Il y a parfois des faits-divers qui ont une drôle de résonnance... C'est à la Une de L'Union, quotidien régional... "Reims : droit dans le mur du cimetière !"... Reims : c'est là où se déroulera, mi-novembre, le prochain congrès du Parti Socialiste... "Droit dans le mur du cimetière !", titre donc le journal... Mais n'est-ce pas tout de même un peu sévère ?... Mais non : dans cet article, il n'est pas question du PS... Il n'est pas question de politique... C'est juste un fait-divers... "Hier, un tracteur a défoncé, sur 5 mètres, le cimetière de Reims... 8 tombes endommagées... Le chauffeur légèrement blessé"... Aujourd'hui, la ville de Reims va donc devoir reconstruire le mur... Quant aux leaders du PS, ils préparent activement la reconstruction de leur parti... On vous en a déjà longuement parlé sur France Inter... On sait maintenant que six motions ont été déposées... Et "cette fois, la course est lancée", titre Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Le PS lance la bataille du congrès", confirme Le Figaro... Tandis que Rémi Godeau, dans L'Est Républicain, s'amuse de la "PS story"... "Pierre a rejoint Bertrand et François, après avoir été lâché par Jean-Christophe et Gérard... Depuis le départ de Dominique, Jean-Christophe préfère Martine, alliée de Laurent et de Pierre... Gérard a choisi Ségolène, tout comme Julien, déçu par François"... Et au final, constate La Croix, "les 'lionceaux' du Parti Socialiste sont condamnés aux seconds rôles"... "Les éléphants se taillent la part du lion, et les jeunots se contentent de faire de la figuration", explique Mathieu Castagnet... "Après la défaite à la dernière Présidentielle, la jeune garde avait pourtant rué dans les brancards, promettant de s'affranchir des courants pour faire émerger de nouvelles têtes... Or, 18 mois plus tard, le réveil est douloureux"... Même sentiment pour Patrick Fluckiger, dans L'Alsace... Il file la métaphore sportive... "En cyclisme, écrit-il, il arrive que les rois du peloton laissent gagner une étape de prestige aux coéquipiers qui leur rapportent leurs bidons lors des ravitaillements... Mais au PS, les porteurs d'eau sont priés de laisser les présidentiables rafler l'ensemble des trophées"... Enfin, "il y a tout de même Benoît Hamon", corrige David Revault d'Allonnes dans Libération... A 41 ans, le député européen conduira sa motion, associé notamment à Emmanuelli, Quilès, Liennemann et Mélenchon... "Hamon, sur l'aile gauche pour empêcher le Parti Socialiste de tourner en rond"... Sans doute voudrait-il l'empêcher aussi... mais là, c'est moi qui le dit... de foncer droit dans le mur du cimetière de Reims... Martin Hirsch, vous avez votre préférence, vous, parmi les prétendants à la succession de François Hollande ? (...) Enfin, surtout, que ce soit clair, Martin Hirsch : en vous posant cette question, je ne voulais pas vous stresser... d'autant que, vraisemblablement, vous l'êtes déjà beaucoup, stressé... C'est ce que raconte Charlotte Rotman dans Libé... Et c'est assez amusant... Elle vous a suivi pendant deux jours... notamment à votre bureau, avenue de Ségur, à Paris... "Il a enfilé une laine polaire rouge : il a froid... 'Non, il est fatigué', rectifie sa secrétaire, aux petits soins... une fidèle qui le tutoie et tremblera avec lui jusqu'au vote du projet sur le RSA"... Ca, c'était vendredi... Ma consoeur a assisté à une réunion de votre cabinet... "L'équipe épluche les amendements déposés qui pourraient poser problème à l'Assemblée... 'Dans ces cas-là, on laisse faire les énarques', sourit un conseiller... Puis voilà Hirsch qui balance : 'Qu'est-ce que je vais dire dans mon discours d'introduction ?'