La revue de pressec'est aujourd'hui en France le premier jour des premières vacances scolaires de l'annéeEt l'occasion d'une petite mise au point pour les parents,un peu perdus peut etre par le volapuk que se sont mis à parler leur enfant...et oui ,au collège les jeunes apprennent la langue de Molière ,mais aussi une autre ,bien à eux faites de formules détournées ou complètement inventées...petit devoir de vacances pour les parents avec le Parisien aujourd'hui en france:vous les parents vous aviez les nerfs la rage ,les plus grands de vos enfants étaient plutot vénères et maintenant ,le plus jeune ,au collège il a le seum...vous lui refusez un truc ,çà lui fout le seum,cherchez pas ,c'est comme çà...Vous vous rigoliez des tètes d'oeuf des ringards mais maintenant ce sont des bolos...ne les empèchons pas de parler leur langue explique le linguiste alain reyc'est juste pour eux la marque d'une appartenance générationnelle,juste le moyen de s'affirmer contre les parents...d'ailleurs s'inventer des langages n'a rien de nouveau....tiens voyez Tintin ,ou plutot le capitaine Haddock:bachi bouzouk et moule à gaufres ce n'était pas mal non plus dans l'inventivité...En attendant la déferlante médiatique des jours qui viennent ,à l'occasion de la sortie mercredi du Tintin de Spielberg ,Libération et la Croix ont pris les devants...Pour dénoncer avec Libé le tintintamarre fait autour de ce film désincarné ,à la croisée de la ligne claire et du blockbuster pétaradant...pas convaincu donc Libé qui a bien noté la sortie retardée du film aux Etats Unis,juste avant Noel,le temps que le succès attendu dans le reste du monde se répercute...faut dire que Tintin n'est pas vraiment une star outre atlantique,à cause entre autre du capitaine Haddock ,de son alcoolisme et de ses jurons ,supprimés par la censure à l'époque...Malgré tout tintin reste comme dit la Croix un indémodable succès et une belle entreprise grace au choix stratégique des ayant droits d'hergé qui ont choisi de positionner le blondinet à la houppe sur une image haut de gammecontrairement à Uderzo par exemple qui lui a autorisé Hachette à poursuivre les aventures d 'Astérix après sa mort au risque de l'affadir...ce qui était déjà fait mais bon ,l'avenir tranchera conclut la Croix quant à savoir qui a le mieux géré sa marqueDans la gestion de la crise européenne c'est l'Allemagne qui impose sa marque...C'est sans ambiguité pour la Tribune qui annonce la couleur en Une :Merkel impose l'Europe allemande!le Figaro pas d'accord:Merkel et Sarkosy avancent ,sous entendu: main dans la main...Dans l'Humanité c'est vrai qu'ils sont ensemble mais ensemble dépassés par la crise!Là non plus ,pas d'accord ,pour les Echos le couple Paris-berlin tangue mais tient bon le gouvernail!A chacun son interprétation des evènements...c'est vrai commente vincent Giret dans LIbé qu'il faut tendre l'oreille pour saisir l'indicible vérité ,que dans ce vieux couple francà-allemand désormais l'un domine l'autreen l'occurrence l'une domine l'undit autrement par daniel ruiz dans la Montagne: la chancelière est vache et Nicolas sarkosy est son prisonnier...Soit!...ce qui parait acquis en tout cas c'est ce que le Parisien annonce en une ,que l'addition sera encore plus lourde que prévu...d'ailleurs de nouvelles économies seraient déjà envisagées...Dans le supplément éco du Figaro l'association des DRH l'annonce sans ambages:la mise en oeuvre d'une véritable politique de rigueur à l'issue de l'élection présidentielle et quel qu'en soit le résultat ne fait aucun doute!En attendant dans cette crise de l'euro si l'on en croit Libération c'est sarkosy qui a perdu son crédit:nouveau sondage ,nouvelle chute de confiance des français dans la capacité du président à régler la crisece qui est injuste pour paul henri du Limbert dans le Figaro car le seul tort de Nicolas Sarkosy est de présider aux destinées du pays au pire des moments.Affirmer que le 6 mai prochain ,s'il perdait l'élection ,la France s'en trouverait soudainement mieux c'est prendre les français pour ce qu'ils ne sont pas.En attendant c'est en Tunisie qu'on a voté ce dimanche dans l'enthousiasme et parfois l'émotionAujourd'hui les larmes aux yeux j'ai votéSur le site Rue 89 c'est un électeur tunisien de Paris qui dit son émotion en poèmeincrédule je contemple mon index bleu (ce bleu dont sont marqués tous les votants)ce bleu aussi profond que la peur qui nous animait 23 ans durantce bleu qui disparaitra dans deux jours ,tout comme ce régime qui paraissait inébranlable...signé Skander Essid sur rue 89..Des témoignages sur cette première élection démocratique tunisienne on en lira dans tous les quotidiens et sur le site de France InterJuste une illustration,c'est dans Libé l'illustration de cette Tunisie aux deux visages,des deux Tunisie qui cohabitentA Sidi Bou said raconte Maria Malagardis ,haut lieu touristique ,des femmes grandes et minces au français sans accent ,les hommes en polo lunettes noires quui pianotent sur leurs portables et une seule file d'attente pour aller voterA un quart d'heure de route à Ettadhamen ,quartier populaire de Tunis,deux files séparées ,d'un coté les hommes ,de l'autre coté les femmes...Ici les gens n'ont rien raconte une étudiante alors ils se raccrochent aux traditionsBeaucoup affichent leur préférence pour le parti islamistenormal reprend l'étudiante ici les pauvres sont majoritaires mais maintenant c'est la démocratie...et c'est évidemment beaucoup mieux ainsiArrétez de nous gaver avec votre péril islamiste reprend le poète de rue 89et saluez plutot ce grand peuple,saluez son courage ,sa jeunesse et sa maturité...c'est ce qu'on fait depuis ce matin avec vous Patrick Cohen qui etes à TunisEt avant d'y revenir, on n'oublie pas non plus de saluer les bleus..Parce qu'ils ont le seum les bleus!c'est trop pas juste cette défaite d'un tout petit pointComme dit Yves Harté dans Sud Ouest un point c'est rien ,mais un point c'est tout!ils ont des bleus au coeur ,les bleus titre france soirmais la palme du titre c'est pour l'Huma:la Nouvelle-Zélande était un point trop loin!n'empèche qu'il sont morts debout répond l'Equipe en une d'un supplément rugby où Fabrice Jouhaud la joue très sport :la défaite peut etre belle dit il au point qu'il faut voler à son secours...Evidemment la victoire c'est bien mais le sport c'est mieux!Mille milliard de mille sabords,c'est une bète d'équipe qu'il avait faite Lièvremont

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.