Ils s'appellent Guillaume Passaglia et Maxime Vallette... Ils ont 27 et 21 ans... Ils habitent Reims... Et ils font aujourd'hui la Une de L'Union... Pourquoi font-ils la Une ?... Parce qu'ils faisaient hier la Une du Wall Street Journal, le quotidien américain des affaires... Et franchement, c'est assez rare que des Frenchies fassent les gros titres de la grande presse outre-Atlantique... Mais alors pourquoi donc ces jeunes Reimois faisaient-ils la Une hier du Wall Street Journal ? Eh bien, parce que la version anglophone du site Internet qu'ils ont créé fait aujourd'hui un tabac aux Etats-Unis... Leur site, c'est viedemerde.fr... Le nom n'est pas joli du tout, mais le contenu est assez drôle : c'est un site sur lequel chacun est invité à raconter avec humour ses petits malheurs du quotidien... Pour savoir à quoi ça ressemble, je suis allé voir le site ce matin... Voilà le genre d'histoire que l'on peut y lire : "Avec des amis, à la natation, on a décidé de faire un remake du film 'Titanic'... Le problème, c'est que c'est moi qui ai dû faire l'iceberg"... Autre exemple : "J'étais sur le parvis de La Défense quand j'ai reçu un coup de fil pour un entretien d'embauche... Le problème, c'est que mon portable m'a glissé des mains et s'est coincé entre deux dalles... Du coup, j'ai dû répondre en m'allongeant par terre"... De l'humour, de la légèreté : visiblement, c'est ça qui fait le succès du site... à la fois donc en France mais également aux USA... Internet qui fait aussi la Une ou les gros titres, ce matin, d'autres journaux... Avec, tout d'abord, version politique, la nouvelle initiative de Barack Obama... Hier, le Président américain a répondu directement aux questions de milliers d'internautes... nouvelle façon de révolutionner la communication de la Maison Blanche... "Obama, cyber-Président en direct sur la Toile", titre Le Figaro... "Obama en live sur le Net", titre Libération... Internet également dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... version consommation : "Grâce à Internet, le consommateur prend le pouvoir"... Avant d'acheter des produits sur la Toile, une grande majorité des internautes consultent l'avis des autres internautes... Il y a de plus en plus de sites qui comparent et qui notent les produits... sites sur lesquels les acheteurs s'échangent les bons plans et court-circuitent ainsi la grande distribution... Une enquête sur les aspects positifs d'Internet... Et pour le négatif, il y a la Une de France-Soir : "Les maxi-factures des téléphones multimédias"... Le téléphone mobile, plus c'est beau, plus c'est cher... Et aujourd'hui, le nombre de plaintes concernant les surfacturations a bondi de plus de 30%... des surfacturations notamment liées à l'utilisation d'Internet... Internet qui fait en outre la Une de La Provence, avec cette question : "Allez-vous succomber aux paris en ligne ?"... En 2010, les Français pourront légalement parier en ligne sur des compétitions sportives et hippiques... Mais dans le journal, un psychiatre explique que ce type de pratique accélère le phénomène d'addiction au jeu... Témoignage de deux étudiants, qui confirment... Eux, ils jouent au poker sur Internet, et ils disent ne penser qu'à cela... Ils perdent beaucoup d'argent, mais ils sont complètement accros... Et puis c'est vendredi... Et le vendredi, comme chaque semaine, il y a l'hebdo Vendredi... 12 pages de sélection des meilleures informations circulant sur le Net... Avec, à la Une aujourd'hui, "un rappeur qui révolte les blogueuses"... Le rappeur s'appelle OrelSan... Et dans l'une de ses chansons, il appelle en substance à taper sur les femmes... Les blogueuses sont indignées, et demandent la déprogrammation de son concert prévu lors du prochain Printemps de Bourges... Hier, la secrétaire d'Etat chargée de la Solidarité, Valérie Létard, est également montée au créneau, de même que Marie-George Buffet... Les organisateurs du Printemps de Bourges ont expliqué que le chanteur