Bon alors, on mange quoi ?... Demain soir, on mange quoi ? Hier matin, on parlait ici même d'une célèbre recette, évoquée par Libération : la fameuse dinde au whisky... Eh bien, ce matin, plusieurs journaux y vont également de leurs conseils pour festoyer sans trop se ruiner... C'est le cas du Midi Libre, qui propose à sa Une "huit menus pour moins de 10 €"... C'est le cas également de France-Soir, qui annonce "quatre menus de réveillon pour tous les goûts et tous les budgets"... "Tous les goûts" : pourquoi pas ?... "Tous les budgets" : faut voir... Le moins cher des menus proposés coûte quand même pas loin de 30 € par personne... France-Soir qui, ce matin, fait un petit peu d'histoire et nous raconte le repas très insolite qu'avait servi le très chic restaurant Voisin, à l'occasion du réveillon de 1870... C'était rue Saint-Honoré, au moment du siège de Paris... Et pour faire exotique, les cuisiniers s'étaient fournis au Jardin d'Acclimatation, l'un des zoos parisiens... Au menu donc, cette année-là : - du consommé d'éléphant, - de la terrine d'antilope, - du civet de kangourou, - et du cuissot de loup... Un repas pour les riches... alors que, partout dans le pays, c'est la disette qui régnait... Voilà donc pour la page d'histoire... Et pour les fêtes de fin d'année, beaucoup se serrent la ceinture... Et même les politiques... C'est à lire dans Le Figaro : "Menu de crise pour les cérémonies de voeux"... Economies obligent, cette année, de nombreuses mairies, préfectures, départements et régions ont tout bonnement renoncé à la tradition... Ainsi, il n'y aura pas de cérémonie des voeux à Bagnolet notamment, à la région Lorraine, ou encore à la préfecture de Toulon... Et dans d'autres endroits, on a réduit les frais... C'est ce que nous expliquent Cécilia Gabizon et Anne Rovan... Les petits fours ont cédé la place au buffet campagnard, les canapés ont cédé la place aux produits régionaux, et plutôt que du champagne il y aura du kir... A Bondy, le maire socialiste a décidé de réduire les quantités... A Mulhouse, on a prévu des cérémonies vin blanc-saucisse-bretzel... Et même les ministères sont concernés, histoire de ne pas prêter le flanc aux critiques... La consigne a été transmise la semaine dernière par Matignon : "les cérémonies de voeux devront être modestes et sobres"... Le ministre de la Défense Hervé Morin et son secrétaire d'Etat Jean-Marie Bockel présenteront donc leurs voeux en commun : ça fera des frais en moins... Idem pour la ministre de l'Economie Christine Lagarde et le ministre du Budget Eric Woerth... Dans l'entourage de celui-ci, on assure même très sérieusement que si la cérémonie a lieu à l'heure du déjeuner, ce sera cacahuètes, et si c'est l'après-midi, ce sera galette des rois... Et au Sénat, M. Larcher ?... Economies aussi, pour la présentation des voeux ? (...) En tout cas, vous l'aurez compris : la crise financière et ses conséquences continuent, ce matin encore, d'occuper les journaux... Pour preuve, la Une de L'Humanité... "Les lycéens face à la crise"... enquête parmi les jeunes qui se sont mobilisés contre la réforme Darcos... Ils livrent leur vision du malaise social actuel, et disent leur pessimisme quant à leur avenir... Pour preuve encore : la Une du Figaro... "Nouvelle alerte dans l'automobile : Toyota, numéro 1 mondial, dans le rouge pour la première fois"... En raison de l'effondrement du marché, le géant japonais a annoncé la première perte d'exploitation de son histoire... Et puis, après les banques et après l'automobile, voilà maintenant "la distribution dans la tourmente"... Là, c'est la Une de La Tribune... qui nous explique que "Noël n'a pas apporté pour l'instant le rebond attendu, et que les grandes enseignes européennes se préparent à un hiver difficile"... Eux également se préparent à un hiver difficile... Plusieurs journaux, ce matin, reviennent sur la situation des sans-domicile fixe... C'est à lire notamment dans Libération... Ils habitent sous des tentes... Leurs tentes sont sous un pont... Ca se passe à Orléans... "L'agglomération d'Orléans veut couper les ponts avec les SDF", titre Libération... L'histoire de Lion, 34 ans... Lion bien sûr c'est un surnom... Lion vit avec Sabrina, 27 ans... Et donc, depuis un an, ils sont installés sous le pont de l'Europe, en bord de Loire... Et "l'agglomération d'Orléans veut les faire expulser", raconte Mourad Guichard... "La police est déjà venue nous voir", dit Sabrina... "Elle nous a simplement fait comprendre que si nous n'embêtions personne, notre