La revue de presse bonjour Hélène Jouan

Bras de fer entre le gouvernement et la CGT ce matin à la Une de la presse

Mais si on commençait par un gros câlin Patrick ? Rien de personnel ne vous méprenez pas…Mais à l’heure où tout se tend, en France entre la CGt et le gouvernement vous l’avez dit, entre Hollande et Macron on en reparlera, au sein de l’union européenne entre des forces centrifuges, c’est le Parisien qui nous raconte comment une écrivaine autrichienne vient de lancer la mode du gros câlin en Grande Bretagne. Oui, afin de dire aux britanniques qu’on les aime et qu’on veut les voir rester en Europe à l’occasion du référendum du 23 juin, il suffit de les serrer contre soi. Campagne lancée sur internet, même le comédien français Gad Elmaleh a joué le jeu en étreignant en direct une star de l’humour anglais, des piques niques câlins sont organisés dans les parcs anglais. Un site a été créé pour recueillir les meilleurs clichés. Viralité inattendue. Un peu de tendresse dans ce monde de brutes

La tendresse, ce n’est pas ce qui prévaut ce matin quand on parle de la CGT…

Oui, Haro sur la CGT..La presse quotidienne s’interroge ce matin sur la stratégie du syndicat de Philippe Martinez, et la condamne assez unanimement. l’Humanité, un peu seul contre tous, soutient les salariés de la raffinerie et du dépôt de Donges, « le carrefour des luttes » écrit le quotidien communiste, quand Libération s’interroge « la CGT peut elle faire le plein ? ». Laurent Joffrin explique que la « CGT joue son va tout avec ses grèves thromboses censées paralyser le pays ilt la met en garde : « c’est le propre des stratégies radicales écrit il, elles peuvent déboucher parfois sur des défaites radicales ». Car ce que relèvent beaucoup d’éditorialistes, c’est que la voie de la radicalisation choisie par le syndicat cache mal en réalité, l’échec de la mobilisation de masse contre la loi Travail, et qu’elle est donc sans doute « une tentative désespérée comme l’écrit Olivier Auguste dans l’Opinion, de ralentir sa propre chute ».

Le Figaro est le plus cash ou trash dans la condamnation : « terrorisme social » dénonce l’éditorialiste Gatean de Capèle, de « cette vieille centrale rouillée qui représente moins de 3% des salariés, qui est opposée à tout par principe, qui empoisonne la vie des entreprises et pourrit celle des usagers et qui ne connait que le conflit, le conflit, le conflit » s’offusque t il…

Alors dans ce face à face entre la CGT et le gouvernement, comment ce dernier peut-il espérer s’en sortir ?

Il faut bien avouer que la presse lui laisse peu d’ouverture ce matin, Sinon répondre à la « chienlit » comme le dénonce l’Opinion, par un acte d’autorité, et faire en sorte que « l’impression de pénurie, vécue par les automobilistes depuis ce week end « comme l’écrit le Huffington Post, ne tourne à la pénurie réelle et n’entrave toute l’économie du pays. Chienlit vraiment ? c’est effectivement l’accusation largement utilisée par la droite pour caractériser le mouvement actuel. Mais le Figaro re publie opportunément sur son site un article de… 2010, en pleine contestation sociale contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy. Un conflit qui à l’automne 2010 se concentre sur déjà la bataille du carburant. 4000 stations-services en rupture de stock (1500 aujourd’hui), les 12 raffineries françaises à l’arrêt. Mi octobre, Michel édouard Leclerc pronostique même l’assèchement d’ici la fin de la semaine. Finalement, au bout de 3 semaines de conflit, face aux cafouillages et attentisme de ses ministres écrit le Figaro, Nicolas Sarkozy ordonne le déblocage d’une vingtaine de dépôts par les forces de l’ordre. 3 semaines pour débloquer…

C’est la même action de déblocage ordonnée par le gouvernement qui a eu lieu ce matin au dépôt pétrolier de la Fos sur mer . …Manuel Valls vient de promettre que "d'autres sites seraient débloqués"

