Indignation et impuissance... Ce sont les deux mots du jour... "Indignation et impuissance"... C'est le triste constat du Frankfurter Allgemeine Zeitung, face aux événements de Birmanie... Indignation et impuissance de la communauté internationale, alors que la junte militaire a décidé de réprimer les manifestations dans le pays... "L'armée contre les bonzes", constate Libération... Mais au-delà du constat... que faire ?... L'ONU décide : "Pas de sanctions", explique La Repubblica... Et le Guardian dénonce : "La Chine et la Russie bloquent les sanctions"... Dans son édito, dans Libération, François Sergent note... "A l'ONU, les Présidents français et américain se sont enfin réveillés... Mais il était trop tard"... Réveillé notamment, donc : Nicolas Sarkozy... "Il met Total en garde", affiche La Tribune... Le quotidien économique explique que le Président de la République a demandé à Total de ne plus investir en Birmanie... Et Chantal Colomer revient sur cette présence de Total en Birmanie, depuis 1992... une présence dénoncée par les organisations de défense des droits de l'homme... Alors Total se défend, explique la journaliste... en disant être convaincu que sa présence en Birmanie a des retombées positives et durables pour la région... un discours que le groupe pétrolier illustre avec, notamment, le rapport sur le rôle de Total en Birmanie, rédigé il y a quelques années par Bernard Kouchner, l'actuel ministre des Affaires étrangères... Et Michel Lépinay, dans Paris-Normandie, ironise amèrement... "Kouchner annonçait une réunion du Conseil de Sécurité de l'ONU, dont la France assure la présidence ce mois-ci... Ca tombe plutôt bien : il connaît parfaitement le dossier... En 2003, dans un rapport à la demande de Total, il avait innocenté la compagnie pétrolière, alors que les associations humanitaires lui reprochaient d'avoir construit son gazoduc en profitant du travail forcé... Alors, conclut l'éditorialiste, entre les balles de la junte, les enjeux pétroliers et la lutte d'influence entre membres du Conseil de Sécurité... les bonzes ne sont pas tirés d'affaire"... Et Total peut toujours se défendre... Peu de monde goûte ses arguments... en tout cas pas Sophie Verhest, dans La Libre Belgique... "On doute, écrit-elle, que la présence sur le champ gazier de Yadana, d'une entreprise comme Total, ait, comme elle l'assure, des retombées positives pour la région... Les intérêts économiques ont des limites : celles des droits humains et de la décence"... Total fustigé également par Le Courrier de Genève... même si, constate le journal, la Suisse n'est pas en reste... Le voyagiste Kuoni s'est de nouveau installé en Birmanie... L'assureur Swiss Re et l'industriel Schindler y sont également présents... Mais ce que dénonce plus particulièrement Simon Petite dans son éditorial, c'est que, dans le concert d'indignations, on n'ait pas entendu un seul appel au boycott des Jeux Olympiques de Pékin... "Seuls les dirigeants chinois ont l'oreille des généraux de Rangoun... Si on veut qu'ils leur suggèrent la modération, existe-t-il une menace plus efficace que de gâcher la fête olympique ?"... Indignation donc... Impuissance... Pas tant que ca, finalement... L'Humanité fait partie de ceux qui ne veulent pas y croire, en tout cas... "Ne laissons pas écraser le peuple birman !", titre le quotidien ce matin... Ce midi d'ailleurs, vous lirez dans vos journaux qu'à Paris, mais aussi à Genève par exemple, des rassemblements de soutien aux opposants birmans sont organisés devant les ambassades de Birmanie... L'autre grand titre de la presse ce matin... c'est bien sûr le budget 2008 de la France... Et là aussi... indignation et impuissance... Enfin, peut-être plutôt désespoir... sur le thème : "On y avait cru"... Le Figaro constate... "Un budget de continuité, plus que de rupture"... "Un budget d'attente avant les réformes", pour La Croix... Les Echos regrette le "coup d'arrêt à la réduction du déficit"... et dénonce "un budget 2008 qui met l'Etat au régime sec pour financer le paquet fiscal de l'été"... C'est que ce paquet fiscal, il coûte... C'est Libération qui le révèle ce matin... "Le bouclier à 50% coûte 121 millions"... Et le journal explique que le télescopage entre les deux informations est édifiant... Depuis le début de l'année, 2.398 contribuables... les plus aisés... ont demandé, comme c'est leur droit, le remboursement du trop-perçu de leurs impôts... Résultat donc : 121 millions d'euros... soit en moyenne, pour chacun, un chèque de plus de 50.000 euros... Bon allez... Laissons de côté ceux qui ont gagné au Trésor public... Et revenons à ce budget 2008... "Un budget en manque de soutien", selon Libé... "La rupture ?... Côté budgétaire, on repassera", écrit ce matin Pierre Taribo, dans L'Est Républicain... "Déficit il y avait... Déficit il y aura... Mais en fait, la seule question qui s'impose, c'est : ce projet de budget est-il bon pour la France ?", interroge l'éditorialiste... Alors, pour le savoir, eh bien Le Télégramme joue à "qui perd, qui gagne ?"