Une image vaut mieux qu'un long discours... On l'avait compris avec le film de Bertrand Tavernier sur la double peine, qui avait fait évoluer le discours de Nicolas Sarkozy... Une image vaut mieux qu'un long discours... On en a la confirmation avec le film "Indigènes"... "Le dernier combat des Indigènes"... C'est la Une de Libération, qui explique : "la sortie du film mercredi accélère la remise à niveau des pensions des anciens combattants des ex-colonies"... "Jacques, il faut faire quelque chose"... C'est l'émotion de Bernadette Chirac, après la projection du film au début du mois, raconte le journal... "C'est le privilège des artistes que de faire entendre, tout d'un coup, ce que d'autres répètent en vain depuis longtemps", écrit Gérard Dupuy dans son éditorial... "Et dans le cas d'Indigènes, qui a remis la question des pensions à l'ordre du jour, il existe une vraie complémentarité entre cette revendication et le propos du film... Celui-ci vise à rendre à la fois, dans la mémoire nationale, la part qui revient aux combattants venus des pays colonisés et, dans la mémoire de leurs descendants, leur part d'enracinement français... C'est une urgence politique actuelle", conclut l'éditorialiste... "Indigènes : la campagne de France des soldats oubliés"... C'est la couverture du mensuel Historia... un dossier pour répondre aux questions que pose le film... Historia est allé se plonger dans le Centre des archives d'Outre-Mer, à Aix-en-Provence, et y a découvert les documents d'époque qui montrent les disparités entre les soldats africains et ceux de l'Hexagone... Historia qui s'est aussi penché sur ce qu'en disent aujourd'hui les manuels scolaires, et qui résume ainsi : "Populaire avant 1914, glorieuse jusqu'en 1950, l'image que les livres scolaires donnent des soldats indigènes devient plus trouble après la décolonisation"... Et aujourd'hui... A quand le film qui fera bouger les choses sur l'immigration ?... A quand l'image ?... A quand l'artiste ?... "Immigration : tour de vis en Suisse", titre Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Et Olivier Picard, l'éditorialiste du journal, constate : "Beaucoup d'Européens en ont rêvé, secrètement ou honteusement, ils l'ont fait... A une très large majorité, les Suisses ont donc décidé hier de durcir leur législation sur l'immigration et les conditions de l'asile politique"... "La gifle", titre Le Courrier... Le quotidien de gauche genevois estime "qu'il y a de quoi déprimer le plus optimiste des militants des droits humains"... Un autre quotidien suisse, Le Matin, analyse : "Les images des Africains débarquant sur les côtes des Canaries ont frappé la mémoire... La population ne sait pas comment répondre à cette menace... Elle a choisi la solution du durcissement"... Sauf que, prévient La Tribune de Genève, "tous les citoyens qui attendent de ces lois la disparition des étrangers de leur champ de vision seront déçus"... Et pendant ce temps-là... pendant ce temps-là, au Sénégal, "Sarkozy s'affiche gagnant-gagnant", titre Libération... Parce que ce week-end, rappelle le quotidien, "la France a signé à Dakar un accord sur l'immigration et le co-développement"... Parce que s'il y a bien une chose sur laquelle tout le monde est d'accord, c'est qu'il faut aider l'Afrique à se développer... Pour en prendre conscience, le dossier de Marianne : "Immigration : cette réalité qu'il faut oser regarder en face"... "C'est une maladie déjà ancienne, mais que le monde globalisé, loin d'atténuer, avive", écrit l'hebdomadaire... "une maladie qui fait souffrir et mourir des hommes, des femmes, même des enfants... une maladie qui vide l'Afrique de ses forces vives et qui hante l'Europe... une maladie qui menace la cohésion des sociétés de part et d'autre de la Méditerranée et des océans"... Alors il faut avoir plus que de bonnes intentions... et il y a du travail dans ce domaine... Pour preuve : à lire dans Le Figaro... "La convention sur la désertification en panne sèche"... "C'est une des conventions internationales nées du Sommet de la Terre à Rio, en 1992... une convention des Nations Unies, qui fête cette année son 10ème anniversaire... 10 bougies au bien maigre bilan... Et pour cause : ce traité international est resté lettre morte, faute d'être financé... Or, c'est bien l'avancée du désert qui pousse les éleveurs, du Mali par exemple, à tenter leurs chances en Europe"... Là, peu de chance d'avoir une photo choc... En revanche, à n'en pas douter... ce sera un long discours... "Gordon Brown a une longue collection de discours dans les congrès travaillistes... Mais celui d'aujourd'hui sera le plus important... Il va devoir gagner sa place au soleil aujourd'hui, et certains doutent qu'il y arrive"... The Guardian, comme toute la presse anglaise ce matin, s'intéresse bien évidemment au Congrès travailliste... le dernier du Premier ministre Tony Blair... celui peut-être de la succession, pour Gordon Brown... "Sa priorité : la lutte contre la pauvreté"... C'est ce qu'affirme The Independent, qui explique que "Brown promet de mettre en place plus de réformes que Tony Blair s'il devient Premier ministre"... Mais pour l'instant, selon le Daily Telegraph, "Blair refuse d'accorder son soutien à son ministre"... Et en France, c'est La Croix qui note que "le trop sérieux Gordon Brown doit rénover son image... Le brillant ministre britannique des Finances doit encore s'imposer en successeur de Tony Blair"... Parce que, comme le titre le quotidien catholique, "les Britanniques aussi rêvent de changement"... "En Espagne et en Suède, les électeurs ont choisi des dirigeants jeunes, par désir de renouvellement"... Et du coup, à près de 55 ans, Gordon Brown n'a plus trop ce profil-là... Et La Croix rappelle qu'un sondage, paru vendredi dans The Guardian, donne comme favori des Britanniques le leader des conservateurs, à savoir David Cameron, 39 ans... En France, les favoris des sondages pour la prochaine Présidentielle sont tous des quinquas... Des quinquas qui sont prévenus : "Rupture : les Français n'en veulent pas"... C'est Le Parisien-Aujourd'hui en France qui titre sur ce sondage du CSA... un sondage qui montre que les Français préfèrent la réforme à la rupture... 