"Des Jeux au service du bien"... C'est comme cela que Jacques Rogge, le président du Comité international olympique, présente les Jeux de Pékin dans L'Equipe, ce matin... Beaucoup l'accusaient de rester silencieux... Il est donc sorti de son mutisme hier, à Olympie... Mais l'interview est décevante, juge L'Equipe... Le quotidien sportif se souvient que, quand Rogge devint président du CIO en 2001, il avait fait naître un bel enthousiasme... "On attendait beaucoup de ses paroles fortes, progressistes et volontaristes... Malheureusement, il s'est installé dans la fonction", écrit l'éditorialiste de L'Equipe... "Il a accepté d'en assumer et d'en supporter toutes les pesanteurs, tous les renoncements... Pour preuve, cette interview où, face aux questions graves posées par les JO de Pékin, les réponses sont convenues, frileuses, voire même dérangeantes"... Rogge estime ainsi, dans cette interview, que le problème posé par la violation des droits de l'homme en République Populaire de Chine n'est pas plus perturbateur que celui qui avait été soulevé en 1992 par l'hypothèse d'un acte terroriste de l'ETA pendant les Jeux de Barcelone... L'éditorialiste de L'Equipe juge cela "proprement stupéfiant"... Et le commentateur conclut : "Bien sûr, les champions doivent aller à Pékin... Mais on préfèrerait que le président du CIO s'y rende, lui, sans se boucher les oreilles, sans se masquer les yeux et sans garder sa langue au fond de sa poche"... "Les silences du CIO"... C'est aussi le titre de l'éditorial du Temps, à Genève... Pour Fred Hirzel, "la loi du silence ne convient plus à un organisme dont les actes provoquent un retentissement planétaire"... Alors c'est vrai que la cérémonie d'allumage de la flamme olympique, hier en Grèce, est à la Une de quasiment tous les quotidiens européens... "Les protestations tibétaines perturbent l'allumage de la flamme olympique", rapporte le Daily Telegraph... Le Corriere della Sera y voit "une gifle à Pékin"... "La flamme olympique attise les braises de la protestation", analyse Le Courrier de Genève... En France, vos journaux ne sont pas en reste... "Le Tibet s'invite à Olympie", titre La Croix, qui précise que "le départ de la flamme olympique de Grèce vers la Chine a été perturbé par des militants des droits de l'homme"... "Vent de contestation sur la flamme olympique", pour La République du Centre... Le Républicain Lorrain décrit "la flamme de la contestation"... "Malgré le Tibet, la flamme est partie", semble regretter L'Est Républicain... Reste que "JO : la polémique est ravivée", rapporte Ouest-France... Et polémique ce matin autour de la réaction de Nicolas Sarkozy hier... Le Président français a appelé le Président chinois "à la retenue et à la fin des violences au Tibet par le dialogue"... "Service minimum", commente Chantal Didier dans L'Est Républicain... Oui, note Michel Noblecourt, pour un Président qui, "le 6 mai 2007 au soir, proclamait que la France serait aux côtés de tous ceux qui sont persécutés par les tyrannies et les dictatures, appeler juste Pékin à la retenue, c'est aussi faire preuve de retenue"... Pour Daniel Ruiz, dans La Montagne, Nicolas Sarkozy n'est plus en position de négocier un donnant-donnant avec la Chine... puisqu'il est allé "à Pékin dire à Hu Jintao qu'il serait à l'inauguration des JO, et que le Tibet est partie intégrante de la Chine"... Les mots du Président français sont "bien en-deçà de ce qu'on aurait pu espérer... C'est un premier pas... Mais la France est largement à la traîne... Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne ont déjà réagi de manière beaucoup plus nette et ferme"... Francis Lachat, dans Le Courrier Picard, explique encore qu'il "ne faudrait pas que le pays symbole des droits de l'homme se trouve distancé sur un sujet comme celui-là"... Il y a quand même un élément qui amuse Bernard Revel, dans L'Indépendant du Midi... C'est que parmi les manifestants interpellés hier à Olympie, il y a Robert Ménard, le président de Reporters sans Frontières... le même Robert Ménard que Nicolas Sarkozy avait fait, la veille, chevalier de la Légion d'Honneur... Plus sérieusement, l'éditorialiste s'interroge sur la France qui semble encore chercher une ligne à sa diplomatie en Chine, alors qu'elle aura un rôle décisif à jouer sur cette question en tant que présidente de l'Union européenne au moment des Jeux Olympiques... Et justement, c'est ce que Yves Thréard appelle "la carte européenne de Nicolas Sarkozy"... L'éditorialiste du Figaro