présence ne dérangeait pas"... Et de fait, explique le journal, les deux amoureux ont tout organisé pour n'importuner personne : leur tente est plantée bien en retrait de la rive... Mais "ces gens sont associaux... Ils se droguent et leur chien agresse les promeneurs", affirme un cadre de l'agglomération d'Orléans, qui a donc assigné les deux SDF devant le tribunal administratif, pour "occupation illicite qui porte atteinte à l'ordre public"... La justice pourrait donc prononcer leur expulsion... L'audience est fixée aujourd'hui, à 14h30... Dans le même temps, Le Parisien-Aujourd'hui en France nous apprend qu'un nouveau sans-domicile fixe a été retrouvé mort hier matin à Fresnes... Il avait une soixantaine d'années, et il s'appelait Serge... "Un sans-abri meurt tous les jours en France", titre de son côté le site Internet MédiaPart... dans lequel Michaël Hajdenberg rend hommage au travail du collectif "Les Morts de la Rue"... collectif aux moyens limités, mais grâce auquel on dispose donc aujourd'hui de ce chiffre : depuis le début de l'année 2008, au moins 337 SDF sont morts dans l'Hexagone... un chiffre qui, d'après mon confrère, est sans doute bien en-deçà de la réalité... Aujourd'hui, MédiaPart a décidé de créer un observatoire, en partenariat avec le collectif "Les Morts de la Rue", pour recenser jour après jour les décès des sans-domicile fixe en France... histoire de ne pas oublier... Une fois qu'on l'a lu, difficile d'oublier également le papier que Le Monde consacre aujourd'hui au Burundi... un phénomène de sorcellerie : on tue les albinos... Environ 150 Burundais seraient touchés par cette maladie génétique, qui se caractérise par une absence de pigmentation de la peau, des cheveux, des poils et des yeux... "Au Burundi, la traque des albinos", titre le quotidien... un reportage effroyable de Pierre Lepedi... qui nous explique comment les albinos vivent aujourd'hui dans la peur d'être assassinés, tout cela parce que les sorciers racontent qu'ils "portent chance"... Dans la région des Grands Lacs, on les appelle "les enfants du soleil"... Ils sont considérés comme des mi-hommes mi-dieu... Et en manger, manger ces albinos, pourrait, disent les sorciers, apporter toutes sortes de pouvoir... Impossible du coup, pour eux, de sortir dans la rue sans risquer de se faire attaquer... Les chercheurs d'albinos sont nombreux, et parfois ils les trouvent... Depuis le mois de septembre, 5 meurtres d'albinos ont été commis au Burundi... Il y en a eu aussi en Tanzanie... Et c'est à lire donc dans Le Monde... Plus léger, beaucoup plus léger, beaucoup beaucoup beaucoup plus léger... Retour en France, où la presse nous apprend ce matin que, décidément, rien ne va plus au royaume des Miss... D'abord, il y a cette info du site Bakchich, qui nous apprend que Madame de Fontenay, lors de la cérémonie des Miss, avait remis une enveloppe en faveur du Téléthon supposée contenir 2500 €... Or, d'après le site Internet, eh bien l'enveloppe était vide... Ensuite, il y a la Une de La Dépêche du Midi... "Miss France : les rivales s'organisent"... Alors que la gagnante, Chloé Morteau, a été reçue comme une reine hier en Ariège, les dauphines évincées prônent la révolte... "La révolte des Miss" : à lire également dans le mensuel Entrevue... Que la jeune Chloé Morteau ne lise pas le magazine : toutes ses petites copines lui en mettent plein la figure... Et d'ailleurs, ce n'est pas ce qu'il y a de plus intéressant, dans ce mensuel spécialisé dans les photos de starlettes dénudées... Non, ce qui est le plus troublant, dans Entrevue, c'est ce reportage réalisé à l'Assemblée Nationale, où l'un des reporters du journal a réussi à faire entrer une arme : un pistolet 9 mm... Nombreuses photos du reporter armé dans l'hémicycle de l'Assemblée... On le voit même viser François Fillon... Alors bien sûr, on s'interroge : comment donc est-ce possible ?... Le reporter raconte son passage sous le détecteur de métaux... Il a caché l'arme dans son pantalon... Ca sonne une première fois... Il retire donc sa montre... Ca sonne une deuxième fois... Il dépose son portable... Ca sonne une troisième fois... Mais là, l'agent de sécurité lui lance : "Ca doit être votre ceinture... Passez !"... Gérard Larcher : ce n'est pas un peu inquiétant, de pouvoir passer une arme à l'Assemblée Nationale ?... Je vous montre les photos... (...) Et je vous laisse le magazine... des fois que vous voudriez jeter un oeil sur les starlettes dénudées...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.