On commence avec un chiffre... 20.000... C'est le nombre de centenaires en France aujourd'hui... 20.000 personnes à avoir passé plus d'un siècle sur Terre, rapporte Le Figaro... En 2050, ils seront, nous serons 60.000... Autrefois, on les auscultait, ces centenaires, pour connaître le secret de leur longévité... Aujourd'hui, avec l'espérance de vie qui ne cesse de progresser (84 ans et demi pour les Françaises, championnes européennes), la question est plutôt de savoir jusqu'où nous irons... Dans Le Figaro, on apprend qu'il y a encore une importante marge de progression... avec cette bonne nouvelle : les années gagnées semble se dérouler en meilleure santé... L'espérance de vie sans incapacité augmente elle aussi... Ainsi donc, nous vivons plus longtemps et en meilleure santé... Conséquence logique : nous pouvons travailler plus... Le dossier de la réforme des retraites est à la Une de plusieurs de vos journaux ce matin... La Croix se demande "comment réformer les retraites ?"... alors que se sont ouvertes hier de nouvelles discussions entre l'Etat et les partenaires sociaux... Le Figaro précise que "le gouvernement va proposer un texte aux syndicats, avant de les revoir dans quinze jours"... Et ce matin, les commentaires tournent donc autour des 41 ans de cotisation... Cela semble logique... sauf que derrière la théorie, il y a la pratique... Et là, Jacques Guyon analyse, dans La Charente Libre : "Si l'idée de 41 ans de cotisation ne passe plus, c'est à cause des données objectives sur le taux d'emploi des seniors... En France, tout juste 38% des 55-64 ans travaillent, ce qui est très loin des 50% fixés pour 2010 par l'Union européenne... Du coup, poursuit Jacques Guyon, allonger la durée de cotisation, alors même que les entreprises ne tiennent pas leurs engagements sur l'emploi des seniors, cela signifie, mécaniquement, baisser le niveau des pensions"... Une inquiétude que HD... L'Humanité Dimanche... affiche en Une cette semaine... En photo : un couple et ses deux enfants... et ce titre : "Générations sans retraites ?"... Parce que, interroge l'hebdomadaire, "qui pourra encore travailler 41 ans et plus à temps plein ?... Et sinon, quelles seront les conséquences sur le niveau des retraites ?"... "Il faut améliorer l'emploi des seniors avant d'allonger les cotisations"... C'est le secrétaire national de la CFDT, en charge des retraites, qui le dit dans La Croix... Et sur ce thème, tout le monde est sur la même longueur d'ondes... Dans Les Echos, Dominique Seux analyse aussi que "le travail après 50 ans est un obstacle plus important que prévu, et le risque est élevé qu'il le demeure"... Et un sondage, dans le même journal, confirme que les Français aspirent à partir à la retraite dès que possible... et que les entreprises ont encore besoin d'être convaincues de la nécessité de retarder ce départ... L'éditorialistes des Echos en veut pour preuve que "le CDD senior, inventé par le patronat et les syndicats sous les acclamations, a fait un flop complet"... Pour Dominique Seux, "il est probable que seuls le recul du chômage et les pénuries de main-d'oeuvre viendront à la rescousse de l'intérêt général"... Dans L'Alsace, Patrick Fluckiger va plus loin... "La vérité, écrit-il, c'est qu'il faudra sans doute agir sur tous les leviers à la fois : à l'avenir, on travaillera plus longtemps... on paiera les cotisations plus cher... et on touchera des retraites moins élevées"... Une équation qui fait s'interroger Jacques Béal, dans Le Courrier Picard : "Peut-être faudrait-il imaginer d'autres ressources en complément, comme des taxations sur les revenus du capital ?"... HD a fait le calcul : "Appliquer aux revenus financiers des entreprises le même taux de cotisation qu'aux salaires rapporterait 20 milliards d'euros de ressources par an"... Ce matin, dans les journaux, retour sur "Sarkozy l'Anglais", comme dit Le Soir, à Bruxelles... "L'entente formidable"... C'est le Premier ministre britannique, qui n'a pas hésité hier à requalifier ainsi les relations entre Paris et Londres, rapporte Le Parisien-Aujourd'hui en France... qui précise : "A entendre les deux hommes... dont chacun fait la bise à l'épouse de l'autre, qui s'appellent par leur prénom, et qui, quand ils parlent français, se tutoient... tout va pour le mieux entre l'ex-perfide Albion et la France"... Confirmation en Une de The Independent : "Sarkozy et Brown s'engagent dans une entente formidable"... Et