Quand le toit du monde s'écroule.Ces témoignages en une phrase pour comprendre la violence du séisme qui s'est abattu sur le Népal samedi. Patrick Wagnon, guide de haute montagne, dans LIBéRATION. "La surface du lac gelé s'est disloquée"Cette vidéo sur THE GUARDIAN et LE FIGARO.FR, où l'on voit l'arrivée de l'avalanche sur un camp. Les alpinistes courrent.Celui qui filme a juste le temps de trouver refuge derrière une tente. On entend sa respiration haletante. L'Everest ne veut plus de nous dit un alpiniste dans SUD-OUEST.Il y a aussi ces photos de rues détruites, de routes éventrées sur le site du HUFFINGTON POST et dans l'ensemble de la presse ce matin. Désolation titre LE HUFF POST.Terreur pour Alexandra Schwartzbrod de LIBé. Plus de 3.000 morts.Il y a aussi une perte culturelle irrémédiable relevée par LA CROIX. Tout un patrimoine en ruine pour ATLANTICO.FR.On a tous en tête écrit Alexandra Schwarzbrod de LIBé, le tsunami au Japon, Haïti... La différence ? L'un s'en est remis. L'autre pas. Haïti a été abandonné ou presque à sa misère. Au Népal, il y a fort à parier que les zones hautement touristiques comme Katmandou seront assez vite remises. Mais les villages et les contrées isolées risquent d'avoir du mal à se relever de ce chaos.Conclusion sous forme de lapalissage de Patrice Chabanet du JOURNAL DE LA HAUTE MARNE : Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne//En France, LE FIGARO a relevé une autre lapalissade.François Hollande se prépare déjà à 2017. Une fois que c'est dit, on notera les petites phrases des uns et des autres. Un ministre : "Il a un problème de résultat et il doit aussi répondre à cette question, à quoi servira une deuxième quinquénnat ?" "Si tu continues comme ça, tu finiras tout seul" lui a dit un député PS frondeur. Un familier de l'Elysée est plus optimiste. Hollande est loin d'être un manche. Comme Chirac, il a une approche très corrézienne de la politique. Ces hommes là peuvent être très décevants. Mais en matière de tactique politique, ce sont des génies. Ils sont capables de revenir de nulle part.En inversant la courbe du chômage par exemple ?Et là on passe de la Lapalissade à l'Arlésienne. Les Français ne peuvent que souhaiter à François Hollande de réussir. Mais c'est pour quand ? se demande PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE. Les chiffres du chômage de mars seront connus ce soir.Et rien de bon s'annonce. Après l'industrie et les services, L'OPINION assure maintenant que la recherche et développement sont menacés. Des mois noirs sont à prévoir, y compris pour les cadres.En attendant pour ceux qui le vivent, on le sait, c'est une épreuve. LA CROIX publie ce matin, le résultat de l'étude menée par Solidarités nouvelles. L'association a interrogé 130 personnes ayant connu une longue période sans emploi. Au départ, la recherche d'emploi c'est un job à temps plein. C'est anxyogène dit un homme de 44 ans. On est face à l'échec permanent. C'est un peu le jeu, sauf que c'est pas un jeu. Les salons pour l'emploi ? On dirait que les employeurs veulent voir ceux qui écrasent les autres pour passer devant. C'est de la maltraitantce psychologique. L'étude montre aussi que le chômage provoque une dégradation professionnelle. On réduit son salaire jusqu'à 50%. Et une fois qu'on a retrouvé un nouvel emploi, on n'y trouve moins d'intérêt. On prend moins de risque. Toutes les personnes interrogées ont la même phrase : "Plus jamais ça !"D'après le mensuel SCIENCES HUMAINES, étude anglaise à l'appui cette fois, incontestablement le chômage de longue durée change la personnalité.On ne peut donc pas être heureux sans travail ?Si vous posez la question à votre entourage, de prime abord, vous aurez une réponse irréfléchie : "Mais si bien sûr ! Vive les grasses mat, et les après-midi flâneries !" Mais PHILOSOPHIE MAGAZINE relativise. Etre heureux sans travailler, on comprend que c'est possible à condition d'échapper à l'ennui. Il suffit de regarder ses proches. Ils déploient une énergie considérable à occuper leur temps libre. Nos sociétés sont entièrement construites autour du travail. Le chômage est un terme négatif. Celui qui est capable de vivre hors de la cité disait Aristote, est soit un être dégradé, soit un animal, soit un dieu. Bon, ceux qui ne travaillent pas et qui témoignent dans PHILOSOPHIE MAGAZINE sont loins d'être surhumains. Ils sont surprenants. Ainsi Baptiste qui élève son fils et qui fait partie de l'Armée des clowns, un mouvement qui revendique la joie, la bienveillance et le partage.Quoi d'autre dans la presse ?La réalité des chiffres encore.La Défense manque de moyens selon LES ECHOS. François Hollande réunit un Conseil de défense mercredi. L'armée estime qu'il faut sauver 18.500 postes pour assurer toutes ses missions. Matignon demande donc de nouvelles économies aux ministères.Le service militaire adapté, pour les jeunes en difficultés. Il existait déjà des centres en Outre-mer. Les trois nouveaux de métropole selon LE PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE seront installés à Montigny lès Metz en Moselle, Brétigny sur Orge dans l'Essonne et un autre dans le sud de la France.La réalité des factures de taxi de la patronne de l'INA, vous en parliez Patrick à 7h43. 40.915 euros en 10 mois. Un corbeau a envoyé un courrier aux administrateurs de l'INA. Agnès Saal a régularisé une partie. 6.700 euros sont imputables à son fils à qui elle avait communiqué son code de réservation.Du théâtre à la télé ce soir.Chic, c'est la cérémonie des Molières sur France 2. Chic, mais dur. A quoi servent-ils... ces Molières ? D'après LE PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE, c'est un argument de vente. Si vous êtes primés, votre pièce sera jouée plus longtemps. Julien Sibre le metteur en scène assure qu'après ça, les directeurs de théâtres vous rappellent quand vous laissez un message. Mais attention, si le succès ne fait pas forcément la qualité, il n'y a pas ou peu de récompenses pour les spectacles qui ont joué devant des salles vides.Et puis qu'on se le dise. Les planches demeurent une économie complexe et fragile. LES ECHOS ont interrogé Francis Lombrail, le patron du Théâtre Hébertot. Il ne faut pas espérer gagner de l'argent en exploitant une scène privée. Nous sommes dans la solitude du coureur de fond. Pareil. Dans le théâtre privé, si vous n'avez pas recours à des comédiens connus, sauf exception, vous êtes morts. Dans le milieu les bancables comme on dit. Ceux qui aimantent le public, sont sans surprise Arditi, Luchini, Bacri chez les hommes. Karine Viard et Emmanuelle de Devos chez les comédiennes.Mais il faut y croire. Clin d'oeil au nouveau magazine THéÂTRE (S) qui s'intéresse à toutes les formes d'écriture et à l'audace des plateaux.L'audace d'ailleurs, c'est quoi ce matin ? C'est oser dire que les filles du PSG font mieux que les garçons. Elles au moins sont qualifiées pour la finale de la Ligue des Champions. Et leur rêve est en marche pour L'EQUIPE.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.