D'abord, ce matin, une photo... LA photo... La photo officielle du Président de la République... en Une du Figaro... Nicolas Sarkozy, devant la bibliothèque du bureau de l'Elysée... Le Président est debout, costume sombre et chemise bleue à rayures... avec donc, comme annoncé, les deux drapeaux français et européen... Alors, pour la petite histoire... Cette photo officielle, Le Figaro est le seul à l'avoir... En fait, ce sont les télés qui l'ont montrée hier, dans les 20 heures... Et Le Parisien-Aujourd'hui en France, pour ne pas être en reste, l'a comme on dit "repiquée" sur le petit écran... Mais là, pour le coup... la photo, signée Philippe Warrin, ne ressemble plus à grand-chose... Alors cette photo officielle... que vous verrez dans les prochaines semaines dans toutes les mairies... eh bien, c'est le seul endroit où vous verrez le Président de la République immobile... Le constat est signé de bon nombre de commentateurs ce matin : difficile de suivre le rythme du "furet Sarkozy", note Philippe Waucampt, par exemple, dans Le Républicain Lorrain... Réformes par-ci, concertations par-là... L'agitation va durer au moins trois semaines... L'éditorialiste parie sur "une gestuelle de joueur de bonneteau, qui finit par égarer le parieur"... Mais pour Waucampt, il faudra surtout "faire suivre cette effervescence par une première volée de résultats"... Bon alors, le "furet Sarkozy"... Il est passé par ici... EADS... Et Jean-Pierre Bédeï, dans La Dépêche du Midi, explique que "si Nicolas Sarkozy s'est emparé de l'affaire en priorité, s'il est allé à Berlin puis à Toulouse, le gouvernement allemand a fait savoir qu'aucune position commune avec la France n'était arrêtée sur ce dossier... Alors attention, prévient l'éditorialiste... Il ne faudrait pas qu'à force de se déplacer dans les airs, Sarkozy brasse du vent"... EADS en Une du Monde aussi... avec l'interview de Louis Gallois, le co-président du groupe... "Le système des stock-options n'est pas sain", explique-t-il... se disant lui-même de moins en moins favorable à cette loterie... Et justement, ces stock-options... Dans L'Est Républicain, enquête sur le jackpot touché par Noël Forgeard... "Les juges examinent le parachute Forgeard", titre le journal... Une enquête préliminaire du Parquet de Paris a été ouverte sur les plus de 8 millions d'euros empochés par l'ancien dirigeant d'EADS... une enquête suite à une plainte déposée par un petit actionnaire, explique L'Est Républicain... Il est passé par ici... "Nicolas Sarkozy au chevet du Nord"... C'est, logiquement, La Voix du Nord qui fait son gros titre sur le déplacement hier du Président de la République dans le Nord-Pas-de-Calais... une région où la situation sanitaire est alarmante, explique le journal lillois... Et dans La Croix, sur le même sujet... "Nicolas Sarkozy veut faire des soins palliatifs une priorité"... Du coup, dans La Montagne, Dominique Valès liste cette course quotidienne... "On ajoute les priorités aux priorités... Après la lutte contre le réchauffement de la planète, voilà l'annonce du doublement des unités de soins palliatifs... la réforme de l'hospitalisation publique... ou encore l'égalité salariale hommes-femmes dès 2009"... Ce dernier sujet fait d'ailleurs l'objet du dossier de Une de Ouest-France... Et ce n'est pas tout... Il est passé par ici... Il repassera par là... L'inquiétude de L'Humanité, après l'annonce de la suppression de la carte scolaire... "Les inscriptions à l'école se feront-elles à la tête du client ?", se demande le journal... Autre sujet, autre journal... "Un électrochoc fiscal promis dès l'été"... La Tribune se réjouit de cette accélération du calendrier... qui va, explique le journal, provoquer un "choc de confiance"... Il est passé par ici... Aujourd'hui, il s'arrête à Bruxelles... "Nicolas Sarkozy expose sa vision de l'Europe", affirme Les Echos... Pour Le Figaro, "le Président de la République française est plutôt en mission de séduction chez Barroso"... Le journal liste en effet 7 points de friction entre Paris et Bruxelles... Entre autres : l'agriculture, le marché postal, ou l'adhésion de la Turquie... Alors la bonne nouvelle, pour Jules Clauwaert dans Nord Eclair, c'est qu'"en France, l'Europe n'est plus étrangère"... Mais pour Patrick Fluckiger, dans L'Alsace, cette journée à Bruxelles est un test... "Nicolas Sarkozy sera en compagnie de Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères, et de Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes... Ce sera donc un test de cohésion gouvernementale... Rien que sur le dossier de la Turquie, note l'éditorialiste, Nicolas Sarkozy s'oppose à l'entrée de ce pays dans l'Union européenne, alors que ses deux ministres de gauche y sont réputés plus favorables"... Le "furet Sarkozy"... Bruno Théveny, dans Le Journal de la Haute-Marne, est plutôt séduit par le style... Pour l'éditorialiste, c'est sûr : on sent bien que le nouveau résident de l'Elysée a 20 ans de moins que son prédécesseur... "La