... Réponse d'un collaborateur : 'Il faut que cela fasse date'"... Alors, dans cet article, on apprend également que, pour vous aider à écrire, vous écoutez Brahms et Beethoven... On apprend que lundi, vous en étiez à 27.991 signes... et que vous cherchiez encore une citation d'Hanna Arendt ou de Pierre Mendès-France... Finalement, vous l'avez trouvée, la citation ? (...) "Sarkozy appelle à un sommet mondial sur la crise financière", titre ainsi Le Figaro... "Sarkozy veut réformer le capitalisme", affirme à sa Une Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Sarkozy, avocat d'un capitalisme moralisé et régulé", précise, de son côté, La Tribune... que les propositions du Président français ont laissé quelque peu perplexe... Pour preuve : l'éditorial... Il est signé François Lenglet... Et je vais vous en lire le premier paragraphe... "Avis aux amateurs de causes désespérées, aux défenseurs de la veuve et de l'orphelin : devenez libéral", écrit-il... "Défendez l'économie de marché... Adoptez un petit spéculateur... Si tout le monde crie 'haro sur la finance !', c'est probablement qu'elle n'est pas si mauvaise... Car la pensée unique est toujours médiocre conseillère... Les discours de Nicolas Sarkozy ne sont guère plus convaincants... Lorsque le Président ambitionne de moraliser le capitalisme financier, il ne fait jamais que reprendre une tradition française qui court de De Gaulle à Chirac... tradition brillante, qui est à l'économie ce que le Concorde est à l'aéronautique : c'est joli à regarder, mais ça ne marche pas très bien"... Là, je vous répondrais : "tout dépend du point de vue"... Si vous lisez Le Figaro, vous apprendrez que ça n'a pas marché du tout... non, vraiment pas du tout... "Seul 1 postier sur 4 a répondu à l'appel à la grève contre le changement de statut de l'entreprise publique"... Et pour Le Figaro, c'est donc l'échec des syndicats... En revanche, si vous lisez L'Humanité, vous apprendrez que la journée de mobilisation a très bien fonctionné... Oui vraiment, très bien fonctionné... "40% de postiers en grève : un taux exceptionnel", estime le quotidien... qui prévient que les syndicats ne vont pas s'arrêter là... "Contre la privatisation, les facteurs sonnent une première fois", titre L'Huma à sa Une... Or, c'est bien connu : les facteurs sonnent toujours deux fois... Ca, c'était le nom d'un film... Et c'est un autre film qui, aujourd'hui encore, fait les gros titres d'une partie de vos journaux... "'Entre les murs' : l'école crève l'écran", annonce ainsi La Croix... "Les lycéens d''Entre les murs' font leur rentrée", précise Les Inrockuptibles... Tandis que Le Monde évoque "la guerre des mots au collège"... "Retour de balancier après l'explosion médiatique cannoise... Un doute pourrait surgir, s'interroge Jean-Luc Douin : 'Entre les murs' est-il un film si exceptionnel que cela, avec ses petits moyens, ses non-comédiens, son refus délibéré d'en mettre plein la vue ?... La réponse est oui, sans l'ombre d'un doute"... La plupart des critiques, ce matin, sont tout aussi enthousiastes... Mais on notera toutefois les réserves d'Emmanuel Hecht, dans Les Echos... Il dénonce les ambiguïtés du message... "Un enseignant trop affectif... Des situations par moment caricaturales... 'Entre les murs', écrit-il, est un film brillant dans la forme, mais démagogique sur le fond"... Avec d'abord cette information sportive... c'est à lire dans L'Equipe et c'est la Une de La Provence... "Laure Manaudou se remet à l'eau à Marseille"... Hier, la triple championne du monde de natation a participé à une séance de travail au Cercle des nageurs de Marseille le CNM... qui, nous dit-on, pourrait bientôt signer avec elle... Laure Manaudou qui, pour l'heure, n'a plus de club... Elle non plus, n'a plus de club... Mais elle pourrait avoir bientôt un mari... C'est une info du Parisien... "La nageuse d'origine sud-africaine Charlene Wittstock bientôt officiellement fiancée avec Albert de Monaco"... Je vois que vous frétillez, Nicolas... Et vous avez raison : l'annonce pourrait survenir aujourd'hui... Enfin, une triste nouvelle... C'est une auditrice de Seine-Saint-Denis qui m'a transmis l'information... Vous vous souvenez, Nicolas, de cette histoire de chevreuil... ce chevreuil devenu fou, qui s'attaquait aux promeneurs dans un petit bois de Coubron... Eh bien nous apprenons que ce chevreuil a probablement été tué par une voiture... Ne dites pas non, Nicolas : je le vois, vous êtes bouleversé... Je le suis également...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.