"Sarkozy en terre promise". "Israël, Sarkozy nouveau meilleur ami". "Engouement pour l'ami Sarkozy"... Beaucoup de vos quotidiens titrent sur l'accueil particulièrement chaleureux reçu hier en Israël par le Président de la République, ceci a l'occasion de sa première visite d'Etat dans ce pays. A peine descendu de l'avion, le Président de la République a lancé un appel à la création d'un Etat palestinien, indispensable à ses yeux pour la sécurité de l'Etat hébreu. Bien sûr, ce matin, beaucoup d'éditorialistes commentent cette visite... une visite qui relève d'un exercice d'équilibrisme diplomatique à haut risque", explique Dominique Garraud dans La Charente Libre... "A un mois du lancement du projet sarkozien d'Union pour la Méditerranée, la célébration de l'amitié retrouvée entre la France et Israël devra être millimétrée pour éviter de déplaire aux dirigeants arabes encore hésitants à venir à Paris. Il n'y a qu'à voir, poursuit Dominique Garraud, la façon dont le Président algérien Bouteflika a botté en touche sur la question de sa participation devant François Fillon"... "Important pour les Israéliens, ce voyage l'est aussi pour le rôle que la France prétend jouer dans la région", affirme François Ernenwein dans La Croix. "Alors que Paris va prendre la présidence de l'Union européenne, que le Quartet (UE, Etats-Unis, Russie, ONU) cherche de nouvelles voies pour faire avancer le processus de paix, il y a là une carte à jouer pour Nicolas Sarkozy. "Nicolas Sarkozy qui affiche de grandes ambitions dans la région, et qui espère apparaître comme un arbitre du processus de paix", explique Jean-Pierre Perrin. "Pour autant, si Paris affirme haut et fort sa volonté d'être à l'écoute de tous les acteurs de ce processus de paix, poursuit l'envoyé spécial de Libération, cette visite ne donne en rien l'image d'une relation équilibrée entre Israéliens et Palestiniens... Ces derniers, poursuit Jean-Pierre Perrin, n'auront que l'aumône de trois heures de visite... Et c'est à Bethleem que le Président français rencontrera mardi le Président Mahmoud Abbas, négligeant Ramallah, le siège de l'Autorité palestinienne... D'autre part, poursuit Jean-Pierre Perrin, la gerbe destinée au mausolée de Yasser Arafat a été confiée à Michèle Alliot-Marie, la plus chiraquienne de la délégation... Aucune visite n'est prévue dans la vieille ville arabe de Jérusalem, là où Jacques Chirac avait conquis les coeurs des populations arabes en refusant les diktats de la police israélienne... Bref, conclut Jean-Pierre Perrin, Nicolas Sarkozy, qui entend profiter du vide laissé par un gouvernement américain décrédibilisé et en fin de mandat, risque fort d'apparaître comme un allié d'Israël et non comme un partenaire du processus de paix". Beaucoup d'éditorialistes reviennent également sur cette agression d'un jeune Juif dans le 19ème arrondissement de Paris samedi soir... "A la veille du départ de Nicolas Sarkozy en Israël, on veut croire que seul le hasard du calendrier a fait coïncider ces deux événements, que l'on est toutefois obligé de rapprocher", analyse Yves Thréard dans Le Figaro... "Non, la France n'est pas antisémite", explique l'éditorialiste... "L'ignorance, la bêtise et la haine de quelques gamins ne traduisent pas un sentiment national... La réalité du 19ème arrondissement de Paris, comme celle d'autres quartiers, est sans doute à prendre en compte"... Plusieurs journaux reviennent en effet sur ce que Le Parisien-Aujourd'hui en France appelle la "guerre de territoires aux Buttes-Chaumont"... "Depuis un mois, explique Roger Madec, le maire socialiste du 19ème, il y a une tension intercommunautaire très forte... Le climat s'est dégradé... Ainsi le témoignage de Natacha, lycéenne domiciliée dans le quartier... "Depuis plusieurs mois, nous sommes régulièrement agressés par des Blacks et des Beurs, qui viennent juste là pour nous tabasser, même pas pour nous voler... Car le jour du Shabbat, nous ne portons ni téléphone portable, ni baladeur... C'est interdit par notre religion"... Lycéen de confession musulmane, Mourad rétorque au contraire que "ce sont les Juifs qui cherchent la bagarre... Ils viennent parfois avec des couteaux, des pierres, et ça finit toujours par dégénérer"... Un