Lorsque l'actualité fait triste mine, voire qu'elle est dramatique, il arrive que certains journaux choisissent le contrepied... Et c'est ce que font ce matin plusieurs quotidiens régionaux, qui reviennent sur les carnavals qui, çà et là, ont animé le week-end... C'est à la Une par exemple de Nice-Matin... photo de ballons géants survolant la foule... "Hier, explique le journal, le carnaval a connu un vrai succès populaire... Des milliers de spectateurs sont venus faire la fête, dans une super ambiance"... De la couleur et des sourires également, à la Une de L'Eclair des Pyrénées... "La fête était belle à Pau, et 15.000 Béarnais ne s'y sont pas trompés : plus costumés que jamais, ils ont rejoint le grand défilé au rythme des percussions brésiliennes"... Et d'ailleurs, dans la presse brésilienne, le sujet fait aussi la Une... Le carnaval donc : non pas celui de Pau ni celui de Nice, mais celui de Rio... C'est à la Une notamment du quotidien O Globo et du Jornal do Brasil... Et si l'on revient en France, on trouve aussi du carnaval à la Une de La Voix du Nord... Des masques et des chapeaux : c'est le carnaval de Dunkerque... Perruques blondes et boas en plumes à la Une du Maine Libre... qui évoque "un carnaval très Far West dans les rues de Valennes"... "Les confettis chassent l'hiver", titre de son côté Les Dernières Nouvelles d'Alsace... avec photo cette fois du carnaval de Colmar... Actualité joyeuse... Le choix du contrepied... avec, juste à côté, un sujet autrement plus grave... C'est donc toujours la Une des DNA, et c'est donc juste à côté de la photo du carnaval de Colmar... Cette fois, pas de confettis, mais l'image de l'usine AZF après son explosion en 2001... "Ouverture du procès à Toulouse : les juges face à la tragédie AZF"... Un procès qui fait aujourd'hui la Une de la quasi-totalité des journaux... qui, tous, parlent d'un "procès hors norme"... "Procès hors norme" : ça, c'est le titre de L'Humanité... qui s'appuie notamment sur les chiffres-clé de cette affaire : 4 : ça, c'est le nombre de mois que devrait durer le procès ; 7 : ça, c'est le nombre d'années qu'il aura fallu attendre pour que s'ouvre le procès ; 30 morts et plusieurs milliers de blessés : ça, c'est le bilan ; près de 3.000 : ça, c'est le nombre de plaignants ; près de 59.000 : ça, c'est le nombre de pages du dossier d'instruction ; près de 2 milliards : ça, c'est, en euros, le total des indemnisations versées... "Procès hors norme", dit donc L'Humanité... "AZF, le procès d'un drame hors norme", affirme pour sa part La Marseillaise... "Procès exceptionnel", dit de son côté Le Parisien-Aujourd'hui en France... en pointant tout d'abord le nombre de magistrats qui vont participer au procès : 5 magistrats au lieu de 3 composeront le Tribunal correctionnel, et 2 magistrats au lieu d'un seul représenteront le ministère public... Autre aspect exceptionnel : les audiences vont être filmées, pour des raisons, dit-on, "pédagogiques"... Et il s'agit là d'une première, pour un procès en correctionnelle... Tous vos journaux, ce matin, reviennent sur les faits, avec des témoignages de ceux qui ont vécu et subi l'explosion... Tous vos journaux expliquent également les différentes pistes de l'enquête... "Tout en procédant à des vérifications, le juge n'a jamais privilégié l'hypothèse criminelle", commente ainsi Guillaume Dasquié, dans Libération... Libé qui titre à sa Une sur "le procès de l'impensable", avec photo pleine page de l'usine AZF au lendemain de l'explosion... Photo quasi identique à la Une de La Croix... "AZF, quatre mois pour comprendre"... "Le procès pour savoir" : ça, c'est le titre à la Une de La Dépêche du Midi, journal toulousain... Nous sommes en ligne avec Yann BOUFFIN, rédacteur en chef de La Dépêche du Midi... Yann BOUFFIN, bonjour... De quelle manière, à La Dépêche du Midi, vous avez prévu de couvrir cet événement ? (...) Aujourd'hui, dans La Dépêche du Midi, vous consacrez plusieurs pages de dossier au procès... D'autres dossiers sont prévus tous les jours, pour raconter le procès ? (...) Merci, Yann BOUFFIN... Je rappelle que vous êtes le rédacteur en chef de La Dépêche du Midi... Et ce matin, c'est vraiment l'actualité judiciaire qui domine, dans les journaux... Il y a donc le début du procès AZF... mais aussi la reprise du procès d'Yvan Colonna... Un procès qui devrait se poursuivre dans une ambiance électrique, ainsi que le rapporte Stéphane Durand-Souffland, dans Le Figaro... qui rappelle