Une risette contre la disette. Une partie de la presse a envie de sourire ce matin. La risette, elle est dans La Tribune : "Le baby-boom français se moque de la crise". 828.000 naissances l'an dernier, c'est presqu'autant qu'en 2006, année record. On est à plus de deux enfants par femme. Les tendances de ces dernières années se confirment : plus de la moitié des naissances sont hors mariage ; dans un cas sur cinq, la maman a plus de 35 ans. Nadine Morano, la secrétaire d'Etat à la Famille, fait provision de hochets : "C'est un message encourageant que nous adressent les Français. Ils prouvent leur capacité à se projeter positivement dans l'avenir". Les experts ont du mal à expliquer pourquoi la France est la championne d'Europe des naissances. Pour le sociologue François de Singly, "l'environnement structurel, les crêches, les cantines, les maternelles"... voilà le facteur le plus important. Tout ne va pas si mal, mais la rentrée est tout de même chargée. Ouest-France, Le Monde, Les Echos, font le point sur les grands dossiers.. En haut de la pile : le rendez-vous des banquiers à l'Elysée, c'est cet après-midi. "Ils s'attendent à recevoir une sévère avoinée", croit savoir Michel Vagner dans L'Est-Républicain. "Il n'y aura pas de cadeaux pour les bonus" confirme Libération. L'enjeu, selon Laurent Joffrin, se résume en une question : "que vaut la parole politique ?". Quand il avait volé au secours des banques, Nicolas Sarkozy avait promis que rien ne serait plus comme avant. Alors Libé propose six pistes pour limiter les bonus. Cela va de l'interdiction pure et simple à leur taxation très salée. Autre idée : introduire un revenu maximum comme il existe un salaire minimum. Deux autres pistes sont, sans doute, plus faciles à appliquer : redonner aux actionnaires des banques et à l'Etat, un droit de regard sur la politique salariale. Et enfin, indexer les bonus sur les fonds propres des établissements : pas de prime s'ils n'ont pas un matelas assez épais. "Patrons voleurs, patrons escrocs, patrons menteurs", l'inscription est sur une pancarte que tient un ouvrier de l'usine "Trêves" à la Une de L'Humanité. Le Monde raconte également l'histoire de cet équipementier automobile, près d'Epernay. Il a reçu 55 millions d'Euros du fonds de modernisation des équipementiers automobiles mis en place en pleine tempête économique. Mais malgré cette aide publique, le groupe veut fermer l'usine. Selon la CGT, il aurait même profité de l'argent pour accélérer la délocalisation. La direction de "Trêves" refuse de communiquer. Les salariés, mais aussi des citoyens lambdas, ont porté plainte contre le plan social. Il y aurait un millier de plaignants en tout. Contre les mauvaises nouvelles, esprit positif. "Psychologies-Magazine" propose un stage de Rigologie. Ca se passe à l'Ecole Internationale du Rire à Frontignan, près de Montpellier. La journaliste de "Psychologies-Magazine", Ségolène Barbé, s'est glissée dans le groupe. L'objectif principal n'est pas forcément de rire mais de se faire du bien, retrouver des connexions avec son corps : yoga, sophrologie, exercices de respiration. Puis on réapprend à se lâcher. Il ne faut pas avoir peur du ridicule : on mime la poule, le lion ou la tondeuse à gazon. Chaque séance se termine par quelques minutes de fou rire pour une détente musculaire totale. Le rire permet de libérer les endorphines et d'exprimer de manière ludique ses émotions même les plus sombres... "Au bout de quelques jours, écrit Ségolène Barbé, je suis surprise de la facilité avec laquelle les liens se sont créés entre nous". Elle a gardé le nez rouge, remis à tous les stagiaires, un peu comme un talisman. Photo de l'actualité à l'étranger dans la presse... Castro en survêtement dans Le Parisien et Libération. Il est apparu dimanche à la télévision cubaine pour la première fois depuis quatorze mois. Dans Libé, Eric Landal constate que même s'il n'est plus au pouvoir officiellement depuis un an et demi pour les Cubains, Castro c'est avant tout "Fidel" et non pas "Raul". Et puis, bien sûr, images des feux de forêt en Grèce. Ca semble se calmer ce matin, mais la question de la fréquence de ces incendies reste posée. Pour le site "Rue89", ils ne doivent pas grand chose au hasard et beaucoup à la "corruption et aux magouilles immobilières". 