Décidément, ça ne passe pas... malgré tous les efforts faits par le Vatican pour tenter d'expliquer et de réexpliquer et d'expliquer encore les décisions et les récents propos de Benoît XVI... Sur le SIDA, en fait, on l'aurait mal compris... Quant à l'affaire Williamson, le Pape a reconnu lui-même quelques légers soucis de communication... N'empêche, ça ne passe pas... Et cette semaine, les caricaturistes s'en donnent à coeur-joie dans les journaux satiriques... Pour preuve notamment, ce dessin de Philippe Geluck, dans Siné Hebdo : on voit le Pape en camisole et lançant tout à trac : "Williamson est mon ami... Les préservatifs donnent le SIDA... L'homosexualité est un crime... Dieu existe"... "Ne faudrait-il pas l'enfermer ?", s'interroge le dessinateur... Autre dessin, cette fois dans Le Canard Enchaîné, un dessin de Cabu, montrant Nicolas Sarkozy et son épouse observant Benoît XVI à la télévision... Au pied du poste, une feuille de journal : "57% des Français désapprouvent le Pape"... Commentaire du Président : "Le Pape a des sondages pires que les miens"... "C'est vrai, répond sa femme... Mais il n'a pas de manifs contre lui"... Sauf que cela n'est pas tout à fait vrai... comme en témoigne Le Figaro dans ses pages Société... Photo de manifestants qui défilaient lundi Place Saint-Pierre, à Rome, pour défendre l'utilisation du préservatif dans la lutte contre le SIDA... Manif en Italie, et questionnement en France... Aujourd'hui, Le Bien Public fait à sa Une la liste des gaffes de Benoît XVI, et précise que le doute s'installe, même du côté des catholiques... Ce dont témoigne aussi Libération, avec cette histoire étonnante... A Orléans, un homme vient d'entreprendre des démarches pour se faire débaptiser... Et alors, ça se passe comment, se faire débaptiser ? Eh bien c'est le monsieur qui raconte, sous la plume de Mourad Guichard... Agé d'une cinquantaine d'années, il a simplement tapé 'débaptisation' sur Google, et récupéré des modèles de lettres à envoyer à son curé de paroisse... "Aujourd'hui, confie-t-il, la lettre est écrite, et j'attends juste la confirmation de ma date de baptême"... Ce monsieur que Libération a appelé "Joseph" (mais ce n'est pas son vrai nom : en fait, il souhaite rester anonyme), Joseph donc explique qu'il ne fait pas cette démarche de gaieté de coeur ni sur un coup de tête... Mais là, il n'en peut plus de toutes les polémiques déclenchées par le Pape... "Quand j'ai entendu ses propos sur le préservatif, j'ai failli avoir un accident de voiture", raconte-t-il... Bref, il est écoeuré, et c'est cela qui le pousse à vouloir quitter désormais le giron de l'Eglise catholique... Sauf que "le principe de la débaptisation n'existe pas", explique un prêtre dans le même journal... "L'aboutissement de sa requête ne pourra consister qu'en une mention marginale sur les registres baptismaux... Mais Joseph est décidé à aller jusqu'au bout... Un catho dégoûté donc, dans Libération... Alors que pour les autres, normalement, c'est jour de fête, ainsi que nous le rappelle Alain Rémond, dans son billet de La Croix : "Aujourd'hui 25 mars, on fête l'Annonciation"... "L'Annonciation est une très bonne nouvelle : c'est l'ange Gabriel qui annonce à Marie qu'elle va être maman... Le problème, par les temps qui courent, c'est que, chaque jour ou presque, ce que l'on nous annonce, c'est une mauvaise nouvelle : plans de licenciements, fermetures d'usines... Evidemment, pour certains, il y a toutefois des bonnes nouvelles : distribution de stock-options, attribution de parachutes dorés... Mais là, c'est le genre de bonnes nouvelles qui sont tellement indécentes qu'elles soulèvent la tempête et provoquent la colère"... Une colère dont témoignent ce matin les Unes des journaux... "Stock-options, bonus, dividendes : les scandales de l'argent roi", titre ainsi L'Humanité... en soulignant l'indignité du parachute doré du PDG de Valeo : 3 millions 200.000 €... "Stock-options, bonus : la grande polémique", confirme Le Parisien-Aujourd'hui en France... en précisant que le gouvernement et le patronat exigent la restitution de cette indemnité... "Sarkozy cause, les bonus continuent" : ça, c'est la Une de Libération... qui, après avoir dénoncé hier le scandale du PDG de Valeo, fait ce matin une nouvelle révélation... Le quotidien explique que les managers de Cheuvreux, une filiale du Crédit Agricole, prévoient de se verser 51 millions d'euros de bonus, et ce, alors que la société licencie 75 personnes et que la maison-mère (le Crédit Agricole donc) vient de percevoir 3 milliards d'euros d'aide de l'Etat... C'est Nicolas Cori qui raconte... "Chez Cheuvreux, les patrons ont l'habitude de mener grand