La revue de presse bonjour hélène Jouan

On commence par un palmarès…celui de Cannes hier soir

« Une belle compétition gâchée par un jury aveugle, à côté de la plaque. Palmarès si surréaliste qu’on est soulagés que Sean Penn et Nicole Garcia n’aient rien eu…Palme navrante ». N’en jetez plus, tweets lapidaires hier soir, assassins de la bible des cinéphiles je veux parler des Cahiers du cinéma. Rien ni personne ne semble devoir échapper à l’effarement de la plupart des critiques ce matin après le palmarès, seul le Soir de Belgique se réjouit d’une soirée marquée par le « t’as le clito » lancé par la réalisatrice de Divines, Eric Neuhoff dans le Figaro conclut lui aussi : « le jury s’est encore plus trompé que d’habitude. Le festival aura bientôt 70 ans, s’il continue à ce rythme, lui aussi touchera bientôt sa prime d’invalidité, tel le menuisier de Mister Loach, allez c’est fini, 2 navets l’addition »

Car celui qui focalise toutes les déceptions, et bien c’est lui, cette « palme navrante » comme disent les Cahiers: Ken Loach et son « Moi Daniel Blake », palme d’Or hier …

Jean Marc Lalanne, des Inrrocks : « parmi les milliers de festivaliers sur la croisette, il ne devait pas y avoir plus de 10 personnes pour penser que ce film était le meilleur de la compétition. Mais énorme coup de bol pour Ken Loach, manifestement la plupart d’entre elles faisaient partie du jury..Un autre monde est possible et même nécessaire a conclu le cinéaste hier. Mais un film peut il construire un autre monde sans travailler à penser la possibilité d’un autre cinéma ? » s’interroge le journaliste

Et si la Nouvelle République, ou encore Aujorud’hui en France/le Parisien saluent ce matin « la palme sociale de Cannes ou Cannes poing levés », c’est assez amusant de constater que ce matin, toute la presse dite « de gauche » tape comme un sourd contre le dernier Loach « Brûlot pépère » pour Libération, qui voit dans Moi Daniel Blake, « un pur film de gauche pour spectateurs de droite, qui participe de cette abdication de toute ambition esthétique »..Et il faut finalement s’en remettre à la Une du Figaro pour lire, « Moi, daniel Blake, un drame social émouvant »…Gardez moi de mes amis comme dirait l’autre, mes ennemis…je m’en charge…

Dans la presse également ce matin, un autre palmarès, celui des stations essence en situation de pénurie

Avec des quotidiens régionaux qui pour certains, notamment dans les régions les plus touchées font de l’info service. Ouest France et la Voix du Nord proposent sur leur site une carte interactive sur la distribution de carburant, pompes par pompes, les automobilistes internautes sont mis à contribution pour l’actualiser. Mathieu Verrier dans la Voix du nord raconte comment le gouvernement a tout intérêt à éviter « le coup de la pompe », à savoir la pénurie généralisée qui s’apparenterait bien vite au coup de la panne. En attendant, les français se débrouillent. Plan B dans le Nord, B comme Belgique où ce week-end, les automobilistes du roubaisis et d’armentières ont opéré « une ruée sur l’or noir au pays de Tintin », pour le plus grand plaisir des pompistes belges qui ont fait leur beurre de ce pétrole manquant…Mais ce réflexe de faire des réserves fait grincer quelques dents. Coup de gueule du journaliste de ouest France, Yann Bessoulé, qui se moque de ce bon vieux pays, la France, « farci de tant de donneurs de leçons, toujours prompt à prouver à la face du monde qu’il est bien vivant, innovant, imaginatif…la preuve raconte t il, pour faire le plein, l’imagination déborde. On double, on passe en force, on s’engueule..on remplit les jerricans malgré les restrictions. La machine n’encaisse que 20 euros avec ma carte, pas grave j’ai pris celle de ma femme, ma fille mon fils..ah ces français tellement débrouillards dit on..Sans doute, grince t il, mais surtout à qui il en faut bien peu pour devenir adeptes du chacun pour soi…heureusement que ce n’est pas la guerre » conclut il…

Les Français et la politique…là aussi, on parle souvent d’un coup de pompe…et bien ce matin, un démenti

Vive la Politique s’exclame à sa Une, la Croix qui se lance à un an de la présidentielle, dans une vaste enquête, sur les enjeux de la politique, enquête qui va durer 3 semaines. Ce matin, sondage à l’appui, le quotidien affirme que « les Français aiment la politique ». 60% disent s’y intéresser, une part significative est même prête à s’engager par le biais de pétition sur internet, en votant aux primaires, en se déplaçant pour des référendums, ou dans une moindre mesure en participant à des mouvements citoyens comme Nuit Debout. « Cette passion singulière française, nourrie de tout un imaginaire républicain baigné de philosophie des Lumières » écrit Céline Rouden dans la Croix est donc encore vivace….en revanche, l’enquête est cinglante pour les appareils politiques et leurs représentants qui font l’objet d’un rejet massif…19% seulement prêts à s’engager dans un parti politique…Aujourd’hui, ils veulent faire confiance à une nouvelle génération de dirigeants politiques, ils veulent plus de démocratie participative, et ne croient plus au clivage droite gauche…Du balai, disent ils d’une certaine façon oui, mais pour réinventer la politique…A l’heure où on ne parle que de la montée des populismes en europe, ce matin encore en attendant l’issue du duel autrichien, ce désir de politique, est plutôt réjouissant

Réaction Reynié

On termine Hélène, brèves de l’étranger, un système ripou et des questions sur l’euro de foot

Oui l’autre éventuel coup de semonce à l’europe, en dehors de la présidentielle autrichienne, c’est le référendum au Royaume Uni, Brexit or not Brexit dans un mois pile poil. Le journal l’Opinion raconte comment les entreprises britanniques, favorables au maintien dans l’Union européenne, ont du mal à faire campagne. D’abord, parce que comme chez nous, elles ne sont pas forcément vues avec bienveillance, et puis leurs arguments sont parfois aussi contre productifs. Exemple, l’ancien grand patron de Marks et Spencer a notamment admis qu’en cas de brexit , et donc de manque de main d’œuvre en raison de la fin de la liberté de mouvement, « les salaires pourraient augmenter a-t-il dit, ce qui ne serait pas forcément une bonne chose ». Oups, les pro brexit se sont bruyamment réjouis.Pas facile de réconcilier l'europe, ses élites et son peuple!

Et pendant ce temps-là, « Silence, Erdogan tue la démocratie turque » s’alarme L’humanité à sa Une… »alors que 70 chefs d’état et de gouvernement défilent aujourd’hui même sur le tapis rouge d’istanbul pour assister au premier sommet humanitaire mondial, la Turquie est le théâtre d’une des pires régressions démocratiques de son histoire moderne » insiste le quotidien communiste qui revient sur la levée de l’immunité parlementaire pour les députés votée vendredi, qui va permettre à l’autocrate truc de se débarrasser d’un certain nombre de parlementaires kurdes notamment

Révélation Libération ce matin. L’ancien patron des Stups français aurait organisé pendant des années, l’un des plus gros trafics de cannabis d’europe, en couvrant un indic d’envergure…Faille d’un homme ou trafic d’Etat ? s’interroge ce matin Libération..et nous avec!

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.