40% des incendies ont une origine inconnue, du moins statistiquement. Il n'y a pas de cadastre en Grèce. On peut donc incendier des zones inconstructibles puis faire pousser dessus des constructions illégales, les risques d'être repéré sont moins grands, surtout que ces constructions sont assez rapidement légalisées. Certains vont même jusqu'à s'interroger sur une étrange coïncidence : près de deux millions d'hectares ont brûlé depuis les années 50 et la moitié lors d'années électorales, comme si les autorités fermaient les yeux pour gagner des voix. Il devrait y avoir des législatives en mars prochain en Grèce. Encore une pancarte brandie par un manifestant. "Libérez l'Amérique, dîtes "Non" au socialisme !". Photo de militants républicains, casquette de base-ball, chemise à carreaux et gobelet de café à la main dans le Figaro. Ca se passe en Pennsylvanie. Explication : Obama est empétré dans sa réforme du système de santé, le Parti républicain retrouve des couleurs aux Etats-Unis. Obama, pourtant expert en com, n'a pas vu venir le coup. "La population américaine n'est pas prête pour des réformes révolutionnaires. Ce qu'elle a rejeté en janvier dernier, c'était Bush, pas les fondamentaux de l'Amérique. Et aujourd'hui, toute une Amérique blanche, inquiète du tremblement de terre culturel Obama, est en train de se réveiller". Mais ces républicains qui ressortent le bout du nez représentent une frange assez extrémiste. "La base du parti s'est rétrécie au fil des années", explique Laure Mandeville. Rétrécie au bastion blanc du sud et aux terres rurales du Mid-West. On parle de "palinisation" du parti, du nom de Sarah Palin, égérie des conservateurs parmi les conservateurs. Obama n"est pas encore à terre, loin de là ! Certes, il est tombé à 49% de popularité, mais les Républicains sont à 21. "La crise pèse sur la rentrée, la grippe A aussi", rappelle La Croix. Pour certains commerçants, c'est une aubaine. Les fabricants de gels antibactériens pour se laver les mains se les "frottent, les mains", raconte Le Parisien. Parole à une pharmacienne : elle a reçu une cliente qui voulait acheter un pot de plusieurs litres. Dix millions de bouteilles pourraient être vendues d'ici à la fin de l'année, de 2 à 4€ le flacon de 75 ml, c'est un joli business ! Certaines entreprises font installer des pots pour leurs employés. Et pourtant, explique un médecin généraliste, "le gel n'est pas plus efficace que le savon". Seul avantage : quand il est en petite bouteille, on peut le glisser dans la poche et se nettoyer les mains en toutes circonstances. Entre les traders, les politiques et la grippe A, on en oublierait presque que c'est avant tout, la rentrée des enfants et des adolescents dans quelques jours... Conseil dans Le Parisien : pour les heures de sommeil, recalez vos enfants dès maintenant. Pendant l'été, le "jeune" a pris de mauvaises habitudes : à midi, il émerge de sa chambre, la marque de l'oreiller sur la joue, pour aller se traîner devant sa console de jeux et le soir, impossible de le mettre au lit. Conseil du Parisien : dès ce soir, avancez le moment du coucher d'un quart d'heure. A la rentrée, les pendules devraient être remises à l'heure. Couchez vos jeunes et faîtes leur faire du sport ! "Les adolescents ont une activité physique insuffisante", selon Le Monde. Ils seraient presque deux fois moins actifs que dans les années 70. C'est notamment le cas des filles. "Ces dernières années, souligne Pascale Santi, l'attention portée à la santé s'est beaucoup focalisée sur l'alimentation" On a moins parlé de l'exercice physique... C'est pourtant essentiel pour la santé. A propos d'enfants, scoop dans Télé 7 jours, "l'Ecole des fans" revient... C'est Philippe Risoli qui prendra la place de Jacques Martin sur la chaîne Gulli. Il y a quelques années, Patrick Sébastien avait essayé de relancer l'émission, sans beaucoup de succès. Moins vintage, mais toujours à la télévision, bonne nouvelle pour les amateurs de série télé dans "les Inrockuptibles". HBO sort de la crise. HBO c'est la chaine américaine à l'origine des meilleures sitcoms de ces dernières années comme "Sex and the city". Elle était un peu dans le marasme, mais la saison 2009 est très prometteuse. Il y a eu notamment "Eastbound and down", diffusée en France par Orange. Histoire d'un ex-joueur de baseball venu ruminer sa vie médiocre dans le New Jersey. Et puis HBO a confié une série à la caméra de Martin Scorcese. Le tournage du pilote s'est terminé début août. Dans le championnat de France de football, le pilote et la bête de scène s'appelle Yoann Gourcuff. Il est à la Une de L'Equipe ce matin. Le milieu de terrain de Bordeaux et de l'équipe de France est en très grande forme en ce début de saison. Il est déjà le meilleur buteur du championnat. Du coup, l'un des experts technico-tactique de L'Equipe, Didier Braun, a ressorti ses vieilles K7-vidéo pour comparer Gourcuff à Zidane et Platini... Verdict : dans l'allure, le petit Yoann ressemble plus à Zizou qu'à Platoche. En cette année de Coupe du monde, la raison d'espérer ce matin pour L'Equipe, c'est Gourcuff. Bonne journée !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.