Allez... On commence avec l'homme du jour... A savoir, Xavier Bertrand... Il fait la Une du Figaro... "Réforme des retraites : Xavier Bertrand lance la bataille des 41 ans"... Vous le savez : sur cette question, le ministre du Travail a débuté ce matin les consultations avec le patronat et les syndicats... Alors Xavier Bertrand, Patrick Fluckiger, dans L'Alsace, en fait brièvement le portrait... "C'est l'un des ministres qui a le mieux négocié la première année du quinquennat Sarkozy... Il a déjà déminé le terrain des retraites à la SNCF... Il ne compte aucun couac à son actif, ce qui est une sorte de record... En fait, il a endossé, bien avant le chef de l'Etat, l'habit de bure de l'humilité"... Alors il est peut-être humble, le ministre du Travail... mais il est tout de même face à un problème : des syndicats unis dans le refus... Et la pierre d'achoppement, eh bien c'est le travail des seniors... C'est d'ailleurs ce que soulignent plusieurs Unes ce matin... "Les vieux salariés, clé de la réforme des retraites", explique Ouest-France... "Les seniors en première ligne pour le retour à l'emploi", note également Le Midi Libre... Il y a aussi La Croix, pour qui il faut avant tout "valoriser le travail des seniors"... Eh oui, c'est bien ça, "l'argument-choc des syndicats", commente Rémi Godeau dans L'Est Républicain... "Pour travailler au-delà des 60 ans, encore faut-il pouvoir garder ou trouver un poste... Aujourd'hui, 38% à peine des Français de plus de 55 ans sont actifs"... Et c'est vrai, constate Dominique Quinio dans La Croix, que "les entreprises ont fait de cette catégorie de salariés une variable d'ajustement... Aujourd'hui, c'est tout le déroulement d'une vie au travail qu'il faudrait repenser, pour que la retraite ne soit pas le seul horizon"... Penser, réfléchir... "Inventer quelle place et quel rôle peuvent avoir les retraités dans la société"... La réflexion est signée Henri Chevé, dans L'Humanité... Ce chercheur, également responsable syndical, explique qu'il faut "réfléchir sur ce que peut être une société évoluée avec des gens qui vivent près d'un siècle... Toute la recherche sociologique, technique, médicale, devrait se confronter sur ce thème... Mais au contraire, on n'en parle pas, alors qu'on a vraiment besoin d'un regard sociétal plus imaginatif"... Alors de l'imagination, a priori il n'y en a pas énormément plus chez nos voisins européens... Le Parisien-Aujourd'hui en France explique ce matin que tous les pays allongent l'âge légal de départ à la retraite... C'est 65 ans en Espagne, au Portugal et en Suède... L'Italie passe cette année de 57 à 60 ans... En Allemagne, ce sera 67 ans en 2034... Et en Angleterre, ce sera 68 ans en 2048... D'autres chiffres, toujours dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... ceux de l'espérance de vie des retraités... En 1968, on passait en moyenne 12 ans à la retraite... Aujourd'hui, la moyenne, c'est 22 ans... En 2048, un retraité pourra espérer passer 30 ans à faire ce qu'il n'a pas eu le temps de faire avant... Chiffres toujours... et toujours dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... un sondage CSA, qui montre des Français très partagés sur le passage de 40 à 41 ans de cotisations... 46% pour, 48% contre... Un homme du jour... Au gouvernement, il y a aussi une femme du jour... Eh oui : c'est Christine Lagarde... et son projet de loi de modernisation de l'économie... Une loi qui doit encourager le travail... faire baisser les prix... simplifier les créations d'entreprises... banaliser le Livret A... résume La Tribune... Le quotidien économique qui souligne que, par ailleurs, ce projet "abandonne l'instauration des actions de groupe, qui devaient permettre à plusieurs consommateurs lésés par un même préjudice de regrouper leurs plaintes"... Alors ce qui retient l'attention de vos journaux ce matin, c'est ce que titre Les Echos : "Prix : une vaste loi pour amplifier la concurrence"... Et premiers visés : les acteurs de la grande distribution... Le texte de Christine Lagarde remet en cause les règlementations d'urbanisme et la négociabilité des tarifs... Tout ça fait dire