(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin, nouvelles questions autour de Mohammed Merah.

(Bruno Duvic) C'est un homme qui connait parfaitement les questions de renseignement, l'ancien patron de la DST. Ce n'est pas spécialement un gauchiste, il a été député UDF. Ce matin, dans les colonnes de La Dépêche duMidi , Yves Bonnet pose en effet de nouvelles questions sur la filature du tueur de Toulouse.

Première précision d’Yves Bonnet : « il ne faut jamais oublier que la surveillance d'une personne nécessite des moyens considérables. S'il y a une faille, aujourd'hui, c'est dans la modicité des moyens de nos services de sécurité. »

Et il ajoute : « le garçon avait manifestement des relations avec la Direction centrale du Renseignement Intérieur. C'est à dire qu'il avait un correspondant à la DCRI. Je ne sais pas jusqu'où allaient ces relations voire cette collaboration avec le service.

Pour mettre les mots sur les choses, précise la Dépêche du midi, était-il un indicateur ?

C'est exactement ça le problème » répond Yves Bonnet.

Dans cette interview, il estime encore qu'il y a eu un retard au début de l'enquête, que le dispositif Vigipirate ne sert à rien et que l'accusation de laxisme porté par la droite contre la gauche ne vaut pas un clou. « J'ai été directeur de la DST sous un gouvernement de gauche, j'ai pu agir de manière totalement libre et avec le soutien de mes ministres. »

Alain Juppé évoquait des failles possibles dans le renseignement, voilà donc une piste supplémentaire.

Merah indicateur des services de renseignement pour expliquer les retards dans sa prise en charge…. Le journal italien Il Foglio , en citant des sources dans les services français et israélien évoque ce matin un voyage en Israël en septembre 2010. Le tueur serait entré dans le pays sous protection de la DGSE comme informateur.

Voilà pour l'enquête. Sur l'itinéraire de Merah, depuis la semaine dernière, certaines analyses en font le visage le plus terrible de la dérive des quartiers laissés à l'abandon par la République. On s'en est fait l'écho ici.

Dans Ouest France ce matin, Nicolas Sazrkozy s'élève contre cette analyse. "Je ne vois pas au nom de quoi on culpabiliserait la République du fait des crimes monstrueux de Mohammed Merah. (Un homme ) capable de tirer à bout portant dans la tête d'une petite fille. Est-ce que vous croyez que des institutions de la République, comme l'école, le collège, le lycée ou celles destinées à favoriser l'intégration sont compétentes pour traiter ce genre de comportements ? ».

Ces quartiers populaires, L'Humanité les met à sa Une ce matin mais sous l'angle économique et social : « nous ne sommes pas des habitants de seconde zone, nous voulons une vie meilleure. »

A la Une également, le retour de l'affaire Strauss-Kahn

Mise en examen à Lille procès au civil à New York. Lorsqu'elle a éclaté, cette affaire avait contribué à briser l'omerta sur le harcèlement et même plus dont peuvent être victimes les femmes. Le mensuel féministe Causette en kiosques demain, poursuit le travail et publie une enquête intitulée "Droit de cuissage à la mairie". Enquête sur les pratiques de certains élus et du silence qui les entourent.

Tel député UMP, non cité, mais toujours en place, accusé de harcèlement sur son assistante parlementaire et qui achète son silence avec des cadeaux.

Le maire divers droite de Puylaroque dans le Tarn et Garonne condamné pour harcèlement en 2004 et qui a terminé son mandat.

Et puis 3 affaires concernent des socialistes...

Le maire socialiste de Neuilly sur Marne en Seine-St-Denis, qui s'en prenait à la gardienne. Là aussi condamnation en 2009, mais il est toujours en place. Le Parti socialiste a mis deux ans pour lancer une procédure d'exclusion. La gardienne, elle a perdu son job.

A Maubeuge, il est carrément question de viols dans tout ce qu'a pu subir une collaboratrice du maire socialiste entre 2006 et 2011. Ce n'est pas lui qui est en cause, mais 4 membres du PS, élus, directeur de cabinet ou salarié de la fédération du Nord. Un seul des agresseurs présumés sera contraint de démissionner. Il n'y a pas eu de procès.

Enfin Yacine Chaouat, maire adjoint du 19ème arrondissement de Paris, condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violence conjugale. Selon Causette, il battait sa compagne à coups de ceinture. Le maire PS de la ville refuse de se séparer de lui.

Quoi d'autre dans la presse ?

Entre les suites de la tuerie de Toulouse, l'affaire Strauss-Kahn, et la guerre entre opérateurs mobiles dont on vous a parlé ce matin sur France Inter, la nouvelle hausse du chômage passe au second plan. Elle relance le débat sur le bilan de Nicolas Sarkozy écrivent Les Echos . Le chômage, à en croire Le Parisien et l'institut BVA ce matin, c'est pourtant la 2ème préoccupation des Français derrière le pouvoir d'achat et loin devant l'insécurité.

Les factures d'eau incompréhensibles pour le citoyen lambda. C'est le dernier combat en date de 60 millions de consommateurs . Dans son mensuel du mois d'avril, l'association demande plus de clarté ainsi que l'instauration d'un tarif social de l'eau.

La mauvaise blague dont sont victimes Les Inrockuptibles . Pour avoir sur leur site traité d' « arnaqueur » Jérôme Kerviel, le trader qui a fait perdre près de 5 milliards d'Euros à la société générale, Les Inrocks sont assignés en justice.

Malgré plusieurs recours, ils pourraient avoir à payer plus de 50.000 Euros d'amende. Explication sur cette somme : après une première condamnation, Les Inrocks ont refusé de publier la décision judiciaire sur la page d'accueil du site. Il y avait de nouvelles pénalités à chaque jour de retard.

Et à propos de trading, voici une de ses conséquences sur l'écologie

C'est raconté par atlantico.fr .

Nous sommes à l'heure du trading haute fréquence, les ordres de bourse automatisés passés à des vitesses inimaginables. Dans cette course, gagner quelques fractions de seconde peut être crucial. Pour que les ordres de bourse passent encore plus vite entre la City de Londres et l'Asie, on projette de poser de nouveaux câbles, de la fibre optique, en passant par l'océan arctique. 3 projets, le premier pourrait être opérationnel dès l'an prochain.

Première étape, des brise-glace, puis la pose des câbles entre les Cornouailles et Tokyo, à travers le Nunavut et le détroit de Bering.

Les traders ne sont pas les seuls à vouloir briser la glace au pôle nord, qui contient d'immenses ressources en hydrocarbures et en minerais stratégiques.

Autrement dit, la pose de ces câbles serait une première étape avant le passage un jour ou l'autre des super tankers.

Voilà donc le sanctuaire arctique sérieusement menacé, pour gagner quelques fractions de secondes sur des opérations boursières. Question en guise de conclusion sur atlantico.fr : « en millisecondes, quelle est la valeur du quatrième océan de la planète ? »

A demain

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.