En tout cas, pendant que « Hollande et Valls jouent leur peau » comme l’écrit Aujourd’hui en France le Parisien, coincés entre un recul sur la loi qui les cramerait dit Nathalie Schuck et le risque de « convergence des luttes » espérée par la CGT et FO, et bien Emmanuel MAcron lui continue de jouer perso. Dans un entretien aux Echos, le toujours ministre de l’Economie assure qu’il faut aller plus loin que la loi El Khomri « en rapprochant toutes les négociations collectives au niveau de l’entreprise », et pas seulement sur le temps de travail ! Un peu d’huile, ou d’essence sur le feu qui couve, comme s’il en manquait

L’élection présidentielle en Autriche hier de nouveau commentée dans la presse ce matin

Un dessin pour rire, de Kak à la Une de l’Opinion, on y voit Marine le pen et cécile Duflot boire un verre en regardant les résultats respectifs de l’extrême droite et de l’écologiste ; « ça fait rêver quand même dit la première, tu m’étonnes » renchérit la seconde

Même si personne ne considère que c’est effectivement l’écologie qui a triomphé en Autriche. « Autriche dernier avertissement pour l’Europe » titre ce matin l’Humanité, « laboratoire de l’Europe d’après » prédit jean Sévillia sur Figaro Vox…

En Europe, où décidément il s’en passe de belles… Libération publie ce matin une lettre ouverte d’intellectuels européens, on y trouve Serge et Beate Klarsfeld, l’historien Benjamin Stora mais aussi Alain Finkielkraut ou encore le prix Nobel de littérature l’italien Dario Fo, lettre ouverte pour dénoncer la nomination et l’action du nouveau ministre de la culture croate. L’historien Zlatko HASANBEGOVIC n’est connu écrivent ils que pour avoir défendu une approche révisionniste de l’histoire de son pays au 20ème siècle. Récemment, il a publiquement déclaré que la « défaite des Oustachis en 45 était la plus grande tragédie nationale de la Croatie ». Les oustachis, responsables de la mort d’au moins 83 000 personnes dans un camp de concentration des Balkans digne d’Auschwitz, les oustachis qui ont systématiquement ciblé, torturé des serbes, des juifs, des Roms. L’actuel ministre de la culture croate met aujorud’hui en cause les vérités historiques et les valeurs fondamentales de notre union politique écrivent les signataires. La Croatie 28ème état européen, et un ministre de la culture, révisionniste

On termine Hélène, par un mariage, et un scoop

« Le mariage des affreux » c’est ainsi que Libération parle du mariage en cours entre Bayer et Monsanto, 2 géants de l’agrochimie. « Alchimie monstrueuse » dit le journal entre le producteur des pesticides tueurs d’abeilles et Monsanto, mondialement connu pour l’herbicide Round Up et les OGM. Avec 55 milliards d’euros sur la table, ce pourrait être la plus grosse acquisition allemande de l’histoire note les Echos, reste à régler le problème de réputation de l’américain Monsanto.il parait que même la bourse s’inquiète

Et on termine par un scoop

Savez vous Patrick à qui on doit ce tube ? Musique

Paul Simon ? oui, c’est lui qui chante, qui a écrit ce tube, You Can Call me Al… Mais le musicien américain raconte ce matin dans le Figaro qu’il doit tout à Pierre Boulez, notre Pierre Boulez! au début des années 70, Paul Simon le reçoit chez lui avec son épouse Peggy, lors d’une fête. Au bout de 20 minutes, Boulez le salue « je suis désolé de devoir parti cher Al, transmettez mes amitiés à votre épouse Betty »… pendant des semaines, le couple s’amuse de ces nouveaux prénoms et se donne du Al et Betty à tout bout de champ. Quelques années plus tard, Paul Simon en fait une chanson. Pierre Boulez a fait un tube. C’est peut être ça l’info

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.