s'attendait à ce qu'il y ait des voix pour critiquer les propos de Nicolas Sarkozy... "Il est normal que l'Elysée n'abatte pas toutes ses cartes d'un coup... La France n'a pas dit son dernier mot... Nicolas Sarkozy dispose d'une arme dissuasive : président de l'Union européenne à partir du 1er juillet... Il pourrait inciter les Vingt-Sept à adopter une position commune"... Alors, sur ce sujet toujours, dans Le Figaro, vous lirez l'interview de Rama Yade, la secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme... Elle explique que les portes de la France seront toujours ouvertes au Dalaï Lama, et que s'il fait une visite pastorale dans notre pays, elle le recevra sans aucune réserve... Quant à savoir si elle ira à Pékin au mois d'août... "On ne connaît pas encore la composition de la délégation française... Tout ce que je peux dire, c'est que si la situation empire, je me vois mal, à titre personnel, assister à cette manifestation sportive sans réagir"... "Si la situation empire"... A la lecture des journaux, la situation, elle semble déjà bien noire... Dans Le Monde, le reportage de Brice Pedroletti... Comme tous les journalistes étrangers en Chine, il a tenté de se rendre au Tibet... Il raconte sa route, sous le titre : "Faites demi-tour : tout est en ordre au Tibet"... C'est avec cette phrase que des policiers l'ont obligé à rebrousser chemin quand il est arrivé dans la province du Sichuan... "La répression chinoise se poursuit, avec des centaines d'arrestations"... C'est dans Le Figaro... Le correspondant à Pékin du journal rapporte que cette répression s'étend à tous ceux qui contestent les JO, et bien en dehors du Tibet... Ainsi l'histoire de cet homme, qui a fait circuler une pétition sous le slogan "Nous voulons des droits de l'homme, pas des Jeux Olympiques", et qui hier a été condamné à cinq ans de prison... Et La Croix explique qu'un autre jugement est attendu dans les prochains jours : celui du dissident Hu Jia... l'une des voix les plus critiques du régime chinois, dont le procès pour subversion a eu lieu la semaine dernière... Hu Jia dénonçait le non-respect par Pékin de ses engagements en faveur des droits de l'homme... engagements pris pour obtenir l'organisation des Jeux Olympiques... Mais bon... De tout ça, les Chinois ne sont pas au courant... "La Chine censure la cérémonie olympique", rapporte ce matin Die Welt, en Allemagne... Hier à Olympie, il y avait cinq chaînes de télé chinoises qui retransmettaient l'allumage de la flamme et le début de son parcours vers Pékin... Elles diffusaient en léger différé... ce qui a permis d'intégrer de jolis gros plans de pelouse verte au moment de l'intervention des militants de Reporters sans Frontières... Et sinon, dans la presse ce matin... Eh bien un peu de politique intérieure... Quelques interrogations autour du Parti Socialiste... "Le PS lance les grandes manoeuvres pour son congrès", explique La Croix... "Le PS préservera-t-il ses nouveaux atouts ?", se demande L'Humanité... "PS : le retour au collectif ?", questionne France Soir... "Chacun compte ses forces en vue du congrès", note Le Figaro... En fait, ce soir, le Parti Socialiste réunit son Conseil national, prélude au congrès qui se tiendra début novembre... Et dans Aujourd'hui en France-Le Parisien, une interview de Jean-Luc Mélenchon... Il explique : "Le drame des anciens, c'est qu'ils ne savent pas partir"... Ca promet... En Une de La Tribune, cette annonce : "Bercy veut rétablir la liberté des prix dans la grande distribution"... La ministre de l'Economie finalise une réforme des règles de la concurrence... Mais les acteurs du commerce sont profondément divisés, explique le quotidien économique... La grande distribution... Dans Le Monde : "Au grand bazar du temps partiel"... un grand reportage sur le quotidien des caissières du supermarché Carrefour de Marseille, qui ont fait grève le mois dernier durant 16 jours... A noter aussi, dans les kiosques : un numéro particulier de Libération, intitulé "Patti s'immisce"... C'est Patti Smith qui en est la rédactrice en chef... Et puis dans Die Welt, Le Soir ou encore El Mundo... cette vente aux enchères de clichés de grands photographes du XXème siècle... Ca se passera à New York, le 10 avril... La vente inclut une grande collection de nus... dont celui de Carla Bruni-Sarkozy... Les organisateurs de la vente expliquent que si cette photo a été retenue, c'est pour sa haute valeur artistique... Bien sûr...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.