La presse ce matin a la fibre économique : La hausse de la courbe, il n'y a bien que Damart pour s'en féliciter ce matin, et parce qu'il s'agit de la courbe de ses ventes. Un bon coup de gel et voilà ses thermoclactyls qui partent comme des petits pains... le tricot Damart, je ne vous fais pas de dessin, le vêtement, qui vous empêche de crever de froid, et vous électrise les cheveux et réchauffe pépé, mémé, et les motards.

Elles datent un peu ces publicités. Damart fête ses 60 ans cette année. Libération s'en fait l'écho et raconte la saga qui débute en 53. Trois frères de Roubaix qui avaient une fibre particulière pour le textile et combiné à cette innovation de Rhône Poulenc, la chlorofibre thermolactyl...

L'historique modèle 102 naquit en en 1957 ... puis vint la corseterie, les chaussures, et une ligne dédiée au sport. 57 ans et demi, c'est l'âge moyen du clien web de Damart. "Oui nous sommes une marque sénior ? Et alors ?" La directrice générale assume et insiste sur les innnovations : des sous-vêtements raffraichissants, et les nouveautés : grenouillères pour bébé. Mais pas de jeunisme pour autant l'entreprise a tenté dans les années 90 et ce fut un échec.

Elle résiste quand le reste du secteur textile, et celui de la vente par correspondance sont à la peine. 300 millions de vêtements ont été vendus depuis la création de l'entreprise. Donc pas question de larguer les Damarts avant la fin de l'hiver !

Damart
Damart © tnarik

Le gouvernement habillé pour l'hiver La presse n'est pas tendre, après la publication des chiffres du chômage. "François Hollande en plein déni". à la Une du Figaro qui en rajoute dans son édito. Le joli conte de Noël tourne au camouflet pour le locataire de l'Elysée. 17 800 chômeurs de plus au mois de novembre et la promesse d'inverser de la courbe a du plomb dans l'aile : "Promesse en péril" titre les Échos. Même si le gouvernement met en avant une tendance de long terme à la baisse. "Ça ne s'améliorera guère dans la période qui vient" tranche Patrick Apel Muller dans l'Humanité. Et c'estla faute à l'austérité et la discipline budgétaire. L'analyse est différente dans l'Opinion le quotidien libéral regrette le levier choisi : "la multipication des contrats aidés" dit-il "est illusoire". C'est la multiplication des CDD, et leur arrivée à terme qui explique surtout la hausse analyse le Figaroplus que les plans sociaux le quotidien donne des chiffres il y a eu 736 plans de sauvegarde de l'emploi entre janvier et septembre. Mais la plupart des salariés concernés ne se retrouvent pas dans les statistiques, parce qu'ils en cours de reclassement, ou de reconversion.

Le chômage nous touche différement selon nos lieux de vie. Le Languedoc-Roussillon rejoint le Nord-Pas-de-Calais dans la liste des régions qui décrochent note Le Monde. Et Benjamin Mérieau conclut dans le Courrier Picard : "la courbe de popularité aura finalement été plus docile que celle du chômage". Le chômage est en hausse, la bourse flambe. Le fait du jour :

Wall Street
Wall Street © Mathew Knott

C'est le fait du jour du Parisien/Aujourd'hui en France : 2013 aura été un cru sur les places financières. Wall Street réalise le 23 décembre sa meilleure performance depuis 1997. De quoi nourrir un peu plus les critiques de ceux qui dénoncent la déconnexion grandissante entre les marchés et l'économie réelle écrit Mathieu Croissandeau. En tout cas, ça devrait se pourvuivre l'année prochaine, même si les Français ne sont pas d'intrépides boursicoteurs, un expert financier interrogé par le journal évoque un seul vrai danger venu de Chine et d'un financement interbancaire qui suscite de réelles inquiétudes.

istoire de gros sous ...

bernard tapie entendu par les juges dans l'affaire de l'arbitrage
bernard tapie entendu par les juges dans l'affaire de l'arbitrage © reuters

Encore dans Médiapart, le site d'information enquête sur les conditions de la vente d'Adidas en 93 c'est l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais. L'homme d'affaires a toujours prétendu qu'il avait été floué par la banque. Elle lui aurait caché des clauses secrètes d'ou les plaintes, puis l'arbitrage contesté sa faveur plus de 400 millions d'euros. Mediapart publie un document signé par l'ex-patron du groupe de sports, Robert Louis-Dreyfus qui affirme l'homme d'affaires avait parfaitement connaissance des conditions de la vente ....

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Les maires des petites communes font leurs comptes. À quelques mois des municipales : 580 euros d'indemnités et "la moitié part chez le pompiste !" s'exclame le maire d'un village de l'Indre dans la Croix. Pourtant le quotidien bouscule quelques idées reçues : ils seraient une très grande majorité de maire à vouloir rempiler. 70% ont l'intention de se représenter selon une enquête de l'Ifop. C'est le mandat le plus complet estime le député-maire Philippe Gosselin, auteur d'un rapport sur le statut de l'élu. Il apprécie ... moins subir que dans les petites communes la politique politicienne. De là à empêcher les querelles de clocher, il ne faut pas pousser.

Le village d'Eguisheim peut en parler Le Parisien nous emmène ce matin dans ce pittoresque village alsacien. On pousse la porte d'une boutique du centre ville au milieu de bouteilles de Riesling trône le portrait de Stéphane Bern. Non ça n'a rien d'étonnant : la commune a décroché le titre de village préféré des Français sur France 2 dans une émission de l'animateur, en juin dernier. Depuis, le maire est tout fier. Il s'en attribue le mérite. Tandis que son rival pour les municipales raconte partout qu'il n'y est pour rien. Les habitants au milieu de ça ? "Ils font trop dans le show business", "C'est pas Disneyland" disent-ils. Mais les touristes affluent et les petits pain de Noël s'arrachent. C'est bon pour le commerce et le chômage là-bas ne dépasse pas 8%.

C'était le cadeau de rêve pour Michel Sapin

Mais le Père noël l'a oublié. Marc Beaugé se penche sur l'épineux dossier du ministre du travail pour M le magazine du Monde. C'est son truc au journaliste rhabiller les politiques, et là, il a regardé ses chaussette roses. Michel Sapin aurait pu choisir Damart, il a choisi la maison Figaret, 70% de laine, 30% polyamide ... elles lui assurentune communication et un confort parfait écrit le journaliste. A défaut de la courbe économique, il garde la fibre politique !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.