Retour en arrière... Le 23 février 2002... 5 ans jour pour jour... qu'Ingrid Betancourt et Clara Rojas ont été enlevées par la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie... les FARC... Et ce matin, une question... "Où est détenue Ingrid Betancourt ?"... une question en Une de Paris-Normandie... Et dans Le Monde, ce qui peut ressembler à une réponse... "Elle serait à l'étranger, selon Bogota"... La journaliste du Monde en Colombie explique que c'est du moins ce que le Président Alvaro Uribe affirme... Le constat de vos journaux, c'est plutôt que l'on ne sait rien... "L'espoir malgré tout", en Une du Télégramme... 5 ans donc... "5 ans sans elle", se désole La Dépêche du Midi... Et dans Libération, cet appel de son conseiller politique... Ingrid Betancourt était en campagne électorale quand elle a été enlevée... Emmanuel Voguet dénonce "les discours émouvants, les yeux humides, les plaidoyers médiatiques qu'on rallume une fois l'an sous les portraits d'Ingrid"... Il demande à celui ou celle qui sera élu(e) Président de la République en France de s'engager pour Ingrid Betancourt... parce que, écrit-il, "elle ne survivra pas à un deuxième quinquennat"... "Les otages, plaie ouverte de la Colombie"... C'est un dossier de Libération... Combien sont-ils ?... Le chiffre officiel dit 700... Mais un journaliste colombien explique que le gouvernement ne comptabilise que les plaintes... Or, la guérilla menace de doubler le prix de la rançon si la famille dépose plainte... 700 otages donc au minimum... autant de familles dans l'angoisse, dans l'attente... et juste "des voix pour garder l'espoir"... Michel Taille, journaliste de Libé, raconte "Radio Caracol"... une radio colombienne qui diffuse les messages des familles à leurs séquestrés... Des otages libérés ont raconté que, dans le maquis, on les écoutait... que c'était un oxygène quotidien... entendre une voix connue, et les mille petites nouvelles de la vie en liberté... Autre retour en arrière... Tiens, c'était la même année que l'enlèvement d'Ingrid Betancourt... 2002... L'échec de Lionel Jospin à la Présidentielle... 2002-2007... le retour... ou plutôt son arrivée dans la campagne, pour soutenir Ségolène Royal... Alors vous l'avez entendu sur France Inter... cette arrivée de l'ancien Premier ministre, commentée par la candidate socialiste... Peu de vos journaux ont eu le temps de se pencher sur ce ralliement... "Jospin rejoint l'équipe Royal"... Le Parisien et La République des Pyrénées donnent l'information en Une... Dans La République du Centre, Jacques Camus commente... "L'accouchement aura été difficile... Mais ça valait la peine d'attendre... A 23 heures hier soir, on savait depuis quelques heures que DSK et Fabius feraient partie de l'équipe du Pacte présidentiel de Ségolène Royal... On était loin d'imaginer que Lionel Jospin apporterait son concours à cette singulière "parade des éléphants"... Ils seront donc 13 à faire leur entrée dans le magasin participatif de la candidate socialiste... Tous ont le cuir tanné, poursuit l'éditorialiste... Il n'en manque pas un... Mauroy, Emmanuelli, Aubry, Roudy, Delanoë, Hollande... On comprend mieux, en déclinant cette liste pachydermique, que la gestation ait été longue"... Jacques Camus qui se demande, pour finir, "à quoi vont donc servir ces éléphants ?"... "dès lors que le meilleur service à rendre à Ségolène Royal est de ne surtout pas vouloir la cornaquer"... En même temps... ce retour des éléphants, c'est plutôt bien pour la candidate, au regard de l'histoire socialiste, commente Jean-François Montémont dans Le Courrier Picard... "Parce que ce sont là des professionnels de la politique, qui n'ont jamais oublié que Mitterrand avait gagné en 81 avec le parti, et non pas à côté de lui"... Retour en arrière... mais plus loin... Jusqu'aux pages sombres de notre Histoire de France... L'esclavage, la colonisation ou Vichy... Des pages noires dont les souvenirs font dire "non" aux statistiques ethniques... Libération met en Une la pétition de chercheurs contre la mise en place de ces statistiques... Et le journal s'interroge... "Faut-il compter les Noirs, les Arabes et les autres ?"