jeunesse et l'énergie apportent un "plus" certain... Le protocole est un peu brisé... La modernité est dans l'air du temps"... En revanche... ça n'étonnera personne... Le Canard Enchaîné ironise... "A ce rythme, Sarko risque de vite nous courrir"... Et dans l'hebdomadaire satirique, une photo du gouvernement... plus exactement un zoom sur une partie de la photo officielle... Sur ce genre de photo de classe, tout le monde est grosso modo épaule contre épaule... Alors là aussi... sauf pour un... Martin Hirsch... On pourrait largement mettre quelqu'un d'autre entre lui et son voisin... Eric Besson... Le Canard raconte que malgré l'insistance du responsable du protocole, le haut commissaire aux Solidarités actives a veillé à ne pas être photographié trop près du "Judas Besson"... de peur d'être rangé dans la même catégorie... La solidarité active, oui... mais pas entre ex-camarades donc... Et pendant ce temps-là... à gauche... C'est plutôt "en attendant le KO", si l'on résume les journaux... Le Monde analyse par exemple "la stratégie mortifère du PS"... Charlie Hebdo ironise en proposant le nouveau slogan des socialistes pour les législatives : "Tendre l'autre joue"... "Où va le PS ?", se demande Gilles Dauxerre, dans La Provence... L'éditorialiste n'a pas vraiment de réponse... Il note juste que, "sur le terrain, les candidats socialistes, en particulier les sortants, évitent les débats sémantiques, et privilégient une campagne de proximité... Bref, chacun fait comme il peut afin de colmater les brèches... Pour réparer le navire et hisser de nouvelles voiles, conclut Gilles Dauxerre, on verra plus tard"... La métaphore maritime est aussi de mise pour Michel Noblecourt, dans Le Midi Libre... "Le bateau socialiste navigue sans boussole... Le capitaine a du mal à tenir le gouvernail... Ses lieutenants ruminent leur mécontentement... Le PS, aujourd'hui, c'est une marmite de rancoeurs"... Plus largement, sur ces législatives... quelques chiffres, au fil de vos journaux... Libération a compté... "7.639 candidats, dont 41,6% de femmes"... Et Le Parisien explique ce nombre important de postulants à la députation... "Chaque voix rapportera 1 euro 63 par an" au parti concerné... On quitte la politique... quoique... Ce matin, on parle beaucoup des médias, dans vos journaux... "La fin d'un "Monde", titre Libération... Et le journal explique qu'hier, la rédaction du journal Le Monde s'est opposée à la reconduction de Jean-Marie Colombani à la tête du groupe de presse... "Colombani n'est plus le roi du Monde", poursuit Libé... "C'est sa stratégie d'acquisitions à tout-va qui a été sanctionnée"... Dans La Tribune et dans Le Figaro, vous lirez aussi les spéculations sur les possibles successeurs à Jean-Marie Colombani... On parle du patron de la FNAC... du directeur de la rédaction de Courrier International... ou encore de l'actuel directeur général du groupe Le Monde... Changement de média... mais changement de tête toujours... Direction TF1... Télérama s'amuse... "Du temps de cerveau disponible pour Le Lay et Mougeotte"... L'hebdomadaire revient sur la carrière des deux nouveaux retraités de la première chaîne de télévision française... C'est "TF1 de règne"... Ces derniers jours, vous avez pu lire ici et là des portraits du nouveau patron de la chaîne, Nonce Paolini... Eh bien, il aura un adjoint : Laurent Solly... Laurent Solly, c'était, ces derniers mois, le directeur de campagne adjoint du candidat Sarkozy à la Présidentielle... Comme il n'était pas possible de l'accueillir à l'Elysée, "Nicolas Sarkozy l'a muté à TF1", explique Libé... Pour le quotidien, c'est une phase inédite des relations politico-médiatiques... On avait l'habitude de voir valser les têtes dans la télé publique... Le nouveau style présidentiel, c'est l'ingérence dans la télé privée... On avait commencé avec une photo... On termine avec une autre... Celle "d'un électron libre qui s'est éteint", comme le dit joliment Libération ce matin... Hommage donc à Pierre-Gilles de Gennes... Nobel de Physique en 1991... Vos journaux saluent "un libre penseur au service de multiples causes", dixit Le Monde... C'était "le Newton de notre temps", pour La Croix... "un physicien touche-à-tout", dans L'Humanité... Avec la mort de ce "Nobel populaire"... ça, c'est le titre de La Charente Libre... "la science perd une tête", note La Montagne... Et une tête modeste... C'est Le Figaro qui raconte comment l'annonce de ce Nobel, en 91, fut une surprise totale... Une demi-heure avant, il faisait des paris avec ses collègues, dans son laboratoire, sur le lauréat de l'année... selon lui, un physicien américain... Alors quand le journaliste du Figaro appelle le laboratoire pour parler au nouveau Nobel Pierre-Gilles de Gennes... au bout du fil, c'est un cri de joie... le combiné tombe par terre... le collègue du lauréat qui avait décroché criant à tout le monde : "Il l'a !... C'est Pierre-Gilles !"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.