On connaissait la danse de l'été... Là, c'est la danse du printemps... La danse du centre... Libération, en Une, appelle ça "la chasse au Bayrou"... Et "les bayrous"... c'est Roger Antech, dans Le Midi Libre, qui les décrit... "Les bayrous, c'est une espèce proliférante, surgie des urnes... 7 millions d'hirondelles qui, le 6 mai prochain, feront le printemps de Sarkozy ou de Royal"... Et en filigrane, cette interrogation... La chasse aux bayrous, c'est bien ou c'est mal ?... C'est pas la question la plus facile du jour... Renaud Dély, dans Libération, applaudit Ségolène Royal... "Elle souhaite un débat public, pour voir si Bayrou serait disponible pour la constitution d'une nouvelle majorité... l'occasion historique de donner à la gauche le visage d'une social-démocratie moderne... La manoeuvre est osée"... Bref... Royal chasse le bayrou, et c'est bien... En revanche... pour le même Renaud Dély... Nicolas Sarkozy chasse le bayrou, et c'est mal... C'est mal parce que lui, "il mitonne sa soupe électorale du second tour dans de vieux pots... Il use de grosses ficelles qui le ramène au rang de syndic de faillite du chiraquisme... Loin de rénover les pratiques politiques, il en perpétue de fort éculées"... D'un côté comme de l'autre... L'Est Républicain fustige "les grandes manoeuvres"... "Rupture, ordre juste, nouvel âge politique ?... interroge Pierre Taribo... Que nenni !... Vieille République des boutiques... Tous les lendemains électoraux ont leurs interrogations et leurs surenchères de tartufferies... Cette fois, il s'agit des électeurs de François Bayrou... Cette gesticulation ne peut tenir lieu de programme, même si elle est impérative pour l'emporter", concède l'éditorialiste... La gesticulation ne sert pas de programme, soit... Mais se pencher sur les programmes, ça peut aider à y voir clair... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, La Tribune, Les Echos... on cherche, dans les programmes PS et UMP, les propositions "Bayrou-compatibles", comme le dit Les Echos... Le journal économique résume... "Le projet Bayrou est proche de celui de Sarkozy sur l'économie, et de celui de Royal sur la gouvernance"... Dans Le Parisien, c'est un tableau qui reprend une dizaine de thèmes... de la dette publique au dialogue social, en passant par l'emploi, la santé ou le logement... D'un côté, les propositions de Ségolène Royal... de l'autre, celles de Nicolas Sarkozy... Et dans les deux camps, sont surlignées celles qui sont proches de l'UDF... Du coup, à chacun des électeurs de François Bayrou de faire son choix, en fonction de ce qu'il accepte de lâcher... Ainsi sur la santé... Proposition "Bayrou-compatible" du PS : "la création de dispensaires en banlieue et en zone rurale"... Proposition "Bayrou-compatible" de l'UMP : "la revalorisation des tarifs des médecins traitants"... Et puis, pour finir sur ce sujet... la chasse aux bayrous... ce matin dans la presse, c'est aussi François Fillon, dans Le Figaro... Le conseiller politique de Nicolas Sarkozy explique que le gouvernement que constituera le candidat UMP, s'il est élu, sera très ouvert... une ouverture assortie d'une mise en garde : si François Bayrou ne soutient personne, cela créera un problème aux législatives... Et toujours dans Le Figaro... une interview de Jean-Pierre Chevènement... Le soutien de Ségolène Royal explique, lui, que Bayrou a tout intérêt à ce que Royal soit élue... Une incidence de la campagne présidentielle : perturbations dans la sortie des hebdomadaires... Marianne sort aujourd'hui, au lieu de samedi dernier... L'Express et Le Point aussi, au lieu de jeudi prochain... Bref, embouteillage dans les kiosques, et portraits des candidats... En couverture du Point et de L'Express : le visage de Nicolas Sarkozy, et la même interrogation... "Sarkozy peut-il perdre ?"