1 Français sur 4 souhaite que le prochain Président de la République instaure une rupture avec le fonctionnement actuel de la société française... Alors que 62% des personnes interrogées veulent que l'on en aménage le fonctionnement actuel... Et Béatrice Houchard analyse : "L'histoire de l'élection présidentielle démontre que, pour gagner, il ne faut pas bousculer les électeurs... Les slogans successifs l'attestent : "Le changement dans la continuité", en 74 pour VGE... "la force tranquille" de François Mitterrand en 81... "La France pour tous", en 95 pour Jacques Chirac"... Et la journaliste du Parisien-Aujourd'hui en France conclut : "Il ne faut pas non plus que les aspirants à l'Elysée oublient que, par deux fois ces dernières années, ce sont les électeurs eux-mêmes qui ont inscrit la rupture dans la vie politique française... en mettant Jean-Marie Le Pen au second tour en 2002... et en repoussant la Constitution européenne en 2005"... Et pour l'instant, tout se passe normalement, sans rupture et sans changement... "Impôts : 8% de baisse dès janvier", titre Le Figaro... "Baisse d'impôts avant l'élection", constate L'Est Républicain, qui explique : "Les nouveaux allègements d'impôts, qui découlent de la réforme fiscale du budget 2007, ne devaient être déductibles qu'en fin d'année prochaine... Pour que le contribuable-électeur apprécie la ristourne avant la Présidentielle, il va pouvoir opérer une soustraction forfaitaire dès janvier"... "Pour la Présidentielle, deux ou trois mois de campagne suffisent largement, selon Jacques Chirac", écrit Chantal Didier... "Mais il n'existe pas d'institution ayant pour tâche d'évaluer ce qui, dans les décisions prises, relève de la gestion normale ou de la séduction des électeurs", conclut l'éditorialiste de L'Est Républicain... Moins d'impôts, c'est un peu plus de salaire... Et à lire Libération, vous ne l'aurez pas volé... "Vite fait, mal fait"... C'est le titre du cahier Emploi de ce lundi... "Contraintes ubuesques, pression hiérarchique, obsession du chiffre... De plus en plus de salariés éprouvent de la honte à devoir bâcler leur travail"... Il y a Fabien, agent de préfecture... Il travaille au Service des étrangers... Et il dit : "On est soumis à des quotas stupides... Je dois remplir 25 dossiers par jour... Quand on travaille sur de l'humain, qui plus est des étrangers en situation difficile, exiger un tel rendement devient surréaliste, et parfois honteux... Des collègues, pour remplir leur quota, n'hésitent pas à renvoyer des gens en leur faisant croire qu'ils ont oublié un papier"... Le témoignage également de Cécile, aide-soignante dans un hôpital long séjour... un hôpital où les patients sont des personnes âgées, qui restent souvent là jusqu'à leur mort... "En 2002, on a supprimé tout ce qui était animations, déplore-t-elle... C'était trop cher... Comme les personnes ne sortaient plus, elles sont devenues agressives... Du coup, on les bourre de médicaments... Et le dimanche, quand il y a encore moins de personnel que d'habitude, on dispose de 4 minutes pour faire manger chaque personne... Au stage de formation, quand on leur a raconté notre travail, ils nous ont dit que c'était de la maltraitance"... Alors ceci explique peut-être cela... 1 Français sur 3 se rêve artisan... C'est dans Le Figaro Entreprises... Très précisément, 36% des hommes et 33% des femmes qui voient dans ce secteur des métiers d'avenir... Prendre le temps, s'appliquer... C'est, a priori, un trait de caractère français... Et ce sont les Américains qui le disent, sur un terrain bien précis : l'art de faire la cour... "L'art de faire la cour est typiquement français", titre Le Parisien-Aujourd'hui en France... C'est une étude du site match.com... le leader des rencontres sur Internet... une étude qui s'est plongée dans le cerveau des Français... Dans la partie médiane cervicale, qui est propre à chaque culture... Résultat : les Français aiment l'idée de faire la cour, l'art de séduire, et la perspective de faire un bout de chemin ensemble... Aux Etats-Unis, on est loin de ça... Les femmes, dès l'enfance, pensent au mariage... et les hommes voient dans l'amour une transaction... Quant aux Anglais... c'est Le Parisien qui le dit... ils ont du mal avec la séduction... Alors qu'en France, les enquêteurs ont découvert quelque chose qu'ils n'ont rencontré dans aucun autre pays : les Français pensent qu'une femme qui avance en âge est plus belle, car plus complexe et plus intéressante... A 40 ans, une femme serait donc plus attractive qu'à 20... Et je ne vous dirai pas combien je souffle de bougies... Bonne journée.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.