C'était il y a 40 ans... Pile-poil 40 ans... Le 28 avril 1969, le général de Gaulle quittait l'Elysée... "Je cesse d'exercer mes fonctions de Président de la République... Cette décision prend effet aujourd'hui à midi"... Deux phrases et 18 mots : il annonce son départ... Et ce matin, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, c'est Béatrice Houchard qui rappelle ce moment... "Quand les Français entendent la nouvelle à la radio, le Général a déjà pris la route pour Collombey-les-Deux-Eglises... La veille, ils ont rejeté par référendum son projet de régionalisation et de réforme du Sénat"... De Gaulle avait prévenu : en cas de victoire du "non", il partirait... Le "non" l'a emporté, et donc il est parti... Mais alors aujourd'hui, 40 années plus tard, que reste-t-il de lui ?... Et que représente-t-il dans l'esprit des plus jeunes ? Le journal a posé la question à certains de ses lecteurs... Réponse enthousiaste de Lydéric, lycéen de 18 ans... Pour lui, "De Gaulle est surtout l'homme qui a libéré la France... Et donc, c'est un héros"... Réponse nettement moins enthousiaste de Richard... Lui, il a 22 ans... Et voilà ce qu'il dit : "De Gaulle, cela n'évoque strictement rien pour moi... excepté un passage pénible du programme d'histoire au lycée"... Ce n'est pas très sérieux, Richard... Quand même : De Gaulle ! Il y a 40 ans, De Gaulle quittait l'Elysée... Et il y a bientôt deux ans, Nicolas Sarkozy arrivait à l'Elysée... l'occasion d'un long papier, ce matin, dans Le Figaro... "Deux ans après, la sérénité affichée de Sarkozy"... Ca, c'est le titre de l'article... Il est signé Charles Jégu, qui nous explique, citations à l'appui, le nouvel état d'esprit du Président de la République... La sérénité donc... Nicolas Sarkozy a fait des confidences au journaliste du Figaro... Il se dit confiant pour l'avenir... "La crise a été brutale... Du même coup, on peut espérer que la reprise sera aussi brutale, sachant qu'objectivement la France souffre moins que nos voisins", estime-t-il... Le chef de l'Etat se dit également confiant pour lui-même... "Je ne me contorsionne pas... Je suis en phase avec le pays... Mon rôle est d'être un point fixe et un repère, de mettre de la perspective"... A un ami ministre, il aurait même lancé récemment : "Mes ambitions personnelles sont assouvies, je n'ai plus que des ambitions collectives"... On dirait presque du De Gaulle... Après deux ans à l'Elysée, le Président de la République serait donc serein, d'après Le Figaro... Dans le pays, pourtant, il y a des sujets qui n'invitent pas franchement à la sérénité... A commencer par les chiffres du chômage : nouvelle hausse le mois dernier... Ce qui donne, dans certains journaux, des titres empreints d'une triste poésie... Ainsi la Une de Sud-Ouest, qui évoque "le vent mauvais de mars"... "Chômage : la marée monte", commente de son côté La Charente Libre... Tandis que, plus prosaïque, La Marseillaise voit là "l'échec de l'Elysée"... Les chiffres, on les connaît depuis hier : une hausse de 2,7%... 63.400 chômeurs de plus au mois de mars... Mais "le pire est à venir", prévient d'ores et déjà L'Est Républicain, en expliquant qu'aucune embellie n'est à attendre avant fin 2010... Pourtant, un peu partout dans les journaux ce matin, vous verrez cette grande page de pub... 4 colonnes, et puis le sigle "République Française" accolé à cette jolie phrase : "Un emploi, une formation, un revenu : des mesures exceptionnelles sont prises pour les Français les plus touchés par la crise... Vous les trouverez sur le site Internet du Premier ministre"... De la pub gouvernementale qui semble un brin cocasse, compte tenu des chiffres que l'on a cités... Dans le même temps, sur le site Rue89, un chômeur internaute raconte le faux espoir suscité par un SMS qu'il a reçu du Pôle Emploi... "Consultez vos mails : Pôle Emploi a une