Et donc, la grève... la grève en Algérie... C'est à lire dans Le Monde... "Grève des candidatures pour la Présidentielle en Algérie"... papier signé Amir Karef et Florence Baugé... "A moins de trois mois de l'élection présidentielle algérienne, écrivent-ils, le Président Abdelaziz Bouteflika n'a pas encore confirmé officiellement son intention de se présenter à la magistrature suprême une troisième fois, mais cela ne fait guère de doute... En novembre dernier, il a d'ailleurs fait modifier la Constitution qui, jusque-là, limitait à deux les mandats présidentiels... Mais le problème du régime est aujourd'hui de trouver des candidats ayant suffisamment de poids pour donner du crédit à l'élection du mois d'avril... Sans même s'être concertés, les candidats potentiels les plus sérieux ont en effet choisi de laisser le Président Bouteflika faire cavalier seul... Le général Liamine Zeroual (ancien Président de la République) a ainsi annoncé qu'il ne serait pas candidat... 48 heures plus tard, le docteur Saïd Saadi a fait de même... Quant aux autres personnalités que compte l'Algérie, elles n'ont pour l'heure même pas daigné s'exprimer sur une élection qu'elles estiment courue d'avance, et donc gagnée d'avance par l'indéboulonnable Abdelaziz Bouteflika... lequel n'aura donc face à lui que des 'sanafirs' : un terme qui désigne les petits partis sans consistance, qu'on réveille lors des élections pour créer un semblant d'animation et de démocratie... 'Sanafirs', expliquent mes confrères, en fait, ça veut dire 'Schtroumpfs'"... Abdelaziz Bouteflika sera élu face à des 'Schtroumpfs'... Les autres candidats font grève... A lire donc dans Le Monde... Et c'est une autre grève qui fait la Une des journaux, ce matin... Nombreux dossiers sur la journée de mobilisation de jeudi... "Avis de forte tempête sociale", titre ainsi La Marseillaise... "Les syndicats serrent les rangs", constate à sa Une Nord-Eclair... "Les huit principaux syndicats sont pour une fois unis pour défendre l'emploi, le pouvoir d'achat et les services publics", explique le journal... Tandis que L'Humanité offre à sa Une les photos des leaders des syndicats en question... "Huit voix pour la mobilisation", titre le quotidien, qui propose ce matin des interviews de chacun d'eux... Patrick Apel-Muller, dans son éditorial, évoquant, lui, "le beau jeudi" qui se prépare : "Un beau jeudi, écrit-il, et non un jeudi noir, comme le répètent des commentateurs emportés par des réflexes anti-grève jusqu'aux clichés les plus éculés... Les sondages l'attestent, poursuit-il : les Français soutiennent cette journée d'action"... "Beau jeudi", pour L'Huma... "Jeudi noir", annonce pourtant France-Soir... qui propose ce matin ses "plans anti-galères", et précise que la grève s'annonce particulièrement suivie... Et "elle sera observée de près à l'Elysée", explique Jean-Marcel Bouguereau, dans La République des Pyrénées... "L'agenda de Nicolas Sarkozy affiche une page désespérément vierge pour la journée du 29 janvier", écrit-il... "Le Président ferait-il grève ?... Non : en fait, il observe du château ce premier mouvement social tant redouté, lui qui s'était réjoui l'été dernier de la faible visibilité des grèves... Il a ensuite temporisé sur la réforme des lycées et le travail dominical... comme s'il craignait cette explosion que, dès décembre, les manifestations en Grèce semblaient anticiper... Depuis son élection, c'est la première fois qu'un mouvement social récolte une telle adhésion... y compris, poursuit-il, parmi les sympathisants de droite, dont une majorité déclare même approuver la journée d'action"... Alors pas tous, bien sûr... Et il suffit, pour s'en rendre compte, de lire Le Figaro... Page Opinions, chronique d'Yves de Kerdrel... "Quand les syndicats jouent avec le feu"... Page Débats, point de vue de Michel Cicurel, le président du directoire de la compagnie financière Edmond de Rothschild... "C'est la crise, écrit-il, mais pas l'apocalypse !"... Chacun bien sûr sa façon de voir... La Tribune revient ce matin sur les licenciements en série annoncés aux Etats-Unis... 7.000 suppressions d'emplois chez Home Depot... 8.000 chez Sprint Nextel... près de 20.000 chez Caterpillar... "Plans sociaux en cascade, et y compris en France", précise Le Parisien... "350 licenciements chez Fulmen, à Auxerre... 350 suppressions d'emplois prévus chez Sevel Nord à Hourdin... 116 chez Valeo, à Mondeville, près de Caen"... Mais "tout va bien pour McDo"... Ca, c'est à lire dans Libération... "En pleine crise, McDo se régale... L'an dernier, la chaîne de fast-food a réalisé un bénéfice net en hausse de 80%... Elle prévoit, du coup, d'ouvrir bientôt 1.000 nouveaux restaurants dans le monde, et de créer 12.000 emplois en Europe... Si McDo réussit si bien, explique Alexandra Schwarzbrod, c'est parce qu'il répond à une attente des consommateurs : des repas rapides, et surtout des repas pas chers"... A lire donc dans Libé... qui, toutefois, fait sa Une sur ce que Les Inrockuptibles appelle "la mobilisation générale face à l'Etat-Sarko"... Dans Libé, cela donne : "Les trois gauches anti-Sarkozy"... Explication de Laurent Joffrin, dans son éditorial : "Nicolas Sarkozy a trois adversaires en France : Martine Aubry, Bernard Thibault et Alain Badiou... Mais pourquoi diable Alain Badiou ?, dira-t-on... La chef de file du PS et le leader de la CGT représentent, avec d'autres, l'opposition politique et l'opposition syndicale... Mais que représente Alain Badiou, ce philosophe longtemps peu connu qui s'est récemment distingué par un pamphlet appelé "De quoi Sarkozy est-il le nom ?"