Comment un suspect peut-il tranquillement commenter ses actes à la télé, alors qu'il doit en répondre devant la police et la justice françaises ? Il a suffit pour ça qu'une chaîne, en mal de scoop, entre tout aussi tranquillement dans les locaux de la police judiciaire... En l'occurrence à Abidjan... Et c'est ainsi que Fofana, chef du gang des barbares, assassin présumé d'Ilan, a pu se montrer à la télé hier, débonnaire, désinvolte, arrogant... presque goguenard, commente "Le Figaro", qui s'indigne, et qui titre en Une : "Fofana, la confession-scandale". Etonnant tout de même qu'on puisse rentrer filmer un présumé meurtrier dans un endroit qui ne ressemble guère à une cellule, qui plus est... S'étonne Patrick Gaubert, de la LICRA. De fait, la réalisation de cette interview laisse planer des doutes sur les conditions de l'instruction en Côte d'Ivoire... D'abord, on y découvre un Fofana dégustant un plat africain en compagnie de sa petite amie... Il est sans menottes... En fait, il est à l'hôtel de police, qui tient plus de l'hôtel que de la police... Quant à i-Télé, elle explique simplement que son correspondant est toujours là au bon moment, et qu'il a profité d'une opportunité. Mais craché-juré, la chaîne n'a pas eu à verser le moindre centime pour réaliser ce scoop, précise-t-elle fièrement. Enfin, ce très beau coup journalistique a permis à Fofana de justifier sa fuite en Côte d'Ivoire... Surpris, dit-il, de la médiatisation de l'affaire... Mais en tout cas, note "Le Figaro", aucune espèce de remords, et comme seul message aux parents d'Ilan, cette affirmation selon laquelle il n'a pas tué leur enfant. Comment était Fofana à 3 ans ?... Peut-être serait-il intéressant de le savoir, à la lumière de ce que révèle "Libération" aujourd'hui... Ce journal affirme que, pour appuyer ses projets en matière de sécurité, Nicolas Sarkozy utilise un rapport de l'INSERM qui lie troubles de conduite chez les tout-petits et délinquance. En clair : ce rapport veut détecter les futurs délinquants chez les tout jeunes enfants. Votre bambin est intenable ?... Il vole des cubes à ses petits copains de crèche ?... Attention : c'est un délinquant potentiel... Mettez-le d'urgence sous camisole chimique. "On exagère ?", écrit Antoine de Gaudemar... Non... C'est, à peu de choses près, ce que préconise ce rapport. Maintenant, on se demande ce qui fait le plus froid dans le dos... Est-ce ce rapport orwellien de l'INSERM ou son exploitation politique à des fins sécuritaires ? Ce à quoi le chef du service de pédopsychiatrie de l'Hôpital Necker... Bernard Golse... répond : "Personne ne peut prédire qu'un enfant de 3 ans sera délinquant... Ce saut épistémiologique est inacceptable. Christian Bréchot, lui, n'a aucun état d'âme... C'est le directeur de l'INSERM... "Quand on n'aime pas nos conclusions, on les critique, dit-il... Et pourtant, elles sont remarquables... Tout peut être évalué", dit-il... Ce que "Libération" traduit par une volonté de classifier l'inclassable. Oui, l'affaire tient encore une très grande place... A commencer par le journal "La Croix", qui lui consacre sa Une et 4 pages, sur le thème "Patriotisme économique : le pour et le contre"... Deux hommes politiques : Patrick Devedjian et Henri Emmanuelli, ainsi que 4 dirigeants syndicaux, se prononcent... "C'est la localisation, pas la nationalité, qui compte", estime le député UMP Patrick Devedjian... "Le patriotisme, ce serait de créer une grande entreprise publique", répond le socialiste Emmanuelli... Bref, le patriotisme économique a-t-il un sens ?... "Oui, dans les secteurs stratégiques", explique le président de la CGC, Bernard van Crenest. Maintenant, il y a le problème vis-à-vis de l'Europe, "à qui la France a fait un bras d'honneur", affirme Olivier Picard dans "Les Dernières Nouvelles d'Alsace"... C'est aussi l'analyse du "Monde", qui titre : "Fusion Suez-Gaz de France : Paris ignore l'Europe"... "Critiques malvenues", répond Nicolas Barré dans "Le Figaro"... "Car ce rapprochement entre les deux entreprises, au contraire, s'inscrit dans une logique impeccable... Celle de la libéralisation du marché de l'énergie. Pour cela, il faut créer de grands groupes, intégrés, capables de fournir à leurs clients tous les types d'énergie... C'est bien le sens du mariage de Gaz de France avec Suez... Il y aura d'autres opérations comme celle-ci... Il faut le souhaiter, pas le craindre", conclut Nicolas Barré. Troisième problème : le problème social... "Chauffe sociale à prévoir", estime "Libération"... Ce qui est aussi le sentiment du "Parisien", qui se demande si le mois de mars sera chaud, précisément... Alors que "L'Humanité" fulmine, et dénonce ce qui, pour lui, sont les vraies raisons de la fusion... "Petits arrangements avec la vérité"... Pour le journal communiste, c'est clair : c'est "l'énergie publique qui est dynamitée"... Le