train, au vu et au su de tout le monde... L'un des dirigeants de la société se déplace avec sa Porsche Cayenne de fonction", s'indigne ainsi un salarié... Une Porsche Cayenne, c'est 55.000 € le modèle d'entrée de gamme... Les bonus chez Cheuvreux, on devrait en reparler... comme on reparlera sans doute aussi de cette info livrée par le site MédiaPart : "L'Etat distribue des stock-options à GDF-Suez"... Papier signé Martine Orange... qui nous apprend que Gérard Mestrallet, le PDG du groupe, va recevoir 830.000 stock-options, équivalant à 7 millions 700.000 €... décision du conseil d'administration... Quant à Jean-François Cirelli, vice-président du groupe, il se voit accorder 300.000 stock-options, ce qui, d'après MédiaPart, représente une valeur de 2 millions 800.000 €... GDF-Suez, un groupe dont l'Etat est le premier actionnaire... Monsieur Guaino, un commentaire ? (...) Les parachutes dorés, les stock-options et les bonus : il en a également été question hier soir à Saint-Quentin, dans l'Aisne... Tous vos journaux, ce matin, reviennent bien sûr sur le discours du Président de la République... discours au cours duquel il a défendu haut et fort les vertus de son plan de relance... "Sarkozy maintient le cap", titre Ouest-France... "Sarkozy fait front et s'explique", titre Le Dauphiné Libéré... Tandis que La Nouvelle République estime que "Sarkozy s'arc-boute sur ses valeurs"... "Valeurs" : c'est le mot qu'a retenu Paul-Henri du Limbert dans Le Figaro... Pour lui, "le chef de l'Etat a su fixer de nouveaux repères et rappeler des valeurs importantes"... "Sarkozy plaide pour un capitalisme moral", titre d'ailleurs à sa Une le journal... "La leçon de morale de Sarkozy", confirme Les Echos... Point de vue assez positif également, sous la plume de Chantal Didier, dans L'Est Républicain : "Sobriété, explication, conviction"... "Nicolas Sarkozy veut que la France finisse par gagner lors de la sortie de crise"... De nombreux éditorialistes se font toutefois autrement plus critiques... Jean-Marcel Bouguereau, dans La République des Pyrénées, parle de "démagogie"... "Un grand discours de politique-fiction", s'insurge Daniel Ruiz dans La Montagne... "Du bricolage", affirme Philippe Waucampt dans Le Républicain Lorrain... Tandis que Jacques Camus, dans La République du Centre, estime que "Nicolas Sarkozy a cédé hier soir à la caricature de Sarkozy... Se prenant pour le nombril d'un monde qui nous l'envierait, il n'a fait que parler de lui, confondant volontarisme et fatuité, conviction et entêtement, déclamation et action... sachant qu'au bout du compte, on guette toujours des mesures concrètes"... Tonalité assez critique, je vous le disais... Et puis dans la presse, ce matin, on parle à nouveau de quotas... Deux sujets, deux journaux qui mettent ce mot-là à la Une... D'abord dans l'hebdo Auto Plus, qui apporte aujourd'hui la preuve de l'existence de quotas de PV... Le journal a mis la main sur des documents confidentiels, dans lesquels figurent noir sur blanc le nombre ultra-précis et le type de contraventions à dresser tout au long de l'année par les forces de l'ordre... nombre de contraventions pour non-respect de feu rouge... nombre de contraventions pour non-port de la ceinture de sécurité... Des chiffres établis à l'avance, et gare à ceux, nous dit-on, qui n'atteignent pas leurs objectifs... Certains gendarmes et policiers commencent d'ailleurs à se plaindre de la pression exercée sur eux... Afin de remplir les quotas, certains avouent même être amenés parfois à verbaliser des innocents... Le mot "quotas" fait la Une également de L'Humanité, avec là encore des chiffres écrits noir sur blanc... Marie Barbier a consulté l'annexe "Immigration et Asile" de la loi de finance pour 2009... Et voilà ce qu'elle a lu : "Pour cette année, les forces de l'ordre doivent procéder à 5.000 interpellations d'aidants aux sans-papiers"... chiffre porté à 5500 pour 2011... Après les quotas d'expulsion, voilà donc, écrit-elle, les objectifs chiffrés d'arrestations de bénévoles... Je ne sais pas, Monsieur Guaino, si vous étiez au courant... (...) Allez, pour finir, quelques nouvelles joyeuses... A la Une du Parisien : la nouvelle vie des petits siamois... Il y a six semaines, deux petits Malgaches étaient séparés avec succès dans un hôpital parisien... Après une convalescence réussie, ils repartent dimanche pour Madagascar... Et puis assez joyeuse également, la Une de Marie-Claire : "C'est quoi, une belle femme ?"... dossier réalisé sur la base de propos et de témoignages d'hommes, desquels il ressort qu'en fait, toutes les femmes sont très belles... C'est vrai...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.