"Birmanie : le monde regarde"... La Une de The Independent, à Londres, résume les titres des journaux ce matin... "La junte menace", affirme Le Figaro... qui rappelle qu'hier, les militaires au pouvoir à Rangoun ont décrété le couvre-feu... "La Birmanie au bord de l'affrontement", s'inquiète La Charente Libre... "La Birmanie sous tension", constate Le Télégramme... Alors regarder, c'est bien... agir, c'est mieux... Dans L'Eclair, Philippe Reinhard fait un rêve... "L'implantation du pétrolier Total en Birmanie devrait permettre à la France de peser sur le cours des choses... Il appartient aux pouvoirs publics français de faire pression sur les dirigeants de Total pour qu'ils subordonnent la poursuite de leurs activités en Birmanie au retour à la démocratie"... Bon, pour l'instant... "Paris met en garde le régime birman", titre Le Parisien-Aujourd'hui en France... sur une interview de Rama Yade, la secrétaire d'Etat chargée des Droits de l'homme... Dans le même temps, expliquent vos journaux, les Etats-Unis annoncent des sanctions économiques... Et même Pékin exige que cette crise soit gérée correctement... Et dans son éditorial, Pierre Rousselin n'est pas très optimiste... "Il est à craindre que les généraux septuagénaires de la junte ne connaissent pas d'autre mode de fonctionnement que la répression"... Alors le meilleur allié des manifestants, c'est peut-être tout simplement les luttes de clans au sein de la junte au pouvoir... C'est toujours dans ce grand dossier du Figaro... Luttes de clans... mais aussi vieillissement de ces paranoïaques galonnés, écrit Florence Compain... Than Shwe, le maître de la Birmanie, souffre de diabète et d'un cancer du pancréas... Son Premier ministre est hospitalisé pour leucémie... Son remplaçant intérimaire vient d'être appareillé d'un pacemaker... Et le général en chef, alcoolique patenté, aurait un cancer de la prostate... Portrait donc d'un gouvernement militaire au bout du rouleau... Mais ce n'est peut-être pas ça qui le rend moins dangereux... Dans La Croix... une interview de Sein Win, Premier ministre birman en exil... Il est sûr qu'un jour le changement viendra en Birmanie... Mais cela prendra encore du temps, dit-il... Pour le futur proche, il estime qu'il est clair que l'armée va tirer sur la foule... Même si les gens sont pacifiques dans la rue, les généraux ne voient pas les choses de cette façon... Et plus ils auront peur, plus ils seront unis au sommet pour envisager une solution radicale... Alors Sein Win sera reçu aujourd'hui par Nicolas Sarkozy... Et outre une réunion extraordinaire du Conseil de Sécurité de l'ONU pour voter de nouvelles résolutions sévères contre la Birmanie, il veut lui demander un soutien financier pour l'opposition intérieure dans le pays... Alors la Birmanie... on en a parlé un peu hier, à la tribune de l'ONU... George Bush, le Président américain, a... on le disait... annoncé des sanctions économiques... Mais bon, en même temps... à New York, c'est l'Iran qui tient la vedette... Et sur ce dossier, Libération résume... "Sarkozy avertit, Bush menace... Mais Ahmadinejad est la vraie star de la réunion de l'ONU... Et l'Iran continue de préparer sa bombe"... Et en Une du journal, la photo du Président iranien, avec ce titre : "La bombe à retardement"... Libération qui, dans son dossier, se demande quoi faire, face à un Iran nucléaire militaire... Jean-Dominique Merchet et Jean-Pierre Perrin analysent les réponses possibles des Occidentaux... entre intensification des sanctions économiques et intervention armée... Bon alors, et sinon... Quid du premier discours onusien de Sarkozy ?... "L'appel à un nouvel ordre mondial", titre Le Dauphiné Libéré... "Sarkozy en sauveur de la planète", pour Le Télégramme... qui explique que "le Président français a plaidé pour un New Deal à l'échelle planétaire, en matière d'économie et d'écologie... jugeant que la communauté internationale n'a plus le temps d'attendre pour rétablir la paix et la justice dans le monde"... Pour Bruno Théveny, dans Le Journal de la Haute-Marne, c'est "un grand oral qui ressemble à un voeu pieux"... Oui ben, "Nicolas Sarkozy, il a fait du Sarkozy", constate Pierre Taribo dans L'Est Républicain... "Il a parsemé son propos de 'il faut', comme s'il conduisait ou ordonnait la politique mondiale... Pour le reste, le Président de la République a tenu un discours assez chiraquien... et plutôt classique, avec une vision très universaliste"... Alors oui... "Sarkozy égal à lui-même", note également Jules Clauwaert dans Nord-Eclair... "Mais en citant le New Deal de Roosevelt, le Président français n'a pas omis de fournir des titres aux médias made in USA"... Et de toute façon... le meilleur décrypteur du discours de Nicolas Sarkozy... eh bien, c'est le Président français lui-même... Dans Libération, sous le titre "Sarkozy, le passe-partout de l'ONU", le journal racontre la rencontre entre le Président français et les journalistes... "Rendez-vous compte de ce que je dis !... Si on n'a pas la justice dans ce monde, on n'aura pas la paix... Ce n'est pas rien quand même !"