Cà veut etre à toulouse ce que la folle journée est à nantes ce que le festival du film est à cannes un marathon des mots,toute une série de lectures publiques auxquelles participent des écrivains des artistes ,salman rushdie le clézio isa huppert lambert wilson et d'autres une affiche tellement brillante d'ailleurs ,c'est jean luc ferré qui le raconte dans la croix ,qu'elle a été jugée un peu clinquante par nombre d'associations locales,qui dénoncent cette culture à paillettes venue de paris à toulouse faut pas l'oublier on aime les mots mais aussi la castagne c'est le public qui de toute façon décidera du sort de cette manifestation ,que soutient f inter soit dit en passant le tout explique à la croix l'incontournable christian thorel patron de la librairie des ombres blanches c'est de pouvoir souligner l'importance des livres à une époque où la lecture semble tomber en désuétude va donc pour le marathon des mots jusqu'à dimanche soir en tachant d'éviter si possible tout allusion à cet autre marathon qui se termine ,la campagne du référendum on verra dans le nouvel observateur que derrière les mots parfois peuvent se glisser des interprétations dans cette phrase d'arthur rimbaud par ex ,que récitera robin renucci:j'ai tendu des cordes de clocher à clocher... parlerait il de la construction européenne et antonio machado dont l'actrice anne alvaro s'est emparé ne disait il pas qu'il nya pas de chemin ,que le chemin se fait en marchant... si c'est pas un plaidoyer pour le oui ,çà machado qui concluait que l'histoire est confuse mais que claire est la peine... autre façon d'anticiper l'échec du oui.... c'est le titre du monde ,tout à fait sérieusement cette fois comment les responsables politiques anticipent l'échec du oui un défaitisme tout à fait étonnant,compte tenu du nombre important des indécis que soulignent tous les sondages ces indécis que visdait en priorité hier soir le chef de l'état dans son allocution radio télévisée ben oui :pour jean claude kiefer en tout cas c'est évident dans les dna ,il ny a qu'eux les indécis que le pdt a encore une chance de convaincre parce qu'il ne fera pas changer d'avis les partisans du non et dans ce role d'ailleurs ,faut le dire ,il a été plutot bon de l'avis général ,voir dominique garraud dans la charente libre ,jules clauwaert dans nord éclair ,marc chevanche dans nice matin,chirac a enfin su trouver le ton et la hauteur necessaire aux circonstances sobre concis authentique mais pourquoi demande aussi jean marcel bouguereau dans la rép des pyrénées ,pourquoi n'a t il pas parlé ainsi quand il était face aux jeunes et purquoi a t il attendu la veille de la consultation pour promettre de prendre en compte les inquiétudes des partisans du non?... c'est dommage mais cela dit... cela dit ajoute bouguereau est ce que chirac a été pour autant convaincant?aussi bon soit il ,le pb de cet homme là dit il c'est qu'il a trop promis et trop peu tenu et surtout comme dit aussi jmichel thénar dans libération c'est qu'il joue trop à contre temps et oui :à ne pas avoir voulu tirer les leçons des scrutins précédent il a laissé grandir une exaspération des citoyens qui a fini par contaminer le oui en dévalorisant tous ceux qui le défendaient d'où ce baroud pour le oui,c'est le titre de une de libération un baroud qui cache mal ce qu'aujourd'hui le parisien prend pour une panique:cette panique qui aurait saisi l'élysée où manifestement on ne se fait plus aucune illusion bon ya bien commente frédéric gerschel quelques passionnés de ballon rond qui prennent dans l'exploit de liverpool en ligue des champions la force d'y croire encore mais la politique et le foot çà fait deux dans le figaro yves thréard le dit aussi :que l'avertissement de j chirac selon lequel il ne faut pas se tromper de question dimanche ,cet avertissement est probablement un voeu pieux et le pdt le sait dit il ce vote sera bien pour bcp de français un exutoire autrement dit pour ceux là ,la promesse d'une nouvelle impulsion ,entendez d'un nouveau gvft ,ne sera évidemment pas suffisante alors quelque soit le résultat on l'a dit cette campagne référendaire aura eu le mérite de redonner du sens à la politique ,avec un grand p .... et après tout comme l'écrit michel guilloux dans l'humanité c'est bien çà la politique ,l'appropriation par les interessés eux mêmes de ce qui les concerne ces sept mois de travaux pratiques de la démocratie sont la meilleure réponse qui soit à la crise du politique (et notament à gauche ),la crise du politique et de la société telles qu'elles se sont exprimés au premier tour de la dernière présidentielle... et c'est aussi ce que nous dit jean baudrillard dans le monde 2 (le monde 2 qui poursuit sa distribution de livres d'art avec