le Guardian constate : "L'axe franco-britannique resserre ses liens"... Et s'il les resserre, eh bien c'est d'abord autour de l'Europe de la défense, explique Le Figaro... qui précise que, en particulier sur l'Afghanistan, "Nicolas Sarkozy a été salué par son hôte pour son intention réaffirmée d'envoyer des troupes supplémentaires"... Le Figaro qui rapporte également que "devant les journalistes, le Président de la République s'en est pris vigoureusement à ceux qui, en France, dénoncent son initiative afghane... et qu'il s'est déclaré favorable, sans aucune réserve, à un débat sur le sujet devant le Parlement"... Pas de quoi satisfaire Jean-Pierre Chevènement, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... L'ancien ministre de la Défense demande plus : "Il faut un vote sur l'Afghanistan", dit-il... Libération note aussi "la fronde parlementaire sur l'envoi de renforts en Afghanistan"... Une fronde parlementaire qui fait réagir Philippe Waucampt, dans Le Républicain Lorrain... "La France est en guerre, et au plus fort des combats, depuis des années, en Afghanistan, sans que le moindre député ou sénateur ne se soit vraiment ému de la situation... Finalement, ce qui semble avoir du mal à passer chez nos élus, c'est que le chef de l'Etat ait fait part de ses intentions devant les parlementaires britanniques... Les risques d'enlisement viennent largement derrière leur susceptibilité froissée"... Peut-être, mais quand même... "Attention au piège afghan !", prévient Michel Lépinay dans Paris-Normandie... Il rappelle que "de nombreux experts estiment que la guerre est déjà perdue... ou du moins, qu'elle ne sera jamais gagnée par les armes"... Ces renforts français en Afghanistan, l'OTAN en a désespérément besoin, analyse le Daily Telegraph... "sauf qu'il ne faut pas se réjouir trop vite... Le Président français veut d'abord négocier avec l'OTAN... Il n'y a rien qui indique que les Français seront engagés dans les combats"... Et puis surtout il y a cette réputation, dont le Daily Telegraph se fait écho : "Les Français aiment beaucoup parler de modifier leur attitude... Mais lorsqu'il s'agit de questions concrètes, ils trouvent toujours un millier de raisons pour ne rien faire"... Qui a dit "l'ex-perfide Albion" ?... Et puis ce matin, également... quelques visages de moines tibétains... "L'affront des moines tibétains à la Chine", titre Le Figaro... L'Humanité constate : "Des bonzes s'invitent dans le voyage de presse"... un voyage de presse au cours duquel, explique Le Monde, Pékin voulait montrer que le Tibet était sous contrôle... Sur ce dossier, vous lirez également, en page Débats du Figaro, cet appel signé 7 intellectuels... "Boycottons les Jeux de la honte d'un Etat liberticide !"... Et sur la page d'à côté, toujours dans Le Figaro, l'analyse de François Hauter, grand reporter du journal... une analyse intitulée : "La Chine, imperméable aux pressions internationales, s'ouvre-t-elle vraiment ?"... Egalement dans vos journaux : "Economie : le pouvoir dans une passe difficile"... C'est la Une de Ouest-France... En écho dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, cette question : "Alors rigueur ou pas rigueur ?"... Et dans La Croix, un entretien avec Jean-Paul Fitoussi, le président du Centre de recherche en économie de Sciences-Po... "On parle de rigueur, c'est un plan de croissance qu'il faudrait"... A retenir aussi, la Une de Libération... "Scénario pour sauver le cinéma français"... Vincent Josse vous en reparle après 9 heures... puisqu'hier, un groupe de 13 professionnels du cinéma a rendu un rapport indépendant dans le but de rénover le système de financement du 7ème art... Et puis, pour finir... Allez : ce conseil gastronomique... C'est dans Le Temps... Le journal suisse rapporte une préconisation de l'ONU : "Un petit ver pour la route"... Ne vous méprenez pas... C'est un ver V.E.R.... L'ONU veut encourager la consommation d'insectes... De nombreuses populations, sur la planète, en mangent déjà depuis longtemps... Or les insectes consomment bien moins de terre et d'eau que la vache ou le mouton pour être élevés... sans compter qu'on mange 80% du corps d'un insecte, contre 50% pour le bétail tradidionnel... Bref, les abeilles, fourmis, papillons, sauterelles et autres termites, c'est de la nourriture durable, comme dirait l'autre... Allez... Bon petit déj... A lundi...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.