"Il y a trois semaines... poussée par je ne sais quelle urgence... Je me suis rendue au Tribunal d'Instance... pour réclamer un certificat de nationalité... Je n'étais pas certaine de l'obtenir... Deux jours plus tard... je reçois une convocation... Rendez-vous le 14 mars... à 13h50... Je n'étais sûre de rien... Et pourtant ce fut une formalité... On m'a remis un feuillet rose... bien plus précieux qu'un passeport... J'ai dit à la préposée : "Champagne !"... Elle a ri... Elle a cru à une boutade" // Chochana Boukhobza est écrivain, d'origine tunisienne... Et ce matin... dans les pages "Rebonds" de LIBERATION... elle raconte ses 7 années de clandestinité en France... 7 années sans papiers... entre 1980 et 87... Avec la peur, tous les jours... des "flics", comme elle dit... Peur d'être reconduite à la frontière... les logements... et le travail au noir... "Quelles raisons peut pousser un être humain à vivre jour après jour la détresse d'être sans papiers ?"... se demande Chochana Boukhobza dans LIBE... "Quelles raisons, sinon l'amour pour un pays et pour sa langue... Je me sentais de France... J'étais de France"... Chochana Boukhobza n'a jamais rien dit à ses enfants... Elle s'est cachée en vivant au grand jour... "Nous sommes cent et mille comme moi, dit-elle, à être en France... Et à être aussi sans France quand nous revient au front le boomerang de l'identité... Encore et toujours cette identité... Jusqu'à quand, et pourquoi ?"... A l'occasion du 50ème anniversaire du Traité de Rome ce week-end... C'est d'une autre identité dont parle la presse ce matin... L'identité européenne // Le journal LA CROIX a posé la question... "Est-ce plutôt une bonne ou une mauvaise chose pour la France d'appartenir à l'Europe ?"... La majorité des personnes interrogées par l'Institut CSA ont répondu que c'était une bonne chose... "Comme si elle avait le choix... la France !"... dénonce Dominique Quinio, toujours dans LA CROIX... "Leur enthousiasme doit être reçu comme un encouragement à ce que l'Europe porte de meilleur en elle... Mais ça ne contredit pas le carton jaune au référendum de 2005" // "Pendant 50 ans... l'union des économies est allée bon train", poursuit Bernard Revel dans L'INDEPENDANT DU MIDI... "Avec le libre échange... l'euro et l'ouverture aux pays de l'Est... Mais force est de constater qu'en 50 ans... l'Europe des peuples n'a guère avancé... On ne peut, dit-il... parler encore d'identité européenne... Le chômage... les délocalisations, font de l'Union un bouc émissaire montré du doigt par les politiques nationaux" // Pourtant... il reste quelques hommes pour défendre l'Europe ce matin... A propos du référendum européen... Jacques Delors, dans LES ECHOS, pense qu'il faudrait faire revoter les Français... "Il faudrait retirer le terme "Constitution", et plaider pour un Traité institutionnel... renforcé par un protocole social" // Et ce même Jacques Delors de faire référence au passé dans une tribune à lire dans le gratuit METRO... "J'ai souvent répété, dit-il... qu'il n'y avait pas d'avenir sans mémoire... Pour bien comprendre l'Europe, selon lui... il faut se replonger dans l'histoire de cette aventure unique... Les échecs successifs, comme celui de la Communauté européenne de défense... n'ont pas découragé les pionniers" // Oui... Mais "l'Europe d'hier a changé", reconnaît Maurice Faure... Dans LE MONDE... l'ancien signataire du Traité de Rome décode les différences entre l'Europe à 6 de 1957 et celle à 27 de 2007... "A l'époque, dit-il... nous étions unis par la perception commune d'un danger mortel... la guerre... Faire l'Europe... c'était créer les conditions d'une paix durable... Aujourd'hui... poursuit Maurice Faure... l'élargissement à l'Est... censé apporter la stabilité... a contribué à l'euroscepticisme... Après avoir créé pendant 50 ans des concepts innovants... comme la politique agricole commune ou la monnaie unique... l'Union européenne est incapable de faire preuve collectivement aujourd'hui... d'imagination dans la façon de régler les problèmes... Attention aussi à la France... Elle reste un des partenaires majeurs de l'Union... Mais elle ne peut plus prétendre imposer ses vues" // Dans son éditorial de LA TRIBUNE... Pascal Aubert dénonce "l'amnésie commune"... "Notre dette envers la première génération de bâtisseurs est colossale... Vivre en paix