cette semaine à la clef un spécial vermeer) pour le philosophe c'est l'évidence du oui qui a fabriqué le non les forces du oui qu'on a voulu présenter comme les forces du bien ont oublié cette lucidité inconsciente qui est la notre et qui nous interdit de donner raison à ceux qui l'ont déjà ce non qui monte du peuple explique jean baudrillard en substance c'est un défi pur et simple à la saturation d'un système ,à ce principe de l'hégémonie consensuelle une réaction de défense contre le chantage et l'ultimatum du oui qui voudrait donner mauvaise conscience aux autres et les renvoyer dans les ténèbres de l'histoire bon c'est l'analyse du philosophe ... plus simplement,le fait est ,voir aussi ce qu'en dit oufia kheniche dans france soir ,le fait est que des collectifs de gauche essentiellement ont réussi à changer la donne le non a réussi à tisser sa toile c'est le cas de le dire en . mobilisant notamment sur le net tous les réseaux ,toutes les associations qui n'attendaient que çà et le mouvement va bien au delà des organisations politiques ce que souligne aussi denis siffert dans politis,qu'à l'occasion de ce référendum des milliers de militants de la vie sociale ,qui ne voyaient plus de perspective dans la vie politique ,se sont trouvés une nouvelle dynamique aux responsables de la gauche de savoir en profiter en espérant autrement dit conclut siffert que les militants du oui ,notamment chez les verts retrouveront vite leur boussole ce qui revient à dire qu'ils ont predu le nord vous avez perdu le nord fr hollande... alors avant d'en finir avec cette campagne ,un mot quand même de celui qui en aura été la vedette incontestable ,le plombier polonais il est à la une du monde dans le dessin de plantu pas plombier celui là mais polonais :c'est lui qui tient la caméra devant laquelle doit s'exprimer le chef de l'état ce qu'il raconte est incompréhensible au pdt qui s'étonne un collaborateur explique qu'il s'agit de bolkechski ,un intermittent polonais bon mais ce genre de plaisanterie dont on n'a pas fini de se gargariser dans l'hexagone n'est pas du gout des polonais qui eux se voient désormais en bouc émissaire lire cet article d'un journal de varsovie repris dans courrier international où bien sur on ne comprend pas que des hommes politiques sérieux puissent se servir de telles méthodes dans le débat public parce qu'après tout rappelle le journaliste robert soltyk les plombiers ne sont qu'une infime partie du secteur des services qui génére la moitié des richesses de l'union et dont la france reste le plus grand exportateur ce qu'on vérifiera dans cette enquète en pologne de maja zoltowska pour libération cette histoire de plombier polonais c'estr de l'hystérie lui explique le pdt de la ch de commerce de varsovie car chez nous les artisans n'ont pas vraiment envie de partir en outre s'ils partent c'est plutot pour l'allemagne la grande bretagne ou les pays scandinaves ans oublier qu'à l'inverse conclut la correspondante de libération de très nombreuses entreprises françaises se sont installées en pologne,sociétés de distribution ou entreprises du batiment lka pologne qui se retrouve qui plus est victime à son tour de la concurrence de ses pays voisins ,l'ukraine ou la biélorussie ,bcp plus pauvre qu'elle... bref le plombier polonais se rebiffe... il a de quoi... pour terminer tout à fait oui ou non à la fète des mères y a pas que le référendum qui divise les familles apparamment (bon ya déjà ce matin cet autre débat, oui ou non à richard gasquet :c'est cet après midi à roland garros ,le choc attendu des deux valeurs montantes du tennis ,le français gasquet l'espagnol nadal ,18 ans tous les deux gasquet peut il gagner demande l'équipe malheureusement pour lui ,c'est le non là aussi qui tient la corde ,les sceptiques ,forget pioline ou dominnguez entre autres étant bcp plus nombreux que les autres... mais comme dirait leconte qui lui ne se prononce pas :ils ont tous les deux leurs atouts on verra bien) en tout cas y a pas que le référendum qui fait débat comme le rappelle par ailleurs sophie guichard dans france soir la fète des mères aussi suscite bien des débats ,bcp lui reprochant son apsect trop conformiste en soulignant qu'au départ c'était une création pétaniste et que c'est devenu maintenant une fète commerciale:ce qui fait un peu bcp... sans compter explique le psychanalyste jean pierre winter que les femmes sont de plus en plus actives et qu'elles mêmes ne souhaitent plus etre réduites à leurs fonctions maternelles ce qui ne les empèchera pas allez de recevoir avec le sourire leur collier de nouilles y a pas de raison la fète des mères c'est aux enfants que çà donne le plus de plaisir

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.