Rencontre avec "une mouche du coche"... C'est comme cela qu'elle se décrit... Brigitte Raynaud, la juge du Tribunal aux armées de Paris... Son portrait dans Le Monde, sous le titre : "Brigitte Raynaud, seule face à la grande muette"... A 42 ans, elle est seule compétente pour instruire les crimes et délits commis par des militaires français hors du territoire national... La mise en examen du général Henri Poncet, c'est elle... Le recueil de plaintes de rescapés du génocide rwandais qui accusent des militaires français : encore elle... Sans jamais être vraiment soutenue, elle façonne une oeuvre solitaire, décrit Gérard Davet... 12 ans que Brigitte Raynaud occupe ce poste... Et les obstacles qui se sont dressés sur son chemin ont été divers et variés : des archives qui brûlent soudainement, des documents subitement dévorés par les termites... "Je suis perplexe, dit-elle, lorsqu'on m'oppose systématiquement la classification 'secret défense' des documents que je réclame"... "La mouche du coche" a demandé à quitter le Tribunal aux armées de Paris... En 12 ans, elle en a fait le tour, dit-elle au journaliste du Monde... Autre rencontre à vivre, ce matin, dans vos journaux... Celle que L'Humanité propose avec les médecins-forçats... les galériens de l'hôpital... Ce sont les praticiens à diplômes hors Union européenne... les PADHUE, comme les appelle l'administration... Ils sont en grève, ce week-end, pour revendiquer la validation de leurs compétences et de leur expérience... En grève, mais sur le pont... "Nous serons systématiquement assignés par nos directions, explique l'un d'entre eux, Madjid Si Hocine... Parce que sans nous, et surtout en période de fêtes, l'hôpital ne tient pas"... Ce gynécologue-obstétricien explique : "Nous travaillons parfois depuis 15 ans dans les hôpitaux, mais paradoxalement, administrativement parlant, nous n'avons toujours pas l'autorisation d'exercer"... Même discours de la part d'Elisabeth Sowdione, dans Le Figaro Magazine... Cette spécialiste des maladies infectieuses et tropicales exerce depuis 11 ans... Elle forme des internes qui seront, eux, inscrits à l'Ordre des médecins, alors qu'elle, attend toujours... Alors c'est vrai, explique L'Humanité, le ministre de la Santé a mis en place un concours pour que les médecins étrangers puissent intégrer le système... C'est une bonne chose, reconnaissent les PADHUE, mais pour ceux qui débarquent aujourd'hui en France, pas pour ceux qui y sont depuis plus de 10 ans... Dans le quotidien communiste, la colère de Clément Fogha-Tatsambon... Il est psychiatre, et il s'indigne quand on lui demande de passer un concours pour être reconnu dans ce qu'il fait déjà... "4 ans d'internat, 7 ans d'exercice à l'hôpital, et je reste fautif d'avoir entamé mes études au Cameroun", s'insurge-t-il... Elisabeth Sowdione, dans Le Figaro Magazine, est habitée par la même indignation... "L'égalité des chances n'existe pas, dit-elle... Nous sommes l'exemple-type des discours creux sur l'intégration"... L'intégration... les étrangers... autant de sujets chers au ministre de l'Intérieur... Et ce matin, Nicolas Sarkozy est l'invité de Libération... Pour ce qu'on pourrait appeler une "rencontre du troisième type"... Le ministre de l'Intérieur, dans Libération... Un entretien musclé, c'est rien de le dire... Exemples... Question du journaliste de Libération : "Est-ce que vous n'avez pas parfois honte de votre manière de réagir aux événements, sans aucun recul, et parfois sans beaucoup de réflexion ?"... Réponse de Nicolas Sarkozy : "Venant d'un journal dont le manque de recul est une caractéristique, je pourrais prendre votre question comme un hommage"... Un peu plus loin dans l'entretien... Nicolas Sarkozy toujours : "Ou bien les Français ne me suivent pas, et dans ce cas-là j'ai tort... Ou bien ils me suivent, et dans ce cas-là ce sont les Français qui ont tort... Vous avez toujours raison, c'est exceptionnel... Est-ce que vous ne pensez pas, vous qui perdez des lecteurs, qu'il y a un décalage entre la réalité et ce que vous écrivez ?"... Vous l'aurez compris : deux pages d'entretien où, comme on dit, ça tacle sévère... Et Gérard Dupuy, dans l'éditorial qui accompagne cette interview, confirme : "Nicolas Sarkozy profite de l'occasion qui lui est offerte de s'exprimer dans Libération pour l'égratigner... C'est de bonne guerre... Et donc, à charge de revanche"... Puisqu'on est dans la politique, ou pas très loin... Retour sur la nuit de mercredi à jeudi, à l'Assemblée nationale... "Téléchargement : BUG à l'Assemblée", s'amuse L'EST REPUBLICAIN... C'est "la fronde des députés", pour LA CHARENTE LIBRE et LE REPUBLICAIN LORRAIN... "Internet : la bataille des droits d'auteur" pour LE FIGARO, qui souligne que "le gouvernement cherche une issue à son projet de loi"... bref, c'est "tapages et confusion autour des droits d'auteur", analyse LES ECHOS... Et si, pour vous aussi, le "peer to peer", le téléchargement... c'est la confusion la plus totale... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France et dans Le Figaro, les réponses à vos questions, pour tout savoir... Et la plupart de vos éditorialistes, ce matin, tentent d'y voir clair dans le débat... Dans Le Télégramme, Alain Jouannès explique que le projet gouvernemental visant à légaliser la gestion numérique des droits sur les oeuvres est juridiquement bancal, parce qu'il empêche la copie privée... Or, la copie privée est un droit, pour lequel les Français paient une taxe sur les supports vierges... Pour être logique, il aurait donc fallu supprimer cette taxe... Pour Philippe Waucampt, dans Le Républicain Lorrain, ce débat est le type même du débat de société... celui qui marque la nécessaire adaptation de la loi aux évolutions des techniques et des mentalités... Dans La République du Centre, Jacques Camus rappelle que ce projet de loi avait été adopté en Conseil des ministres le 13 novembre 2003... Son examen à l'Assemblée avait été reporté trois fois... Du coup, c'est en urgence que les députés ont été appelés à se prononcer... Rien d'étonnant, explique-t-il, que l'on soit passé du piratage informatique à la mutinerie parlementaire... La mutinerie, elle ne va pas durer longtemps, si l'on en croit Bernard Revel dans L'Indépendant... Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, s'emploie déjà à ramener l'ordre, écrit-il... Nul doute que le gouvernement réussira à ramener à la raison les députés frondeurs... Alors, prédit Bernard Revel, le verrouillage d'Internet pourra commencer car, encore une fois, l'évolution de la société voit se dresser sur sa route la police de l'ordre établi... On ne cherche pas à accompagner le mouvement par des règles équitables pour tous... On essaie de le casser... Internet, ce matin dans les journaux, rime aussi avec achats de Noël... "Le shopping sur le Net emballe les Français"... titre LA TRIBUNE... "En 2005, les ventes en ligne devraient générer plus de 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires, frôlant les 60% de croissance"... "Commerce : le boom du Net" résume du coup, en Une, LA DEPECHE DU MIDI, pour qui c'est le déclic pour les achats en ligne... Oui mais bon, il n'y a pas que les biens matériels... LA CROIX affirme que "les Français rêvent d'un Noël plus spirituel"... C'est une enquête de l'Institut CSA pour le quotidien catholique... une enquête qui montre qu'une écrasante majorité des Français jugent Noël "trop commercial" et qu'un Français sur cinq ira à la messe de Noël... Reste que, pour 69% des personnes interrogées, Noël est avant tout un moment à passer en famille... "Où sont passés les Noël d'antan ?"... C'est la question qui se pose au Figaro Magazine, qui revient sur l'origine de la fête de Noël, au 3ème siècle... L'invention du Père Noël est, elle, beaucoup plus récente : au début du 20ème siècle... Quant à la bûche, que l'on plaçait dans l'âtre durant la nuit de Noël, et dont on attribue aux cendres des vertus merveilleuses, elle est devenue une pâtisserie... Le dessert du réveillon, d'ailleurs... Si vous ne savez pas encorer à quoi il va ressembler, Le Parisien-Aujourd'hui en France vous donne tous les conseils pour un super week-end de Noël... Un week-end à commencer dès maintenant... dès ce matin, conseille le journal... Freinez sur le beurre, l'huile et la crème fraîche, et forcez sur les légumes et les tomates... Vous arriverez ainsi plus en forme demain, au moment du réveillon... Bouillon de légumes, jambon et tisane à vos menus... Buvez aussi beaucoup d'eau, et vous perdrez ainsi les 500 grammes que vous reprendrez demain soir... Spirituel, on avait dit... Bonne journée.. Bon week-end... Bon Noël... A lundi... Oui mais bon, il n'y a pas que les biens matériels... LA CROIX affirme que "les Français rêvent d'un Noël plus spirituel"... C'est une enquête de l'Institut CSA pour le quotidien catholique... une enquête qui montre qu'une écrasante majorité des Français jugent Noël "trop commercial" et qu'un Français sur cinq ira à la messe de Noël... Reste que, pour 69% des personnes interrogées, Noël est avant tout un moment à passer en famille... "Où sont passés les Noël d'antan ?"... C'est la question qui se pose au Figaro Magazine, qui revient sur l'origine de la fête de Noël, au 3ème siècle... L'invention du Père Noël est, elle, beaucoup plus récente : au début du 20ème siècle... Quant à la bûche, que l'on plaçait dans l'âtre durant la nuit de Noël, et dont on attribue aux cendres des vertus merveilleuses, elle est devenue une pâtisserie... Le dessert du réveillon, d'ailleurs... Si vous ne savez pas encorer à quoi il va ressembler, Le Parisien-Aujourd'hui en France vous donne tous les conseils pour un super week-end de Noël... Un week-end à commencer dès maintenant... dès ce matin, conseille le journal... Freinez sur le beurre, l'huile et la crème fraîche, et forcez sur les légumes et les tomates... Vous arriverez ainsi plus en forme demain, au moment du réveillon... Bouillon de légumes, jambon et tisane à vos menus... Buvez aussi beaucoup d'eau, et vous perdrez ainsi les 500 grammes que vous reprendrez demain soir... Spirituel, on avait dit... Bonne journée.. Bon week-end... Bon Noël... A lundi...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.