... Que représente Alain Badiou ?"... Laurent Joffrin répond : "Il représente la radicalité"... Dans Libération d'aujourd'hui, vous lirez donc çà et là différents points de vue du philosophe... lequel dit que son rêve serait que Nicolas Sarkozy soit chassé par la rue... Alain Badiou qui, d'après le mensuel Philosophie Magazine, est à ranger dans la catégorie des marxistes orthodoxes... passionnant numéro de Philosophie Magazine qui, à sa Une, pose cette question : "Comment peut-on être anti-capitaliste ?"... "Le capitalisme est multiforme, sa critique aussi"... Et vous lirez notamment comment se positionnent et se répondent les différents penseurs de la galaxie anti-capitaliste... les moralistes, les chrétiens de gauche, les ultra-démocrates, les néo-marxistes altermondialistes, les nouveaux freudo-marxistes, les partisans de la décroissance, les ethnologues, les existentialistes... "Pendant la Guerre froide, explique Alexandre Lacroix qui a réalisé le dossier, il y avait deux camps, deux options : le capitalisme et le communisme... Or, désormais, la situation n'est plus si simple... Chacun de nous est traversé par la contradiction... Bien sûr, il y a déjà eu de nombreuses crises dans l'Histoire, notamment celle de 1929... Mais à l'époque, rappelle-t-il, un franc-tireur de la pensée économique, John Maynard Keynes, a proposé un grand récit permettant de réorganiser le système et de le sauver de ses propres contradictions... Remettant le citoyen au coeur du système, Keynes a posé les fondements intellectuels de l'Etat-providence... Et ce qui manque aujourd'hui au capitalisme, c'est précisément cela : un récit, un projet cohérent permettant sa refondation"... John Maynard Keynes, qu'on retrouve ce mois-ci dans le magazine Têtu... "Keynes, prophète et dandy", titre le mensuel... en dressant le portrait de ce touche-à-tout, ouvertement homosexuel et amateur des arts, dont les gouvernants redécouvrent aujourd'hui la pertinence des théories, à la faveur de la crise... Keynes est donc redevenu tendance... Autre tendance, à la Une ce matin du Parisien-Aujourd'hui en France, et cette tendance-là n'a rien de réjouissant : de plus en plus d'adolescents sont accros à la cocaïne... Dossier réalisé par Emeline Cazi... "Depuis que son prix a baissé, le nombre d'ados tentés par la poudre blanche ne cesse d'augmenter... Après le cannabis et l'ecstasy, la cocaïne devient même l'une des drogues qu'ils expérimentent le plus"... Et ma consoeur de nous raconter une soirée chez Romain, lycéen, qui habite le 16ème à Paris... Mais à Rennes, Lille ou Roanne, le scénario serait sensiblement le même... Les parents ont quitté l'appartement... Romain a invité des copains... Et vers 22 heures, est arrivé Bruce, un grand brun en T-shirt Dolce & Gabana, qui cherche désespérément son iPhone au milieu des cannettes... Bruce est arrivé avec un gramme de cocaïne dans la poche... Il se fournit toujours chez le même dealer, à deux stations de métro de chez lui... Il a déjà sniffé deux ou trois rails avant de venir... Il s'en referait bien un... Un autre lycéen le suit... Ca se passe comme ça... Tout est normal... même si, à 2 heures du matin, Bruce, la gorge pâteuse, réclame un verre d'eau et, sans raison, se met en quête de trouver le chat... Les autres autour se marrent... Toujours dans Le Parisien... Un médecin met en garde... "La cocaïne, dit-il, rend paranoïaque et agressif"... Et puis "elle m'a transformée en larve", témoigne Alice, 16 ans, qui a maintenant arrêté depuis 7 mois... Elle raconte les débuts, elle raconte la dépendance, les parents qui s'inquiètent mais qui ne devinent pas... Et depuis qu'elle a arrêté, Alice continue de se réveiller plusieurs fois par jour... Explication du médecin : "Dix ans après la dernière prise, la cocaïne perturbe encore et provoque des troubles de l'appétit, des troubles du sommeil et beaucoup d'anxiété"... Les ados et la cocaïne... A lire donc dans Le Parisien... Les autres titres de la presse, ce matin... Les conséquences de la tempête... "Tant de plaies à panser", titre ce matin Sud-Ouest... "Le Béarn toujours groggy", titre de son côté L'Eclair... Tandis que Le Figaro fait ses comptes, et indique que "la facture des indemnisations pourrait coûter 3 milliards d'euros aux assureurs... Le Figaro qui explique également, à sa Une, qu'"Obama est obligé d'abattre ses cartes" au Proche-Orient... "Son émissaire entame aujourd'hui au Caire sa première tournée dans la région"... Interview, dans Libération, d'un responsable du Centre palestinien des droits de l'homme... Il explique qu'à Gaza, chaque mètre carré a reçu 5 kilos de bombes... Il dénonce également les crimes de guerre de l'armée israélienne... Le Parisien nous explique, lui, comment Ehud Olmert a volé hier au secours de son armée... "Les commandants et les soldats envoyés à Gaza seront totalement protégés face à tous les tribunaux", a affirmé hier le Premier ministre israélien... Un sondage à la Une de La Voix du Nord... "Les Ch'tis sont fiers d'être Ch'tis"... Et le Ch'ti que les Ch'tis préfèrent, c'est Dany Boon... Il devance dans le sondage le général de Gaulle et l'actrice Line Renaud... Laquelle fait par ailleurs la Une de France-Soir ce matin, avec cette citation majeure : "L'important, c'est le présent"...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.