Allez, ce matin on commence avec "la revanche de l'agriculture"... Beaucoup de commentaires pour illustrer la Une du Monde : "L'agriculture mondiale, nouveau foyer de conflits"... ou, sur la même idée, celle de Ouest-France : "La famine menace, le monde s'inquiète"... Alors donc "la revanche de l'agriculture"... L'analyse est signée Frédéric Lemaître, dans Le Monde donc... "La France a beau vénérer son terroir, l'expression 'paysan' y fait figure d'injure"... Et pour le journaliste, ce n'est sans doute pas par hasard si c'est au Salon de l'Agriculture que Nicolas Sarkozy a lancé son fameux "Casse-toi, pauvre con"... "Ce Président, urbain jusque dans ses mocassins, n'a peut-être fait que dire tout haut ce qu'une bonne partie du peuple des villes a eu un jour envie de dire au peuple des champs"... Oui, "c'était hier... Le bon ton était de plaindre ces pauvres paysans, condamnés à la disparition", écrit, de son côté, Georges Valance, dans L'Eclair... Bon d'acord, souligne l'éditorialiste, ils ne l'ont pas fait pour des valeurs morales, c'est vrai"... Et maintenant... Eh bien "les nantis ont mauvaise conscience", note Jean-Claude Kiefer dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... L'Union européenne a débloqué hier 300 millions d'euros d'aide d'urgence aux pays en voie de développement... Mais ce que retient l'éditorialiste, c'est "la mine contrite des députés de Strasbourg, qui se sont livrés à une séance collective d'autoflagellation sur tout ce qui a été raté, depuis 50 ans, en matière de politique agricole"... La liste des erreurs est longue... Mais à ces errements internationaux, s'ajoutent aujourd'hui "l'industrialisation et l'urbanisation, qui entraînent une diminution des terres cultivables... Il y a aussi le réchauffement climatique, qui aggrave les sècheresses, voire la désertification... c'est le cas en Afrique, mais aussi en Australie... sans compter la multiplication des catastrophes naturelles"... Le commentaire est de Nicolas Baverez, qui signe la Carte Blanche du Monde... L'économiste-historien explique que "seule une nouvelle révolution verte peut nourrir 9 milliards d'hommes... une révolution verte qui doit répondre à deux principes : assurer un revenu décent aux agriculteurs et mettre en place des pratiques plus respectueuses de l'environnement"... Et l'on reparle de la Chine... Et d'abord "la Chine, premier pays d'Internet"... C'est un des dossiers de La Tribune, ce matin... La Chine a détrôné les Etats-Unis comme premier pays au monde par le nombre d'internautes... avec plus de 220 millions d'utilisateurs de la Toile... Alors plusieurs bémols à ce record... "En Chine, plus qu'ailleurs, la fracture numérique est béante", explique La Tribune... Mais surtout, bien sûr, il y a la censure... C'est "le revers de la médaille : tout l'Internet chinois est censuré", rappelle le quotidien économique... Une censure qui ne freine pas l'appétit des géants de la Toile... Google, Microsoft et autres Yahoo! tentent de se faire une place sous ce soleil chinois... avec un prix à payer, qui est donc la soumission aux règles de censure... Alors La Tribune compare Internet aux Jeux Olympiques... Ce sont deux épines dans le pied des entreprises étrangères en Chine... La Chine, dans les journaux ce matin, c'est aussi bien sûr la suite de l'offensive diplomatique française à Pékin... "Avec les Chinois, nous dialoguons sur tous les sujets"... Les propos sont de Jean-Pierre Raffarin, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Le sénateur s'envole aujourd'hui pour la capitale chinoise... Et les dirigeants chinois peuvent lire cette interview : il n'aura aucun problème à l'atterrissage... Alors offensive diplomatique ou profil bas ?... Pour les éditorialistes de la presse quotidienne régionale, c'est plutôt la seconde attitude... "Sous la pression, Paris a cédé, Pékin a gagné", constate Joseph Limagne dans Ouest-France... "Le pouvoir chinois avait ciblé la France parce que, dans le concert des protestations soulevées dans le monde par la répression au Tibet, elle lui semblait être le maillon faible"... Que la France soit obligée de faire allégeance, c'est un peu fort pour Michel Lépinay, dans Paris-Normandie... "C'est maintenant Pékin qui pose ses conditions, et qui demande à Paris de prendre des mesures pour sauvegarder leurs relations"... Jean-Marcel Bouguereau, dans La République des Pyrénées, se pose également des questions sur "la stratégie de Sarkozy"... une stratégie qui, officiellement, se résume à une seule condition : "le chef de l'Etat se rendra à Pékin si, et seulement si, on assiste à une reprise d'un dialogue véritable entre les envoyés du Dalaï Lama et le gouvernement chinois"... "Et ce n'est pas bien méchant, ça, renouer le dialogue", ironise Le Canard Enchaîné, dans une lettre aux "chers amis chinois"... "Après tout, on peut considérer que vous l'avez renoué, ce dialogue, en traitant ce fantoche de tous les noms : s'insulter, c'est déjà se parler, non ?"