Finalement, il gardera tout... Il n'a rien à se reprocher et il gardera tout... Interview de Thierry Morin dans les colonnes du Figaro, ce matin... Thierry Morin, c'est l'ancien PDG de Valeo, PDG remercié il y a deux mois avec une prime de départ de 3 millions 200.000 €... Une indemnité qui avait fait polémique, en plein débat sur les parachutes dorés... Souvenez-vous : Laurence Parisot, la présidente du MEDEF, demandant à Thierry Morin de renoncer immédiatement à son joli pactole... "Rendez l'argent", elle lui a dit... Mais non... Ce matin, Thierry Morin explique que, pour tenter de calmer la polémique, il a proposé de rembourser 30% de sa prime... Proposition refusée par le conseil d'administration de l'entreprise... "Dans ce cas-là, je garde tout", rétorque l'intéressé... qui estime que ces 3 millions 200.000 € n'ont rien d'illégitime... "Après tout, explique-t-il, ça ne correspond qu'à deux années de salaire"... Mais oui, c'est vrai, après tout... Thierry Morin, interrogé aussi sur les soupçons d'espionnage dont il fait l'objet... Il aurait fait poser des micros pour enregistrer des réunions du conseil d'administration... Une plainte a été déposée... Mais l'intéressé balaie les soupçons d'un revers de la main : "Tout cela, dit-il, n'est qu'une histoire de cornecul"... Thierry Morin très offensif, donc... Mais son histoire... de parachute doré fait tout de même un peu tache, ce matin... Dans les autres journaux, c'est en effet la nouvelle vague de suppressions d'emplois qui fait la Une... une journée noire hier... "Goodyear, Altis-Semiconductor, EDA... 2400 suppressions d'emplois en une journée", titre ainsi ce matin La République du Centre... Photo d'un pneu qui flambe, à la Une du Courrier Picard... "820 salariés sur le flanc chez Goodyear"... Et "dégraissage en vue chez Madrange", titre de son côté L'Echo de la Haute-Vienne... Plus de 200 emplois pourraient passer à la moulinette... Des annonces qui viennent confirmer le chiffre mis en avant par La Tribune : 639.000... 639.000 demandeurs d'emplois de plus en 2009 : voilà ce que prévoit l'UNEDIC... Et voilà qui crée chaque jour un peu plus de tensions dans les bureaux du Pôle Emploi, ainsi que le raconte Fanny Doumayrou dans L'Humanité : "Maltraités des deux côtés du guichet"... D'abord des chômeurs maltraités, parce que la fusion des ASSEDIC et de l'ANPE n'a pas été bien préparée... Et les agents qui reçoivent les chômeurs n'ont pas été bien préparés non plus... Il y a tout un tas de questions auxquelles ils ne savent pas répondre... Et ils sont débordés... La crise amène en moyenne 3.000 nouveaux inscrits par jour au chômage... Résultat : sur le terrain, les conseillers se retrouvent parfois à gérer plus de 200 dossiers... Et dans ces conditions, le conseil n'est plus vraiment du conseil : c'est juste de l'abattage... D'où le ras-le-bol, également, des demandeurs d'emploi... Les trois premiers mois de 2009, il y aurait eu, sur tout le territoire, plus de 1100 agressions verbales et plus de 40 agressions physiques... Cette fois, ce sont donc les agents du Pôle Emploi qui se font maltraiter... Comme hier, tous les journaux reviennent par ailleurs sur les essais nucléaires de la Corée du Nord... Hier soir, elle a effectué un nouveau test de missile... Et elle menace désormais son voisin du sud d'une frappe militaire... La Corée du Sud où les journaux expliquent ce matin que Pyongyang a également redémarré une usine nucléaire où du plutonium est enrichi... Alors pourquoi cette frénésie nucléaire ?... Pourquoi maintenant ?... Hier, on évoquait la volonté de Kim Jong-il de peser sur la scène internationale... Ce matin, dans Libération, Michel Temman nous explique sa volonté de peser sur la scène intérieure... Le dictateur, très affaibli, prépare sa succession... Il souhaiterait que ce soit