Patrick COHEN : Comme chaque vendredi : la revue de presse à deux voix... Guyonne de MONTJOU a lu la presse internationale, et Yves DECAENS la presse nationale... où l'on parle évidemment de Noël, notamment des chrétiens en difficulté au Moyen et au Proche-Orient... Yves DECAENS : Dans la ville de naissance du Christ (à tout seigneur tout honneur, c'est le cas de le dire), les chrétiens ne pensent qu'à une chose : s'en aller... ce qu'a pu constater l'envoyée spéciale de Libération Delphine Matthieussent : les chrétiens de l'agglomération de Bethléem, majoritaires avant la création d'Israël, représentent aujourd'hui 30% de la population et continuent d'émigrer, pour des raisons économiques essentiellement, et parce qu'avec le mur de séparation construit par les Israéliens, Bethléem, comme le raconte une famille prête à partir, c'est devenu une grande prison... sans compter, conclut Libé, les tensions avec la majorité musulmane, qui s'est radicalisée ces dernières années, qui sont aussi une bonne raison de partir, même si on ne l'avoue qu'à demi-mot... Guyonne de MONTJOU : De Bethléem, on rêve de partir, mais de Gaza, on rêve d’aller à Bethléem... au moins pour la messe de Noël ! Il reste seulement 3500 chrétiens dans la Bande de Gaza... une poussière à côté du million et demi de musulmans... Le Haaretz consacre un article à ces derniers chrétiens, qu'on entend peu et qui vivent sous la gouvernance du Hamas depuis trois ans... Certains ont demandé des passes pour se rendre à la messe de Noël en Cisjordanie. Tous n’en ont pas obtenu... Ceux-là passeront donc Noël loin de leur famille et de l'église de la Nativité... Malgré quelques attaques sporadiques contre couvents et écoles, ils se sentent plutôt en sécurité à Gaza... Au journal israélien, ils avouent que, pour eux, le vrai ennemi ne sont pas les miliciens du Hamas mais Israël... Yves DECAENS : Rien à voir avec la situation, plus dramatique, des chrétiens d'Irak... A lire, dans Le Figaro, l'interview de l'archevêque chaldéen de Kirkouk, Mgr Sako, passablement désappointé : "C'est la première fois, dit-il à Jean-Marie Guénois, que les chrétiens se sentent à ce point découragés... Ils n'ont pas oublié bien sur l'attentat contre la cathédrale de Bagdad : 46 morts, à la veille de la Toussaint... A Kirkouk, poursuit Mgr Sako, nous ne célèbrerons pas la messe de minuit. Même chose à Bagdad et Mossoul : on ne sait jamais... La police irakienne n'est pas professionnelle, et est parfois même infiltrée par les extrémistes". En fait de nativité, commente l'éditorialiste du Figaro Etienne de Montety, les chrétiens du pays d'Abraham revivent à proprement parler le Massacre des Innocents : la tuerie des nouveau-nés ordonnée par Hérode... En rappelant a contrario qu'il n'y a pas si longtemps, le 24 décembre 1995 à Tibéhirine, en Algérie, des hommes en armes frappaient à la porte du monastère, dont le prieur leur interdit l'entrée parce qu'ils étaient armés... "Ce soir, c'est Noël, leur dit-il, le jour de la naissance du prince de la paix"... Et justement, ce soir, message qui tranche avec les appréciations précédentes, ce soir (c'est la Une du journal La Croix), pour la première fois depuis la mort des moines de Tibéhirine, la Nativité sera célébrée dans leur monastère... "une petite lumière dans la nuit des montagnes de Médéa, commente Guillaume Goubert : l'esprit des trappistes demeure"... Patrick COHEN : Noël en Orient, c'est aussi ce cadeau empoisonné d'Ahmadinejad aux Occidentaux... Guyonne de MONTJOU : Grâce à lui, la famille Ben Laden pourrait bientôt être au complet... Si l’on en croit les révélations du Times ce matin, l'Iran aurait remis en liberté 3 membres du clan Ben Laden et plusieurs hauts responsables d'Al-Qaïda... Ces terroristes, qui ont le FBI aux trousses, s’étaient réfugiés en Iran après l’invasion américaine en Afghanistan, et Téhéran les gardait sous les verrous... L'été dernier, Omar, le fils d’Oussama ben Laden, s’était plaint que 20 de ses oncles et cousins restent ainsi coincés en Iran... Eh bien, il a été entendu... Le quotidien britannique qui révèle l’affaire énonce leur pedigree : ils étaient cerveau des attentats contre les ambassades américaines à la fin des années 90, ou proches d’Al Zawahiri, le numéro 2 d'Al Qaïda... tout ce beau monde aurait déjà rejoint ses repaires, à la frontière pakistano-afghane ou au Yemen... Ce beau cadeau promet de pimenter les discussions qui doivent se tenir dans un mois avec les Iraniens sur le nucléaire... Yves DECAENS : "Pas de cadeaux, en revanche, pour Alliot-Marie et Juppé" : c'est un titre de France-Soir... Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense vont rester à la barre de leur ministère pendant les fêtes... Dur dur d'être ministre d'Etat, commente le journal, quand tous vos collègues du gouvernement partent réveillonner en famille... Mais eux, Alliot-Marie et Juppé, sont un peu coincés par la crise en Côte d'Ivoire et par l'Afghanistan, où le ministre de la Défense doit aller soutenir le moral des troupes, avant de représenter la France le 1er janvier à la cérémonie d'investiture de Dilma Roussef, la Présidente brésilienne... Même chose pour Brice Hortefeux, qui sera en première ligne (nous dit Le Figaro), s'accordant deux jours à Noël et regagnant son ministère dès dimanche... Pour le reste, les ministres ont bien droit aux vacances, comme tout le monde... même, comme dit Anne Rovan dans Le Figaro, si les vacances c'est un peu un sujet tabou... On n'aime pas trop avouer qu'on part loin au soleil... Ce sera le cas pourtant de François Fillon, qui passera Noël dans son département de la Sarthe avant de s'envoler pour une destination très mitterrandienne : l'Egypte... Guyonne de MONTJOU : En Méditerranée, il y en a un qui n’a décidément pas de chance : c’est Ehud Olmert... L’ancien Premier ministre israélien est en passe d’être censuré... 18 mois après sa sortie peu glorieuse de la vie politique, Olmert s’est hasardé, comme beaucoup de ses prédécesseurs, à écrire un livre. Mais Ehud Barak, actuel ministre de la Défense, veut l’empêcher de le publier, sous prétexte qu’il contiendrait des révélations classées secret-défense... Le Yediot Aharonot en a déjà publié les bonnes feuilles. Et, du coup, tout s’explique : Ehud Olmert n'a toujours pas avalé le fait d’avoir été poussé vers la sortie après des accusations de corruption. Dans son livre, il veut faire passer Barak pour un opportuniste, en accusant le chef de file des travaillistes d'avoir failli rejoindre le parti Kadima d’Ariel Sharon avant de se raviser. Le livre, pour des raisons de sécurité, devrait être censuré. Patrick COHEN : Pas de censure en France pour les livres politiques... Yves DECAENS : En France, le best-seller politique de cette année 2010 s'appelle Jean-Luc Mélenchon... Pour Le Figaro, c'est une surprise... Et pourtant, on verra dans le top-livres que publie le journal que les pamphlets et les mémoires des grands sages en général se vendent bien... Mélenchon donc : 40.000 exemplaires de son ouvrage intitulé : "Qu'ils s'en aillent tous" (c'est vrai que le titre est accrocheur)... Et c'est aussi, commentent Claire Bommelaer et Léna Lutaud, un petit format à 10 € : ça compte... Entre parenthèses, le livre de Stéphane Hessel, qui cartonne à 300.000 exemplaires, coûte 3 € pour 28 pages... "Indignez-vous", c'est son titre, c'est l'événement éditorial de cette fin d'année, que souligne à son tour ce matin le journal Les Echos... L'éditeur, une petite maison de Montpellier, va multiplier par cinq son chiffre d'affaires en 2010... Fermez la parenthèse... Voilà... "Qu'ils s'en aillent tous", "Indignez-vous" : tout est dans le titre... Encore que... Le numéro 2 du top-livres s'appelle "Si ça vous amuse", signé Michel Rocard... Le numéro 3 : "Des idées et des rêves", d'Arnaud Montebourg... Guyonne de MONTJOU : Des rêves dans l'assiette : une touche légère, pour finir... avec du foie gras et des bûches pleines de crème... Le cahier « spécial cuisine » dans le Courrier International nous dit que les Chefs sont devenus des stars à travers le monde... Ils sont sur tous les fronts médiatiques... Pas un pays qui n’ait un programme culinaire à la télévision... Cette profession, autrefois déconsidérée, est devenue la star du PAF... Mais entre les émissions, les festivals gastronomiques, les produits estampillés à leur nom, les chefs passent plus de temps à se mettre en avant qu'à cuisiner... La Vanguardia, journal de Barcelone, rappelle que c'est autour d'un feu que l'homme est devenu homme, homo sapiens... un feu domestiqué, sur lequel certainement rôtissait un succulent sanglier... Et aujourd'hui, la mode est aux produits de saison : pas question d'avaler des tomates à Noël, nous dit le Wall Street Journal, qui titre : "Place aux terroiristes"... Vous voyez : à une lettre près, le monde peut changer... et on peut vous souhaiter à tous un Joyeux Noël !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.