n'interprèterait pas la chanson polémique... Mais pas question, pour l'heure, d'annuler son concert... La révolte des blogueuses contre le rappeur... A lire donc aujourd'hui, dans Vendredi... qui revient également sur le grand débat du moment : la rémunération des patrons... C'est l'autre dossier à la Une du journal... Avec notamment ce dessin, signé Chimulus... Autour d'une table, il y a des messieurs qui machouillent leur cigare... Et bien sûr, ce sont des patrons... "OK, dit l'un, on arrête les bonus, les stock-options et les parachutes dorés"... Au bout de la table, un autre lève le doigt : "D'accord oui... Mais ça mérite une prime, tout ça"... Et ce matin, tous les journaux reviennent sur l'annonce d'hier : finalement, l'Elysée a décidé la mise en place d'un décret interdisant les bonus et les stock-options pour les dirigeants des entreprises recevant des aides publiques... "Pas de bonus pour les patrons aidés par l'Etat", titre du coup Sud-Ouest... "L'Elysée décidé à mettre fin au scandale", titre La Nouvelle République... Tandis que La Marseillaise tempère : "Bonus maximum, décret minimum"... Même esprit, ce matin, à la Une de Libération, qui dénonce un "décret bidon"... Pour le journal, la mesure n'est qu'un effet d'annonce, et ne concerne au final que très peu de dirigeants : une poignée de patrons qui, de surcroît, ont déjà renoncé à leurs bonus et stock-options pour l'année 2009... "Ce décret homéopathique ne peut contenter personne, sinon les grands patrons, visés certes en paroles mais épargnés dans les faits", commente Fabrice Rousselot dans son éditorial... Point de vue bien différent pour Gaëtan de Capèle, dans Le Figaro... qui, lui, prend la défense des stock-options et des bonus... "lesquels, dit-il, constituent des instruments utiles à la vie des entreprises... Ils soumettent les dirigeants à une pression indispensable pour améliorer les performances de leur société, ce qui garantit leur prospérité, voire leur survie"... Sauf que, dans le même temps, il y a toujours, çà et là, des exemples qui choquent... Retour dans Libération, qui nous raconte l'histoire de la société Wavecom, dont le siège est à Issy-les-Moulineaux... une entreprise qui prévoit de licencier une soixantaine de personnes, après des pertes faramineuses... Or, nous dit-on, son PDG, un Américain dénommé Ron Black, vient de quitter la boîte avec un parachute dorée d'un million 200.000 €... Quant à la banque Natixis, explique à sa Une Les Echos, elle vient de verser 90 millions d'euros de bonus à ses traders... On vous en a déjà longuement parlé sur France Inter ce matin... 90 millions d'euros de bonus pour les traders chez Natixis... une banque qui supprime cette année 1250 emplois... Et puis il y a d'autres chiffres qui font débat, ce matin... toujours des histoires de salaire, mais cette fois dans les médias... Et c'est à lire sur le site Rue89... qui fait le point sur la situation à RFI (Radio France Internationale), dont la direction a annoncé en janvier plus de 200 suppressions de postes... Il y a deux jours, l'intersyndicale de la radio a dévoilé le salaire de ses deux dirigeants : le président Alain de Pouzilhac et la directrice générale Christine Ockrent... Pas de jaloux : ils touchent pareil... 310.000 € annuels... Et "c'est bien davantage que Barack Obama, Angela Merkel ou Nicolas Sarkozy", explique le communiqué des syndicats... qui dénoncent également les nombreux ménages de la compagne de Bernard Kouchner... Inquiétude persistante à RFI... Mais soulagement, ce matin, à la lecture de La Croix, qui consacre un dossier aux rapport qu'entretiennent les Français avec la radio... la radio, un média considéré comme particulièrement proche et crédible par les auditeurs... "Les Français et la radio, un amour qui dure", titre le journal... L'amour, c'est bien... l'amour, c'est beau... l'amour, il n'y a pas mieux... Espérons que celui-ci dure encore très longtemps...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.