On commence ce matin avec une expression... "Se faire enfumer le terrier"... C'est le titre de la chronique hebdomadaire de Pierre Marcelle, dans Libération ce matin... "Se faire enfumer le terrier", c'est en fait une reprise d'une interview diffusée vendredi sur France Inter... Vous vous en souvenez peut-être... Les propos d'un cheminot, après le vote de la reprise du travail... Et Pierre Marcelle conclut son propos... par Villiers-le-Bel... "N'oublions pas que, deux ans après Clichy, rien, absolument rien, ne fut fait qui soit susceptible d'empêcher que 100 Clichy recommencent, et que l'on s'y habitue... Braquer les projecteurs sur son incivisme et son caillassage, ce serait le plus criminel enfumage du terrier Villiers-le-Bel"... Alors c'est vrai que ce matin, la presse braque ses projecteurs sur les affrontements qui ont repris hier soir dans cette banlieue de Paris... Mais bien sûr, vu leurs obligations de bouclage, les journaux élargissent leurs commentaires... Le Parisien-Aujourd'hui en France parle bien d'une "nouvelle nuit de violences"... mais passe en revue également "5 questions autour du décès de Larami et Moushin"... Sur quel type de deux-roues circulaient les victimes ?... A quelle vitesse roulaient les policiers ?... Comment s'est produite la collision ?... S'agit-il vraiment d'un accident ?... Les policiers ont-ils fui ?... A chacune de ces questions, Frédéric Naizot répond avec les premiers éléments donnés par les enquêteurs hier... Et ces premiers éléments "semblent exonérer les policiers", note Le Figaro... Dans Libération, le portrait d'"un quartier calme et de deux jeunes sans histoires"... Ce sont les habitants qui le disent... "A la boulangerie de la place de la Tolinette, les clientes viennent compatir à la tristesse du patron... Une des deux victimes était apprentie chez lui... Quant à la rue Louise-Michel, où a eu lieu la collision, c'est une rue pavillonnaire, comme il en existe dans toutes les communes de France, avec des tuyas pour protéger les maisons des regards indiscrets... "Ici, c'est calme, vous savez", raconte une habitante... L'épicier pakistanais confirme : "Un seul cambriolage en 20 ans"... Du côté de la gare, un commissariat de police est en construction... Et un riverain s'étonne : "Pour les jeunes, un commissariat, c'était moins utile qu'un terrain de cross... Ils sont obsédés par leur moto... Ce serait si cher que ça à faire, un terrain de cross ?"... Et toujours dans Libération... l'éditorial de Laurent Joffrin... "Chacun peut constater que la matrice sociale et psychologique des émeutes de 2005 est toujours à l'oeuvre... Mais qu'a-t-on fait vraiment, depuis deux ans, pour combattre le mal ?... La répression s'accentue... Et l'abandon de la police de proximité continue de produire ses effets... Seule différence, conclut l'éditorialiste : l'organisateur de cette politique est entretemps devenu Président"... Dans L'Humanité, Maurice Ulrich remonte plus loin encore... Vaux-en-Velin, en 90... Un jeune renversé par une voiture de police... Des jours et des jours d'émeutes... Clichy-sous-Bois, il y a 2 ans... 3 jeunes poursuivis par la police, dont 2 meurent par électrocution... 3 semaines d'émeutes dans toutes les banlieues ou presque... Alors pas question de justifier les violences, pour l'éditorialiste... Mais tenter de comprendre... "Où sont les actes, quand l'étalage indécent de l'argent, l'éloge de la richesse font mesurer encore plus cruellement à ceux qui n'ont rien la réalité de leur sort ?"... Et Maurice Ulrich qui se demande bien pourquoi on n'a pas encore entendu Fadela Amara... qui doit proposer un plan banlieue dans quelques semaines... C'est combien, "quelques" ?... Dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace, Olivier Picard ne dit pas véritablement autre chose... Mais pour lui, "le cas de Villiers-le-Bel est très emblématique d'un sentiment d'abandon... Spontanément, sans même connaître les circonstances exactes du drame, les habitants ont affiché leur solidarité avec les deux jeunes victimes, et immédiatement soupçonné la police d'une agression caractérisée... une méfiance qui révèle toutes les frustrations d'une population à l'égard du pouvoir politique"... Le pouvoir politique auquel Bernard Revel, dans L'Indépendant du Midi, tente d'expliquer "qu'espérer l'apaisement quand il est trop tard ne supprime pas le risque du pire"... Et puis un coup d'oeil à la presse européenne ce matin... "Les jeunes affrontent la police pour la deuxième nuit à Paris"... "Sarkozy demande instamment le calme, alors que les émeutes frappent Paris"... "Nouveaux troubles à Paris"... "Encore des affrontements à Paris"... Vous l'avez compris : dans le Times, le Guardian, El Pais ou le Corriere della Sera, on ne fait pas de différence entre Paris et sa banlieue... Le Daily Telegraph note que ces émeutes sont un test pour le Président français... En Allemagne, Die Welt rapporte que "la banlieue parisienne vacille de nouveau"... Et à Genève, Le Courrier constate : "Le choc en banlieue parisienne"... Enfumage de terrier... Deuxième !... Et là, on parle d'Annapolis... La Croix espère "une chance de paix pour le Proche-Orient"... Et Dominique Quinio veut y croire... "On aimerait que le nom d'Annapolis entre dans l'Histoire... que ce ne soit pas simplement un nom de plus sur la liste stérile des Madrid, Oslo ou Camp David... Mais si les espoirs sont immenses, les raisons de redouter l'échec sont innombrables"... Oui, c'est "quitte ou double", selon Michel Lépinay dans Paris-Normandie... "C'est encore une réunion de la dernière chance... Et Bush n'a reculé devant aucun compromis... On a promis à l'Arabie Saoudite qu'on éviterait à sa délégation toute rencontre fortuite avec celle d'Israël... On a déroulé le tapis rouge sous les pieds de la diplomatie syrienne... Tous les pays arabes sont là, et donc l'Iran d'Ahmadinejad est isolé du monde... Mais ce n'est pas sans risques, conclut l'éditorialiste... En cas de nouvel échec, gare au retour de flamme !"... "Nous avons un devoir d'optimisme"... C'est ce qu'écrit Joseph Limagne dans Ouest-France... "Même si, avoue l'éditorialiste, toutes les raisons de douter existent"... Et c'est vrai, analyse Le Monde, que "les laborieux préparatifs de cette conférence ont alimenté le scepticisme"... L'Humanité a vraiment du mal à y croire... et titre : "La conférence de la dernière chance s'annonce mal"... Vos journaux notent qu'à un an de la fin de sa Présidence, Bush invite enfin Israël et la Palestine... Il s'engage enfin pour la paix... Et Le Figaro rapporte que "Bush tente d'organiser la paix au Proche-Orient"... François Sergent, dans Libération, trouve que le Président américain se moque du monde... "Il a laissé pourrir la situation... Et aujourd'hui, il ne veut pas passer devant l'Histoire pour 'Monsieur Fiasco irakien"... Mais cette conférence opportuniste ne suffira pas"... A Londres, le Financial Times explique que Bush doit préciser, dans le détail, ce que pourrait être un règlement de paix au Proche-Orient... Et c'est vrai que, d'un journal à l'autre, on parle de "conférence", de "sommet", de "réunion"... à moins que ce ne soit qu'une séance photos... On en reparlera demain... Alors on en parlait hier... On en reparle ce matin dans vos journaux... Le voyage en Chine de Nicolas Sarkozy... Le Figaro se réjouit... "Le grand bond en avant de la France en Chine"... Le journal note qu'à l'occasion de cette visite d'Etat, les entreprises françaises signent pour plus de 20 milliards de contrats... "20 milliards pour la France !", s'exclame La Montagne... La Voix du Nord est sur le même registre : "Chine : Sarkozy décroche le gros lot"... Alors bien sûr, ils ne sont pas en reste... Les journaux économiques applaudissent... "Sarkozy obtient en Chine un beau succès commercial", affirme Les Echos... La Tribune salue le "jackpot pour les industriels français en Chine"... "Jackpot", dit La Tribune... "Diplomatie du balancier", analyse son éditorialiste... Pascal Aubert explique que "les notes de la partition française sont immuables... Service minimum sur les droits de l'homme... Nulle trace de rupture... Et donc des contrats... des contrats dont les dirigeants chinois se servent comme outils de régulation de leurs relations politiques... Alors aussi gratifiants soient-ils pour les industriels français, ces contrats sont un message adressé par Pékin au gouvernement et aux grands groupes américains... Une diplomatie chinoise du balancier, où chacun doit prendre son tour... Servis cette fois-ci, les groupes français vont rejoindre maintenant la file d'attente"... Et sinon dans la presse... La frayeur d'une journaliste du Figaro... Elle était dans le Pékin-Paris... un avion qui a dû se poser en urgence à Saint-Pétersbourg... L'un des moteurs du Boeing 777 a lâché en plein ciel... Elle raconte le stress des 300 passagers, surtout ceux de l'arrière de l'avion, qui ont vu des étincelles et des morceaux passer devant le hublot... Elle rapporte également l'angoisse quand les hôtesses ont expliqué : "Les pilotes épluchent les fascicules pour essayer de comprendre ce qui se passe"... Plus anecdotique... dans The Independent... "Mind the gaffe"... Si vous avez déjà pris le métro à Londres, vous avez forcément entendu cette voix qui vous dit : "Mind the gap"... attention au trou, attention à la marche... Eh bien, cette voix du métro vient d'être licenciée... Il faut dire que sur le Net, Emma Clarke s'amusait à faire de fausses annonces, et surtout à critiquer le métro londonien... Et puis, pour finir... Dans Le Monde, vous lirez que, "pour les JO de Pékin, les hôtesses passent sous la toise"... Celles qui officieront lors des cérémonies d'ouverture, de clôture ou pour les remises de médailles devront faire au moins 1m68, au plus 1m78... 560 postes sont à pourvoir... Et ce sera peut-être moins facile qu'on ne le croit, de trouver ces 560 filles-là... La taille moyenne d'une Chinoise, c'est 1m58...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.