... Alors, pour être honnête, Le Point n'y croit guère, et explique... "Combien de fois son entourage a tremblé devant ses audaces ou ses provocations ?... Il tremblera encore, jusqu'au 6 mai... Et Sarkozy est comme ça : n'aimant vivre que dangereusement"... Le Point qui analyse... "Cette campagne, c'est d'abord la sienne... Nicolas Sarkozy l'a conçue, réalisée, découpée seul, écoutant tout le monde et personne à la fois"... Qualité pour les uns, défaut pour les autres... L'Humanité affiche, sans surprise, la couleur ce matin... "La droite n'a pas partie gagné... Sarkozy n'est pas encore élu"... Et Pierre Laurent, l'éditorialiste de L'Huma, affirme sans états d'âme : "La politique Sarkozy doit être battue... Le vote du 6 mai doit être un vote de raison, pour empêcher une Bérézina sociale et démocratique"... "Pourquoi tant de haine ?"... Le Figaro reprend, en titre, la formule-leitmotiv du discours du candidat de l'UMP hier à Dijon... où il a tenté, explique le journal, de désamorcer le piège du "tout sauf Sarkozy"... Je vous disais tout à l'heure que L'Express s'interroge ce matin pour savoir si Nicolas Sarkozy peut être battu au second tour... Et pour répondre à cette question, eh bien l'hebdomadaire se penche sur "les dernières cartes de Royal"... Et L'Express conseille à la candidate socialiste d'opter pour une tactique qui lui ressemble : marquer sa différence... "Elle doit avant tout enfermer Sarkozy dans le rôle du sortant"... Dans Marianne... "Ce sera ric-rac, mais c'est jouable", affirme le magazine, sur une photo de Ségolène Royal... Marianne qui dresse le portrait de la candidate socialiste... En gros, le portrait de la femme invisible... "Au fait, est-elle grande ou petite, Ségolène Royal ?... Les deux... Ni l'un ni l'autre... On vient de la quitter, et déjà on ne sait plus... En réalité, explique Daniel Bernard, le journaliste de Marianne, il est vain de tenter de deviner la taille de Ségolène Royal... comme il est illusoire de chercher réponse à la plupart des questions anodines... Que fait donc Royal quand Giscard joue de l'accordéon, quand Chirac admire une statue Taïnos, ou quand François Mitterrand carresse le cuir d'une édition originale des Essais de Montaigne... Sarkozy souffre à vélo, Bayrou monte à cheval, Le Pen embrasse ses dobermans... Royal, elle, se contente de dompter les éléphants"... Autres traits du caractère de Ségolène Royal, dans Le Point... L'un de ceux qui travaillent à ses côtés explique... "Elle écoute, prend des notes... Mais quand elle sent qu'elle doit faire ou dire quelque chose, elle n'est pas facile à convaincre du contraire"... On l'a bien compris... Sarkozy-Royal... Royal-Sarkozy... Ces deux-là n'ont pas le même programme pour la France... Mais leurs caractères ne sont pas si éloignés... Le 2 mai, ce sera donc deux personnalités face à face... Le fameux débat télévisé de l'entre-deux tours... Alors le 2 mai, c'est la date la plus vraisemblable, expliquent Le Figaro et Libération ce matin... C'est vrai que d'habitude, ce débat-là se fait le dernier jeudi avant le vote... Mais cette fois, les deux candidats préfèrent le mercredi... C'est donc le "branle-bas pour le débat télé", titre Libé... qui précise que la soirée sera animée par PPDA et Arlette Chabot, puisque TF1 et France 2 en seront les deux diffuseurs... Dans Le Figaro, le champ des détails qui doivent encore être réglés... la forme de la table... la distance entre les deux candidats... mais aussi le décor du studio et le nom du réalisateur... Une seule chose semble à peu près sûre, selon le journal : ce serait un face à face... Une autre chose est sûre... là, c'est à nouveau Libération qui le souligne... "Ce débat devrait rafler la mise à l'Audimat"... Libé se souvient qu'en 95, 17 millions de personnes avaient suivi celui entre Jacques Chirac et Lionel Jospin... Et sinon... Sinon, puisqu'on parle de Jacques Chirac... un petit mot pour vous tenir au courant du feuilleton de sa recherche d'appartement... C'est un feuilleton à suivre dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Alors ce matin, en Une, eh bien c'est l'épilogue... "Les Chirac vont habiter rive gauche"... Ils ont trouvé un appartement de 180 mètres carrés, sur deux étages... qui domine la Seine, juste en face du Palais du Louvre... Si l'on en croit la photo en Une, c'est au 3 Quai Voltaire... Alors pour l'instant, Bernadette s'occupe de l'aménagement et de la déco... Mais personne n'a encore vu passer Jacques...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.