Comme une odeur de poudre, ce matin dans vos journaux... La guerre en filigrane... D'abord, revoilà l'Iran... Le Figaro s'inquiète : "Nucléaire : l'Iran accélère"... "Faisant fi des avertissements de l'ONU, Téhéran accélère son programme d'enrichissement de l'uranium, et a annoncé hier le doublement de sa capacité de production... Un uranium enrichi qui peut soit alimenter des centrales nucléaires... l'objectif affiché par Téhéran... soit servir à fabriquer des armes atomiques... ce que les Occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir faire"... Le Figaro qui explique : "Même s'ils viennent de doubler leur capacité d'enrichissement, les experts iraniens auront besoin de plusieurs années... entre 4 et 10... pour disposer de l'arme atomique... Ce dont il ne faut surtout pas être dupe, c'est qu'en annonçant le doublement de sa capacité d'enrichissement, l'Iran entend une nouvelle fois tester la fermeté de la communauté internationale"... De ce côté-là, c'est "la valse-hésitation des Nations Unies", indique Le Figaro... Le Conseil de Sécurité peine à définir un texte qui pénalise sans fermer la porte des négociations... L'arme nucléaire... C'est à peu près la seule chose dont la communauté internationale s'occupe, dans le domaine de l'armement... Pour le reste, pour l'instant, le marché est florissant... Oui mais voilà... c'est le titre de Libération... "les armes en ligne de mire"... Libé qui explique que "l'ONU, poussée par des ONG, se penche sur un projet de contrôle des ventes d'armement"... "Ces ONG anti-armes se sont regroupées au sein d'une coalition nommée "Contrôlez les armes"... Leur discours est simple : le commerce tente de réguler café, médicaments, vins, cacao, bois, êtres humains et espèces menacées... Mais pour les armes, leurs pièces détachées et les munitions, il n'existe toujours pas d'accord mondial comparable... L'opération, lancée en 2003, rencontre de plus en plus de succès... 35 pays africains l'ont rejointe... des pays arabes aussi... Le Cambodge et le Costa Rica sont partants depuis le début... une mobilisation qui a entraîné Londres à jouer les locomotives... Du coup, Paris est également sur les rails... Si ce nouveau traité voit le jour, ce pourrait être un premier pas pour contraindre la France... comme le rêve Amnesty International dans Libération... à ne plus exporter de roquettes à la Russie... des roquettes qui servent à massacrer en Tchétchénie"... Dans l'éditorial d'Antoine de Gaudemar, ce rappel... "Le traité contre les mines anti-personnel, depuis sa ratification en 1997... le nombre de victimes de ces armes a presque diminué de moitié... un succès qui doit inciter à continuer... sans illusions mais sans relâche... Il y va de la survie de l'humanité", conclut l'éditorialiste de Libé... Les armes... la guerre... Et le scandale qui secoue l'Allemagne... "Afghanistan : des soldats allemands posent avec un crâne", titre Die Welt, qui précise : "Ce n'est pas le premier scandale dans la Bundeswehr... Mais cela pourrait être le plus sévère"... "Les photos du scandale viennent d'une unité bavaroise", souligne le Sueddeutsche Zeitung, qui s'étonne : "Normalement, la mission des soldats allemands en Afghanistan, c'est la reconstruction d'un pays en ruines"... "Effrayants soldats allemands", affiche, en Une, le Frankfurter Rundschau... "Tout le monde craint qu'il n'existe d'autres images", s'inquiète le journal, qui note que "le gouvernement veut faire la clarté sans réserve dans cette affaire"... Un espoir de paix... Dans L'Humanité, "Strasbourg appuie l'initiative de paix de Madrid"... "Le Premier ministre espagnol a obtenu hier le soutien des eurodéputés dans sa démarche de pourparlers avec ETA... L'Humanité qui note que "l'Hémicycle européen a eu droit, hier, à un bref aperçu du clivage politique espagnol... D'un côté, les socialistes, disposés au dialogue, à la condition sine qua non que les armes se taisent... De l'autre, la droite, soutenue par les associations de victimes, qui repousse tout dialogue avec un groupe terroriste qui, selon elle, n'a pas renoncé à la lutte armée"... Et le Financial Times note que "ce vote des députés européens en faveur d'un dialogue avec ETA intervient après le vol, en France mercredi, de quelque 350 armes à feu... un vol attribué par les enquêteur français à ETA... Cet épisode, note le quotidien britannique, met à mal la confiance déjà entamée dans le groupe armé, après un cessez-le-feu de sept mois"... Parce que, explique le Financial Times, "il y a d'autres exemples par le passé... ETA est ainsi soupçonnée d'être derrière le vol de 8 tonnes d'explosifs en France en 1999, deux mois avant de rompre le cessez-le-feu que l'organisation séparatiste avait décidé en 98"... Les Espagnols sont inquiets... Dans El Pais, cette phrase du Premier ministre espagnol, reprise en titre : "Le vol d'armes en France aura des conséquences sur le processus de paix"... Autre