gouvernement offre à un groupe privé un bien national. Ségolène Royal à gauche... Normal... Françoise de Panafieu à droite... Logique... Les deux visages constituent la Une de "France Soir", sous le titre : "Ces femmes, c'est de la dynamite"... Ségolène Royal ira peut-être à l'Elysée... Françoise de Panafieu, elle, est bien placée pour la Mairie de Paris... L'opinion les plébiscite, leurs familles politiques s'en méfient, résume "France Soir". Alors le journal s'amuse au petit jeu des comparaisons : sur la jeunesse, la carrière, les réseaux... Et puis le look aussi... Puisque la politique n'y échappe plus... Sous la rubrique "le style", on découvre le double visage de Ségolène, qui se la joue quelquefois "Bernadette", avec des tailleurs coupés façon Chanel, des truc un peu plucheux, un peu "mémère"... Alors qu'à l'inverse, bourgeoise jusqu'au bout des ongles, Madame Panafieu casse son look psychorigide par de petites vestes de cuir cintrées... D'ailleurs, vous la verrez en photo sur "France Soir", cheveux en bataille et rollers aux pieds. Il se trouve que ces femmes politiques ont aussi des projets, et des idées... Sont-elles plus compétentes que leurs homologues masculins ?... Non, répond Serge Faubert... Mais elles incarnent les aspirations de l'opinion, qui demande d'autres têtes, d'autres postures, d'autres discours. Une femme Présidente... L'hebdomadaire "Elle", évidemment, verrait ça d'un très bon oeil... Ses lectrices aussi qui, dans leurs courriers, disent cette semaine : "Des candidates, vite !"... D'ailleurs, et c'est sa ligne éditoriale, ce magazine est toujours en pointe pour défendre la place de la femme dans la société, et sa dignité... D'où le coup de colère de Marie-Françoise Colombani. Dans son édito, très habilement intitulé : "Du foot et des passes", notre consoeur s'insurge contre la décision des Allemands de recruter 40.000 prostituées venant d'Europe centrale et de l'Est pour travailler dans un magnifique bordel, construit à Berlin, tout près du stade olympique. Un méga-complexe ultra-moderne, avec piscines, saunas et cinémas spécialisés... Préservatifs, douches et parkings seront mis à disposition de tous les consommateurs, dont l'anonymat sera totalement respecté. "Elle est pas belle, la vie des beaufs ?", écrit Marie-Françoise Colombani. Quant à toutes ces prostituées, qui arriveront clandestinement, faisons confiance aux réseaux mafieux pour leur imposer un CPE ou un CNE, "contrat de nouvelle exploitation". Finalement, conclut notre consoeur de "Elle"... Tout ça est légal, et parfaitement dégueulasse. Bon, si on parlait de sport... Du vrai, du grand, du beau... Avec le journal "L'Equipe", qui fête aujourd'hui même ses 60 ans... Et qui, pour l'occasion, offre à ses lecteurs un numéro spécial, intitulé : "60 ans, en pleine forme", avec la célébration de deux footballeurs... Zidane, sacré "super champion des champions de l'année"... Et Platini, "super champion des champions" tout simplement... Autrement dit, le plus grand sportif français de ces 60 dernières années... Un top-ten dans lequel on retrouve Bernard Hinault en 2ème position... Jean-Claude Killy en 3ème, et cette photo, formidable et saisissante par la tenue que porte le skieur... En pleine compétition, il est habillé comme vous et moi en vacances au Grand-Bornand... Avec un pantalon moulant, un pull et un bonnet noir... Belle photo de David Douillet également, classé 5ème... Et symphonie du corps pour Jackson Richardson, plus gros palmarès du handball français... Sur la photo, il arme son tir avec sa main droite, pointe l'objectif avec sa main gauche... Cheveux soulevés, jambes repliées, on dirait qu'il vole. Superbe. On va terminer avec les premières critiques de la pièce "Orange mécanique"... D'après le roman d'Anthony Burgess, rendu célèbre dans le monde entier par le film de Kubrick... Là, c'est au Cirque d'Hiver, à Paris, à grands coups de promotions... Les affiches sont sorties un mois avant le début du spectacle... Elles ont envahi le métro... Mais voilà : il arrive un moment où le verdict tombe... "Il faut bien avouer, écrit ainsi "Le Figaro", que cette pièce est un désastre pour l'intelligence et la sensibilité". Un podium central, une utilisation de l'espace qui n'obéit à aucune logique dramatique, un vacarme de tous les diables, des lumières de fête foraine, une poignée d'acteurs qui s'égosillent, et des scènes de violence mises en scène avec tant de maladresse qu'elles n'ont aucune force. Quant à Sagamore Stévenin, qui joue le rôle principal, il ferait mieux de jouer Peter Pan, poursuit "Le Figaro". Eh oui : tout le monde n'est pas Malcolm McDowell... Vous vous souvenez de lui, dans le film de Kubrick, quand il parlait de ses crimes... Débonnaire, désinvolte, arrogant... presque goguenard. Bonne journée !... A demain !...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.