à part pour faire des blagues et enchaîner les bourdes, il sert à quoi, Bernard Laporte, dans le gouvernement ? (...) Politique toujours... avec la Une du Figaro, qui nous annonce que "la droite parisienne pousse François Fillon à être candidat à la mairie"... François Fillon à Paris : une bonne idée, Roselyne Bachelot ? (...) Dans le même article, Bruno Jeudy nous apprend que vous devriez être tête de liste pour les Régionales dans les Pays de la Loire... Vous confirmez ? (...) Dernière question : vous n'avez pas de problème de sangliers, dans les Pays de la Loire ? (...) La campagne américaine... Le Parisien-Aujourd'hui en France a retrouvé l'ex-institutrice de Barack Obama, qui commente la décision du candidat d'interrompre sa campagne pour partir au chevet de sa grand-mère... "C'est vraiment, explique-t-elle, un très bon petit-fils"... Allez lire dans Libération le reportage de Pierre Prakash... Depuis le mois d'août, une région de l'Inde est le théâtre d'une violente chasse aux chrétiens par des hindous... 4.500 maisons et églises ont été abîmées ou détruites... Au moins 35 personnes ont été tuées... Il y a "encore trop de sel dans notre assiette"... Résultat d'une étude de 60 Millions de Consommateurs... Plus de 350 produits ont été analysés... Décidément, ça ne va pas mieux entre les deux frères ennemis des journaux satiriques... Dans l'éditorial de Siné Hebdo, Siné accuse Charlie Hebdo d'avoir copié la maquette de son propre hebdo... "Les chancres ont osé", écrit-il, avant d'aligner les insultes : "Escrocs, carambouilleurs, arnaqueurs, sangsues, excréments, immondices"... Liste non exhaustive... Enfin, je vous invite à lire, dans La Croix, le portrait d'un certain... Nicolas Demorand... Décidément, c'est tous les jours... Où l'on apprend, cher Nicolas, que vous n'avez appris le français qu'à l'âge de 7 ans, à Tokyo... Dieu sait pourtant qu'aujourd'hui, vous maîtrisez bien la langue... Pour preuve, cette citation (tout le monde s'accroche) : "J'aurais aimé, dites-vous, poursuivre dans la voie de la recherche universitaire... Mais c'est plus une méditation mélancolique sur les possibles inaccomplis de l'existence, qu'un vrai regret profond"... Je n'ai pas très bien compris... Ca m'a fait un peu peur... Et ça m'a révolté... Je me suis senti tout sanglier...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.