... En France, la régularisation des salariés sans papiers... "Sans-papiers : première victoire !", s'exclame Le Républicain Lorrain... puisque hier, explique le journal, le gouvernement s'est montré favorable à des régularisations au cas par cas... "Les sans-papiers marquent un point", constate également L'Humanité... Et dans son éditorial, Maurice Ulrich salue cette victoire sur la peur... cette victoire sur l'hypocrisie... Mais il regrette que ce soit une victoire limitée... Les régularisations se feront au cas par cas dans les préfectures, et seulement en Ile-de-France... "Les autorités veulent se réserver le droit de maintenir au-dessus des têtes l'épée de Damoclès"... Oui, mais quand même... "Hortefeux sous pression", affiche en Une Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Pour déminer ce dossier explosif, le ministre de l'Immigration a accepté d'entrer dans un processus de régularisations"... Dans ce journal, Etienne Pinte, député UMP, explique qu'il n'y a pas d'autres solutions que de régulariser ces salariés... "Ils le sont déjà à moitié, puisque leurs chefs d'entreprises les ont déclarés, ont payé des cotisations sociales, et qu'ils ont eux-mêmes payé des impôts"... Jean-Louis Bianco, député PS, regrette, lui, l'examen au cas par cas, qui "est arbitraire"... Dans La Charente Libre, Jacques Guyon veut croire que ce traitement au cas par cas, c'était juste histoire que Brice Hortefeux ne perde pas la face... parce que, certes, "on demande aux préfectures d'examiner les situations au cas par cas, mais en même temps de faire preuve de la plus grande compréhension... manière de dire, sans l'avouer, qu'on va tout droit vers une régularisation globale"... Et pour Michel Noblecourt, dans Le Midi Libre, ce n'est qu'un début... "Le patron des Métiers de l'hôtellerie a souligné la nécessité de régulariser 50.000 travailleurs... Le gouvernement est pris au piège d'une union sacrée inédite entre la CGT et le patronat de la restauration"... Des patrons qui s'engagent... C'est la Une de La Croix... Le quotidien catholique a, entre autres, rencontré le directeur d'une société de location de matériel pour les chantiers du bâtiment... Il a mis à la disposition d'un groupe de Maliens, qui demandent leur régularisation, des préfabriqués... "S'ils obtiennent leurs papiers, je les réintègre", explique celui qui a dû licencier, faute de papiers, un tiers de ses effectifs... Et sinon dans la presse... Un constat, dans L'Humanité : "La surpopulation carcérale bat des records"... Plus de 63.200 personnes étaient incarcérées en France au 1er avril 2008, pour environ 50.000 places disponibles... Depuis l'après-guerre, jamais les prisons n'ont été aussi pleines... Dans La Croix... un reportage intitulé : "Le temps suspendu de la détention provisoire"... une détention provisoire dont la durée ne cesse d'augmenter en France, explique le journal... qui est allé à la rencontre de familles qui témoignent de la difficulté de soutenir leurs proches incarcérés avant jugement... En écho... l'éditorial de Philippe Val, dans Charlie Hebdo... sur le bilan de la première année de Présidence de Nicolas Sarkozy, il applaudit une loi... celle qui, le 30 octobre dernier, a créé le poste de contrôleur général des lieux de privation de liberté... sauf qu'aujourd'hui, personne n'est nommé à ce titre... Deux hypothèses, pour l'éditorialiste : le gouvernement n'est pas décidé à dépenser un centime pour améliorer les conditions de détention en France... à moins que ce ne soit parce que les caisses du ministère de la Justice sont vides, après l'explosion du budget "talons aiguille" de Rachida Dati... Puis, pour finir, plus drôle... Dans la série "on ne sait plus à quel saint se vouer"... deux informations qui jettent le trouble dans vos assiettes ce matin... La première, en Une de France Soir : "Les vertus de l'eau contestées", où l'on apprend qu'il ne serait finalement pas utile de boire un litre et demi d'eau par jour pour être en bonne santé... La seconde, en Une de La Provence... Une étude de chercheurs marseillais montre que les bactéries utilisées pour la fermentation des produits laitiers pourraient contribuer à la prise de poids... Du coup, le journal titre : "Et si les yaourts rendaient obèses ?"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.