constat de tension également dressé par SOS Racisme, pour qui les luttes pour le contrôle des territoires sont devenues monnaie courante... "Les jeunes ont tendance à vivre à travers l'appartenance à telle ou telle origine", regrette l'association, en précisant toutefois qu'il ne s'agit pas d'une guerre de gangs... Pour faire baisser ces tensions, ce sont peut-être les Britanniques qui ont trouvé la solution... A lire dans les pages Télévision de Libération, ce reportage sur cette chaîne britannique qui vient d'inventer un nouveau jeu : une sorte de "Questions pour un champion" sur les religions... Des candidats juifs, musulmans, chrétiens, sikhs, hindous ou bouddhistes s'affrontent, buzzer sous la main, sur des questions de foi... Un point sanctionne une question relative à sa propre croyance, trois récompensent les bons connaisseurs de la religion adverse... Commentaire de Abrar Husain, inventeur du concept : "Combien de fois pouvez-vous voir un juif et un musulman dans une même pièce, riant aux blagues de l'autre ?... Bien souvent, nous encourageons les candidats à poursuivre l'expérience au-delà de l'émission... Et ça marche"... Comment rouler moins cher ? C'est le dossier qu'ouvrent ce matin La Dépêche du Midi et Le Parisien-Aujourd'hui en France... Alors que les pays de l'OPEP ont exclu hier toute nouvelle baisse des cours du brut, c'est le bon vieux retour du système D pour réduire son budget auto... A commencer par la ruée à laquelle on assiste en ce moment dans les casses automobiles... "Ces dernières, explique Guillaume Zambaux, voient en effet arriver de plus en plus d'automobilistes qui préfèrent effectuer leurs réparations eux-mêmes que de payer des factures salées chez le garagistes... L'image de la casse automobile est en train de changer, car les automobilistes peuvent faire des économies de 30 à 80%"... Economies également sur les assurances... Le concept du "payez comme vous conduisez", déjà appliqué en Grande-Bretagne, en Espagne ou aux Pays-Bas, pourrait arriver très vite en France... Le principe est simple : une boîte noire reliée à un GPS calcule votre kilométrage, votre type de trajet, et la tarification est personnalisée à chaque client... En Angleterre, ces contrats proposés par Norwich Union ont permis à certains de ses assurés d'économiser jusqu'à 30% sur leurs primes... En attendant, Le Parisien vous délivre quelques conseils : un moteur bien réglé, des pneus bien gonflés, fermer les fenêtres, pas trop de climatisation... Tout cela peut vous faire économiser entre 10 et 30% du carburant... Le reste de l'actualité... A la Une de La Tribune, vous apprendrez que, un an après, la crise financière est toujours là... C'est en effet le 22 juin 2007 que la crise des subprimes se déclenchait, après la faillite des deux premiers fonds spéculatifs américains... De leur côté, Les Echos se penchent sur la révolution qui pourrait changer la vie d'Internet... Aujourd'hui, s'ouvre à Paris la 32ème réunion internationale de l'ICANN... C'est l'organisme qui est en charge de la gestion des noms de domaine sur Internet... Or, à partir du premier trimestre 2009, les adresses Internet vont être libéralisées... Les POINT.COM, POINT.ORG, POINT.NET ne seront plus un passage obligé pour l'accès au Net... Chaque internaute pourra créer l'extension de son choix... "Les particuliers pourront ainsi créer des noms de domaine comme POINT.AMOUR ou POINT.HAINE", explique Paul Twomey, le président de l'ICANN... Cette libéralisation suscite déjà des critiques et des inquiétudes, notamment pour les sociétés, qui vont devoir acheter rapidement des adresses Internet pour protéger leurs marques... Pour éviter, d'autre part, les conflits entre les internautes qui souhaitent le même nom, l'ICANN envisage de lancer une mise aux enchères... En tout cas, "la course au nom de domaine est déjà lancée... Rien n'empêchera, par exemple, les sites liés aux sports d'hiver d'imaginer des adresses en POINT.NEIGE, explique Nicolas Barré dans Les Echos, ou tout simplement en POINT.MOI-MEME pour les Narcisse"... L'extension que vous avez déjà demandé, mon cher Nicolas... Sur ce, je vous souhaite une bonne journée...

Stéphane LENEUF

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.