Sur les photos, il est de dos ou vaguement de profil... toujours de dos ou de profil... Il refuse qu'on voie son visage... Il s'appelle Baitullah Mehsud... Et d'après Le Point cette semaine, "cet homme est plus dangereux que Ben Laden"... une enquête signée Marc Nexon, l'envoyé spécial de l'hebdomadaire au Pakistan... Baitullah Mehsud, surnommé "l'Emir", est le chef de l'armée des talibans du Pakistan... Et on lui attribue plus de 200 attentats depuis deux ans... L'explosion de l'hôtel Marriott à Islamabad en septembre 2008 ?... C'est lui... L'assassinat de l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto en décembre 2007 ? Vraisemblablement lui... L'assaut contre le siège des services secrets à Lahore le mois dernier ?... Toujours Baitullah... Sa folie meurtrière aurait déjà fait près de 2.000 morts... Il a fait le serment, dit-on, de perpétrer deux attentats par semaine, et pour l'instant il tient parole... au point que le magazine américain Time le classe désormais parmi les cent personnes les plus influentes au monde... Il y a trois mois, l'administration Obama a même réévalué la prime de sa capture de 50.000 à 5 millions de dollars... "Wanted : Baitullah Mehsud... 5 millions de $" : voilà ce que disent les avis de recherche, avec photo de lui vaguement de profil... On ne connaît pas son visage, mais on sait qu'il a 36 ans, qu'il est barbu, trapu : pas plus d'un mètre 60... On sait aussi qu'il souffre de diabète, et que son péché mignon c'est la viande de mouton, qu'il engloutit par kilos... Aujourd'hui, Baitullah Mehsud est à la tête d'une armée de 10 à 20.000 hommes... Et c'est donc l'un des chefs les plus recherchés de la nébuleuse Al Qaïda... Une nébuleuse à laquelle on a également attribué l'attentat de Karachi, qui avait fait 14 morts le 8 mai 2002... 14 morts dont 11 Français : des salariés de la Direction des constructions navales... Mais aujourd'hui, cette hypothèse est de plus en plus mise en doute... C'est à lire notamment, ce matin, dans les colonnes de Libération, avec de nouveaux documents qui infirment la thèse d'un attentat islamiste... "Révélations sur l'attentat de Karachi : la piste occultée", titre à sa Une le journal... La piste, c'est celle mise en avant la semaine dernière par les juges d'instruction français chargés de l'enquête... En recevant les familles des victimes, ils ont indiqué que l'attentat pourrait en fait être lié à l'arrêt des commissions versées en marge de la vente, par Paris, de sous-marins au Pakistan... Dans Paris-Match, l'ancien ministre de la Défense Charles Millon reconnaît avoir bloqué le versement de commissions... Mais il dément dans le même temps toutes menaces de représailles à l'encontre de la France... Sauf que, d'après Guillaume Dasquié, qui signe l'enquête de Libération, l'hypothèse d'une attaque liée à l'arrêt d'un versement de commissions a très vite été mise en avant... Dès septembre 2002, la Direction des constructions navales expliquait qu'elle ne croyait pas à la thèse islamiste, et qu'elle était sans doute directement visée... Le journaliste a pu consulter des documents versés au dossier : des pièces qui tendent à prouver que cette piste a été totalement ignorée par l'instruction... une piste que Nicolas Sarkozy a lui aussi totalement balayée d'un revers de la main vendredi dernier... "C'est ridicule, c'est grotesque... Respectons la douleur des victimes... Qui peut croire une fable pareille ?"... Commentaire de Fabrice Rousselot, dans l'édito de Libération : "Personne ne peut se satisfaire d'un agacement présidentiel qui frise l'indécence... Et aujourd'hui, il est grand temps que la France se donne les moyens de faire toute la vérité sur les dessous de l'attentat de Karachi"... Le Nouvel Observateur résume la situation en parlant de "poudrière française"... "Commissions occultes, soupçons de financement politique : l'enquête des juges sur la mort des 11 employés de l'arsenal de Cherbourg au Pakistan pourrait rapidement devenir une affaire d'Etat"... Le Nouvel Observateur qui fait sa Une sur le Président de la République... Après son discours à Versailles et après le remaniement, l'hebdomadaire s'interroge sur "les habits neufs du Président Sarko"... "A-t-il vraiment changé ?... Peut-il vraiment financer ses réformes... Et après les paroles, les actes suivront-ils ?"