fait la une de la Provence…

Une mémoire fragile que les hommes essaient de retenir, dans la calanque de la Triperie près du Cap Morgiou, on voit dans la Provence des animaux et une main d’homme gravés il y a plus de 20.000 ans… On parle de la grotte Cosquer, « une merveille » titrait déjà le Provençal en 1991, « une caverne d’Ali Baba du Paléolithique »… Et si la Provence y retourne aujourd’hui, c’est parce qu’il y a urgence… « La montée des eaux due au réchauffement climatique aurait déjà dégradé un grand nombre d’œuvres »…  Et il faut donc préserver le souvenir da grotte et ce qu’elle nous enseigne… 

La Provence nous décrit le ballet des hommes-grenouilles qui plongent « scanner en main » depuis le début de l’automne dans les eaux du cap Morgiou, traversent une galerie noyée de 120 mètres pour rejoindre la grotte… et là, « ils multiplient les mesures qui permettront de restituer à l’ultra millimètre près la grotte et ses 500 gravures rupestres … »

C’est un beau dossier de la Provence, il unit la passion des articles technophiles et l’immense nostalgie qui nous prend face à l’inéluctable… La grotte sera reproduite grandeur nature en 2020 à la villa méditerranée à Marseille…  « On verra qu’avant le foot, il  y avait ici de sacré artistes », dit  Henri Cosquer… le découvreur de la grotte, et cela nous ramène à la vie… ?

Mais on garde l’idée de cette course contre la montre et ce  que l’on nous arrache. 

Et c’est le réchauffement climatique qui fait la Une du Figaro magazine…

Le Figaro magazine nous raconte la France d’après le réchauffement climatique… Ca a déjà commencé.  Il fera 24 degrés à l’aube du 30 octobre 2050, les hivers seront doux et les étés brulants, la Beauce aura soif et il n’y poussera plus de blé fourrager, on pêchera la baliste en Bretagne, on fera du vin de Bordeaux en Normandie, du Chianti en champagne et du Boulaouane dans les Côtes-de-Provence… et la Mer de glace aura disparu…

C’est une fiction méthodique et efficace adossée au pessimisme et aux études scientifiques,  tempérée par le volontarisme du climatologue Jean Jouzel, « il faut diminuer par trois les émissions de gaz à effet de serre entre 20020 et 2050, ce n’est pas encore impossible… »

La voix du Nord titre sur la sécheresse qui se poursuit dans le département, et l’on voir la photo du lac de Vajolly dans l’Avesnois, que l’eau a déserté… Le Progrès, titre sur la sécheresse dans le Rhône… et pour compléter notre désarroi, sur deux pages, raconte  le « recul sans précédent de la forêt » sur la planète en 2016, 30 millions d’hectare, l’équivalent de l’Italie, ont disparu l’an dernier…

La courrier Picard fait sa Une sur le retour du loup… Un loup, si beau, photographié au début du mois par un paysan… le dernier loup de la Somme avait été tué  par une voiture en 1919, il revient donc… et nous ? 

Il est curieux de voir notre paysage ressembler à l’éternité fugace des dessins de la grotte Cosquer… qui nous scannera… et comment reviendrons nous ? 

Un camp de rééducation en Chine…

Et ce camp nous fait basculer dans la modernité la plus brutale, mais c’est l’éternité aussi de la contrainte… On voit dans la revue Néon… La  photo d’un adolescent, les yeux fermés, vêtu d’un tee-shirt militaire, le crane constellé d’électrodes; on nous le présente comme LI JUN SON, 13 ans… internés à la Daxing internet addiction treatment Center… le centre de traitement des addictions à Internet, créé par le colonel et psychiatre TAO RAN qui prétend arracher les jeunes gens à l’emprise des écrans…  Méthode dure, exercices militaires et lever à 6h30, remise en forme et respect de l’autorité, comprimés contre l’anxiété et parties de carte pour réapprendre l’autre, comme à la caserne…

Vous pouvez acheter Néon, sympathique revue, ou vous contenter d’aller sur interne retrouver, ces photos pas vraiment exclusives, sur le site du Daily Telegraph, qui les avait publiées en 2015… La presse est aussi cet art de retraiter les restes… 

Mais l’image reste impressionnante… 

Voilà ce que devient l’humanité … Tandis que des jeunes, en treillis, se désintoxiquent en chine, d’autres jeunes, Aymeric, Alan, Quentin Philippe et Yann que l’on connait sur le web par leurs pseudonymes Darlik Tiger Zeph Showzk et Broua, sont dans un autre camp, d’entrainement celui-là, pour devenir des professionnels du jeu vidéo.. « League of legends », le premier jeu multijoueur sur ordinateur… C’est dans le magazine du Parisien et ça se passe à Triel sur seine, chez nous donc, la gaming house, le centre de formation du constructeur de jeux vidéos Asus…

Ainsi des jeunes gens se forgent un avenir… dans un monde nouveau…

L’Express fait sa couverture et son grand dossier sur la folie du jeu vidéo, il a conquis  deux français sur trois, c’est je cite, « un loisir de masse et business qui a pris la deuxième place des industries culturelles de masse, derrière le livre mais devant le cinéma »…  Et ce sont les enfants qui ne jouent pas qui risquent d’être désocialisés… On nous invite à admirer David Cage, créateur de jeu, figure d’un studio mythique, Quantic Dream, qui propose à ses adeptes non pas des sensations fortes mais des choix moraux et des dilemmes. Il serait le Godard du Pixel… Godard ? 

Libération, sur deux pages, célèbre l’expérience orgiaque et la jouissance pure de Super Mario Odissey, nouvelle version du jeu vidéo du petit bonhomme moustachu au chapeau, né dans les années 80… 

Et cette célébration, dans Libération, voisine avec un reportage enthousiaste sur une représentation de Lucrèce Borgia, de Victor Hugo… en albanais, à Tirana, mais bientôt, en novembre, à rennes… et l’on nous parle d‘une actrice que l’on devine splendide et déchirée… Luiza Xhuvani. Peut-on être du monde de Luiza Xhuvani et de Super Mario ?

Et une histoire optimiste pour finir…

Elle vient du Bondy blog qui publiait la semaine dernière une enquête sur des étudiants en galère dans l’académie de Créteil… ils n’avaient pas reçu leur bourse… et bien cette enquête a déclenché quelque chose dans l’académie… Le Crous a appelé le journal pour contester l’enquete, lequel journal a lancé un nouvel appel à témoigner sur le web…  Succès total… si j’ose dire…

Et savez-vous ? Le CROUS beau joueur a appelé les étudiants  et les bourses vont arriver. Parfois, c’est presque magique, ce métier… 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.