son fils de 26 ans qui prenne la suite... Lui s'appelle Kim Jong-un... C'est le troisième fils et, semble-t-il, le favori, parce que jugé le plus apte à sauver la dynastie... celui qui ressemble le plus à son père... Le fils aîné, Kim Jong-nam, n'a plus les faveurs du dirigeant depuis qu'il a été arrêté au Japon muni d'un faux passeport dominicain alors qu'il s'apprêtait à aller visiter Disneyland... Pas très bien vu pour un Nord-Coréen... Quant au second, Kim Jong-chol, lui n'a jamais été considéré par son charmant papa, qui le trouve trop efféminé... Le futur dictateur devrait donc être Kim Jong-un... un grand sportif : il adore le ski, le basket et les arts martiaux... fan à la fois de Michael Jordan et de Jean-Claude van Damme... et fan aussi des essais nucléaires décidés par son père... Des essais dont le succès médiatique incontestable place Kim Jong-il en position de force pour organiser sa propre succession, et donc pour imposer son fils préféré : le jeune sportif de 26 ans... Dans la presse également, la polémique après la proposition du porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre : autoriser le travail pendant les arrêts-maladie ou les congés-maternité... Une proposition repoussée hier par la secrétaire d'Etat Nathalie Kosciusko-Morizet, lors de la séance des questions à l'Assemblée... Le gouvernement ne soutient pas l'idée de Frédéric Lefebvre... Mais, ce matin, les journaux s'interrogent... "Travailler durant un congé-maladie : quelle idée...", titre ainsi France-Soir, en donnant la parole à la fois à une sociologue et à une médecin du travail... La première estime qu'il s'agit "d'une grave atteinte aux droits de la personne"... La deuxième dit : "Pourquoi pas ? Mais attention aux dérives"... Et, du côté des éditos, c'est juste la dérive de Frédéric Lefebvre qui retient l'attention... Tous dénoncent l'indécence de sa proposition : faire travailler les malades et les femmes en congé de maternité... Ainsi Bruno Testa, dans L'Union, qui estime que "dans la même veine, on pourrait demander aux machabées de se remuer un peu les os pour faire de la figuration à 'Halloween'... On pourrait aussi demander aux mourants de donner leur dernier souffle pour gonfler les ballons à Disneyland... Bon, pour l'instant, l'amendement a été rejeté... Mais le pitbull de l'UMP a dit qu'il reviendrait à la charge... Pour lui, je ne vois qu'une solution, poursuit Bruno Testa : une piqûre d'urgence chez le vétérinaire, avant qu'il ne s'en prenne aux vieillards et aux enfants"... De l'avis de Chantal Didier, dans L'Est Républicain, "le but est toutefois atteint pour Frédéric Lefebvre... Car, dit-elle, l'essentiel était pour lui de lancer un signal à l'adresse de l'électorat de droite, au moment où l'UMP accuse une baisse dans les sondages pour les Européennes"... Et alors, les Européennes ?... On en dit quoi, ce matin, dans les journaux ? Eh bien, plusieurs papiers, bien sûr, sur l'événement de la journée : les retrouvailles entre Martine Aubry et Ségolène Royal... A lire notamment dans Le Figaro et dans Libération... Le Parisien-Aujourd'hui en France, de son côté, propose de nous expliquer "L'Europe en dix objets"... dix objets qui montrent que l'Union est très proche de la vie quotidienne... Des jouets plus sûrs, c'est grâce à l'Europe... des steacks sans hormones, c'est grâce à l'Europe également... Le Parisien qui nous apprend par ailleurs que Philippe de Villiers a décidé depuis longtemps de ne pas faire de meeting ce soir... parce qu'il est fan de foot, et que ce soir c'est la finale de la Ligue des Champions : le FC Barcelone face à Manchester United... Pour L'Equipe, pas de doute : c'est le chef-d'oeuvre annoncé... Meeting pour les uns... Football pour les autres. Chacun ses priorités.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.