... Dossier qui fait la liste des thèmes abordés lors de son discours du Congrès : l'indemnisation des chômeurs, le débat sur l'âge de la retraite, son projet de grand emprunt... et l'arrivée de Frédéric Mitterrand au ministère de la Culture : "Le roi s'amuse", titre l'hebdomadaire... Tous les journaux reviennent encore d'ailleurs, ce matin, sur le remaniement : Récit des passations de pouvoir... "L'équipe Fillon, côté coulisses", titre Sud-Ouest... Récit de la première journée des nouveaux ministres... "Sarkozy, acte II, scène I", titre Le Télégramme... avec à la Une la photo de famille du nouveau gouvernement... Idem à la Une de Ouest-France : "Les premiers pas du nouveau gouvernement"... les premiers pas notamment de Frédéric Mitterrand (on y revient)... "Mitterrand débute par des excuses", titre Paris-Normandie... des excuses pour avoir annoncé lui-même et avant l'heure sa nomination... Laquelle est d'ailleurs "plébiscitée par les Français", constate Le Parisien-Aujourd'hui en France, sur la base d'un sondage CSA... 70% des personnes interrogées estiment que l'arrivée du célèbre neveu à la Culture est plutôt une bonne chose... 70%... 15%, à l'inverse, estiment que c'est plutôt une mauvaise chose... Et 15% n'en pensent rien... Et après tout, on a parfaitement le droit de ne rien penser de l'arrivée de Frédéric Mitterrand au ministère de la Culture... Dans Le Figaro, on apprend que Christine Albanel, elle, a fermement refusé de prendre la place laissée vacante par son successeur... Elle n'ira pas à la Villa Medicis... Le Figaro qui nous détaille "la feuille de route donnée par Sarkozy à sa nouvelle équipe"... Il a appelé tous ses ministres à l'audace et à poursuivre les réformes... "Une équipe de choc pour mettre en oeuvre une nouvelle vague de mesures libérales", note pour sa part L'Humanité... "Retraites, collectivités locales, suppressions d'emplois publics : Sarkozy distribue le sale boulot", lance le journal à sa Une... "Sale boulot"... Tiens, tiens... C'est également le nom d'un site Internet : "saleboulot.com", qui marche très bien ces temps-ci... C'est à lire dans Le Nouvel Obs... un site sur lequel les internautes proposent des petites annonces totalement délirantes : des petites annonces d'emploi, une façon de moquer la crise... Un homme propose ses talents de tourneur de pages... Un autre se prétend caresseur d'animaux de compagnie... Un troisième, calmeur de voisins... Un autre encore, grondeur d'enfants... Mathias, lui, se dit prêt à rendre visite à vos grands-parents : il tarife 180 € sa visite... Quant à Simon, il se dit "salueur" : moyennant 70 € par jour, ce Parisien dira "bonjour", "bonsoir", fera la bise et serrera les pinces à tout votre entourage... On trouve aussi quelqu'un qui se revendique surveillant de scooter, à 4 € de l'heure... Un autre se présente comme défouloir humain... Et dans le même journal (et bien sûr, ça n'a rien à voir), une nouvelle vexation pour François Fillon... On apprend que, dans le nouveau dictionnaire lancé par le Robert : le dictionnaire Dixel, on trouve tout plein de noms propres : celui de Martine Aubry, celui de François Hollande, celui de Marie-George Buffet... mais il n'y a pas celui de François Fillon... Décidément, ce n'est pas facile d'exister, en ce moment, quand on est Premier ministre : un sale boulot... Pas facile non plus, ces temps-ci, pour les millionnaires, si l'on en croit ce matin la presse économique... "Les grosses fortunes moins nombreuses et moins opulentes", titre ainsi Les Echos... "50.000 millionnaires de moins en France", titre à sa Une La Tribune... résultat d'une étude annuelle de Merrill Lynch et Cap-Gemini... En un an, le nombre de millionnaires en France a reculé de 12%... Mais la France est toujours sixième dans le classement mondial... Nous voilà rassuré. Pour le reste, Libération nous donne des nouvelles du couple de manchots homosexuels qui ont adopté un petit... Cela se passe dans un zoo en Allemagne... Le petit avait été rejeté par ses parents biologiques... Mais aujourd'hui, il est très heureux avec ses deux papas... Et puis, à la rubrique Médias, je vous conseille l'interview de Nonce Paolini, le PDG de TF1... Il s'explique dans L'Express... Et il dit notamment qu'aujourd'hui, TF1 "doit retrouver un peu d'impertinence"... C'est tout de même magnifique...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.