proposition de formation à vous faire"... "Génial : enfin du concret !", se dit-il... Mais au bout de quelques heures, toujours rien dans sa messagerie... Le lendemain, il contacte donc sa référente pour savoir ce qu'il en est... Mais elle ne sait rien : "Ce n'est pas moi qui vous ai envoyé le SMS... Il peut venir de n'importe quelle agence en France"... "Depuis, poursuit le jeune homme, quand je n'ai pas le moral, je relis la larme à l'oeil ce SMS en me disant qu'il y a quelque part en France un agent du Pôle Emploi qui me veut du bien". Quant à la formation et au nouveau boulot, il faudra encore attendre. Autre sujet qui n'invite pas franchement à la sérénité, c'est celui qu'on vient d'évoquer avec notre invité : la grogne des médecins hospitaliers... Le sujet fait ce matin la Une d'une partie des journaux... "Réforme de l'hôpital : le front du refus des médecins", titre ainsi Les Echos... "La fièvre de la contestation se propage à l'hôpital", constate pour sa part La Croix... Tandis que L'Humanité et La Tribune pointent la concomitance de la journée de mobilisation des médecins avec celle des enseignants-chercheurs... Ce qui donne, dans L'Humanité : "Facs et hôpitaux manifestent ensemble : les uns comme les autres dénoncent la casse du service public, la marchandisation ne passe pas"... Autre angle d'attaque dans La Tribune : "Hôpital, université : les mandarins défient Sarkozy"... L'hôpital, la santé... Il en est également question dans Libération, mais à propos d'un autre sujet : à savoir, la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail... Elle a lieu ce mardi... Et le journal nous rappelle qu'en France, on se tue encore au travail... Chaque jour dans le pays, il y a deux personnes qui meurent d'un accident du travail, essentiellement dans le BTP où, quand on tombe, on tombe de haut... Et puis il y a aussi des maladies liées au travail, notamment chez les coiffeurs, avec de nombreux cancers, qui seraient liés aux produits toxiques utilisés dans les colorations... Libération qui, comme de très nombreux journaux ce matin, fait toutefois sa Une sur la grippe porcine... Et puis, toujours dans le journal, des extraits du rapport de la Commission de déontologie de la sécurité... On vous en a déjà parlé ce matin sur France Inter... Un rapport qui dénonce notamment les abus et les pratiques policières envers les mineurs... Sous la plume de Patricia Tourancheau, vous lirez cinq histoires, pas pour les enfants... On parle fouille à nu et menottage, un jeune de 15 ans maltraité alors qu'il venait témoigner, un élève de 9 ans interpellé dans son école... Cinq histoires qui témoignent de dérapages de notre police d'aujourd'hui... En espérant que tout ça ne deviendra pas un jour un passage pénible du programme de l'Histoire de France... Et puis de belles photos ce matin dans les journaux... Vous les verrez partout : Carla et Letizia, la princesse d'Espagne... Tous les journaux reviennent sur le concours de beauté auquel se sont livrées les deux femmes hier, lors de la première journée de la visite d'Etat du Président français... A la rubrique "Première Dame", je vous conseille également le papier du Monde, qui s'intéresse à la situation en Afrique du Sud, où tout le monde se demande qui sera la future Première Dame... Le nouveau Président, Jacob Zuma, est en effet polygame... En janvier, il a épousé sa quatrième épouse... Et puis allez, pour finir, une bonne nouvelle, dans France-Soir... Alors que le marché du textile est en baisse, le maillot de bain ne prend pas l'eau... Les ventes de maillots connaissent une belle résistance, nous dit-on... Achat coup de coeur : il est surtout destiné à un usage de loisir. Un usage de loisir... C'est vrai que, pour le boulot, à moins d'être maître-nageur, le maillot de bain, c'est un peu déplacé.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.