... Alors il y a ceux qui disent "oui", pour qu'il existe un reflet plus fidèle de la société... Si l'on veut lutter efficacement contre les discriminations, il faut commencer par les connaître, et donc les mesurer... Peut-être oui, sauf que... écrit Laurent Joffrin dans son éditorial... "l'enfer est souvent pavé de bonnes intentions républicaines"... Et deux objections lui viennent à l'esprit... "D'abord, on va demander aux minorités de s'auto-désigner... Où va-t-on ranger les métis ?... Avec les Noirs, comme aux Etats-Unis ?... Avec les Blancs ?... Dans une sous-catégorie ?... Et les Arabes, qui ne sont ni une race ni une ethnie ?... Et les Juifs ?"... Deuxième objection de l'éditorialiste... "Imaginons un gouvernement qui, par exemple, sous le choc d'une vague terroriste, décide de mettre telle ou telle catégorie à part... Il aura des outils prêts à l'emploi... La chose s'est vue aux Etats-Unis"... Et Joffrin conclut... "Alors point trop de listes, de statistiques colorées, de Français pas comme les autres"... Là, c'est un patrimoine qui part à vau-l'eau... Les barrages hydro-électriques... Les plus vieux ont une bonne centaine d'années... En ces temps de lutte contre les gaz à effet de serre... de développement des énergies propres et renouvelables... en ces temps aussi de profits records pour EDF... c'est une information qui fait tache... Un rapport censé être confidentiel, que publie le mensuel Capital... "Des fissures menacent les barrages d'EDF"... Un rapport repris par l'ensemble des médias... et donc par vos quotidiens ce matin... Le Républicain Lorrain résume... "Risques de rupture en Dordogne... d'effondrement sur un village en Savoie... fuites, fissures et déformations... Ce rapport détaille la vétusté inquiétante de près de la moitié des 450 barrages hydrauliques français... Une centaine d'entre eux sont même jugés dangereux... Un programme de réhabilitation, prévu sur 5 ans, coûterait plus de 500 millions d'euros"... Le Figaro rappelle la dernière grande catastrophe liée à une rupture de barrage en France... C'était en 1959... Le barrage de Malpasset, surplombant Fréjus, cède... 50 millions de litres d'eau déferlent sur les campagnes et les villages... En quelques minutes, 423 personnes sont tuées... Un scénario-catastrophe qui pourrait se reproduire... Il y a un an, à Saint-Capraise-de-Lalinde, une lame de fond d'un mètre de haut a balayé le lit de la Dordogne... Les berges ont été inondées, des terrains se sont affaissés... En cause : une vanne du barrage de Tuilières, rongée par la corrosion... Heureusement, l'incident a eu lieu la nuit... Dans Capital, le président de la communauté de communes peste, parce que EDF avait décelé le problème depuis plusieurs années, mais a choisi de ne rien faire... Dans ce dossier de Capital, les syndicats dénoncent les effets pervers de la privatisation... EDF, disent-ils, n'a qu'une obsession : accroître sa productivité... A Tuilières, en 2003, 2 millions d'euros ont été économisés... 3 ans plus tard, on a vu le résultat... Et il n'y a pas que les syndicats qui le disent... L'administration partage à peu près la même analyse... Et la DRIRE Aquitaine... la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement... regrette de ne pas avoir les moyens de peser sur la politique de maintenance de ces installations... Dans Le Parisien... le PDG d'EDF reconnaît "ne pas avoir investi depuis 10 ans dans ce formidable réservoir de production... Il est urgent de le rénover, de le moderniser et de le développer", précise-t-il... Bon ben donc, on est soulagé... Pour finir... Ca aussi, c'est de l'Histoire... Figurez-vous que je suis une totale hors-la-loi... Je n'ai pourtant tué personne... Je n'ai pas non plus braqué de banque... même pas conduit après un petit verre... Non... Je suis en pantalon... Parce qu'il faut savoir que la loi n'autorise pas les femmes à s'habiller en pantalon... C'est une loi du 7 novembre 1800... qui n'a jamais été abrogée... C'est Libération qui le relève dans un livre intitulé "Le droit des femmes"... Alors, en 2003, une députée UMP a proposé de revenir sur cette interdiction... La ministre de la Parité lui a répondu que "pour adapter le droit à l'évolution des moeurs, la désuétude est parfois plus efficace que l'intervention"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.