... et résume... "Le grand gagnant, c'est la Justice... La grande sacrifiée, l'Education nationale"... Les gagnants... Les perdants... Le Parisien-Aujourd'hui en France fait deux encadrés... celui des gagnants, plus petit que celui des perdants... Et d'ailleurs Le Figaro le précise... Il y a au final "peu de ministères gagnants"... Bon alors, ce budget 2008... c'est "en attendant mieux", espère Dominique Seux, dans Les Echos... à qui la copie du gouvernement paraît bien pâle... comme une impression d'occasion manquée... Alors on parlait à l'instant de ceux qui gagnent et de ceux qui perdent... Il y en a aussi pour qui on ne sait pas vraiment, note La Croix... Le ministère de l'Ecologie... Le journal explique que le montant du budget 2008 ne peut pas être comparé aux années antérieures, à cause du nouveau périmètre du ministère... Mais bon, quand même... Dans les couloirs du Medad... c'est l'abréviation du ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durable... on calculait hier sortir gagnant de la répartition des subsides publics... L'environnement... On en parle dans les journaux ce matin... Et puisque l'on parlait du ministère de l'Environnement... de son poids... Eh bien, sachez que selon Les Echos, il perd, dans le budget 2008, 1.192 postes, au titre de la réduction des effectifs de l'Etat... Pas de quoi rassurer ceux qui, déjà, n'étaient pas si contents d'y être... ceux que L'Express appelle "les exilés de Borloo"... Ce sont en fait les fonctionnaires transférés du ministère de l'Economie à celui de l'Ecologie... et qui regrettent leur perte d'influence... la perte aussi des primes, qui à Bercy sont beaucoup plus importantes que dans les autres ministères... Mais bon... De quoi redonner le sourire à Jean-Louis Borloo... la Une du Parisien-Aujourd'hui en France... "60 millions d'écolos ?", interroge le quotidien... qui constate que les Français veulent tous sauver la planète... Oui, "cette fois, les Français sont prêts à s'engager"... C'est un sondage LH2, qui évalue à 93% les Français prêts à changer leur comportement pour sauver la planète... des sondés qui sont optimistes sur les retombées concrètes du Grenelle de l'environnement... Et du coup, Jean-Louis Borloo, interrogé par Le Parisien, s'enthousiasme : "La révolution est en marche !"... Les Echos confirme... "Les Français prêts à faire plus d'économies d'énergie"... Quant à La Tribune, elle constate qu'il y a "profusion de propositions, à un mois du Grenelle de l'environnement"... Et le journal les passe en revue... de la vignette auto verte aux péages urbains, en passant par la réduction de la vitesse sur les routes... des OGM à l'isolation des bâtiments anciens... de la réduction des pesticides au bio dans les cantines scolaires... Dans tout ça, il va falloir faire un premier tri, explique La Tribune... Le gouvernement dévoilera ses choix définitifs fin octobre... Mais d'ici là... Ces propositions vont faire le tour de France, pour un mois de débats publics, en région et sur Internet... Devraient en ressortir 15 à 20 programmes d'action... Bref, la première étape du Grenelle de l'environnement est terminée... Et Libération donne la parole, ce matin, aux associations qui ont participé aux premières négociations... des associations qui se disent assez satisfaites... Mais autant d'environnement... de bonnes intentions... Bon, on ne peut pas dire que c'est pas bien... On peut quand même se demander où est l'info, où est la communication ?... C'est un entrefilet, dans Libération, qui pose question... "Borloo fait la leçon aux médias"... Et le journal explique qu'hier, le ministre de l'Ecologie a demandé aux patrons de plusieurs médias français de s'engager sur une charte prévoyant de développer la couverture des questions environnementales... une information que le ministre souhaite quotidienne... Bon, ben... On verra demain... Bonne journée...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.