Bonjour Vous savez quoi... en cette fin d'année 2009, on peut saluer un beau rebond des Bourses mondiales... "Un beau rebond", c'est l'expression qu'utilise Le Figaro à son supplément économie... Le début de l'année avait été catastrophique, mais c'est dans une quasi euphorie que les grandes places boursières mondiales entameront 2010... Paris, Francfort, Amsterdam ou New-York affichent leur plus haut niveau de l'année... Le CAC40 est en progression de près de 22%. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, le journal Les Echos peut aussi se féliciter à sa Une d'un record de ventes des voitures neuves en France en 2009... Plus de deux millions 200.000 immatriculations... On se pince pour y croire souligne Daniel Fortin... Il faut remonter à 2001 pour retrouver un tel niveau... Des ventes en hausse de 9% en un an... grâce en particulier à la prime à la casse et au traitement de choc administré à l'industrie automobile... Bon, alors il y a bien dans l'actualité économique ce revers majeur que met en avant à sa Une le quotidien La Tribune : "Revers majeur pour le nucléaire français"... AREVA, EDF, GDF-SUEZ et TOTAL ont perdu au profit de la Corée du Sud, le contrat du siècle d'Abou Dhabi. 4 centrales, 20 milliards de dollars... Va falloir revoir l'équipe de France du nucléaire comme le laisse entendre La Tribune... Et là, c'est Henri Proglio, tout juste nommé à la tête d'EDF, qui va devoir mettre la main. Globalement, cette fin d'année, d'un point de vue économique, serait donc moins pire que la précédente... Ca se discute évidemment... On lira dans L'Humanité que le satisfecit du gouvernement sur les chiffres du chômage, également moins mauvais que les précédents, est osé... Ne pas croire, explique L'Huma, que le nombre des demandeurs d'emplois est en chute... Les données administratives montrent seulement une décélération de l'augmentation du chômage... Quoi qu'il en soit, ça se discute... La crise aura été l'un des débats de cette année anniversaire de 1929... Et pourquoi pas en faire l'un des débats du réveillon de jeudi soir ? Allez, réveillons les vieilles querelles... C'est Emmanuelle Peyret, dans Libération, qui nous propose ce petit inventaire des débats propres à réchauffer l'ambiance... Et pourquoi pas la crise... Puisque tout le monde s'y connaît en économie, allons-y... L'endettement de la France, c'est grave docteur ? Et Sarko (sans qui maintenant un réveillon ne serait pas un réveillon)... Sarko a-t-il raison d'être content de la manière dont il gère l'économie en temps de crise ? Et patati et patata... On n'est pas couché poursuit Emmanuelle Peyret... d'autant qu'il y a bien d'autres sujets qui fâchent et dont on pourrait discuter aussi au réveillon... la laïcité, les minarets, la burqa, Copenhague... Les écolos vont-ils encore piquer des voix à la vraie gauche ? Et Ségolène est-elle politiquement morte ? Et Domenech... Peut-on passer le réveillon sans parler de Domenech ? 862.000€ pour avoir qualifié la France en Coupe du monde... C'est vrai que finalement cette année 2009, année de crise, se finit beaucoup mieux qu'elle n'avait commencée... ERIC : Dans la presse également ce matin, et ça peut faire aussi l'objet de débat au réveillon, les manifestations de Téhéran et l'attentat manqué contre l'Airbus Amsterdam-Detroit... La France a peur, comme disait quelqu'un... Cette fois, c'est le monde entier qui a peur, peur d'un regain de terrorisme... Et France-Soir qui ne fait pas dans la dentelle, le dit tout net en Une : "La peur, à nouveau"... Et ce qui donne peut-être le plus à craindre, c'est la photo de ce jeune nigérian de 23 ans souriant, le sac à dos sur l'épaule... On lui donnerait le bon Dieu sans confession... Dans Le Parisien-Aujourd'hui-en-France, c'est encore plus parlant... regardez-moi ça, cette tête de bon élève qui reçoit son diplôme et qui salue cette dame qui doit être son professeur... On lira dans France-Soir, Libération, Le Figaro, l'itinéraire de cet élève brillant qui s'est radicalisé... On lira dans Le Parisien comment Uhmar Farouk Abdoulmoutalab, pourtant inscrit sur une base de données américaine de 550.000 personnes à contrôler tout particulièrement, a pu passer entre les mailles du filet... Le risque zéro n'existe pas dans les transports aériens... pas plus qu'ailleurs... D'autant que la Penthrite, l'explosif qu'il avait caché sous son pantalon, n'est pas détectable aux portiques de sécurité... De toute façon, du point de vue de Charles de Courson, député de la Marne, rapporteur de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale pour le transport aérien, les