que les audiences ont été suspendues jeudi, afin que deux assesseurs puissent instruire le supplément d'information rendu inéluctable par les déclarations inattendues de Didier Vinolas, l'ancien bras droit de Claude Erignac... Celui-ci a révélé, comme il s'y était engagé, l'identité de son informateur... Selon le site Liberation.fr, il s'agirait d'un ancien fonctionnaire des Renseignements Généraux, Michel Poirson... Reste à connaître le nom des deux hommes encore dans la nature... qui, selon Didier Vinolas, seraient potentiellement liés à l'assassinat du préfet Erignac... "Si ces individus ont déjà été mis hors de cause selon les règles légales, explique le journaliste du Figaro, les débats pourront reprendre au point où ils avaient été interrompus, c'est-à-dire pratiquement de zéro... Mais dans le cas contraire, la défense d'Yvan Colonna ne manquera pas de demander des investigations complémentaires"... On en saura davantage à 13 heures, quand les deux assesseurs présenteront le résultat de leur enquête... Autre enquête, à lire cette fois sur le site MédiaPart : l'enquête concernant les réquisitions de logements vides... enquête signée David Dufresne et Mickaël Hajdenberg... qui révèle l'existence d'au moins une trentaine d'immeubles vides dans Paris, correspondant à 164.000 mètres carrés... 164.000 mètres carrés non habités, mais parfaitement habitables et qui, selon la loi, pourraient parfaitement être réquisitionnés... Mais sur le site MédiaPart, vous pourrez lire une note interne au ministère du Logement, qui fait dire à la ministre Christine Boutin que "les réquisitions sont trop complexes à mettre en oeuvre, au vu du résultat"... Curieux... La loi est trop complexe, mais bon, c'est la loi... Etonnant raisonnement... Et sur ce qu'on a le droit de faire au volant, que dit la loi ?... C'est la question que pose ce matin Le Parisien, après le classement sans suite d'un PV dressé à une conductrice pour avoir fumé au volant de sa voiture... "L'affaire remonte au 13 janvier dernier, raconte Aymeric Renou, quand une infirmière libérale sortant de son travail se voit infliger une amende de 22 € simplement parce qu'elle tient une cigarette en conduisant... La jeune policière qui lui dresse le PV s'appuie sur un article du Code de la Route qui stipule que 'tout conducteur doit obligatoirement se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent'"... Voilà donc le motif du PV : la cigarette au volant, c'est une infraction au Code de la Route... Mais non, en fait non : l'avocat de l'infirmière a finalement obtenu le classement sans suite du PV... Et il attaque maintenant la policière pour abus de pouvoir... Alors je ne sais pas, Jean-François Kahn, si vous, vous fumez au volant ?... (...) Mais bon, fumer au volant ne serait donc pas interdit... Et Le Parisien a, du coup, posé à ses lecteurs la question suivante : "Qu'avez-vous fait de plus imprudent au volant ?"... Réponse de Stefano, étudiant : "Dévorer un sandwich dégoulinant de mayonnaise"... Réponse d'Antonio, commercial : "Ce que j'ai fait de plus imprudent au volant, c'est de changer entièrement de vêtements... C'était après un entraînement de foot... Et pendant que je roulais, j'ai retiré mes chaussures, mon survêtement, mes sous-vêtements... Puis j'en ai mis des propres"... Réponse enfin de Jacques, garagiste... Lui, ce qu'il fait de plus imprudent au volant, c'est de lire Le Canard Enchaîné... "J'ai une technique qui me permets de conduire sans les mains, explique-t-il : je bloque le volant avec le genou gauche, et comme je suis grand, j'arrive même à tourner le volant"... Exemples à ne pas suivre, évidemment... Pour le reste, vos journaux reviennent évidemment sur la fusion prochaine des Banques Populaires et des Caisses d'Epargne... "L'Elysée impose son choix au futur géant bancaire", titre ainsi La Tribune... expliquant qu'à moins d'un coup de théâtre, c'est François Pérol, le secrétaire général adjoint de l'Elysée, qui prendra les commandes du nouvel ensemble... "Ecureuil-Banques Populaires : un homme de l'Elysée à la barre", confirme à sa Une Les Echos... Tandis que Le Figaro se propose ce matin de raconter "l'histoire d'un mariage forcé"... Mariage, vous avez dit mariage... Dans la revue Mariages, un dossier spécial lune de miel... "Kenya, Botswana, Namibie et Tanzanie"... Rien sur les Antilles... Hier aux Antilles, de nombreux carnavals ont été annulés...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.