(Eric Delvaux) A la Une ce matin : une révolution silencieuse... (Bruno Duvic) A force de rester au fond de la classe près du radiateur, les garçons finiront par avoir des problèmes. A la Une de « L'Expansion » ce mois-ci, le pouvoir des femmes. Comment elles vont profiter du déclin masculin. Cette idée que les filles travaillent mieux à l'école, hé bien ce n'est pas une idée reçue, elle se confirme dans les chiffres. Sur 150.000 jeunes qui sortent du système scolaire sans diplôme chaque année, nous dit « L'Expansion », 100.000, les deux tiers, sont des garçons. A l'Université, à 20 ans, plus de la moitié des filles sont en licence, un tiers seulement des garçons. En matière d’échec scolaire, le sexe faible n’est pas celui que l’on croit. Et les chiffres sont encore plus frappants chez les enfants d'immigrés. (E.D.) Conséquences ? (B.D.) La première conséquence, c'est que des professions se féminisent. A l'école nationale de la magistrature par exemple, le directeur vient de mettre en place une mission sur la parité... D'habitude ce genre de mission, c'est pour aider les femmes à se faire un place. Eh bien là c'est le contraire : 80% des étudiants magistrats sont des étudiantes nous dit « L'Expansion » et pour le directeur de l'école de la magistrature c'est un problème car la justice doit être rendue par des personnes qui représentent la diversité de la société. Où sont les garçons ? Au chômage. C'est l'un des aspects assez peu évoqués de la crise. Les emplois détruits sont très majoritairement des emplois masculins. Depuis 2008 en France, le chômage des hommes a augmenté 2 X plus vite que celui des femmes. La fin des hommes ? On en est loin. C'est une révolution silencieuse. Une révolution qui n'en est qu'à ses touts débuts. Le plafond de verre existe toujours qui réserve globalement aux hommes les meilleurs postes, les meilleurs salaires et aux femmes le travail à temps partiel. Mais la mécanique est enclenchée. Les prochaines décennies seront celles du vieillissement démographique. On aura du mal à trouver des salariés jeunes ou dans la force de l'âge. On ne pourra plus se priver des femmes qui représentent la majorité des diplômés du supérieur. Déjà, les Chinoises, longtemps maltraitées dans leur pays montrent le chemin. Sur les 1.000 milliardaires recensés par le magazine « Forbes » à travers le monde, il n'ya que 14 femmes mais la moitié d'entre elles sont des chinoises. (E.D.) « Le pouvoir des femmes », c'est à lire ce mois-ci dans « L'Expansion ». A la Une de « La Croix », un homme, le Pape, (B.D.) Les mots choisis par Benoit XVI pour son homélie de Noël étaient particulièrement marquants. Ils allaient au delà du traditionnel appel à la trêve. « La Croix » les reprend, ce matin encore : "Seigneur, réalise totalement ta promesse. Brise les bâtons des tortionnaires, brûle les chaussures bruyantes des soldats, fais que finisse le temps des manteaux couverts de sang". Comme si le bruit des chaussures résonnait particulièrement fort cette année. Il y a la Côte d'Ivoire, à la Une depuis des semaines maintenant. Dans une interview au « Figaro », Laurent Gbagbo explique tranquillement que c'est lui le vainqueur et que le droit est de son côté. "Gbagbo est une tumeur sur la terre africaine" écrit Patrick Fluckiger dans « L'Alsace ». Mais il est maître de la partie riche de la Côte d'Ivoire avec les plantations de cacao. Il peut tenir des mois, voire des années". Les bruits de bottes de plus en plus nets à nouveau au Proche Orient aussi. Les accrochages se multiplient entre Israéliens et Palestiniens. Commentaire de Dominique Garraud dans « La Charente Libre ». "Le plus inquiétant est que le récent échec du nouveau processus de paix est passé quasiment inaperçu. Comme s'il était prévisible et inéluctable. C'est tout de même, selon Garraud, le grand échec de Barack Obama au cours de l'année écoulée. Il avait fait de la relance du processus de paix un de ses priorités de politique étrangère. Quant à l'Union européenne, égale à elle même, elle est dans l'inaction diplomatique. La tension, civile, en Tunisie, aussi. C'est sur le site « Rue 89 ». La semaine dernière, un Tunisien au chômage a tenté de s'immoler pour protester contre l'impossibilité de trouver du travail dans son pays. Des manifestations de soutien et des affrontements avec la police ont éclaté dans la ville de Sidi Bouzid. Un manifestant a été tué. On pourrait aussi parler de l'Iran. Dans Ouest France portrait d'un danseur iranien, opposant politique, exilé en France. En Iran, danser est interdit et danser quand même est une protestation qui lui a valu la torture. Les chaussures des soldats, les bâtons des tortionnaires. Dans quelles conditions sont détenues Hervé Ghasquières et Stéphane Taponnier. Cela fera un an mercredi. Dans le Figaro, Florence Aubenas lancer un énième appel pour qu'on ne les oublie pas. Que fait-on pour eux. Malgré les propos rassurants régulièrement tenus par les autorités françaises, rien ne permet d'affirmer que les négociations progressent. Vendredi soir à Rome, le Pape avait symboliquement éteint la fenêtre de son bureau qui donne sur la place sait pierre et il avait placé à la fenêtre une toute petite bougie, symbole de la paix ô combien fragile. Très vite, écrit « La Croix », le lumignon fut soufflé par la bise et la bruine... (E.D.) D'autres informations en bref... (B.D.) Des informations sur nos voisins européens et sur la France. Sur nos voisins, deux petites brèves dans « Libération ». On a beaucoup dit au moment du conflit des retraites que les Britanniques, eux aussi confrontés à l'austérité économique, étaient stoïques, contrairement aux Français. He bien ça change. Les appels à la grève se multiplient dans le métro de Londres. L'Italie de Berlusconi abandonne son patrimoine culturel. On parlait mercredi dernier de Pompéi, scandaleusement mal entretenu. Les cinémas ne vont pas mieux. Au pays de Fellini, il n'ya presque plus de salles de cinéma dans le centre de Rome. Une douzaine seulement. Et l'une des dernières qui diffusaient des films en version originale va fermer. L'Allemagne aime de moins en moins l'Euro; Selon un sondage du quotidien populaire « Bild » repris par le Parisien : 49% des allemands souhaiteraient le retour du mark contre 41% qui le refuseraient. (E.D.) Français ? (B.D.) Les Français riches sont radins. C'est la Une de « Libération » ce matin. Le journal a demandé aux plus grandes fortunes françaises si elles étaient prêtes à faire comme Bill Gates et une série de Tycoon américain : céder la moitié de leur patrimoine pour de bonnes œuvres. Libé n'a eu quasiment aucune réponse. Les Français et le football. Pour ceux que ça intéressent l'Equipe revient aujourd'hui sur l'année des bleus a travers une sélections d'articles qui leur ont été consacrés ces derniers mois. Titre du dossier : les bleus du noir au blanc. On y trouve notamment cet édito publié en pleine tourmente et alors que les vuvuzelas enquiquinaient tout le monde en Afrique du Sud : les bleus sont les seules trompettes capables de concurrencer les vuvulzelas... Un peu de sagesse pour terminer. Les journaux en ce moment sont « pleins » de bilans 2010 et de spéculations sur l’année 2001. Que se passera-t-il l’an prochain ? Dans « La Croix », Alain Rémond se moque de ces dossiers un peu convenus en citant Woody Allen : « L’avenir contient de grandes occasions. Il révèle aussi des pièges. Le problème sera d’éviter les pièges, de saisir les occasions et de rentrer chez soi pour six heures ». A demain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.