contrôles sont d'une nullité totale... Il le dit au Parisien... "On ferait mieux d'investir dans l'infiltration des réseaux terroristes et de pratiquer la lutte anti-terroriste en amont grâce aux renseignements... La logique actuelle n'a aucun sens... Pourquoi ne pas faire des contrôles aux entrées du métro et des gares tant qu'on y est... Bon, savoir si Monsieur de Courson monterait dans un avion dont les passagers n'auraient pas été contrôlés, c'est à voir ! Cela dit, cet attentat manqué est-il le signe d'un regain de terrorisme ? Apparemment "non" répond dans La Croix un ancien de la DST, Louis Capriolli... On ne peut pas parler d'un regain puisque le niveau de la menace reste constant et que le calme apparent des pays occidentaux ces derniers temps ne signifie pas qu'elle a disparu... C'est au Yemen désormais qu'Al-Qaeda s'est installé, ce qu'explique Georges Malbrunot dans Le Figaro... Le Yemen où convergent beaucoup de Djihadistes qui se cachent pour préparer leurs attaques... y compris d'ailleurs dans la propre capitale du Yemen, Sanaa, qui leur livre une guerre impitoyable... Et c'est au Yemen d'ailleurs qu'Uhmar Faruk Abdoulmoutalab aurait été formé et qu'il aurait reçu les explosifs. Et maintenant que faire ? Dans ce contexte de tension, les contrôles déjà passablement sévères sont évidemment renforcés... Les bagages à main (qu'il ne faut plus appeler des "bagages à main") sont désormais enregistrés et mis en soute... Mais surtout, comme l'écrit François Sergent dans Libération, il faut continuer à voyager... Voyager et rencontrer les autres, ne pas se laisser terroriser par les terroristes... car même inspirés par Al-Qaeda (la réaction des passagers de l'Airbus Amsterdam-Detroit le montre), les terroristes sont des loosers. Et ça, ça ne se discute pas ! Un peu comme la situation iranienne où la question, ce matin, n'est plus de se demander si le régime va pouvoir tenir mais combien de temps va-t-il pouvoir résister à la pression de la rue... Dans Le Figaro, Pierre Rousselin paraît très optimiste en jugeant que la survie du régime islamique n'est plus garantie... Il n'est plus tout à fait impossible, écrit-il, que la révolution anti-mollahs triomphe avant que l'Iran ne parvienne à maîtriser l'arme nucléaire... sous-entendu : ce serait parfait pour les Occidentaux qui ne semblent pas pressés d'adopter de nouvelles sanctions que du reste, ni la Russie, ni la Chine ne sont prêtes à soutenir... Cela dit, dans Le Parisien, une spécialiste de l'Iran, professeure de sciences-politique, Azadé Kian, confirme que la contestation fait tâche d'huile, qu'elle gagne les villes petites et moyennes et s'étend à toutes les catégories sociales.. "Certes, dit-elle, la contestation n'a pas encore les moyens de renverser le régime, mais elle a compris qu'elle doit s'inscrire dans la durée et c'est ce qu'elle va faire"... D'autant que le gouvernement, lui, est dans l'impasse, jusqu'aux gardiens de la révolution qui sont eux-mêmes divisés. Eric : Pas sûr que l'Iran soit un sujet de débat pour le réveillon... Parlons football avec L'Equipe qui a composé son équipe 2009... le XI mondial idéal dans lequel on trouve un Français, non pas Thierry Henry, mais Patrice Evra, défenseur de Manchester-United et de l'équipe de France... Les autres sont tous, ou presque, de Barcelone ou de Chelsea, à l'exception du gardien Casillas, gardien du Real-Madrid... Autrement dit, seuls les championnats espagnols et anglais sont représentés... incontestablement au-dessus du lot depuis quelques années. Mais puisqu'on parle de réveillon, quelle attitude adopter entre Noël et le Jour de l'An, entre deux réveillons ? Il peut y avoir plusieurs attitudes... Voir dans Le Parisien-Aujourd'hui-en-France les quelques solutions qui s'offrent à chacun : la diète, le sport, les produits miracles et toutes ces sortes de choses... Plus originale est la proposition de Stéphane Reynaud, auteur d'un livre intitulé "365 bonnes raisons de passer à table" et qui, lui, propose de ne surtout pas arrêter le marathon de la fourchette... "Quand la chaudière est lancée, dit-il, mieux vaut la garder éveillée... Le tout, c'est de le faire avec discernement en utilisant par exemple, les légumes de saison pour se laver les intestins : des cardons, des poireaux, des céleris, topinambours, rutabagas et autres crosnes... ça fait des soupes très diurétiques... Et rien n'empêche, si ce n'est pas déjà fait, d'accomoder les restes du réveillon de Noël, saumon et foie gras, en salade ou en toasts... Tout vaut mieux que de se mettre à la diète !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.