(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : longs courriers

(Bruno Duvic) C'est un fil qui relie près de trois milliards d'êtres humains sur terre. A la fin de l'année, 2,9 milliards millions de personnes seront connectées au Net, 600 millions de plus qu'à la fin 2013. Les Echos publient ce matin ces chiffres qui émanent de l'ONU et de l'Union internationale des télécoms. 40% des habitants de la planète à un clic les uns des autres. Révolution en cours. Elle laisse aussi beaucoup de gens sur le côté. Si 96% des Islandais sont connectés (record du monde), en Ethiopie, en Somalie, en Birmanie, c'est moins de 2%.

Formidable instrument de communication. Il sert aussi à semer la terreur. Le message de menaces de l'organisation Etat islamique à la Une ce matin : « La France cibléeé dans Libération , « La France se mobilise face aux menaces de l'Etat islamique » dans Le Figaro . Et pour ajouter au contexte, un otage désormais en Algérie, Hervé Gourdel, 55 ans. Portrait dans le Parisien Aujourd'hui en France .

C'est bien une guerre qui est en cours contre cette organisation. Dans Le Figaro, photo de Barack Obama dans le bureau ovale de la maison blanche. Il est de dos, tourné vers les fenêtres, lumière de fin de journée. Ce président, rappelle Laure Mandeville a été élu "pour terminer les guerres, pas les commencer". Et pourtant...

Depuis quelques heures, après l’Irak, l’aviation américaine bombarde la Syrie.

Le New York Times donne déjà beaucoup de détails sur son site Internet. Long article signé Helène Cooper et Eric Schmitt. Les Etats Unis ont largué un déluge de missiles de croisières, de bombes dites de précisions, sur des dépôts d'armes, des hangars, des bâtiments, des casernes à Raqa et dans ses environs. Opération menée avec plusieurs alliés arabes, Bahreïn, Jordanie, Qatar, Arabie Saoudite, Emirats affirment les officiels américains repris par le Times. Des gouvernements sunnites participent donc si l'on en croit le journal à cette opération contre les fanatiques sunnites. C'est un tournant, une nouvelle étape risquée, commente le quotidien de New York.

Les avions de guerre américains décollent des bases au Proche Orient.

Les avions civils d'Air Franc restent en partie cloués au sol...

Neuvième jour de grève chez Air France

Et au-delà du conflit actuel, l'Avenir d'Air France est-il menacé ? Longue analyse de Valérie Collet dans Le Figaro. La compagnie pensait être devenue un géant insubmersible, il y a 10 ans en s'alliant avec le néerlandais KLM. Elle promettait de faire du ciel le plus bel endroit de la terre.

Et pourtant... Les menaces ont surgi de toutes parts, écrit la journaliste. Tout près en Europe avec la montée en puissance des compagnies low-cost. Air France tente d'y répondre aujourd'hui. Mais il y a eu du retard au décollage sur ce terrain. En 2013 Ryanair a transporté plus de voyageurs dans le monde que le groupe Air-France KLM.

Air France fait encore des bénéfices sur les vols long-courriers. C'est son point fort. Mais là aussi, la menace pointe, elle n'est plus la préférée des grands voyageurs. Les compagnies du Golfe et d'Asie ont déroulé le tapis rouge aux clients les plus exigeants et rémunérateurs. Service haut de gammes pour des tarifs moins élevés que les compagnies européennes.

A l'image de ce qui se passe dans l'économie en général, l'Europe et ses compagnies aériennes ne sont plus le nombril du monde, plus la seule plate-forme avec l'Amérique pour aller d'un continent à l'autre. Pour Pékin, changez d'avion à Dubaï, Abu Dhabi ou Doha. En 5 ans, le trafic à destination ou au départ du Moyen Orient a plus que doublé.

Quoi d'autre dans la presse, Bruno ?

Vols longs courriers. Un tour du monde en quelques secondes.

Devrons-nous un jour renoncer à prendre l'avion si souvent pour les plus chanceux ? Le dérèglement climatique à la Une de L'Humanité et de La Croix . « Le climat ne peut plus être sacrifié aux profits » titre L'Huma . « Dérèglement climatique, à qui la faute ? » se demande La Croix .

Du dérèglement climatique au manque d'eau. Escale à Karachi, Pakistan. Monstre urbain de 21 million d'habitants - pour l'agglomération. Il faut chaque jour 4 milliards et demi de litres pour ravitailler les habitants. Depuis plusieurs mois certains quartiers sont à sec. Long article de La Croix sur fond de manque de pluie, de corruption et de développement de la mafia.

Un coup d'œil par le Hublot à la Nouvelle Zélande. Décidément le drapeau britannique n'a pas bonne presse en ce moment. Le Premier Ministre néo-zélandais veut l'effacer du drapeau de son pays. Rappel trop criant de l'époque coloniale. Un referendum pourrait se tenir sur le sujet. La plupart des sites d'info reprennent cette information.

Escale à Mountain View, le siège de Google. Un Français en Californie. Il a 18 ans, il s'appelle Guillaume Rolland : portrait dans Le Monde . Le jeune homme est finaliste du prix du concours Lépine à la mode Google. Un concours d'invention pour les 13-18 ans. Guillaume Rolland a inventé le réveil olfactif. Un mélange de menthe poivrée et de cannelle pour vous stimuler et vous tirer du lit le matin. S'il gagne, jackpot, un séjour aux Galápagos et une bourse d'études de 50.000 dollars. A 13 ans déjà ce lecteur de Sciences et Vie junior avait inventé le sachet de thé qui tourne tout seul dans le bol et s'éjecte sans intervention humaine.

Comme quoi, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles dans la presse. Il y en a même beaucoup de bonnes dans Le Monde . Avec 40 journaux du monde entier, qui représentent 100 millions de lecteurs, le quotidien participe à l'impact journalism Day. L'objectif est de parler d'innovations qui font avancer la planète. C'est l'objet d'un supplément dans Le Monde . Cela va du livre qui filtre l'eau, utile dans bien des pays qui manquent d'eau potable à l'équipe cycliste féminine d'Afghanistan, une révolution dans le pays.

Bonne nouvelle encore, cette étude européenne reprise par Rue89 qui évalue à un million le nombre de bébés nés de couple Erasmus depuis 1987.

Dernière étape. Atterrissage à Paris, chauffeur, au 15 rue Princesse. C’est l'adresse de chez Castel à St Germain des prés. Ces établissement mythique des nuits parisiennes tente une seconde vie. Il rouvre ses portes demain. Objectif des nouveaux propriétaires, un groupe de 16 messieurs biens nés ou fortunés : rassembler une grande colonie de gens sympas, bien élevés, insolents et drôles. Atmosphère à la fois paillarde et sophistiquée. Pas trop de joli filles ou de beaux garçons : les beautés physiques vous donnent une ambiance sinistre assène André le Baron, le directeur artistique.

Dans le Figaro, qui consacre une page à cette réouverture, Eric Neuhoff se souvient des fins de soirées, naguère chez Castel. "Parfois, un farfelu suggérait de partir pour Deauville. Saint-Germain-des-Prés finissait sur les planches, comme les ramblas à la mer. En général, les ardeurs se refroidissaient au péage de Mantes-la- Jolie. Qu’est-ce que c’était bien ! Il parait que tout cela va recommencer à l’identique. Il n’est pas interdit de croire aux miracles."

A demain !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.