... Bon et maintenant... Vous voulez peut-être des nouvelles du couple Fillon-Sarkozy ?... Dans ce cas-là... lisez Le Canard Enchaîné... Je préviens les oreilles sensibles... C'est pas joli-joli... La réaction de Nicolas Sarkozy, après le mot "faillite" prononcé par son Premier ministre... "Je ne suis pas furieux... Je suis tout simplement désespéré"... Et Le Canard raconte que le chef de l'Etat s'en est pris à ses conseillers, qui l'avaient fortement incité la veille, à la télé, à encenser le Premier ministre... "Vous vouliez que je le ménage, que j'en dise du bien... Vous devez être contents... Mais voilà le travail !... Il déconne complètement... J'ai compris qu'il veut exister... Mais il me fait chier... Je ne peux pas le dégager tout de suite... Mais en mai, tout devient possible"... La question, ce matin, c'est aussi : "Do you speak English ?"... Vos journaux parlent du protocole de Londres... Et sur ce sujet, y a pas de juste milieu : on est soit pour, soit contre... Alors aujourd'hui, vous le savez, les députés devraient ratifier ce texte qui vise à supprimer la traduction en français de la partie descriptive des brevets européens... à condition que ces mêmes brevets aient été déposés en allemand ou en anglais... Alors pour ou contre ?... Le meilleur exemple c'est, ce matin, d'un côté Les Echos, de l'autre La Tribune... A chaque fois, la parole à des experts... Et deux sons de cloche très différents... Dans Les Echos... les deux députés Henri Plagnol et Jean-Michel Fourgous expliquent "pourquoi il faut voter le brevet européen... D'abord parce qu'il consacre le français à parité avec l'allemand et l'anglais... Et ensuite, parce qu'il répond fondamentalement aux intérêts de la France"... Pour les deux élus, cela va permettre aux petites entreprises françaises de déposer plus de brevets, en diminuant le coût des traductions obligatoires"... Et à l'inverse, dans La Tribune... Bernard Schaming, avocat au Barreau de Paris, affirme, lui, qu'il ne faut pas ratifier le protocole de Londres... Parce que "non, ça ne fera pas faire d'économies aux entreprises... au contraire... La politique d'innovation sera plus onéreuse pour les PME... qui devront, de façon croissante, traduire en français les brevets étrangers"... Et sinon, dans la presse... Cette information du Figaro... Denis Gautier-Sauvagnac est au centre d'une enquête pour malversations... Le vice-président de l'UNEDIC, homme fort du patronat français, est soupçonné par la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances d'avoir retiré des caisses de l'Union des industries de la métallurgie plus de 5 millions d'euros en liquide, entre 2000 et 2007... Autre sujet... Cette question étrange, en Une du Parisien... "Qui en veut aux vélos ?"... Le journal explique que le vélo n'a jamais autant été à la mode en ville... Mais, rançon du succès, les cyclistes se disent harcelés par les policiers... agressés par les automobilistes... et victimes des voleurs... Vous pourrez aussi lire, dans VSD, les confessions de Ségolène Royal... "Je n'ai pas le droit de me laisser aller", affirme l'ex-candidate socialiste à la Présidentielle... Et puis, pour finir... Petit florilège du Courrier des Lecteurs de Télérama... Sur la défaite du XV de France, en match d'ouverture de la Coupe du Monde de rugby... Christine, d'Agen, écrit : "Des gaillards de 110 kilos auraient perdu un match, tout perturbés par la lecture de la lettre d'un résistant avant d'entrer sur le terrain... En gros, si cette année, vos rejetons redoublent, vous saurez à qui vous en prendre"... Autre réflexion... celle d'Evelyne... "Président Sarko dit : 'Je veux que les Français, même les plus modestes, deviennent propriétaires de leur habitation'... Bon... Puis plus tard, à propos de l'emploi, devant le MEDEF, Président Sarko dit : 'Il faut encourager la mobilité géographique'... Pourquoi pas ?... Mais alors les Français devront acheter des caravanes"... Et puis Gégé, des Landes, s'amuse... "Jospin ?... C'est l'histoire d'un mec qui, sous l'emprise de ses certitudes, plante sa caisse dans un mur et qui, sortant du coma, veut ouvrir une auto-école"... Allez... Vive le doute... Bonne journée...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.