La revue de presseOù l'on se demande si le printemps arabe ne va pas laisszer place à l'automne islamisteLe printemps s'achève,çà se rafraichit..il vaut mieux te couvrir femme!dans le dessin du Parisien signé Ransom ,un résumé des inquiètudes qui se font jour en occident:c'est un barbu bien sur qui tend une burka à cette jeune femme qui doit etre tunisienne ou libyenne,peu importe ,les deux pays sont liés ce matin dans les mêmes commentairesbien que la situation n,y ait pas grand chose à voir...mais c'est vrai commente le parisien que le formidable élan démocratique qui a fait basculer trois régimes autoritaires de l'autre coté de la méditerrannée soulève aujourd'hui un peu moins d'enthousiasme...Même si comme le précise Antoine Basbous ,le directeur de l'observatoire des pays arabes,il ny aura pas de régime pire qui celui qui vient de tomber,ni en Libye ni en Tunisie!Dont acte! Dominique Quinio dans la Croix veut bien l'admettre :pas question de regretter que des tyrans soient tombés!mais maintenant il faut des actes et des assurancesce que pense aussi Pierre Rousselin dans le Figaro,s'agissant de la Tunisie ,qu'on est bien obligés de compter avec un courant d'opinion que 24 ans de ben Ali n'ont pas pu éliminer :c'est la loi de la démocratie ,il serait vain de s'en offusquer,à condition bien sur que tout le monde joue le jeuet Libération ne dit pas autre chose :la Tunisie passe au vert titre Libéet oui commente Nicolas Demorand ,aspirer à la liberté ne suscite pas magiquement une société sécularisée.Comme démocrate on peut s'en désoler mais il faut l'accepteret comme le dit aussi la cinéaste iranienne Marjane Satrapi invitée du journal,on oublie qu'en france aussi il a fallu du temps ,qu'il y a eu la Terreur ,la Restauration et l'Empirell faudra du temps et de la solidarité internationale complète Jean Emmanuel Ducoin dans l'Humanité,parce que pour l'instant le fait est que sur le terreau des dictatures arabes le principe d'une séparation du politique et du religieux reste minoritaireC'est un mot surtout qui frappe et qui fait peur...Ce mot qu'a prononcé le pdt du Conseil national de transition libyen ,Moustafa Abdeljalil,alors même qu'il proclamait solennellement la libération de son pays,voilà qu'il a laché le mot charia!comme s'il n'y avait pas d'autres urgences:c'est ce qui s'appelle comme dit Etienne de Montety dans le Figaro ,mettre la charia avant les boeufs:faut pas charrier!faut pas non plus tomber des nues:et Jean Guisnel nous rappelle dans le Télégramme le parcours d'Abdeljalil ,qui fut ministre de la justice de Kadhafi après avoir en tant que magistrat condamné à mort les infirmières bulgareslui le musulman ultra pieux,il arbore au front la zebiba ,ce gros cal provoqué par le frottement du crane sur le tapis de prière...D'ailleurs il avait déjà dit mi septembre que l'islam deviendrait la principale source de législation en Libyemais nous avons un problème avec lui reconnait un diplomate occidental en poste à TripoliInterrogé par l'envoyé spécial de Libération il avoue ne pas très bien cerner le personnage ,qui dit toujours à ses interlocuteurs ce qu'ils veulent entendredifficile aujourd'hui de lui faire confiancece qui met en rage Patrick Meney dans France Soir qui s'étrangle :tout çà pour çà?huit mois de guerre et de pilonnages ,300 millions d'euros pour la France et au bout la charia !MM sarko et Levy demande le directeur adjoint d ela rédaction de france soir ,en votre ame et conscience ,êtes vous certains que votre noble croisade va réellement rendre le peuple plus libre et plus heureux?Dit avec le sourire par Wilhem dans Libération çà donne ce dessin ,d'un combattant libyen entouré de cadavres et qui salue les avions de l'Otan par un retentissant :Otan akbar!Mais tout çà est peut etre un peu rapide :on lira dans la Croix dans le Parisien que la charia peut se traduire de différentes façons selon les pays ,les traditions ,qu'elle est avant tout un principe d'affirmation culturel et identitairewait and see ,pour conclure sur ce point avec daniel Muraz dans le Courrier Picard la crainte d'un nouveau totalitarisme islamiste est juste une hypothèse parmi d'autresil est trop tot pour ramasser les feuilles mortes du printemps arabeEt trop tôt également pour siffler la fin de l'euro...Cà ne fait de doute pour personne :le sommet européen de demain débouchera sur un accord des 17,qui devra etre suivi de quelques autres ,car on sait maintenant qu'on ne s'en sortira pas comme çàon ne croit plus aux comptes de fées commente philippe Mabille dans la Tribune (compte ,avec un M et un P,comme dans le compte est bon ,sauf que là il ne l'est pas)et c'est ce que devrait expliquer jeudi le chef del'EtatGuillaume Tabard le dit dans les Echos ,on a été frappé à l'Elysée par ce sondage qui donnait 57% de français prets à accepter des mesures douloureuseset donc dans la perspective du combat présidentielce n'est pas tant sur son inexpérience que les sarkosystes veulent attaquer Hollande mais sur sa prise en compte des réalitésVoilà ce sera conclut Françoise Fressoz dans le Monde la bataille de la crédibilitéd'autant plus violente qu'il ny a rien à promettreet malheur à qui sera tenu pour responsable d'avoir dégradé la signature du pays en jouant contre luipas très enthousiasmant tout çà!d'autant moins qu'on peut y voir ,dans cette crise financière un étrange parfum des années 30c'est ce qui voit en tout cas l'avocat Frédéric salat Baroux qui l'écrit dans le Monde égalementtoutes proportions gardées évidemment:hier le pacifisme,aujourd'hui le protectionnisme,la peur d'affronter la réalité :hier la guerre contre l'Allemagne ,aujourd'hui la guerre industrielle ,hier la ligne maginot ,aujourd'hui les droits de douane ,et comme boucs émissaires ,hier la finance dite cosmopolite ,aujourd'hui les banques...on sait comment tout çà a fini :voir ce soir sur France 2 ce documentaire sur l'ascension d'Hitler:archives colorisées et parfois inédites .enorme travail de près de deux ans d'Isabelle Clarke et Daniel Costelle que saluent france soir le parisien libération ,(libération un peu moins)et Historia en fait son dossier du mois :un tel scénario est il encore possible?réponse évidemment non!bien que le ventre soit encore fécond d'où a surgi la bète immonde ,on connait la phrase de Brechtet certes explique Historia ,cette crise est au moins aussi grave que celle de 1929 ,mais la réponse cette fois a été solidaire et n'a pas laissé prise aux antagonismes nationaux...qui plus est on a su éviter le krach bancaireQui a dit qu'on ne tirait pas les leçons de l'histoire?çà fait au moins une bonne nouvelle pour la matinée

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.