n'est-il pas le bien le plus précieux auquel puisse aspirer un être humain ?... L'attachement au projet européen apparaît incroyablement plus fort chez les nouveaux membres de l'Union européenne" // Et Jean-Claude Juncker... le Premier ministre luxembougeois... d'abonder dans ce sens... "L'Europe nous protège... dit-il... Euro... ouverture des frontières... Passez-moi l'expression... L'Europe des citoyens, c'est la fin des emmerdements" // Pierre Rousselin, dans les pages "Opinions" du FIGARO... est plus mesuré... Selon lui, "on ne sait plus très bien à quoi sert l'Europe... Tantôt elle nous est présentée comme un instrument destiné à nous mettre à l'abri de la mondialisation... Tantôt c'est l'inverse" // Et le problème... c'est que les candidats à la Présidentielle n'osent pas se lancer dans ce débat compliqué qu'est l'Union européenne... Valéry Giscard d'Estaing le fait remarquer dans LE POINT... Lui qui dirigeait les travaux de la Convention sur la Constitution... établit un diagnostic sévère... "On ne peut pas, dit-il... reprocher aux candidats une certaine prudence... Mais la France est isolée depuis le "non" au référendum... 18 pays sur 27 ont ratifié la Constitution... La France a perdu de son influence... Ses propositions ne soulèvent pas beaucoup d'intérêt... Où est sa voix aujourd'hui ?"... se demande VGE dans LE POINT // L'HUMANITE est plus optimiste... "Ce sont peut-être les Français qui ont la clé"... Pour Michel Guilloux... "Si l'Europe sociale a avancé ces derniers temps... Ce n'est pas dans les bureaux de Bruxelles... Mais bien dans les initiatives convergentes de syndicats de salariés... A l'heure où la France s'apprête à présider l'Union européenne en 2008... Le choix qui sortira des urnes le 6 mai prochain... aura des implications immédiates sur l'orientation de celle-ci" // Quand l'Union européenne se regarde le nombril, c'est compliqué... Vu par les ados... c'est plus simple et très pédagogique dans LE MONDE DES ADOS... "Vu de l'extérieur... ça intrigue et ça étonne"... A lire page 5 du FIGARO... les points de vue américain et chinois... "Du côté de Pékin... on ne nie pas le rapprochement économique... Mais on dénonce les promesses non tenues... comme la levée de l'embargo sur les armes... qui relègue la Chine au même rang que le Soudan... le Zimbabwe et la Birmanie... Côté américain... on sourit de la complexité européenne... L'université de Georgetown, à Washington... parle d'un objet politique non identifié... L'Europe n'est plus l'épicentre de la réflexion stratégique américaine... fait-on savoir du côté de la Maison Blanche... Désormais, la question est : "Que pouvons-nous faire ensemble pour être efficace au niveau planétaire ?"... Ce à quoi VGE rétorque... "Les Etats-Unis devront évoluer d'une position de domination à une posture de partenaire" // Allez... On va se quitter bons amis... Et parler de choses qui font l'unanimité ce matin... dans la presse... J'ai nommé Brian Joubert et Virginie Dedieu // Comme le titre L'INDEPENDANT DU MIDI en Une... "Ces deux Français se sont parés d'or" // Pour L'EST REPUBLICAIN... "C'est une reine et c'est un roi" // On notera tout de même la différence de traitement du champion du monde de patinage artistique et de la championne du monde de natation synchronisée dans le journal L'EQUIPE... A lui... la Une et la posture majestueuse... A elle... l'encart et la médaille... A lui... les pages 2 à 4... A elle... la moitié de la page 13... "Oscillant entre la grâce et le kitsch... entre l'ambition athlétique et l'absolutisme de l'élégance, le patinage peut à la fois séduire et déconcerter"... écrit dans son édito le quotidien sportif... "Hier, Brian Joubert a réconcilié les amoureux de la discipline et les grincheux... A 22 ans... c'est un athlète élégant" // Le plus bel hommage rendu à Virginie Dedieu est à lire dans LA PROVENCE... "C'est certain, écrit Pascal Stella... Virginie Dedieu va traverser le temps, pour s'inscrire même dans l'éternité... Troisième couronne mondiale... Il faudra un paquet d'années pour égaler un jour ce triptique historique... Dans l'eau... elle était plus haute que les autres... plus imaginative... plus géniale... Elle a ressuscité la Callas en allant au bout d'elle-même... Dedieu... pleine de grâce tout simplement" //

Laetitia GAYET

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.