guerre... Economique, celle-là... "La SNCF préfère Bombardier à Alstom", titre L'Indépendant... "Un choix qui fait des remous", pour La Charente Libre... Et ce n'est pas peu dire... Pour preuve, la colère de Pierre Taribo dans L'Est Républicain... "Patriotisme économique ?... La vaste blague !... Un leurre, un mensonge, une posture politique aussi consistante que de la guimauve... une mauvaise farce dont le dindon est Alstom... Alors oui, nous sommes furieux... furieux de voir la SNCF attribuer au Canadien Bombardier le renouvellement partiel des trains de la banlieue parisienne... furieux de constater qu'une entreprise française, assez performante pour signer de gros contrats en Chine, est évincée du marché national"... Comme en réponse, Jean-Claude Kiefer, dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Lui, il s'énerve d'entendre "tous les dinosaures de la scène politique française crier au scandale, sous prétexte que la SNCF achète étranger... C'est d'autant plus affligeant que nombre de ces donneurs de leçons, situés à droite, sont par ailleurs des défenseurs acharnés de la libre entreprise... On ne peut pas vendre sans acheter, rappelle l'éditorialiste des DNA... La mondialisation n'est pas à sens unique... Le portefeuille du contribuable n'est pas inépuisable... Si la région Ile-de-France et la SNCF ont opté pour Bombardier, c'est tout simplement parce que le groupe québécois était le mieux-disant"... Et ce contrat pour Bombardier en rend certains fous de joie... "Contrat historique pour la région"... C'est la Une de La Voix du Nord... "Les trains destinés à l'Ile-de-France seront assemblés à Crespin, près de Valenciennes... Une sacrée bouffée d'oxygène pour les 1.600 salariés du site Bombardier"... Et tout n'est pas perdu pour Alstom... "Le groupe français pourrait obtenir 40% du contrat en sous-traitance", précise Les Echos... "Oui, Alstom montera dans le train de Bombardier", confirme Le Figaro... "Les Canadiens ont indiqué qu'Alstom sera associé de manière très significative à ce contrat"... Au final, la journée d'hier n'est donc pas si mauvaise pour Alstom... puisqu'en plus, "le marché chinois lui sourit"... C'est le titre de Ouest-France, qui précise que "le groupe français a annoncé hier à Pékin, en marge de la visite officielle de Jacques Chirac, un contrat de 500 locomotives de fret"... Perdre un marché... En gagner un... C'est parfois dû à autre chose que ses compétences... Dans Le Monde, gros plan sur la sûreté économique... "Alerte aux espions dans les labos français", titre le quotidien... "Dans ce pays, on se préoccupe de sécurité publique dans les banlieues, mais pas de sécurité économique "... C'est le cri d'alarme de Rémi Pautrat, délégué général de France Intelligence Innovation, une société de conseil en intelligence économique mi-publique, mi-privée... Derniers visés en date par les espions économiques : les pôles de compétitivité, lancés par le gouvernement pour stimuler l'innovation et la recherche françaises... Les entreprises qui y sont regroupées ont été choisies pour leur excellence... Mais elles sont, du coup, exposées à plus de risques... Dernier avatar en date : un chercheur qui travaillait sur de nouvelles molécules se serait fait voler son ordinateur portable, qui contenait des informations cruciales, dans une salle d'attente d'aéroport... Et ça, le vol de portable ou de clef USB… c’est "l’arme par excellence", rapporte L’Expansion dans son dossier du mois de novembre sur, également, l’espionnage économique… "On pense d’abord à un acte de délinquance... On déplore la perte de matériel sans se rendre compte que le PC contenait des données confidentielles… Souvent, de tels vols peuvent couler une entreprise", explique un expert… Et la DST confirme, dans L'Expansion : "Ces vols, une fois sur deux, il s’agit d’attaque ciblées"… Et le mensuel publie quelques chiffres… 1 entreprise sur 4 est victime en France d’actions d’intelligence économique… 3 actions sur 4 sont commanditées par des pays étrangers… Les Etats-Unis et la Chine sont les plus actifs… Et 1 indélicatesse sur 6 est commise par une personne présente dans les locaux mais extérieure à l’entreprise… Et là, c’est "attention au stagiaire étranger !… Et s'il était un agent double ?", se demande L’Expansion... un agent double doté d’une arme imparable : la photocopieuse ! Alors, quoi faire ?... Eh bien, "le plus souvent, complète Le Monde, les conseils sont simples : plus question de partir à l'étranger avec des dossiers contenant des informations critiques non cryptées... Interdit aussi de trop parler dans le TGV, ou de laisser traîner des cahiers de laboratoire sur les paillasses"... Parce que c’est bien là le problème, déplorent les experts dans L'Expansion... "Les Français s’épanchent beaucoup... que ce soit à bord d’un avion, à l’hôtel, au café ou auprès de leur femme"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.