à Libération que "les hypers font la loi"... Le journal explique, sans trop y croire que "le gouvernement espère faire baisser les prix en libéralisant le secteur"... Et Libération dresse le constat des pratiques actuelles de la grande distribution... "Elle pactise avec les marques"... Libé rappelle le scandale de l'entente sur les prix des jouets de Noël... La grande distribution "pousse les PME à délocaliser", et ce, à force d'exiger de ses fournisseurs des prix toujours plus bas... "Elle n'est pas vraiment sociale" non plus avec ses salariés : abus du temps partiel et des horaires flexibles... Dernier avatar lié à la grande distribution : les entrées de ville, toutes plus moches les unes que les autres... Et sinon, cette loi de modernisation sociale ?... Eh bien c'est "la première loi libérale de Sarkozy"... L'analyse est signée Dominique Seux, dans Les Echos... Premier texte résolument libéral... Mais, note l'éditorialiste, "il n'est pas sûr que la majorité l'assume comme tel, dans un pays où le mot fait encore plus peur que la chose... Ce texte affiche que la priorité n'est plus d'aider le petit commerce, mais d'aider les prix... Et là, les controverses ne sont sûrement pas terminées, souligne Dominique Seux... qui voit déjà les députés s'inquiéter pour les artisans... et rapporte les propos d'Alain Juppé... Le maire de Bordeaux voit, lui, une contradiction entre le discours sur l'environnement et la multiplication, en périphérie des villes, de grandes surfaces accessibles seulement en voiture"... Et ça, sans compter que si les quelques euros économisés à la caisse passent dans le plein d'essence de la voiture, difficile de voir où est le bénéfice... "Le gros coup de pompe des automobilistes"... C'est un dossier à lire dans La Charente Libre... "Le pétrole flambe, tout le monde trinque", constate le journal... qui passe en revue toutes les catégories professionnelles qui sont affectées par l'envol de l'or noir... jusqu'aux facteurs de Charentes, qui vont recevoir des cours d'éco-conduite... Mais plus largement, ce que constate le quotidien charentais, c'est que beaucoup de ménages s'organisent... comme ce couple qui s'est aperçu, fin 2007, qu'il dépensait 250 euros par mois d'essence... Depuis, ils ont vendu leur deuxième voiture, et ils prennent le bus... Prendre les transports en commun... Encore faut-il que ce soit possible... Dans Marianne, un dossier sur "la grande misère des trains régionaux"... L'hebdomadaire rapporte que le nombre de voyageurs augmente... mais qu'en même temps, les avaries et les retards sont de plus en plus nombreux, le matériel très souvent obsolète... sans compter la suppression de trains... Quant au réseau, 50% des voies où circulent les TER sont très délabrées... Alors qui va payer les travaux de restauration nécessaires sur quelque 1.200 kilomètres de rail ?, interroge Marianne... La SNCF ou les régions ?... Sinon, d'autres choses à signaler, dans les journaux, ce matin... Tout un dossier sur les quadras du PS, dans Le Figaro... "Ils ont déjà l'Elysée en tête", constate le journal... "Ils estiment que leur tour viendra en 2017"... Et là, eh bien ce seront des quinquas... Un sondage IFOP pour L'Humanité... où 84% des Français sont pour régulariser les travailleurs sans papiers... Et puis pour finir, comme on a beaucoup parlé des membres du gouvernement ce matin... A lire dans Elle : "Pourquoi les femmes du gouvernement se démarquent"... ou, si vous préférez, "pourquoi elles l'ouvrent"... Est-ce par manque d'expérience ?... Est-ce pour affirmer leur liberté ?... Ou appliquent-elles à merveille le style Sarkozy ?... Alors quelques commentaires d'anciennes... Dominique Voynet explique, quelque peu résignée : "Quand une femme utilise un mot familier, on lève les yeux au ciel... Quand c'est un homme, c'est un signe de bonne santé"... Et puis, plus largement, explique Elle... les priorités des femmes politiques ne sont pas tout à fait les mêmes que celles des hommes... Quand ces derniers privilégient la cohésion du groupe politique, elles, elles mettent en avant l'éthique...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.